Le Valet des coeurs 8

Par Jean-Marie PIERI

+ 120.000 lecteurs, vu dans 178 pays, 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

pieri

  LE VALET DES COEURS 8  

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre 8

LE FOU DE DIEU.

Le pouvoir détruit, use les neurones, accélère le vieillissement de ceux qui ont un jour goûté à cette drogue. Le roi avait changé depuis son avènement, il était arrivé plutôt benêt et naïf, très imbu de sa personne certes; le sérail y était pour quelque chose, il en avait avalé des couleuvres et pour parvenir au sommet, il faut faire preuve d’une force mentale exceptionnelle, mais aussi d’une absence totale de scrupules.

Le combat politique ressemble à s’y méprendre à un duel et pour vaincre l’adversaire, il n’y a qu’un seul moyen, le seul qui compte, une seule et même méthode: tous les coups sont permis, pour réussir il faut annihiler l’adversaire par la posture, le regard, la gestuelle restant l’argument décisif pour écraser! Le roi adorait ces joutes, il avait appris à devenir un tueur sous la houlette très experte de Dieu.

Pourtant il avait son talon d’Achille, cette faiblesse qui le taraudait, empoisonnait ses nuits de cauchemars, il se réveillait au matin vidé de toute énergie. Le roi avait une peur bleue du peuple, non pas de la foule dans son ensemble, qui reste facilement manipulable, mais du persiflage, des quolibets, de l’ironie de ces particules élémentaires auxquelles il est difficile de se soustraire en un mot l’imprévu le paniquait.

Le passé lui revenait dans la figure comme un boomerang, les périodes heureuses et fastes de l’apprentissage s’enchaînaient: tout semblait écrit ou figé pour l’éternité, bien au chaud dans un cabinet ministériel il jouissait de la vie, des femmes et de la bonne chère, rien n’avait d’importance on pouvait s’appuyer sur la responsabilité des autres, ceux qui brillaient sous le regard de Dieu.

Le jeune diplômé passait pour un garçon spirituel, un peu mou, plutôt terne du fait d’un embonpoint précoce, peu dangereux et dévoué, il s’attirait les foudres et le mépris des favoris arrogants et faméliques du sérail qui virevoltaient comme des mouches autour du maître.

Apprenant très vite à se servir de celui qui tirait les ficelles, secrétaire indispensable des étoiles montantes, le jeune cadre se forgeait une réputation de boute-en-train superficiel, de rond de cuir passionné par les dossiers, toujours à la recherche d’une synthèse, ménageant la chèvre et le chou.

Combien de rebuffades avait-il subi, combien d’humiliations, de vexations, d’un caractère égal il supportait tout, passait pour timoré et sans envergure auprès des siens, clown de foire, caméléon, pitre et tête de turc à la fois des imbéciles utiles, les sarcasmes des méprisants glissaient sur lui tant il était blindé!

Voilà en fin de compte le parcours hallucinant qui était le sien, le petit roi s’était emparé du jardin des roses par surprise et du pouvoir qui allait avec. Les hommes qui lui faisaient de l’ombre avaient été écartés sans pitié, les rivaux muselés ou achetés, les opportunistes s’accrochaient à ses basques pour un plat de lentilles, devenir Ministre et parader sous les caméras. Mais il ne pouvait imaginer ce qui l’attendait.

Le plus difficile n’était pas de triompher, ni de surmonter les obstacles, depuis le début la conjoncture lui avait été favorable et la machine à décérébrer avait fonctionné au mieux, la propagande et le noyautage de l’opinion s’était déroulés comme prévu.

A peine arrivé aux commandes, Oscar avait compris que ce qui l’attendait n’était pas une sinécure, ce peuple versatile le haïssait, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire, c’était trop facile d’arriver en terrain miné et le piège s’était refermé sur lui, le cadeau était terrible et le navire semblait prêt à sombrer!

Rien ne servait de plastronner et de fanfaronner, la lune de miel n’avait pas duré, ses ennemis veillaient, attendaient le faux pas et le naufrage programmé était imminent! Le noeud de vipères du parti de la rose distillait le venin, lent poison de la défaite, Dieu l’avait sermonné, les ennemis sont dans ton camp, méfie-toi!

Comment se maintenir à flots et retourner une situation fortement compromise? Déroute sur déroute aux élections, petites trahisons ordinaires, corruption des proches, désaveux et critiques frontales se multipliaient, sa vie privée était scrutée à la loupe, le petit roi blêmissait, pâlissait de rage devant tant d’injustice, seul l’appareil et le cabinet secret tenaient bon, l’économie s’effondrait et le régime courait à sa perte!

Mais un fait nouveau survint….

 ♠  ♠  ♠  ♠  ♠  ♠  ♠

L’actualité c’est la réforme – stupide – de l’école, voici ce qu’en pense Jean-Marie Pieri :

   LE SOURIRE DU SERPENT   

Par Jean-Marie Pieri

animal-161424_640

Réfléchissons un instant
Voyons d’où souffle le vent
Ministère inconséquent
Qui agit à contre-temps.
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

Trop de programmes déments
Abêtissent nos enfants
Sans oublier les parents
La vérité si je mens!
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

La fureur des éléments
Provoque des errements
Politique et changement
Deviennent-ils délirants
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

L’absence de jugement
Trahit le manque de plan
Revoir n’est pas suffisant
Différer est plus prudent.
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

Comme disait Mitterrand
Attendre devient urgent
Savoir écouter les gens
Faire preuve de talent.
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

Se faire du mauvais sang
Au sacre des ignorants
Au bal des intolérants
Stoppons ce gouvernement.
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant!

Jouer parait indécent
Et tromper des innocents
Le pire renoncement
Trahison, abaissement
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

Fuyons ce cercle insolent
Ne soyons pas l’instrument
D’un violent affrontement
Digne d’un roi fainéant
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant.

Le règne des impudents
Méchants et incompétents
S’achève dans les tourments
Ce que le bon sens prétend
Le sourire du serpent
Nous inquiète tout autant!

 

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentLa Cigale et la Fourmi, revue et corrigée

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : D’amour et d’intolérance

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini. Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

OU

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don → Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

3 commentaires

  1. Ping : Marc Rosier
  2. A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    Le pouvoir détruit, use les neurones, accélère le vieillissement de ceux qui ont un jour goûté à cette drogue. Le roi avait changé depuis son avènement, il était arrivé plutôt benêt et naïf, très imbu de sa personne certes; le sérail y était pour quelque chose, il en avait avalé des couleuvres et pour parvenir au sommet, il faut faire preuve d’une force mentale exceptionnelle, mais aussi d’une absence totale de scrupules.

  3. Comme d’habitude, une analyse et une description excellente !!!

    Nous sommes inquiets pour le futur de la France, pour les Français, pour nos enfants, nos petits enfants et pour nous-même, car tout cela cache des plans secrets qui sont dévoilés, petit à petit avec, entre autre, une réforme insoutenable de l’école, après l’augmentation d’impôts qui n’ont sans doute jamais été aussi élevé, depuis le Moyen Age, des prises de position, comme par exemple l’islamophobie, pour lesquelles on devrait dire (quand on a rien d’autre à dire, on ferait mieux de la fermer), et des prises de position qu’on attend toujours, mais qui ne viennent pas et qui ne viendront jamais !

    Dans ce pays, tout ce qui n’est pas musulman et ceci jusqu’à l’école, n’est plus le bienvenu…, mais on compte sur les non-musulmans pour payer en monnaie sonnante et trébuchante, les frasques de cette « zélite » et des bienfaits octroyés aux migrants et autres. Tout cela c’est nous qui payons…
    Sommes-nous devenus complètement mazo ?

    Je me demande comment ce pire Président (pour l’instant) de la Vè République…, peut dormir ?
    Est-ce qu’il a besoin de cachets pour cela ?
    J’aimerai qu’il fasse des cauchemars… et des cauchemars terribles… !
    Oui, mais… comme pour l’instant… tout va bien…, le peuple courbe chaque jour davantage l’échine, mais aucune véritable réaction de sa part, donc…, pour lui… tout va bien, il a réussi à anesthésier tout un pays !
    Terrible constatation !!!!!

    Les enseignants ont fait leur manifestation, il s’y attendait…, et tout va rentrer dans l’ordre…! de toute façon, ils n’ont pas le choix… sauf s’ils se mettaient en grève sans fin, ce serait l’occasion ou jamais au peuple de bouger…
    Oui, mais sur qui ce peuple peut compter véritablement : les Français, les anciens immigrés d’avant et de juste après la guerre, mais pas sur les immigrés de ces 40 dernières années qui ne sont en France que pour profiter des largesses de ce pays et ce depuis le regroupement familial de 1976…

    Alors combien de personnes cela représentent-ils véritablement ???
    J’avoue, avoir peur de connaître le chiffre exact !!!

    En 1789 le peuple n’avait plus grand chose à manger, puisque même le pain était devenu une denrée… rare…, tout le monde se souvient de la phrase de la reine… ils n’ont plus de pain ? et bien qu’ils mangent des brioches !!!!!
    Une phrase semblable prouve bien que ces gens-là sont hors circuit…

    Nos dirigeants sont les mêmes, sauf que pour l’instant, le peuple mange, plus ou moins, ceux qui sont au chômage ensuite ceux qui n’ont plus droit à rien, peuvent peut être prétendre à toucher le RSA… mais ce n’est pas l’opulence, c’est de la survie, surtout pour les personnes seules !
    Faudra-t’il que le peuple n’ait plus rien à manger pour qu’il se révolte ???

    J’aimerai connaître dans quel état d’esprit était le peuple le 13 juillet 1789 ? ? ? pour finalement avoir osé affronter ce régime ?
    Il a bien entendu été manipulé par les mêmes que nous avons actuellement, pas de doute à avoir à ce sujet, puisqu’ils sont encore au pouvoir…
    J’aimerai pourvoir dire :
    Le jour où la France se réveillera… à nouveau….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bien à vous…,

Laisser votre commentaire