La poly-gangrène de nos politiciens


Par Pierre Arrault

LOGO OBS

Premier site d’opposition en France

Vous aimez : alors suivez-nous !

TRIBUNE - copie
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

reformes

LA POLY-GANGRENE

DE NOS POLITICIENS

Par Pierre Arrault

Jean de La FONTAINE aurait certainement pu écrire, avec plus de talent que moi, « nos politiciens malades de la gangrène » (ou de la peste : soif inextinguible de toute forme de pouvoir et des avantages associés) s’il avait connu nos représentants élus des IIIème, IVème et Vème républiques. Je laisse au lecteur le délicieux et délicat problème de trouver qui est le baudet, (haro sur Morano) et ce maître Aliboron de notre république et gouvernement actuel.

L’Enarchie qui nous gouverne depuis plus de 40 ans n’est qu’une maffia, un gang de politiciens issus pour la plupart de l’ENA, grande pépinière qui cultive et diffuse de la mauvaise graine de cols blancs. Ceux-ci sont excellents pour dépouiller notre pays, voire le vendre à l’Etranger .Cela nous paraît suffisant pour expliquer le titre de cet article.

Première gangrène : La France est une république ‘démocratique’, paraît-il, dont le peuple est souverain, ce qu’il exprime normalement par voie référendaire. Mais il a délégué l’ensemble des pouvoirs : Exécutif, Législatif et Judiciaire, à des représentants élus, gangrénés (sauf rares exceptions) par l’avidité du pouvoir et des prébendes rattachées. Les citoyens sont actuellement écartés de toute intervention référendaire, estimée trop aléatoire voire dangereuse pour le pouvoir en place : Exemple précis sur le traité de Lisbonne, pale cataplasme sur le NON au référendum de 2005 des français et néerlandais. Les conditions drastiques mises en place par nos élus rendent illusoire la mise en œuvre d’un référendum national d’initiative populaire. C’est beau sur le papier le pouvoir du peuple, mais circulez, il n’y a rien à voir. Enfin, faîtes confiance à ceux que vous avez élus démocratiquement ! (voir mon essai « la Démocratie Confisquée » aux éditons Edilivre et sur le site ‘’Observatoire du Mensonge’’ mon troisième essai « France, pour une Démocratie harmonieuse »)

Deuxième gangrène : Toutes les élections de nos soi-disant parlementaires, conseillers régionaux et départementaux sont certes légales mais illégitimes et injustes. Notre Parlement, Sénat et Assemblée Nationale, est injustement prétendu Représentation Nationale : voir l‘approbation en congres du traité de Lisbonne qui contredit les résultats du référendum de 2005. Or les députés et sénateurs constituent un magma hétéroclite de personnalités locales élues au niveau d’une circonscription territoriale : le département. Comme leur première motivation, dès leur élection, est surtout d’assurer leur prochaine réélection, ils préfèrent choyer leur électorat local, quitte à ce que ce soit au détriment de l’ensemble de la nation. Les exemples ne manquent pas : tracé des autoroutes et des lignes TGV, pour ne citer que les plus démonstratifs. Il serait hautement souhaitable que les élections des représentants du peuple se fassent véritablement aux niveaux réels du mandat brigué : donc toute la France pour l’ensemble du Parlement, toute une région ou un département pour les conseillers régionaux ou départementaux. Cela mettrait fin à la gangrène politicienne que sont les tripatouillages des circonscriptions électorales et les parachutages tant décriés. Cela serait aussi parfaitement complété par la diminution du nombre d’élus, une centaine environ de députés, suppression du Sénat, et limitation des conseils régionaux à une cinquantaine de membres et des départementaux à une trentaine, et fini les cumuls ! Ces éléments expliquent sans doute l’absentéisme électoral et le dégout des français pour la politique.

Troisième gangrène : Le gouvernement ! C’est la plus importante des deux parties du pouvoir exécutif, le président de la république – chef de l’exécutif ; et le gouvernement lui-même composé de plusieurs membres sous l’autorité du premier ministre nommé par le président. Il se trouve que la grande majorité des ministres proposés par le premier d’entre eux et acceptés par le président sont déjà des élus parlementaires (et très peu de la société civile), donc confusion de l’exécutif et du législatif. Ils n’ont aucune compétence spécifique pour le portefeuille dont ils auront la charge. A preuve les différents jeux de chaises musicales auxquels nous assistons lors de remaniements ministériels. De plus au niveau des compétences, ils n’ont que très rarement ou jamais exercé dans les secteurs de la société civile qui est le moteur de notre économie (exemples : l’ex ministre du Travail ou plutôt du chômage ; la ministre de l’Education Nationale ou du nivellement par le bas assorti de l’endoctrinement socialiste). C’est ainsi que le gouvernement constitue souvent un creuset de la gangrène du pouvoir pour lequel l’équilibre fragile des tendances partisanes est plus important que le bien de la France et de ses citoyens. Je remarque à ce propos la confusion des pouvoirs : l’exécutif (police en l’occurrence, soumise pour agir, à la bonne volonté du parquet – pouvoir judiciaire – qui a refusé l’enquête sur le prisonnier évadé pendant sa permission de sortie et auteur d’une grave agression sur un policier).
Les postes ministériels apportent à leurs titulaires des avantages financiers et sociaux (retraite…) qui permettent de comprendre que les partis politiques se disputent avec acharnement l’accès au pouvoir, pour les avantages associés, et finalement mener à peu près la même politique (Nous d’abord…) au détriment du bien de la France et des français. Nos ministres sont gangrénés par la soif du pouvoir, même provisoire, et la possibilité de la mise en place de camarades du même parti : l’ascenseur politique (et non social) pourra leur servir pour des jours de vaches maigres. C’est ainsi que l’analyse de la plupart des décisions de l’exécutif est sous-tendue par l’espoir du succès aux élections futures.

Quatrième gangrène : L’élection présidentielle ou la consécration du moins bon, pour ne pas dire d’un des nombreux ânes qui sortent pourtant de l’ENA. Dans cette pseudo-élection, on ne demande pas au peuple souverain de décider quel sera le meilleur président. On lui demande surtout de ne pas s’abstenir et de choisir contre lequel des deux derniers prétendants (imposés par les partis politiques) il doit voter. Ces deux derniers candidats ont en effet été choisis par leur parti au cours de « primaires » (mot judicieux au plan du niveau intellectuel) pour lesquelles le citoyen ordinaire n’est pas consulté. On peut déjà estimer que ce n’est pas forcément le meilleur, compte tenu des magouilles, des courants internes à chaque parti (gangrène politique) et des promesses de postes ministériels déjà convoités. Au second tour le citoyen vote, par défaut de véritable choix de politique ou de programme, plutôt contre un candidat :
2012 : Hollande contre Sarkozy ;
2007 : Sarkozy contre S. Royal ;
2002 : Chirac contre Le Pen ;
1995 : Chirac contre Jospin ;
1988 : Mitterrand contre Chirac ;
1981 : Mitterrand contre Giscard ;
1974 : Giscard contre Mitterrand.
Ces résultats démontrent que l’électeur, bourré de promesses illusoires auxquelles il ne croit plus, se détourne du candidat pour lequel le matraquage médiatique destructif a été le plus fort. Cela a été flagrant pour Hollande contre Sarkozy, Chirac contre Le Pen. On en voit actuellement les résultats. Encore un motif civique d’abstention !

Cinquième gangrène généralisée. La complexité des procédures administratives, lois, décrets, directives, circulaires et normes de tous ordres, etc., constitue un frein énorme à toute activité économique et donc à la compétitivité de notre économie nationale. La connaissance des textes et des procédures administratives implique, pas uniquement par souci d’une carrière de fonctionnaire, un accroissement énorme de cette population surtout territoriale. Or le coût de l’administration, comme dans toute entreprise, est directement fonction des dépenses salariales. Mais qui a ainsi rendu et continue à rendre l’administration (ensemble de tous les textes applicables) de plus en plus complexe, comme une gangrène galopante ? Ce sont nos représentants élus, totalement irresponsables, qui votent des tas de lois pour des problèmes ponctuels et circonstanciels dont ils n’ont pas pleine conscience ou connaissance, 40% environ sont applicables et/ou appliquées. On parle déjà d’un projet de loi pour mieux assurer la sécurité dans les transports publics. Il existe déjà des règlements à ce sujet qui n’ont pas été établis par la loi !

Sixième gangrène. En principe l’information du public est libre et donc non soumise au pouvoir de l’Etat tant qu’elle ne porte pas atteinte à la morale. Ce pendant on s’aperçoit très vite qu’il n’en est rien. Les Médias français sont très largement subventionnés par l’Etat : exemple 400 millions, minimum, d’euros d’aides directes pour la presse écrite en 2013. A cela s’ajoutent les divers avantages fiscaux accordés aux journalistes par le gouvernement. Ajoutons encore une touche de taxe télévisuelle, etc. On en conclut immédiatement que la presse écrite ou télévisuelle ne peut être franchement objective : on ne mord pas la main qui vous donne à manger, donc l’information diffusée est conforme aux souhaits du payeur. Ainsi nos politiciens déjà gangrénés par la soif du pouvoir, gangrènent à leur tour les médias qui ne sont plus objectives, sincères et neutres. L’information doit être dans le droit fil du ‘’politique- ment correct’’. Seuls les réseaux sociaux sont libres (lorsqu’ils ne sont pas censurés).

Septième gangrène. Les Associations, qui se sont très largement multipliées sous l’impulsion de Mitterrand, sont très consommatrices des mannes financières accordées par les administrations publiques et territoriales, très souvent sans aucune contrepartie économique. Mais la contrepartie électorale, donc politique, est évidente. C’est uniquement du ratissage électoral, ‘gangrène politique’ encore. Je rappelle les multiples subventions, culturelles et cultuelles malgré la laïcité officiellement proclamée ; celles des associations qui soutiennent les clandestins et la désobéissance ‘’civique’’, etc. etc. En plus les versements à de telles associations sont déductibles en partie des impôts sur le revenu. C’est-à-dire que ce sont les autres contribuables qui comblent la ristourne pour le fisc qui, lui, ne fait pas de cadeaux.
Je ne suis pas opposé à ce que certaines associations bénéficient de subventions. Mais elles devraient être anciennes, au moins cinq ans, reconnues d’utilité publique, formalité exigeante et longue, et prouver leur intérêt économique, scientifique ou social à l’exclusion de toute connotation politique, syndicale ou raciale : SOS racisme, Licra, Dal, etc. ne devraient pas être subventionnées comme actuellement. Normalement toute association devrait subvenir à ses besoins par les cotisations de ses membres et ses actions de promotion.

En conclusion, faudra-t-il un nouveau Bonaparte pour refaire le coup d’Etat du 18 Brumaire afin de nous débarrasser de cette chienlit qui prostitue notre France à l’étranger de culture inassimilable ni intégrable ? Certains mouvements sociaux récents et à venir paraissent rendre possible une telle révolution.

Pierre Arrault

arrault

Obtenez le nouveau livre Démocratie Harmonieuse pour 1,90 €  écrit par Pierre Arrault, en cliquant sur l’image ci-dessous.

HarmonieSSB4

Sitôt le paiement fait,

vous recevrez un lien avec le livre de Pierre Arrault.

Paiement totalement sécurisé et simple à effectuer

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

    SUIVEZ ! PARTICIPEZ !   

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

clouds-208000_640 - copie

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’article à lire absolumentSorti du contexte

L’article le plus lu : La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Publicités

3 comments

  1. Vivement un nouveau 18 brumaire mais pour cela il faudrait un nouveau Bonaparte ( moins guerrier tout de même ) . Il est fortement regrettable de vivre cette situation depuis une quarantaine d’années, pas moyen de trouver un responsable sérieux et intègre qui s’occuperait uniquement au bien être de ses concitoyens en oubliant un peu le pouvoir et le fric!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s