AREVA : le fiasco du Corps des Mines


Par Hervé Azoulay

logo partager OBs

Premier site d’opposition en France !

TRIBUNE - copie
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Corps-MINES

   AREVA : le fiasco du Corps des Mines   

Par Hervé Azoulay

Le géant du nucléaire AREVA a annoncé une perte gigantesque pour l’année 2014, qui devrait se situer autour de 4,9 milliards d’euros. A cette perte s’ajouteront les 2,4 milliards d’euros perdus en 2011, c’est-à-dire plus de 7 milliards d’euros que le contribuable doit combler, d’une façon ou d’une autre! Il y aura également une suppression de 3000 à 4000 emplois en France ! 

Ce contexte financier place AREVA en situation de faillite. Ce groupe est détenu à plus de 80% par l’État, considéré comme d’intérêt stratégique et emploie environ 45 000 salariés, dont 29 000 en France. Il est dirigé depuis son origine par différents membres du Corps des Mines. Ce sont eux qui ont fait croire aux citoyens français que les nuages de Tchernobyl ne traversaient pas les frontières ! Le fait d’être juge et partie ne leur pose manifestement pas de problèmes !

areva panic

Cette caste fait peser un réel danger sur notre société dans un pays où les sinistres à plusieurs milliards d’euros restent non sanctionnés. Le poids des Grands Corps dans la société française n’a pas d’équivalent dans d’autres pays industrialisés. Nous continuons en France à privilégier cette caste pour garnir les cimes des organigrammes.

Le destin du Corps des Mines est lié au Ministère de l’Industrie. Il a été le concepteur de la centrale Superphénix qui a coûté plusieurs milliards d’euros au contribuable, pour devenir finalement un cadre expérimental dédié à la recherche avant son démantèlement !

Lorsqu’il s’agit   de   construire des routes, des centrales, de réaliser de grands projets, de grands barrages, alors l’argent public coule à flots, rien n’est trop beau pour la grandeur de la France ! Maintenant le Corps des Mines se grippe comme une vieille mécanique et assiste impuissant à la disparition de ses territoires naturels. Tous les   jours nous accumulons les preuves irréfutables de son incompétence à gérer l’argent public, faire émerger des innovations et à partager un sens commun à l’action. Nous comprenons pourquoi ces Grands Corps encouragent la sélectivité interne. La loi des petits nombres fait leur force et maintient l’idée d’une hiérarchie sélective. C’est toujours cette logique de sélection qui pousse au corporatisme et élève des barrières intangibles entre les Corps. L’épreuve d’initiation subie, on appartient à jamais à un monde clos sans jamais remettre en cause son statut.

Loin d’être le temple du génie achevé, le Corps des Mines, rattaché au Ministère de l’économie et des finances, est une véritable hiérarchie militaire à plusieurs piliers : le Conseil Général des Mines, l’Ecole des Mines de Paris, le Syndicat des ingénieurs des Mines et l’Amicale. Le Conseil Général des Mines a plusieurs missions : il contrôle la direction de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement et réalise des rapports d’enquêtes pour les pouvoirs publics. Il dispose d’un service de gestion des carrières des ingénieurs et agit officieusement, bien que cela ne fasse pas partie de sa mission, en tant que bureau de placement de ses membres dans le privé.

L’appartenance au même clan et tout ce qui confère à l’ancienneté des traditions, la solidarité des anciens élèves, le réseau pour conquérir les places, contribuent à repousser les problèmes de société et le changement par l’existence et la cooptation au sein d’un même clan. L’élite descend de l’élite et seuls les enfants de mandarins connaissent les codes secrets pour franchir les barrières du pouvoir. C’est notre système élitiste qui, avec le temps, a dévié de ses objectifs. On naît donc membre de cette élite plus qu’on ne le devient. L’aristocratie du mérite cache mal la noblesse héréditaire et pour cette élite il y a de bonnes places à prendre et chacun fait valoir son titre. Au premier rang les grands Corps, autrement dit les ducs, les marquis, les comtes et les simples barons. Les heureux élus seront choisis dans leurs rangs.

Tous ces Grands Corps ont des avantages particuliers, leur indépendance statutaire les autorise à ne travailler que s’ils le désirent et à utiliser leur temps à leur gré en bénéficiant du privilège de la garantie d’une carrière linéaire. L’individu n’est rien sans son Corps : sa promotion, son prestige, ses marques de statuts, son pouvoir, ses réseaux en dépendent. Quant au « pantouflage », il consiste à geler le poste pendant l’indisponibilité de l’un d’entre eux qui préfère momentanément faire de la politique ou administrer une grande entreprise. Même en cas d’échec dans ses nouvelles fonctions, celui-ci est sûr de retrouver son confortable poste avec son titre et ses attributions. On peut aisément imaginer le choc psychologique ressenti par le personnel d’une entreprise comme AREVA lorsqu’un dirigeant parachuté à son poste annonce qu’il va procéder à des licenciements alors que lui-même bénéficie de la sécurité de l’emploi. On peut demander au personnel d’AREVA ce qu’il en pense !

Tous ces artifices ne suscitent pas une élite au courage à toute épreuve. Dans ce beau monde consanguin, de nombreux dirigeants issus de cette élite siègent dans plusieurs conseils d’administration, se répartissent les postes pour que personne ne soit lésé, fréquentent les mêmes endroits huppés, échangent des informations, postulent aux mêmes distinctions, font courir des bruits dans des lieux où l’argent mesure les degrés de la réussite. Chacun se rend des petits services, se renvoie l’ascenseur et cela devient très vite une pratique courante.

Aujourd’hui, nous avons besoin de dirigeants capables de battre leurs concurrents sur leur propre terrain et non pas d’une caste franco-française qui a fait toute sa carrière en dehors du champ d’application de la concurrence. De ce fait, nos écoles élitistes, où se recrutent tous nos grands décideurs politiques et économiques, sont en passe de devenir des chefs d’oeuvre en péril.

Cette situation est révélatrice de la crise et de l’urgence de la réforme de cette caste franco-française  qui nous enfonce chaque jour un peu plus et qui confond l’intérêt général et son intérêt en général. Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre, il faut desserrer son emprise en supprimant les Grands Corps de l’État (Techniques et Administratifs) et intégrer l’ENA et Polytechnique ainsi que les écoles qui les distillent dans une nouvelle structure : la grande réforme de l’Université.

Hervé Azoulay

Azoulay

Hervé AZOULAY a été dirigeant dans de grands groupes internationaux, co-fondateur de plusieurs entreprises innovantes, Business Angel, fondateur d’un des premiers réseaux de Business Angels en France, Président d’un fonds d’investissement, intervenant dans de grandes écoles et à l’université en France et à l’étranger, auteur de nombreux ouvrages et de tribunes dans la Presse.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Article conseillé d’Hervé Azoulay : Sciences Po : mort programmée 

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

CHERS LECTRICES ET LECTEURS DE L’OBSERVATOIRE:
notre site est gratuit mais nécessite certaines dépenses…
Nous ne pouvons survivre que par vos dons.
Si chacun de vous donnait au moins 5 € maintenant, et ensuite chaque mois, nous serions non seulement tranquilles mais encore plus forts.

Cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : La connaissance

# # # # # # # # # #

Pour aider l’Observatoire :

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire en cliquant ci-dessous : bouton Paypal donLe don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages). Paiement sécurisé

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Hervé Azoulay pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 163 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

3 façons d’aider Observatoire du MENSONGE : Partager, Suivre et/ou Faire un don

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

14 commentaires

  1. Bravo Mr Azoulay, vous décrivez exactement la réalité de la vie des grandes entreprises privatisés. L’incompétence des X-Mines à la tête de l’entreprise est totale. Il suffit de voir les résultats…..,,

    J'aime

  2. Bravo Hervé, C’est un article qui mérite d’être lu par le plus grand nombre, la France dans expurger de sa gouvernance ces grands seigneurs de l’incompétence qui au prétexte d’appartenir a un Grand corps de L »État s’imaginent légitimes et inamovibles a des postes ou leur compétence est pourtant très en deçà des résultats escomptés pour le bien être des françaises et des français. Les françaises et les français doivent impérativement entrevoir l’idée de participer directement au affaire de leur beau pays. Pour mémoire, il est bon de signaler qu’a titre privé plus de 82% des françaises et des français n’ont pas le moindre centime de dette, c’est dire qu’ils seraient r nettement plus compétente que ces bardés de diplômes qui n’ont rien d’autre a faire valoir que leur suffisance.

    J'aime

  3. Jean-François Bleriot 26 juin 09:36
    Pour plus de précision, les employés d’Aréva ne sont pas fonctionnaires, (j’y ai travaillé 22 ans donc je connais), et la responsabilité de ce qui arrive n’est pas essentiellement liée aux polytechniciens mais à une personne et son propre staff, c’est Anne Lauvergeon , qui a fait beaucoup d’erreurs industrielles et stratégiques. Cerise sur le gâteau, tous les dirigeants, passés et actuels, sont des gens de gauche, allez faire comprendre ça aux écologistes.

    J'aime

  4. Monsieur Azoulay, ce que vous appelez « fiasco du Corps des Mines » est en réalité une réussite du Corps des Mines. C’était organisé de longue date, très longue date, même. Tout ceci a eu pour but de drainer de l’argent public vers Areva pour parvenir à acquérir de l’Uranium en Afrique. Je ne vais pas vous faire mon speech habituel, mais sachez que le génocide rwandais a eu pour but de déstabiliser la sous-région de manière à ce que la France puisse retourner pacifier la République centrafricaine, où se situe le plus gros gisement à atteindre, la cible de l’industrie nucléaire française depuis 40 ans. Je n’ai pas peur d’affirmer que Dattels a été littéralement mandaté pour fonder Uramin, dont le rôle était de gonfler le prix, de sorte qu’Areva avait une justification pour obtenir 4 milliards d’argent public qui lui ont servi ensuite non pas à enrichir Dattels et Mellon, qui ont simplement été rémunérés par une rétrocommission sur la transaction, la masse ayant été récupérée par Areva pour son propre usage pour financer les manipulations géopolitiques nécessaires pour accéder aux gisements vendus par Uramin que Areva convoitait, rendus inaccessibles pour raisons politiques. A Bakouma, trop gros morceau pour une entreprise privée, c’est l’Etat français qui s’y est collé. Elle a dépêché Paul Barril au Rwanda, qui était le pays le plus stable de la côte Est, mais dont le pouvoir avait déjà été déplacé progressivement, à partir du milieu des années 70, de la majorité Hutu vers la minorité Tutsi à laquelle il a été accordé de plus en plus de privilèges jusqu’à rendre jalouse la majorité Hutu. Paul Barril n’avait plus qu’à souffler sur les braises. Le 6 avril 94 ça faisait deux ans que la RadioTV 1000 collines distillait des appels au massacre des Tutsi, sous l’oeil goguenard des Casques bleus et Paul Kagamé, l’actuel président du Rwanda, a alors tiré un missile -belge- sur l’avion d’Habyarimana, président de l’époque du Rwanda, ce qui a été le signal du déclenchement du massacre. Paul Barril est alors rentré, les Casques bleus se sont retirés, la RadioTV 1000 collines a été fermée et le massacre a engendré un flux de réfugiés vers l’extérieur, qui a instillé l’instabilité dans toute la sous-région, jusqu’au moment où on a supplié la France, moyennant dieu sait quelle somme, de venir aider. Princière, la France est généreusement venue en République centrafricaine pour ramener la paix, installant par la même occasion un pouvoir pro-occidental reconnaissant. Et voilà Bakouma de plus en plus près de pouvoir être exploitée, 32’000T d’Uranium que la France va faire extraire avidement, pour des ronds de carottes, par ses esclaves nègre, pour son plus grand bénéfice. Pour tout cela, il fallait les cerveaux brillants d’un Corps des Mines. Ce que vous percevez comme un gigantesque échec est en réalité une magnifique manipulation bien menée, tout simplement parce que le peuple français veut bien se goberger comme un porc dans sa bauge sur le sang des africains, mais il n’aurait jamais accepté qu’on fasse tout bonnement la guerre à un pays rien que pour de l’Uranium. Non, la France est un pays propre, héroïque, amical et c’est grâce à ce comportement qu’elle bénéficie de si belles retombées. 🙂

    J'aime

    1. Vous semblez bien au courant… Comment se fait-il que le peuple Français, dont vous dîtes qu’il veut bien se goberger comme un porc dans sa bauge sur le sang des africains, n’est justement pas au courant ?!
      Le peuple Français, dont je pense que vous en êtes n’est en fait au courant de rien, on lui demande juste de payer toujours plus, même s’il ne peut plus et de se laisser maintenant en plus… envahir.
      On ne lui laisse même pas le droit au référendum, la preuve étant celui de 2005… et la façon grossière dont Sarkozy a traité les résultats du peuple…! Le peuple n’a pas la mémoire courte, ni sélective.

      Je pense qu’il y a des millions de Français comme moi qui ignorent ce que vous avez écrit, alors, si vous le permettez, ne faites pas de votre cas, une généralité, dans ce pays, dont les dirigeants se servent des Français pour leur Pouvoir et pour l’Argent, mais le leur en se servant de l’argent des Français !
      Le peuple Français ne se goberge absolument pas comme vous le décrivez, car il n’en a pas les moyens !
      Bien à vous.

      J'aime

  5. LAMENTABLE, NOS SUPERS INGENIEURS SONT DE SUPERS LAMENTABLES GESTIONNAIRES: car N’OUBLIEZ PAS C’EST AVEC NOTRE ARGENT (des impôts) QUE CETTE STRUCTURE A BENEFICIEE à sa création D’EQUIPEMENTS EXTRAORDINAIRES tels que l’usine de retraitement de la Hague, de Cadarache, etc.. AUSSI DES CLIENTS DEJA ACQUITS, des usines, des locaux et même des mines, etc… QU’ILS ONT DETRUIT PAR UN STUPIDE AVEUGLEMENT COMME NOS ADMINISTRATIONS en ne se remettant jamais en cause..!!! UNE SOCIETE Privée et même para étatique C’EST AVANT TOUT L’ADAPTATION PERMANENTE de tout ses outils, moyens et personnel, cela n’a RIEN A VOIR AVEC UN EMPILEMENT DE SERVICES ET DES PERSONNELS MOINS UTILES QUE PLUS avec pour aggraver un statut inamovible d’administration.
    NOS SUPER INGENIEURS si ils SONT DES CHAMPIONS INCONTESTES DE L’OPTIMISATION mathématique et technique, SONT INCAPABLES DE L’APPLIQUER A LA GESTION autant d’une entreprise que d’une administration, CHERCHEZ L’ERREUR.???
    ET VOUS AVEZ L’EXPLICATION DE CE « FIASCO »
    (peut être qu’il faut regarder du coté de l’éducation .. !! Non Je n’ai pas dis « nationale » ??? j’ai du mes penser trop fort)

    J'aime

  6. D’après le Point, le mari d’Anne Lauvergeon, ancienne présidente d’AREVA, membre du Corps des Mines, mise en place par François Mitterrand, reconduite par Chirac aurait un compte en Suisse non déclaré au fisc! C’est vraiment une bande de ripoux à virer de tous les postes…..

    J'aime

  7. Et le fiasco des achats miniers d’Anne Lauvergeon ça joue pas un peu dans la balance?
    Quand je dis fiasco , il y a eu quand même des bénéficiaires …

    J'aime

  8. Notez que sur le fiasco d’AREVA le gouvernement socialiste reste d’une rare discrétion comme les médias car celle qui fut la présidente d’AREVA, Anne Lauvergeon, était la grande protégée de Mitterrand, ce qui n’a pas emêché AREVA de faire disparaître des milliards…

    J'aime

  9. Tant qu’un adepte de l’islam gouvernera, on entendra parler plus du coran que de la Bible. L’attirance du pouvoir agit comme une drogue chez nos gouvernants devenus ingouvernables et pal là dangereux.

    J'aime

  10. Qu’est-ce que ces gens qui sont à la tête de tout ce corpus d’incapables savent faire en définitif, à part creuser la dette qu’ils font payer au peuple ???
    Il va falloir leur faire payer toutes leurs erreurs !!!
    Eux et leurs familles qui bénéficient en permanence de tout ce qu’ils volent au peuple par leurs incompétences…
    Je parlais dans un autre article de cette caste, bien que nous ne sommes pas en Inde où ce principe est mis en pratique et entré dans les moeurs…!!!!
    Après la Royauté, la Bourgeoisie… il s’agit bien de castes aux privilèges dont aucune compétence n’est retenue…
    La Ripoublique de ces ripoux avec leur laïcité, mais «  » »pas pour tous » » »… La preuve encore cette affiche, dans le métro, la RATP souhaite un bon ramadan à une catégorie de la population, toujours la même, celle qui sème la discorde et celle par qui le désastre arrivera.
    Valls a déclaré hier que l’Islam faisait parti de la France et qu’il y restera…!
    C’est ce que cette caste appelle le gouvernement par le peuple…!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Quelle désolation!!!!
    Bien à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.