Les heures les plus sombres


La logique de repentance bat son plein dans le monde occidental.

TRIBUNE

Les heures les plus sombres

Par Maxime Tandonnet

mt de dosLa logique de repentance bat son plein dans le monde occidental. L’Allemagne vient d’annoncer son intention de présenter ses excuses à la Namibie pour un génocide intervenu au début du siècle dernier. La voie paraît ouverte pour un nombre infini d’actes de repentance. L’histoire de l’humanité est faite d’une succession de massacres. Chacun doit-il donner lieu à un acte de repentance? Par exemple, les Américains et les Canadiens vont-ils s’excuser pour l’extermination des Indiens? les Australiens, les Néo-zélandais pour la destruction des populations aborigènes? Pendant que le monde occidental rumine sa mauvaise conscience, la guerre terroriste bat son plein. Les massacres s’enchaînent sur le sol de l’Europe. Après Paris, Bruxelles, Nice et les 84 tués de la promenade des Anglais. La réaction des autorités politiques et des faiseurs d’opinion est atterrante. Elle est presque toujours identique: la négation et l’oubli aussi vite que possible. L’idéologie de la mauvaise conscience et de la haine de soi écrase les esprits. La dictature de l’émotion ne cesse de s’amplifier. Il est inadmissible, inconcevable que l’Occident, oppresseur par définition, puisse être lui-même victime. Donc, les faits sont à chaque fois niés ou minimisés. On parle de loup solitaire, de malade mental, de fou furieux. Le tournant de l’histoire, qui a fait passer le monde occidental de puissance dominante à cible d’une agression criminelle est rejeté, nié, refusé. L’attitude des autorités politiques est stupéfiante. Elle tient toute entière dans le déni. « Circulez, y a rien à voir. » Bombarder l’Etat islamique daesh ne réglera rien. Le terrorisme est dans les esprits, répandu partout, se nourrissant de ses martyrs. Le djihadisme est un état mental particulier, mystérieux, une sorte de nihilisme absolu qui consiste à tuer et à massacrer le plus possible dans des conditions d’atrocité les plus inouïes, y compris sa propre vie. Face à ce nihilisme sacralisé, contradiction génératrice d’une violence hallucinante, culte de la mort comme fin en soi qui porte en germe la destruction de toute humanité, quelles sont nos armes d’occidentaux? Pour l’instant aucune. Nous sommes toujours dans la phase de sidération, de stupéfaction, d’attentisme. Les gesticulations de nos classes dirigeantes et médiatiques n’y changeront rien. Le piège se referme. Tout ceci n’est qu’un début, les signes avant-coureur de la catastrophe qui vient. L’aveuglement volontaire (par lâcheté) ou involontaire (par bêtise) n’y changera rien. Avant tout, il faudrait en finir avec le culte de la mauvaise conscience et de la repentance qui paralyse les défenses du monde occidental. C’est vers l’avenir qu’il faut regarder, un avenir extrêmement sombre que nul ne veut voir en ce moment et se préparer au pire.

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

BONUS

Un glissement sournois

Fascisme, totalitarisme, dictature », ces mots ont été tellement dévoyés et galvaudés! Pourtant, nous assistons à un glissement subreptice des mentalités, qui éloigne peu à peu le régime français de la démocratie libérale et le rapproche au fil du temps d’un esprit autoritaire. Certaines déclarations, lancées dans les jours qui ont suivi l’attentat de Nice, laissent songeur. Ainsi, il serait devenu « insupportable » voire « dangereux » de critiquer l’action de l’Etat (sic). Ces mots reflètent une pente qui nie non seulement la liberté d’expression, mais encore le pluralisme, le rôle d’un Parlement et la place d’une opposition, y compris en « temps de guerre ». Mais le plus effarant tient à l’indifférence dans laquelle ces propos sont accueillis, comme s’ils étaient normaux et habituels… Le glissement, qui ne date pas d’aujourd’hui, s’exprime d’ailleurs sous des aspects multiples:
Le culte de la personnalité, cette extravagante surexposition médiatique quotidienne des dirigeants du pays.
Le poids croissant de la communication et de la propagande dans la vie publique.
La poussée de la violence politique, de l’extrémisme sous toutes ses formes, des insultes, des haines, des colères, du sectarisme.
La déresponsabilisation de l’exercice du pouvoir, ce sentiment que tout peut arriver sans conséquence pour une caste protégée.
Le contrôle idéologique sur les grands médias, télévision et radio, qui répètent tous le même message sur tous les sujets.
La coupure entre les « élites politiques » et la population qui ressent un écœurement croissant envers la vie politique (88%).
Les manipulations électorales liées à la poussée extrémiste, au tripartisme, permettant l’éventualité d’un pouvoir ultra-minoritaire.
L’obsession générale de la conservation ou de la conquête du « pouvoir » à des fins de vanité exacerbée voire d’intérêt personnel.
La pente autoritaire de la vie politique française n’est en aucun cas synonyme d’autorité effective ni d’efficacité et encore moins de réussite de la l’action de l’Etat. De fait, plus la politique est faible et indécise, plus elle glisse dans l’autoritarisme stérile. La question du mode de gouvernance du pays devrait être le sujet fondamental de la vie politique française dans la perspective d’une éventuelle alternance en 2017. Il est symptomatique que le sujet n’intéresse personne.

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

drapeaux europe

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS !  + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

4 comments

  1. «  » » »C’est vers l’avenir qu’il faut regarder, un avenir extrêmement sombre que nul ne veut voir en ce moment et se préparer au pire. » » » » »

    Eh oui Monsieur Tandonnet, il faut se préparer au pire, car le pire reste à venir..
    La dictature s’installe un peu partout en Europe, et comme les Européens ne se révoltent même pas!!!
    Ils font comme la belle au bois dormant, mais… il n’y aura aucun prince charmant pour les réveiller de ce cauchemar…!
    Les Français n’ont toujours pas compris que nous devons lutter pour notre liberté comme nos grands parents et nos parents l’ont fait dans les heures les plus sombres de l’histoire de notre pays, et si nous ne faisons rien, nous sombrerons lamentablement et nous laisserons en héritage le pire, à nos enfants et petits enfants!!!
    Bien à vous

    J'aime

  2. Pourquoi vous montrez les doigts des autres et nous on est quoi alors? On est parti en guerre je croyais que nous la France le monsieur Propre, un pays de paie ou la guerre? Il faut arrêté de critiquer les autres pays car on n’est pas des Saints et puis ils nous sauvaient pendant des guerres mortelles! Baye

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s