Liberté chérie et menacée



Par Maxime Tandonnet

+ 120.000 lecteurs, vu dans 178 pays, 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Capture d’écran 2015-03-05 à 09.39.30

   Liberté chérie et menacée   

Par Maxime Tandonnet

Parler de régime totalitaire est bien entendu excessif.
Le totalitarisme est synonyme de parti unique, de meurtre ou d’emprisonnement des opposants politiques et des intellectuels, de suppression du suffrage universel.
Pourtant, subrepticement, la France est engagée sur la mauvaise pente.
Tout un faisceau d’indices donne l’image d’un pays qui se soumet, renonce peu à peu à sa liberté pour entrer, non pas dans un régime totalitaire ou une dictature, mais dans l’acceptation passive d’une logique totalitaire ou dictatoriale: banalisation du culte de la personnalité, autour de l’omniprésence médiatique du chef de l’Etat (même si ce n’est pas nouveau, l’aggravation est spectaculaire); contrôle croissant et généralisé de l’Internet; écoutes téléphoniques entre un avocat et son client ; un monde médiatique, télévision et radio, soumis à une pensée unique qui ne cesse de marteler les mêmes messages sur tous les sujets; la police de la pensée autour de diktat idéologiques puissants et des tabous (exemple d’E Todd, fustigé par toute la classe dirigeante, le premier ministre lui-même, pour avoir contesté « l’esprit du 11 janvier) »; goût furieux de la dénonciation, de la délation publique, y compris touchant à la vie privée, du lynchage et des boucs émissaires.
Ce qui est terrible c’est de sentir un courant profond, idéologique, liberticide, qui entraîne tout sur son passage, juridictions, tribunaux, médias, dirigeants, élus, intellectuels, y compris les éventuels points de repères, références et autres phares, emportés avec le reste.
Il faut prendre de la hauteur, se projeter hors du contexte actuel, dans le temps et dans l’espace, pour avoir une idée de ce qui se passe en ce moment et tenter de garder sa lucidité.

Maxime Tandonnet

  Maxime Tandonnet

    Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Deux ans, P… deux ans

Extraits :

Pour l’anniversaire du 6 mai, Maxime Tandonnet esquisse une comparaison entre situation des présidences Hollande et Sarkozy deux ans avant la fin d’un mandat que tous deux ambitionnent de renouveler.
Il en ressort que la position de l’actuel chef de l’Etat est infiniment plus dégradée que celle de son prédécesseur à la même étape de son mandat.
Ses chances de réélection, sauf cataclysme électoral, paraissent donc d’ores et déjà extrêmement minces.
Les signes de fébrilité s’expriment d’ailleurs à tous les niveaux: boulimie de communication se traduisant par un ahurissant matraquage médiatique, improvisation de réformes destructrices (médecine, programmes des collèges, contrôle d’Internet), fébrilité des soutiens idéologiques, ces pseudo intellectuels qui se dévorent entre eux dans un étrange vent de folie…
Deux ans tout juste avant l’élection présidentielle, il est intéressant de comparer les positions de l’actuel chef de l’état et de son prédécesseur. Un point commun: à ce stade de leur mandat, aucun des deux n’est ouvertement candidat à sa succession, mais leur intention profonde de solliciter un renouvellement de leur bail élyséen ne fait guère de doute…
Leur impopularité, à l’un comme à l’autre, est réelle, mais ne se situe pas au même niveau… Cet écart est d’autant plus frappant que le premier bénéficie d’une relative clémence de la part du monde médiatique alors que le second était la cible quotidienne de virulentes polémiques…
Nicolas Sarkozy a été accusé de se mettre constamment en scène l’hyper présidence mais le président Hollande a encore amplifié cette pratique, créant l’événement autour de lui et apparaissant quasiment tous les jours à un titre ou un autre, sur les écrans de télévision…

A deux ans de l’échéance politique, leurs stratégies diffèrent en profondeur…

Le président Hollande incarne désormais dans l’inconscient collectif cette atmosphère délétère d’impuissance, d’angoisse collective et de défiance envers la « France d’en haut »…
Entre 2010 à 2015, le climat général s’est considérablement alourdi. L’incapacité chronique de l’Etat face au chômage, la déstabilisation de l’Irak et de la Libye, les prises de pouvoir par les islamistes radicaux dans plusieurs régions à la faveur du chaos, les attentats de janvier à Paris, le massacre de chrétiens d’Orient, l’impuissance de l’Europe devant les passeurs criminels qui réinventent l’esclavagisme, des tensions extrêmes sur l’immigration et les phénomènes communautaires, ont favorisé un état d’esprit de profonde inquiétude sinon d’angoisse dans la majorité silencieuse. La fracture entre les élites politiques, médiatiques, intellectuelles et l’opinion publique n’a jamais été aussi profonde, totale, irréductible…

Deux ans avant l’élection présidentielle, la situation de François Hollande paraît nettement plus dégradée que celle de Nicolas Sarkozy au même stade de son mandat, alors que ce dernier a pourtant échoué en mai 2012. Le président Hollande incarne désormais dans l’inconscient collectif cette atmosphère délétère d’impuissance, d’angoisse collective et de défiance envers la «France d’en haut». Ses engagements hasardeux sur «l’inversion de la courbe du chômage» ont beaucoup contribué à l’enracinement de cette disgrâce…
A travers la posture constante de celui qui ne doute pas de ses chances, il renforce le sentiment d’une déconnexion du réel. S’il a pour objectif sa réélection, il est certain qu’il tentera en 2016 de casser la malédiction qui pèse sur son image par une manœuvre de grande ampleur, un coup politique pouvant aller d’un changement de cap radical – à gauche – et de Premier ministre à l’issue des régionales de décembre, jusqu’à une dissolution de l’Assemblée nationale et l’entrée «en cohabitation», toutefois moins probable…

Maxime Tandonnet

  Maxime Tandonnet

    Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentD’amour et d’intolérance

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

   SUIVEZ ! PARTICIPEZ !   

L’article le plus lu : Etroite surveillance

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

7 commentaires

  1. Ping: Habana 25
  2. Essayez d’extirper le mal:  » Hollande/Valls/Belkacem/taubira, vous verrez qu’ensuite tout ira mieux, du moins pas plus mal !!!!!!!

    J'aime

  3. En ce Week end de la Pentecote, une pensee pour mes compatriotes pour la reussite et l avenir de la France, aussi pour les catholiques qui souffre dans le monde..a ecouter « Soufle imprevisible, Esprit de Dieu, vent qui fait rever…de Claude Bernard auteur, et du compositeur JoAkepsinas..Je suis Athee mais cela nous rends plus a l ecoute..Bon dimanche

    J'aime

  4. Le sixième couplet de la Marseillaise est révélateur :
    Amour sacré de la Patrie,
    Conduis, soutiens nos bras vengeurs
    Liberté, Liberté chérie,
    Combats avec tes défenseurs ! (bis)
    Sous nos drapeaux que la victoire
    Accoure à tes mâles accents,
    Que tes ennemis expirants
    Voient ton triomphe et notre gloire !
    Méditons….

    J'aime

  5. A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    Ce qui est terrible c’est de sentir un courant profond, idéologique, liberticide, qui entraîne tout sur son passage, juridictions, tribunaux, médias, dirigeants, élus, intellectuels, y compris les éventuels points de repères, références et autres phares, emportés avec le reste.
    Il faut prendre de la hauteur, se projeter hors du contexte actuel, dans le temps et dans l’espace, pour avoir une idée de ce qui se passe en ce moment et tenter de garder sa lucidité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.