Quand la gauche agonise


Par la Rédaction de l’Observatoire du MENSONGE

LOGO OBS

Premier site d’opposition en France

Vous aimez : alors suivez-nous

    Quand la gauche agonise   

Une fois n’est pas coutume, mais voici en exclusivité pour Observatoire du MENSONGE, les premiers mots du nouveau livre écrit par Paul-François Paoli, journaliste au Figaro, intitulé « Quand la gauche agonise » et à paraître aux Editions du Rocher. Voici donc une mise en bouche de ce livre passionnant que nous vous recommandons.

Capture d’écran 2016-01-12 à 10.43.22

La République des bon sentiments.

Pourquoi la gauche a-t-elle perdu le soutien des classes populaires et celui des intellectuels ? Parce qu’elle a fait l’impasse sur ce qui constitue l’identité de la France, brutalisée par la mondialisation. La gauche ne s’est pas seulement ralliée au libéralisme, elle a adhéré à une vision post-nationale de la République qui trahit l’héritage de Clemenceau et De Gaulle. Face au défi que représente l’islam, elle a recours à un discours creux sur le « vivre ensemble » qui tente de camoufler l’ampleur de fractures ethniques et religieuses. Paul-François Paoli rappelle que la question de l’identité de la France, marquée par la tradition chrétienne et l’héritage gréco-romain, et celle de sa souveraineté sont liées. S’il existe un peuple français, celui-ci a des droits historiques sur la France, laquelle n’est pas qu’une idée mais une terre et un pays. C’est cette réalité que certaines élites occultent alors qu’elles reconnaissent ce principe pour d’autres pays, de la Russie à Israël. L’auteur exhorte à une décolonisation des esprits. Il nous rappelle l’avertissement de Jean-Paul II, en 1980, lors de sa venue à Paris : « Veillez par tous les moyens à votre disposition sur cette souveraineté fondamentale que possède chaque nation en vertu de sa propre culture ! »

Extraits du livre :

En guise d’introduction : pourquoi la gauche peut mourir Contrairement à une idée aussi tenace que répandue, la gauche n’aime pas les débats d’idées. Ce qu’elle appelle « débat d’idées » est généralement un débat interne : on discute en famille, de la gauche à la gauche. Vu de gauche, il est plus ou moins entendu que la droite a des intérêts ou des passions sordides, qui peuvent engendrer le nationalisme ou le racisme, mais qu’elle n’a pas d’idées. Quand un débat de civilisation la dérange, la gauche botte en touche au nom des sacro-saintes « valeurs républicaines », un peu comme ces chrétiens qui ne veulent pas discuter de la réalité de dogmes qui, par définition, ne peuvent être mis en cause. Ainsi gagne-t-elle sur les deux tableaux : elle s’accorde une sorte de supériorité intellectuelle – on ne débat pas avec ceux qui ne sont pas dignes de débattre avec nous car ils n’ont pas de pensée digne de ce nom – tout en s’attribuant une supériorité d’ordre moral fondée sur l’idée que, par définition, l’homme de gauche est noble et généreux tandis que l’homme de droite est égoïste et mesquin. La gauche française exprime ces deux tendances depuis Robespierre : le dogmatisme des valeurs, les fameuses « égalité » et « fraternité », principes canoniques qu’elle est du reste incapable de définir et la tyrannie des bons sentiments, puisqu’elle prétend, depuis toujours, avoir le monopole du coeur et de la compassion. C’est cet amalgame d’impératifs idéologiques et de chantage sentimental qui constitue ce que nous appelons la « République des bons sentiments ». Souvenons-nous de la fameuse formule de Mme de Staël qui déclarait qu’il fallait avoir des « sentiments vrais et des idées généreuses ». Or, c’est l’inverse qui est vrai : une idée n’a pas vocation à être généreuse. Une idée se démontre et se vérifie. Un sentiment ne se démontre pas, tandis que les bons sentiments ont tendance à s’exhiber. N’est-ce pas à ce type de démonstration que nous avons assisté lors de l’afflux des réfugiés en France, où certains se sont permis de faire honte aux « Français égoïstes » ? Cette tendance n’est d’ailleurs pas le propre de la gauche. De quel droit, par exemple, le publiciste Guy Sorman, qui vit aux États-Unis, prétend-il faire honte aux Européens de leur attitude par rapport. En guise d’introduction à des réfugiés qu’il compare avec légèreté à des persécutés juifs des années 30 ? Il est vrai que les sans-abri qui jonchent aujourd’hui les rues de Paris, sont des invalides sociaux, des improductifs, tandis que les hommes qui arrivent d’Afrique et d’ailleurs sont, eux, des prolétaires en puissance qui peuvent relancer la croissance et enrichir « l’Europe métisse » que Guy Sorman appelle de ses voeux. Sans le savoir peut-être, Guy Sorman a inventé un nouveau concept : celui de darwinisme compassionnel. Oublions les pauvres hères qui meurent de froid à nos portes, accueillons les vaillants réfugiés qui peuvent redonner un sang neuf à l’Europe en déclin. Même son de cloche chez Jacques Attali qui, sur son blog du 7 septembre 2015, illustre cet étrange chantage compassionnel non dénué d’intérêt. Tout en proposant d’exclure la Hongrie pour son infraction envers les « valeurs européennes », il blâme ceux qui n’alignent pas leur position sur celle de l’Allemagne, qui a décidé d’ouvrir plus grand ses portes aux réfugiés pour des raisons autant démographiques qu’économiques. « De fait la confrontation aux exigences de l’hospitalité renvoie à l’essentiel de notre caractère. On ne savait pas Guy Sorman si compassionnel, lui qui, voici 20 ans, dans Le Bonheur français (éditions Fayard), comparait les SDF à des psychopathes qui ne méritaient pas le souci que l’on s’en faisait. Certains qu’on croyait aimables, se révèlent égoïstes, d’autres qu’on croyait sans coeur, se révèlent altruistes. » Qui ne voit l’indigence d’un tel raisonnement ? Comment croire que cela soit si simple et que, comme dans les westerns, le monde se divise entre bons et méchants ? Dans Le Point du 8 octobre 2015, lors d’un débat avec l’économiste Jacques Sapir, Jacques Attali n’hésite d’ailleurs pas à affirmer que l’afflux de réfugiés est d’abord notre intérêt économique puisque ces hommes jeunes et vaillants viennent au secours de notre croissance. Aujourd’hui ce chantage du coeur se retourne contre ceux qui le pratiquent depuis trop longtemps, comme en témoignent des sondages d’opinion qui montrent que les Français sont devenus réticents à accueillir toute la misère du monde. Mais cette crise est beaucoup plus profonde : elle témoigne du fait que les Français n’ont plus confiance en leur système d’intégration. Les malheureux qui échouent à nos frontières paient les conséquences d’un échec historique : celui de l’assimilation républicaine qui a peu, ou mal, fonctionné avec des populations extra-européennes qui, comme l’a récemment écrit l’historien Georges Bensoussan dans un article alarmiste,  « La nation française est en train de se déliter » dans Le Figaro du 17 août 2015.  En guise d’introduction non seulement ne s’assimilent pas, mais se « désassimilent », en revendiquant l’identité de leurs parents. Cette crise des réfugiés, plutôt que de nous confiner dans la torpeur du mea culpa, devrait nous fait réfléchir sur les limites de l’universalisme français et la nécessité de concevoir la France aussi en termes d’identité historique et culturelle. Car les valeurs républicaines ne suffisent pas à penser la France, contrairement à ce que prétendent Jean- Christophe Cambadélis et Jacques Attali. La gauche est désarmée face au débat lancinant qui a trait aujourd’hui à l’identité de la France. Étrangère à cette problématique, elle est incapable de penser une notion qui lui paraît suspecte et qu’elle prétend réduire aux valeurs de la citoyenneté. Pour pallier cette carence, elle a recours au discours pieux sur le « vivre ensemble », slogan qui ne répond nullement à la question de savoir si nous voulons vivre les uns avec les autres, parce que nous le désirons ou parce que nous y sommes contraints. Emblématique de la novlangue pseudo-citoyenne dont s’abreuvent médias et hommes politiques, le discours sur le vivre ensemble masque une réalité plus sombre : le non-désir de vivre ensemble dans un monde où, bien souvent, nous n’avons pas grand-chose à partager. À cet égard, l’abominable carnage du vendredi 13 novembre 2015 n’a pas fait que des victimes innocentes. Les assassins ont sacrifié sur l’autel de la haine nos illusions multiculturelles. On ne peut cohabiter avec qui vous témoigne de l’hostilité, fût-elle latente, ou qui croit, à l’instar de ces milliers de salafistes, désormais installés chez nous, que vous représentez la corruption et l’impureté.

La suite dans le livre « Quand la gauche agonise » à paraître dans quelques jours et à lire !!!

La Rédaction de l’Observatoire du MENSONGE

Du même auteur, Paul-François PAOLI :paoli
Malaise de l’Occident, éditions Pierre Guillaume de Roux.
Romans de la Corse, avec Angèle Paoli, éditions du Rocher.
Pour en finir avec l’antiracisme idéologique, éditions François Bourin.
La Tyrannie de la faiblesse, éditions François Bourin.

   SUIVEZ ! PARTAGEZ !   

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…
OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI

L’article à lire absolument :

Franc-maçon

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

Publicités

5 réflexions sur “Quand la gauche agonise

  1. Janine

    Merci à Paul-François Paoli d’avoir écrit ce livre parlant d’immenses vérités sur cette gauche qui a défiguré le mot Social, qui ne veut absolument plus rien dire depuis qu’ils sont au Pouvoir. Le Pouvoir est tout ce qui les intéressent avec l’Argent.
    Peu importe les moyens pour y arriver, ça ne les dérangent pas de mettre la France dans l’antichambre des chambres à gaz comme ont su si bien le faire les nazis avec les juifs. De nos jours, tout ce qui n’est pas musulman ou islamistes, ne vaut plus rien avec cette gauche mortifère!

    Ces gens-là ont des cerveaux vides de tout et ils le prouvent jour après jour, avec leurs discours, leurs actes et leurs prises de position contre le peuple de France!!!
    A l’étranger, cette gauche est la risée… Le peuple Français est anesthésié et c’est très grave, car il va falloir réagir, c’est maintenant ou jamais, car cette gauche va très loin contre nous, le peuple. Nous payons très chers des incapables qui nous détruisent jour après jour, qui détruisent notre pays pour en faire un pays sous-développé du Tiers-monde!!!

    L’autre aux USA, qu’il vienne en France, et qu’il prouve ce qu’il dit, tous ces gens-là, pour ma part, j’attends que tous les hommes politiques et tous ceux qui « dégoisent » contre le France et les Français prennent chez eux et pratiquent le « vivre ensemble » tant rabâché par eux-mêmes…! Allez, allez, un peu d’exemple à donner, ces gens-là qui n’ont que des discours, mais jamais suivi de l’exemple à donner…!
    Personnellement je peux leur donner mon exemple et celui de millions de Français qui sont « obligés bien malgré eux » de pratiquer, à cause de cette caste « le vivre ensemble »…, le problème est que pour bien le pratiquer, ce n’est pas avec des gens qui dès leur arrivée, sont chez eux et ne respectent même pas ceux, grâce à qui, ils ont un toit au-dessus de leurs têtes, mangent, et ont l’éducation gratuite pour leurs enfants, sans compter tout le reste… qui détruisent tout ce qui existe et laissent derrière eux des immondices qu’ils estiment que c’est à vous de nettoyer…!

    Lorsque cette gauche aura montré l’exemple, on en reparlera!!!
    Le peuple en a marre de gens de cette espèce, des nuls, ce sont des vrais désastres et des déchets de l’humanité, car ce qu’ils ont fait et qu’ils continuent de faire contre la France et les Français, jamais le peuple ne l’oubliera… JAMAIS!!!!

    La gauche, n’a jamais été ni noble, ni généreuse. La gauche ne pense qu’à ruiner le peuple, qu’à le réduire en miettes, qu’à détruire tout ce qui était son pays, sa culture, tout absolument tout, cette gauche est en train de détruire la France et les Français. Alors si se conduire ainsi envers le peuple est un signe de noblesse ou de générosité, il faudrait que cette gauche retourne sur les bancs de l’école, car tout est à revoir. Ils n’ont rien compris! le peuple a tout compris pour ce qui les concerne!!!!
    et pour reprendre ce que Gérard a mis pour conclure…!

    « » »Cela fait 30 ans que la gauche anti-raciste nous empêche de parler, maintenant on va parler, on va lui dire ce que l’on pense, et ce qu’elle a fait de ce pays depuis 30 ans. Le catholicisme c’est la France, le clocher c’est la France. » » »
    Eric Zemmour

    Je rajouterai : depuis 35 ans et non 30…!!! et je rajouterai : la France, tu l’aimes ou tu la quittes!!!!
    Bien à vous.

    J'aime

    1. Janine

      En parlant de générosité de cette « gôche », il leur est très facile d’être généreux… MAIS…, avec l’argent du peuple!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      J'aime

  2. Gérard COUTANT

    Très bonne analyse a laquelle j’adhère, cependant vous dites :  » l’homme de gauche est noble et généreux tandis que l’homme de droite est égoïste et mesquin » ! J’admet une chose, chez l’homme de gauche ou socialiste, il n’y a plus le social, nous sommes des citoyens conscients d’être instrumentalisés par l’homme de gauche sans foi ni loi…
    Reconnaissons que la France n’a jamais eu un Président aussi cynique, narcissique et lâche. Après l’hommage aux attentats de Paris perpétrés par des djihadistes islamistes il a eu l’audace de se rendre à la mosquée de paris pour saluer et rendre hommage à la bête immonde qu’est l’islam. Il nous aura tout fait ! Toutes les insultes possibles et imaginables !… Il fait subir au peuple qu’il devrait honorer et choyer les pires ignominies, les pires bassesses…. Il ne mérite aucune excuse, aucun pardon l’homme de gôche!
    Vous êtes un être abject, immonde, pathétique, pitoyable, et je pourrai continuer cette liste, mais il me suffit juste d’ajouter que vous me dégoutez. citation de BULLSHIT…

    «  » »Cela fait 30 ans que la gauche anti-raciste nous empêche de parler, maintenant on va parler, on va lui dire ce que l’on pense, et ce qu’elle a fait de ce pays depuis 30 ans. Le catholicisme c’est la France, le clocher c’est la France. » » »
    Eric Zemmour

    J'aime

  3. Francis Santiago

    Sorman , Atalli , Cambadélis …. inutile d’avoir un cerveau d’un kilo et 500 grammes pour dire de telles conneries , car penser que la croissance dont nous avons tant besoin pourrait venir de l’immigration est une pure folie !!! Que Sorman reste aux USA et s’occupe de ses oignons , quant à Cambadélis je me demande s’il n’est pas encore plus nul que son prédécesseur , le célèbre touche pas à mon pote , nul entre les nuls . L’image répercutée par Hollande est désastreuse , délaissé aussi honteusement le christianisme au dépend de l’islam , car c’est bien de cela qu’il s’agit ( de plus il ne s’en cache guère )et une preuve irréfutable qui concerne sa seule réélection.Ce climat dégage un air irrespirable , les français étouffent …. la mèche est allumée , attention au retour de manivelle !!!

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s