La colère et le courage


Par le Général (2s) Antoine MARTINEZ

logo partager OBs

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

   La colère et le courage  

Par le Général (2s) Antoine MARTINEZ

La colère et le courage

Le ministre de la Défense a demandé que le général Christian Piquemal soit sanctionné pour participation à une manifestation anti-migrants interdite et, qu’en conséquence, il soit mis à la retraite. Le ministre a saisi le Chef d’état-major de l’armée de Terre pour qu’un conseil de discipline soit mis sur pied afin d’exclure ce général de la deuxième section, statut des officiers généraux qui ne sont plus en activité mais toujours à la disposition des armées.
Au-delà des polémiques partisanes sur la conduite de ce général qui a servi loyalement l’État et la Nation et qui, n’ayant pas voulu se rendre à l’évidence en ce début du mois de février 2016, subit aujourd’hui les foudres de la hiérarchie civile, des questions légitimes doivent être posées et des réponses doivent donc être fournies. Car la responsabilité de cette situation déplorable incombe totalement au pouvoir politique qui non seulement n’assume pas ses devoirs mais voudrait, de surcroît, faire taire ceux qui dénoncent des faits inacceptables dans un État de droit.
En effet, pourquoi en est-on arrivé là ? Comment peut-on accepter le drame que vivent les Calaisiens et le Calaisis depuis des mois ? Pourquoi avoir permis l’installation d’une telle jungle avec ce gigantesque bidonville comparable à ceux des pays les plus pauvres du Tiers-monde où règnent la violence et l’extorsion en bandes organisées que les médias, serviles et complices de nos gouvernants, ne montrent pas ?
Peut-on être surpris qu’un officier général, qui comme tout serviteur de l’État ayant servi ou servant sous l’uniforme, attaché viscéralement à la légalité et au respect du règlement, dénonce précisément le non-respect de l’état de droit qui fonde notre démocratie ? Qui est le plus coupable ? Ce général, révolté, qui a enfreint cette interdiction de manifester ou ceux qui ne font pas appliquer la loi et participent à l’aggravation de la situation ? Cette jungle doit être éradiquée, l’ordre public rétabli et tous les clandestins renvoyés dans leur pays d’origine. C’est bien la loi républicaine qui n’est pas appliquée par nos responsables politiques, depuis fort longtemps d’ailleurs, face à l’entrée illégale de clandestins sur notre territoire. N’oublions pas que notre Constitution précise en son article V que le Président de la République est le garant de l’intégrité du territoire. Sa responsabilité ne peut donc pas être ignorée dès lors que des migrants clandestins, donc illégaux, entrent massivement sur le territoire français alors même qu’il a déclaré il y a plusieurs mois, ainsi que les membres du gouvernement, que la France est en guerre. L’état d’urgence en vigueur en est bien la preuve.
C’est la raison pour laquelle, devant l’abandon par l’État de ses responsabilités régaliennes, les lois de la République n’étant pas respectées, le général Christian Piquemal s’est rendu sur place pour constater l’impuissance, le renoncement, voire la capitulation des pouvoirs publics face à la chienlit.
Le préfet avait interdit la manifestation suivant en cela la déclaration faite devant les caméras par le ministre de l’Intérieur lui-même. Ce dernier évoquait des risques sérieux sur le plan de l’ordre public et de la sécurité, « oubliant » cyniquement que quelques jours auparavant une autre manifestation organisée par des trublions de l’extrême-gauche encadrant les clandestins s’était déroulée avec des violences inacceptables sans aucune réaction des pouvoirs publics. Mais cette manifestation du 6 février ne devait pas être tolérée car elle dénonçait l’existence de cette jungle insupportable qui a plongé les Calaisiens et leur région dans le malheur. On peut donc douter sérieusement des raisons invoquées par le ministre, raisons plutôt fallacieuses traduisant en fait l’impuissance de l’État à assurer l’ordre face à des antifas et des no-borders hostiles à cette manifestation pacifique. Le général Piquemal savait que cette manifestation était interdite. Il a toutefois considéré que l’intérêt supérieur du peuple français et de cette France charnelle qui nous unit, lui commandait de braver cette interdiction. Cela dit, dès la seconde sommation lancée, il a ordonné la dislocation du dispositif des manifestants, obéissant ainsi à la loi. Et c’est au moment où les manifestants se dispersaient qu’il a été arrêté.

Il est donc maintenant indispensable d’analyser les raisons qui conduisent le ministre de la Défense à demander la sanction de cet officier général ainsi que la méthode employée.
Sur les raisons, on peut affirmer que dès lors que le général Piquemal avait publié un communiqué le 5 février indiquant qu’il serait présent à Calais le 6, bravant l’interdiction, le pouvoir politique, affolé, pris de court et craignant une contagion, a décidé qu’il devait impérativement être arrêté. D’ailleurs, les ordres n’ont pas été donnés aux gendarmes (au statut militaire) ou aux CRS mais à d’autres éléments de police. C’est pourquoi l’officier général a été arrêté après avoir donné les consignes de dispersion, respectant ainsi l’ordre donné par la sommation d’usage délivrée par l’officier de police responsable du service d’ordre. Indéniablement, le pouvoir politique a voulu par cette arrestation faire un exemple et surtout faire taire ceux qui, ayant servi l’État et la Nation sous l’uniforme, s’expriment aujourd’hui pour dénoncer la non-application des lois de la République, l’impuissance et l’absence de vision de ceux qui nous gouvernent, et la mise en danger du peuple français, l’intégrité du territoire n’étant plus garantie. Il s’agit donc bien de faire taire ceux qui gênent le pouvoir et de chercher à museler leur liberté d’expression. Cette pratique indigne d’une démocratie moderne s’inscrit d’ailleurs depuis quelque temps dans une démarche partagée non seulement par le niveau gouvernemental mais également par le niveau parlementaire puisque certains élus du peuple n’hésitent pas à témoigner de leur agacement, voire de menaces de sanctions à l’égard de ceux dont ils ne supportent pas l’expression. Le Chef d’état-major des armées en a fait récemment l’expérience lors de sa dernière audition devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat au cours de laquelle un sénateur lui a demandé de faire taire certains militaires qui ne sont plus en activité. Mais d’autres en ont fait l’expérience de façon plus directe avec un échange épistolaire se terminant par « avec les regrets que la France vous ait compté parmi ses officiers généraux ». Le citoyen appréciera.
Quant à la méthode employée qui conduit le ministre à demander la sanction de cet officier général, il est difficile de ne pas y voir une démarche hypocrite et cynique digne d’un jugement à la Ponce Pilate, version 2016, qui verrait ce dernier non pas se laver mais se frotter les mains.
En effet, demander au Chef d’état-major de l’armée de Terre de convoquer un conseil de discipline pour sanctionner le général Piquemal par une mise à la retraite, c’est d’abord avoir déjà décidé et dicté la sanction avant même que ce conseil se réunisse, ce qui est contraire au fonctionnement d’un tel organe. D’autre part, sur un plan moral et peut-être même juridique une telle pression sur les futurs membres de ce conseil n’est-elle pas arbitraire et donc devant être considérée comme irrégulière ? Il serait sage que des experts juridiques soient consultés.
C’est ensuite vouloir humilier cet officier général – sous le prétexte qu’il a voulu pousser un coup de gueule devant l’inacceptable alors qu’il a servi loyalement pendant toute sa carrière – en le faisant condamner par ses pairs. C’est, de plus, la marque d’une hypocrisie totale doublée d’un calcul cynique et machiavélique car l’objectif visé en le faisant finalement condamner par ses pairs n’est-il pas de tenter de semer la discorde et la division parmi les officiers généraux et chercher ainsi à dissuader ceux qui souhaiteraient s’exprimer sur l’avenir de la France et de la sécurité de son peuple aujourd’hui menacés ? Bon courage à ceux qui auront la lourde tâche de condamner l’un des leurs en proposant au ministre une sanction qui leur est déjà dictée !

Alors, face à cette situation déplorable, on ne peut s’empêcher de constater qu’il est beaucoup plus facile de poursuivre un général que d’arrêter des délinquants, des criminels ou des djihadistes. Il est, en effet, plus facile de s’en prendre à un général que de faire respecter la loi républicaine dans des centaines de quartiers transformés en zones de non-droit qui n’ont plus rien de commun avec la réalité historique de la France et qui sont devenus des territoires perdus de la République où l’islam règne en maître. Il est, en effet, plus facile de condamner un patriote que d’empêcher l’entrée sur notre territoire de clandestins par milliers et ne pas avoir ensuite le courage d’appliquer la loi face à leur présence illégale sur notre sol. C’est, par ailleurs, un aveu de faiblesse de la part du politique qui révèle ainsi son impuissance, son incapacité, sa démission, son renoncement à faire respecter l’état de droit. Ce n’est certainement pas de cette façon que le pouvoir politique fera taire ceux, de plus en plus nombreux, qui aujourd’hui, devant les dangers imminents qui menacent la France et la nation, considèrent avoir un devoir légitime d’expression en lançant un signal d’alerte, voire d’alarme face à son obstination à ne pas vouloir considérer la réalité. Car, on peut tout demander à un soldat, y compris de donner sa vie pour son pays, pour la nation à laquelle il appartient, pour la défense des intérêts de la France, mais on ne peut pas lui demander de se taire face à l’inconséquence de décisions ou de non-décisions qui mettent en danger l’existence même de son peuple et qui conduisent inévitablement le pays vers la guerre civile. D’ailleurs, si le soldat existe, c’est bien que son essence-même répond au besoin de toute société car cette dernière a besoin d’être protégée pour survivre. Et si donc dans une démocratie l’armée exerce un sacerdoce au service d’un gouvernement, elle l’exerce avant tout au service d’un peuple et d’une terre charnelle, car un gouvernement est par nature éphémère, un peuple non. Alors, cela peut incommoder certains mais un général en deuxième section continue de servir la nation et les intérêts de son pays, ce qui lui confère une certaine légitimité pour exprimer son appréciation lorsque la sécurité et l’avenir du peuple sont mis en danger. Cet engagement totalement désintéressé doit permettre aux citoyens désemparés et exaspérés aujourd’hui de retrouver des motifs d’espérer.

« L’espérance a deux filles superbes : la colère et le courage. La colère pour que ce qui ne doit pas être ne soit pas, et le courage pour que ce qui doit être soit » Cette pensée de Saint Augustin nous interpelle aujourd’hui.

La colère et le courage

Général (2s) Antoine MARTINEZ


Capture d’écran 2015-10-03 à 00.29.09

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

Du même auteur : A Monsieur Juppé  et L’invasion programmée

   SUIVEZ ! PARTAGEZ !   

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Général Antoine Martinez pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Article recommandé : Franc-maçon

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI
Capture d’écran 2016-02-22 à 09.12.23

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 180.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

Publicités

20 comments

  1. Armée : de plus en plus de généraux et officiers supérieurs brisent l’omerta
    Publié le 30 mars 2016 – par Laurent Droit –

    Des généraux et officiers supérieurs brisent l’omerta de « La grande muette. »
    L’armée est traditionnellement discrète et silencieuse et respecte son devoir de réserve. Mais il arrive un moment où elle n’a plus le droit de se taire et où elle a même le devoir de s’exprimer, car elle est aussi constituée de citoyens. Et nos généraux commencent sérieusement à donner leurs avis, ce qui entraîne des réactions psychotiques violentes de la part du gouvernement Hollande dont les nombreux échecs et trahisons sont à l’origine de tout ce fiasco.
    Contrairement à nos dirigeants actuels, l’armée, elle, est faite de patriotes !
    Merci à ces officiers courageux qui se mettent en avant !
    Les interventions citées ne sont pas toutes récentes et la liste n’est pas exhaustive.

    – Général Bruno DARY
    Le général Dary exprime sa solidarité au Général PIQUEMAL

    – Général Christian Piquemal
    Le général Piquemal a été l’objet d’une injustice majeure de la part d’un gouvernement clairement totalitaire.

    – Général Antoine-Roch Albaladéjo
    Le Général Antoine-Roch Albaladéjo à propos des islamistes

    Islamisme : la mise en garde du Général Antoine Roch Albaladéjo (Légion étrangère) dont nos gouvernants n’on tenu aucun compte

    J’accuse François Hollande – par le Général Antoine-Roch Albaladéjo
    – Général Lalanne-Berdouticq
    Il nous faut chasser l’idéologie, quelle qu’elle soit, de « droite » ou de « gauche ».
    Général Lalanne-Berdouticq: Remarquables réflexions suite à l’attentat islamiste de Charlie Hebdo

    – Général Jean-Claude Thomann
    Copie du message envoyé par le général Jean-Claude THOMANN au sénateur Gilbert ROGER
    Un nouveau coup de gueule du Général Jean-Claude Thomann

    – Commandant Magnus Martel
    Entretien avec Magnus Martel auteur de Plaidoyer pour l’armée française
    Plaidoyer pour l’armée française, enrayer le déclin, du chef de bataillon Magnus Martel (éd. Dualpha)

    – Général de gendarmerie Soubelet
    Des GENERAUX et OFFICIERS brisent L’omerta de « La grande muette »
    Sécurité: le général Soubelet ose la vérité (vidéo)
    Terrorisme : Bertrand Soubelet, le général de gendarmerie qui ose dire la vérité
    – Général Bertrand Ract-Madoux
    Fidèle à son habitude et à sa parole franche, le chef d’état-major de l’armée de terre (CEMAT), le général Bertrand Ract-Madoux, a dressé un constat lucide et inquiet sur les futures déflations et dissolutions qui s’annoncent au long de la loi de programmation militaire 2014-2019

    – Général Henri Bentégeat
    Face aux nouvelles menaces, à quoi sert la dissuasion nucléaire ?
    Ancien chef d’état-major des armées, le général Henri Bentégeat illustre les évolutions de la doctrine nucléaire française. Saisissant !
    Les conseils de deux anciens chefs d’état-major des armées à Pierre de Villiers
    Jacques Lanxade et Henri Bentégeat sont féroces avec la réforme de la gouvernance des armées de Le Drian et de Hollande. Ils l’écrivent noir sur blanc.

    – Général Jean-Marie Menu
    LIBRE OPINION du général (2S) de l’armée de l’Air Jean-Marie MENU : Pour le général PIQUEMAL
    – Général Pierre de Villiers
    Ils prennent la grande muette pour une belle endormie
    Pour le général Pierre de Villiers, les forces françaises sont « au taquet »
    – Les généraux Pierre Coursier, Antoine Martinez et Jean du Verdier ont adressé une lettre au chef de l’état (extraits essentiels) :
    « Le président de la République française, en vertu de l’article V de la Constitution de 1958, est le garant de l’intégrité du territoire. »
    « Sa responsabilité est donc engagée dès lors que des migrants illégaux entrent massivement en France, avec des points de fixation comme Calais et le Calaisis. »
    « Cette partie du territoire est abandonnée de facto par les autorités de la République. »
    « Vous ne pouvez pas vous dérober à vos devoirs. »
    « La situation existentielle désastreuse qui est faite aux habitants de cette région, qui vivent dans la terreur des bandes mafieuses ».
    « Il faut Négocier avec Londres et Bruxelles des modifications aux traités du Touquet et de Schengen. »
    Sur l’arrestation du général Piquemal, indiquant « qu’il s’est rendu pacifiquement sur place pour constater cette capitulation de l’État » et que « par une ironie blessante, il a été arrêté au nom de l’ordre public alors que les migrants illégaux demeurent libres de leurs faits et gestes pendant ce temps ».
    Ils demandent au Président de « prendre la mesure de l’indignation que ce paradoxe provoque dans le cœur de beaucoup de Français ».
    « Il convient, au lieu de s’acharner sur un soldat, fût-il général et patriote, de rétablir l’ordre public à Calais, ce qui suppose l’éradication de la “jungle” (une “jungle” peut-elle exister en République ?). Et le renvoi de tous les clandestins dans leurs pays d’origine. »
    – Général Antoine Martinez
    Nommer l’ennemi et fixer le but de la guerre (27 03 2016)

    Lettre ouverte à François Hollande :

    – Général Vincent Desportes
    « l’honneur des chefs militaires c’est de dire non »

    – Général Favier
    Même chez les gendarmes, le général Favier dénonce le bordel…

    – Général Didier Tauzin
    Possible candidat à la présidentielle de 2017, était l’invité de TV Libertés pour y présenter son engagement et son livre « Rebâtir la France », paru récemment aux éditions Mareuil.
    Laurent Droit

    J'aime

    1. Très belle compilation, Gérard, mais qui appelle la réserve suivante : TV Libertés n’a pas d’audience et est un média très ringard…Avec des reportages souvent nuls et parfois c’est très limite question vérité. On est plus proche des complotantes et autres racistes de base.

      J'aime

      1. Qu’importe Bernard la source, qu’elle soit de TV Libertés ou autres, nous avons bien là, une ruade d’officiers Généraux qu’il faut saluer.
        Il faut savoir que la presse n’informe plus ! Ils imposent (presque) unanimement un système de lecture du monde qui est une formidable machine à ne pas voir, à ne pas dire, à ne pas comprendre. ? Prompts à vendre de l’information sensationnelle, nos médias, quand ils ne mentent pas sciemment, désinforment parfois sans même le savoir.
        Mais peut-être que laisser circuler des informations fausses, ou inexactes, fait partie du métier de journaliste quand on est rémunéré par des marchands d’armes…

        Bravo pour cette chaine qui permet une information non dénuée de fondement de vérités….
        Bravo à L’Observatoire du Mensonge pour ses articles écrits depuis pas mal de temps, et dont ils n’ont pris aucune ride …

        Rappelons-nous, en juin 2013. Le général Dary, qui venait de quitter le poste de Gouverneur militaire de Paris, rejoint La Manif pour tous pour en diriger la logistique. Il accuse le gouvernement de truquer les chiffres, voire d’effacer sur les photos aériennes des milliers de participants. Pratiquement en même temps, en juin 2013, un blogueur spécialiste des questions de défense, Jean-Dominique Merchet, va imaginer dans la revue Arsenal que des généraux aussi importants que le sont Dary, Villiers et Benoît Puga, chef d’état-major particulier du Président, pourraient très bien avoir des idées de putsch. Un fantasme, certes, mais qui reflétait le malaise de nombreux officiers dont nombre d’entre eux avaient défilé contre le mariage gay. (Floris de Bonneville Journaliste).

        Ce qui est sûr …. c’est que pour ces généraux… la marseillaise ne sera jamais considéré comme un « karaoké d’estrade » ….

        J'aime

    2. Tant mieux et que tous les Officiers Généraux se révoltent, absolument tous et nous serons nombreux derrière eux!
      Il est temps qu’une révolte se lève dans cet horizon obscurci depuis trop longtemps.
      De toute façon, il n’y a plus rien de démocratique dans ce pays, même voter n’est plus démocratique, puisque nous n’avons que des choix imposés et trop nuls par ces voleurs et détrousseurs du peuple qui se partagent le pactol à chaque élection et ensuite les cinq ans pendant lesquels nous sommes obligés de supporter toutes leurs malversations, jusqu’aux élections suivantes…!!!!
      Bien à vous

      J'aime

  2. Le temps des expressions, des commentaires « il faudrait que, il n’y a qu’à, etc… » est maintenant dépassé, les larmes sont pour beaucoup de Calaisiens déjà versées et si on ne réagi pas, c’est l’ensemble du peuple qui va pleurer dans un futur proche. Alors à vous les Généraux, Officiers Supérieurs, Officiers, Sous Officiers, tant de réserve que d’active, il est temps de vous réunir et de mettre au point le plan de la libération de la France. Agissez, le peuple de patriotes sera derrière vous soyez en certains. Il est temps de mettre fin à la chute vertigineuse de la France en virant tous ces traîtres et collabos qui nous gouvernent.

    J'aime

    1. Et vous Candide vous bougez ? Vous avez fait quelque chose ? Facile de critiquer mais au moins des gens se mouillent vraiment comme les généraux ou l’Observatoire du mensonge : ce qui ne semble pas votre cas. Alors critiquer est sans risque quand on ne fait rien !

      J'aime

    2. Cadide ne pensez pas a putsch, (en souvenir au temps passé…) ou a autre chose, le moment venu fera le reste, il a été déjà dit dans un des commentaires: «  » »la patience est l’une des discipline de l’Armée…. Donc soyez patient… » » »
      » … Le métier militaire est un sacerdoce, tout soldat quel que soit son grade doit se sentir investi d’un devoir envers le pays. Prêt à donner sa vie, il ne peut et ne doit se taire dans des moments où l’existence de son peuple est remise en cause ; même si cela n’arrange pas la classe politique, le citoyen chez le militaire doit prendre le dessus. L’engagement d’un général envers la nation, y compris en deuxième section, lui donne une légitimité incontestable pour exprimer son point de vue sur les questions qui concernent la sécurité et l’avenir de l’hexagone… »
      Général Didier Tauzin

      J'aime

  3. Merci Général Martinez sur cet article que j’approuve à 100%.
    On ne peut que constater actuellement que nos gouvernants qu’ils soient de droite ou de gauche, sont tous anti-patriotes. Nous sommes dans un Etat de droit, mais il faut le dire très vite, car personnellement j’ai de gros doutes à la façon dont ce gouvernement traite les Français en ouvrant toutes grandes les portes aux « migrants, clandestins, sans papiers, terroristes avec des vrais-faux papiers »…
    Où nous mène ce gouvernement ? j’ai bien peur que ce soit droit dans le mur et de plus sciemment!!!!!
    La droite ne dit rien, et lorsqu’on ne dit rien cela signifie qu’on approuve ce que fait la gauche!!!
    Les deux sont responsables de la situation actuelle dans cette France qui se meurt jour après jour un peu plus. Les Français doivent réfléchir à ce qu’ils disent, s’ils ne veulent pas se faire taxer de racistes, et la plus belle preuve est ce qui vient d’arriver au Général PIQUEMAL qui a été arrêté en toute illégalité… C’est ignoble et lamentable! La Police est sous la gouvernance du Ministère de l’Intérieur et obéit au doigt et à l’oeil…! Les gendarmes sont des militaires…, de quel côté se situent-ils dans cette histoire?!
    J’ai toujours dit que s’il fallait faire une révolution c’est en ayant l’Armée, la Police et la Gendarmerie avec soi, sinon, ce n’est même pas la peine!!!

    Ce qui se passe à Calais depuis quelques années déjà, car ça ne date pas d’aujourd’hui est incroyable dans un pays comme la France. La France n’est même plus souveraine chez elle, à cause de ces hommes politiques grassement payés pour ne pas faire ce pour quoi les Français les ont élu à la majorité.
    Quand au Président de la République qui ne respecte même pas la constitution et qui n’est même plus le garant de l’intégrité du territoire, ça c’est une constatation lamentable. En fait il passe son temps à vendre la France et les Français…!!!!
    La loi Républicaine n’est pas respectée par ces élus, la démocratie n’est plus qu’une lointaine illusion, nous sommes en dictature cachée, bien obligé de le constater!!!

    Le peuple, dans une grande majorité compte désormais sur l’Armée pour sortir de ce guêpier dans lequel nous sommes… la liberté d’expression existe juste dans les droits de l’Homme et du Citoyen, mais pas pour les Français dans cette France ou seuls les anti-patriotes ont des droits!

    Les Français veulent encore espérer que tout n’est pas perdu, mais plus le temps passe et plus cela devient difficile d’y croire encore…!
    Mes respects Général Martinez

    J'aime

  4. La conduite des socialistes à Calais est inqualifiable tout comme la droite bien silencieuse sur ce sujet ce qui signifie que la droite approuve la gauche quant au problème des migrants. C’est dire dans quelle mauvaise situation se trouve la France. heureusement que quelques uns résistent déjà !

    J'aime

  5. Général, nous vous soutenons dans votre démarche ! C’est rassurant de constater qu’il existe un site comme l’Observatoire du Mensonge hors langue de bois. Nous suivons bien sûr, nous partageons et modestement nous aidons un peu.

    J'aime

  6. Il faudra bien à un moment se décider à agir face à la lâcheté des politiques et à leur mépris envers nous. Plus nous attendrons plus cela sera difficile.

    J'aime

  7. Je poursuivrais en ayant lu un article de presse ( ) qui dit :
    « Attention ! Vent de force 7 dans l’armée. Depuis quelque temps, ici et là, quelques officiers généraux s’impatientent. Grognent. Et le font savoir. Un général, qui souhaite conserver l’anonymat, le dit clairement : « La situation nous inquiète. La France connait une grande insécurité. Et si demain, d’autres attentats survenaient sur le territoire, ce n’est plus l’état d’urgence qui devrait être mis en branle, mais l’état de siège… Ce qui signifierait que l’autorité politique devrait transmettre le pouvoir à l’autorité militaire »… Cet officier général n’est pas le seul à avoir cette analyse. »

    Des alertes, toujours des alertes, rien que des Alertes, et gauche droite on s’en fout…
    Bigre !!!

    MON GENERAL, LA FRANCE SE MEURT .C’EST A VOUS QU’IL INCOMBE D’EMPECHER LE DESASTRE..

    « …une grossière tentative d’intimidation, une méthode classique des régimes à l’agonie » (Général Didier Tauzin)

    J'aime

  8. Oh, combien de vérités avez-vous dit mon Général sur cette épisode bien triste que la France traverse en ce moment, et comment ne pas être d’accord avec vos citations… Pour ne citer que ceux là:

    Première citation
    « Car la responsabilité de cette situation déplorable incombe totalement au pouvoir politique qui non seulement n’assume pas ses devoirs mais voudrait, de surcroît, faire taire ceux qui dénoncent des faits inacceptables dans un État de droit. »

    Deuxième citation
    « C’est bien la loi républicaine qui n’est pas appliquée par nos responsables politiques, depuis fort longtemps d’ailleurs, face à l’entrée illégale de clandestins sur notre territoire. »

    Troisième citation
    « C’est la raison pour laquelle, devant l’abandon par l’État de ses responsabilités régaliennes, les lois de la République n’étant pas respectées, le général Christian Piquemal s’est rendu sur place pour constater l’impuissance, le renoncement, voire la capitulation des pouvoirs publics face à la chienlit. »

    Jean-Yves Le Drian lui, n’arrive pas a la cheville du Général Piquemal en effet ce militaire d’élite est aussi un homme de coeur qui a toujours choisit l’honneur.-C.R.
    chevalier de la Légion d’honneur‎ (1985)
    officier de l’ordre national du Mérite (d) (1992)
    officier de la Légion d’honneur (1996)
    commandeur de l’ordre national du Mérite (d) (1999)
    La France, l’honneur, la dignité morale, le prestige de servir un grand pays, l’intégrité et la probité d’un homme qui consacra sa vie à sa patrie. Un homme fidèle qui honore sa nation et son peuple incarne la droiture , le sens du devoir, le respect des institutions et de tout ce qui fait l’âme de notre pays. Cet homme là, si grand, qui mérite le respect le plus absolu, fut jeté à terre hier par les représentants de l’état, les forces de l’ordre du gouvernement socialiste, comme un vulgaire malfrat. Impossible de ne pas se révolter devant cette ignominie, cette déchéance du pouvoir qui a perdu tout sens de la dignité, de l’honnêteté , du respect dû à ses nobles représentants.
    En France, heureusement que nos militaires sont là. Pour que certains officiers supérieurs et généraux à la retraite se mettent à « l’ouvrir » pour recadrer certains discours, c’est que la coupe tend à être plus que pleine. Ce qu’il convient de noter, c’est que ceux qui parlent, le font en connaissance de cause, même s’ils ne savent pas tout, en fonction des postes qu’ils ont occupés. D’autre part, ils s’expriment avec le sentiment d’un assentiment général de la part de leurs amis et collègues dont certains sont encore en activité au sein de la grande muette, et dont ils sont, quelque part, les porte-paroles. Nous sommes donc très loin des petites considérations journalistiques de complotisme, conspirationnisme, etc. Nous aurions plutôt affaire à des lanceurs d’alerte.

    Aujourd’hui j’ai honte de vous, de ce gouvernement de faquins et de cette France qui a oublié les chemins de la révolte et se laisse insultée et achetée par les criminels dont vous êtes les complices !

    « La France ne s’en sortira que si elle recrée l’Etat régalien qui a été bradé au profit de l’Etat providence. Les armées, la police, la justice, la diplomatie sont aujourd’hui dans un état lamentable. «
    Citation du Général Vincent Desportes, expert en stratégie (in Le Figaro, 15 janvier 2016)

    Avec mes Respects mon Général !

    À BAS LA REPUBLIQUE HAINEUSE ! Vive la République ! (ou Vive la Ripouxblique ???) Vive la France et Vive les couillons !!!

    J'aime

  9. Je souscris à votre article Mon Gé »néral et c’est avec plaisir que je l’ai fait suivre à tous mes contacts. Un grand merci à l’Observatoire du mensonge quoi vous publie régulièrement et que je suis assidument.

    J'aime

  10. Quelle belle déclaration de fidélité à l’esprit du bon sens et de l’honneur face au mensonge et à la duplicité du politique sans foi ni vergogne!

    Le bateau tangue dans la tempête qui vient, trop d’incertitudes et de double jeu, cette démission face à la barbarie moyenâgeuse des pleutres et des soumis devient catastrophique!

    Le patriotisme et l’amour de son pays seraient-ils un délit, le Général nous donne une leçon de civisme face au néant de la prétention et de l’absence de fermeté!

    Lâcheté ou manque de courage, peut-on ainsi insulter le bon sens populaire en prônant laisser faire, laxisme et mollesse coupable?

    Les artifices et les mensonges ne durent que le temps des roses et les blés sont coupés: la prise de conscience est là : c’est de notre responsabilité de ne pas nous taire, on ne peut ni bâillonner, ni assassiner la vérité dans un état de droit!
    Le pouvoir doit se reprendre et changer son fusil d’épaule sous peine de créer malheur et confusion dans l’esprit du citoyen qui ne comprendrait pas cet acharnement qui vise à détruire la libre expression!
    Nous nous trouvons à la croisée des chemins :allons nous suivre celui de la Démocratie ou emprunter celui du totalitarisme?

    Le pays des libertés pour combien de temps!!

    J'aime

  11. Ha cette France quel désastre !! Elle doit se demander ce qu’il lui arrive , les larmes amères qu’elle ne voudrait pas versées sont enfouies au plus profond de son âme , elle est patiente notre France , elle supporte en silence la façon dont on la traite , mais elle va faire éclater sa colère , elle n’en peut plus d’assister , d’attendre depuis si longtemps un minimum de respect , elle mérite tout de même autre chose que de voir des incapables , pitoyables , lamentables , menés une danse dont ils ne connaissent rien du rythme , nous voyons là , une équipe qui veux mener le bal de façon maladroite et irresponsable …
    L’exécutif actuel ignore tout des devoirs impératifs qu’ils doivent à notre pays ,ils ne se rendent pas compte , ignorant même ….. qui nous veux du mal et qui nous veux du bien !!!!!!!!!!!
    Le général PIQUEMAL doit être bien triste , lui aussi doit ravaler ses larmes ……………..
    COMME SA FRANCE !!! respect général MARTINEZ.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s