Les idées neuves de la France insoumise


La révolte gagne les peuples contre les mandarins d’un système éculé

binoculars

Les idées neuves de la France insoumise

Par IVAN RIOUFOL

Donald Trump n’a pas le monopole des rodomontades. Le candidat à l’élection américaine est certes d’une incommodante vulgarité quand il lance à Hillary Clinton, lundi : « Il est temps que le pays soit dirigé par quelqu’un qui connaisse l’argent. » Cependant, Alain Juppé ne vaut guère mieux quand, déplorant « la nullité du débat politique » en France, il se flatte d’être « le seul qui peut battre largement Marine Le Pen » (Le Monde, samedi), faisant du populisme l’ennemi de la nation. En fait, une même absence d’idées neuves s’observe des deux côtés de l’Atlantique. « Je souhaite la victoire d’Hillary Clinton », renchérit Nicolas Sarkozy (Europe 1, lundi), en tirant sa révérence au politiquement correct, comme il sied dans les salons. La vacuité des professionnels de la politique rejoint celle des porte-voix improvisés de la colère populaire. Le conformisme des anti-Trump vaut son propre amateurisme.
Le dégoût des peuples pour la classe politique égoïste est un sentiment partagé aux États-Unis et en Europe. Le rejet annonce des bouleversements démocratiques. « Une véritable “armée” s’est levée à travers les provinces d’Amérique, à la stupéfaction des élites prises de panique », note la journaliste Laure Mandeville (1). Une même rébellion se retrouve en France chez les abandonnés de la mondialisation. Le géographe Christophe Guilluy le confirme (2) : « Les classes populaires ont brisé leurs chaînes, celles des appartenances politiques traditionnelles, et refusent désormais le magistère de la classe politique et culturelle. » Ce que les « élites » effrayées désignent sous un répulsif « populisme » est la montée en puissance de la révolution conservatrice : elle veut en finir avec les adeptes du déracinement qui monopolisent les pouvoirs. Reste à mettre du contenu dans des têtes vides.
Se contenter de traiter Trump d’imbécile, de raciste ou de fasciste, comme le fait l’unanimisme médiatique, revient à accompagner l’hébétude qui a gagné les mandarins en sursis. L’imprévisible milliardaire n’a pas brillé dans son face-à-face avec son adversaire impeccablement rodée. Deux autres rencontres suivront. Néanmoins, rien ne dit que l’électeur en rupture avec l’establishment lui tienne rigueur de sa piètre prestation face à une professionnelle aguerrie. Pour la classe moyenne, Hillary Clinton appartient à une autre planète, factice, hors-sol, méprisante. La candidate démocrate n’a cessé, lundi, de donner du « Donald » tandis que Trump s’adressait à « Madame la secrétaire (d’État) ». Avec elle sont récusées les élites ultralibérales de Washington et de Wall Street.
Cette grande révolte de l’Amérique déclassée annonce celle de la France oubliée. Le mouvement, venu des profondeurs de sociétés dépolitisées, dépasse Trump et ses lacunes. Si le provocateur ne laisse pas voir une sérieuse élaboration doctrinale, ses intuitions sur la crise démocratique restent remarquables. Elles font défaut à ceux qui, en France, préfèrent dauber sur sa mégalomanie sans prendre la peine de comprendre les ressorts de l’insurrection. Quand les républicains font de Marine Le Pen leur Trump à abattre, ils s’épargnent de s’aventurer au-delà des figures imposées. Aussi est-ce à la société civile, qui pousse en avant les empêcheurs de penser en rond, d’alimenter en matière grise. Les citoyens doivent s’emparer des débats sur la crise économique, l’immigration de masse, la libanisation de la nation, etc. L’intelligence collective est partout palpable sur l’Internet ; elle doit se fédérer pour gagner la guerre des idées et secourir la nation gravement abîmée.
Contre les faux gentils
Depuis des décennies, la gnangnanterie tient lieu d’argumentaire pour la pensée obligée. Elle a causé des ravages dans les rangs des « élites » et de leurs perroquets. C’est contre cette «république des faux gentils », dénoncée par votre serviteur en 2004, que les Français furieux doivent redoubler leurs assauts. Participer à des rassemblements, sur le terrain, fait mesurer l’acuité des analyses des citoyens confrontés aux désastres produits par cinquante ans de déconstructions. Les discours émotionnels dictés par la compassion, l’apaisement, la concorde, la pleurnicherie, la bienveillance, et plus généralement par la tyrannie des bons sentiments (3) sont des œillères qui endorment les cerveaux. Ces carcans interdisent l’esprit critique. Les partis politiques, motivés par la seule survie de leurs petits commerces subventionnés, sont les premiers à craindre de fâcher le Système qui les nourrit. Emmanuel Macron a raison quand il dit que les partis sont devenus « des amicales de boulistes dans lesquelles il n’y a plus ni amitiés ni boules ». La France insoumise doit imposer sa parole libérée.
Actuellement, défendre la nécessité de suspendre l’immigration, de maîtriser le droit d’asile, de rétablir des frontières, de supprimer le droit du sol, d’en finir avec le regroupement familial, de refuser la charia, d’expulser des indésirables, n’est pas loin de relever du délit d’opinion. Or ces sujets sont débattus par les gens, au-delà des querelles entre les droites à la ramasse. Ces questions méritent d’être approfondies, sur les réseaux sociaux autant que dans les réunions publiques. Des réponses concrètes, réfléchies, raisonnables sont déjà là. Il suffirait aux politiques de s’en inspirer. Ce n’est pourtant pas la pente des responsables présumés « éclairés » qui ne voient d’adversaires qu’au FN, coupable de se faire l’écho, plus ou moins fidèle, de ces inquiétudes. L’angélisme sur le totalitarisme islamiste est tel, que Juppé, favori de la primaire à droite, en appelle à « calmer le jeu » plutôt qu’à résister (voir mon blog). « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile », prévient-il, laissant percevoir son ouverture aux concessions avec l’islam politique, pour prix de la paix civile. Cette irréflexion annonce la capitulation.
Contre la liberté de penser
Le politiquement correct, bête noire de Trump, est le mur que les Français doivent abattre en passant par-dessus les partis éthérés. Une tentation totalitaire parcourt la classe dominante, incapable de supporter la contradiction. La ministre des Familles, Laurence Rossignol, envisage ainsi de poursuivre pour « entrave numérique » les sites qui proposent simplement des informations alternatives aux processus d’avortements encouragés par l’État. La liberté de penser effraie les idéologues qui s’accrochent au pouvoir.
Du balai !

ivan-rioufolIVAN RIOUFOL

(1) « Qui est vraiment Donald Trump ? » Équateur. (2) « Le Crépuscule de la France d’en haut », Flammarion. (3) « Contre la bienveillance », d’Yves Michaud, Stock.

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
IVAN RIOUFOL pour LE FIGARO
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

7 commentaires

  1. Merci Yvan Rioufiol, ce cri d’alarme de ceux qui n’en peuvent plus est excellent!
    J’approuve totalement, car il est plus que temps de se révolter et de faire savoir à cette caste et à ces journaleux achetés par ces hommes politiques qui n’ont même pas honte d’être devenus des animaux de cirques… Leur façon de faire s’apparente à un cirque!
    Il faudrait dégager tout ce beau monde bien avant les élections, car ça chauffe dur dans les rues…!!!!
    Les Français n’en peuvent plus, il faut arrêter le massacre avant que le pire arrive pour nous tous…!
    Bien à vous

    J'aime

  2. Il me revient à l’esprit d’un temps, dans une autre France, où Yvan Rioufol était invité assez régulièrement, à donner son avis juste et éclairé dans l’émission  » C dans l’air ».sur la 5. Depuis beaucoup d’eau trouble de la pensée unique est passée par là qui a fait de cette émission un ramassis d’entre-soi où l’on invite, pour la forme et pour faire mauvaise mesure un journaliste dit d’opposition. Écœurant …
    Mais, encore merci à Yvan Rioufol de nous faire part de sa clairvoyance.

    J'aime

    1. Eh oui jpdrouin, je m’en souviens également…!
      Oui, mais ça… c’était AVANT!!!!
      Je le dis souvent, car je me le suis très souvent demandé dans ma vie, et depuis quelques années, de plus en plus souvent…. :
      Dans quel état d’esprit était le peuple Français le 13 juillet 1789???
      Je pense que nous n’avons jamais été aussi proche de ce peuple, qu’aujourd’hui…, ainsi que celui de 1848…!
      Bien à vous

      J'aime

  3. de toute façons ,,le Monde change , L.EUROPE , doit changer , la FRANCE avec ,que cela plaise ou NON.. pars leurs fautes , les politiciens UMP- UNION de la Gauche , on rendu le FN. Incontournable , pourtant UMP-PS on supprimer ,la proportionnelle , les politiciens de tout bords, on fait le Front Républicains, pour l’empêcher ,de gérer des Régions , DES Maires ,qui hurlais , je suis le seul ,qui fera reculer le Front National , EX Gaudin Falco Estrosi Guibal ,on vue arriver le FN..des villes ,on un Maire FN..POURQUOI ? tout simplement ,il on ignorer le peuple ,ses souffrances ,avec 5.5 millions de chômeurs 3.5 de mal loger ,record chez Coluche,les pauvres de plus en plus pauvres, les Riches, tout le contraire ,9 Millions de retraiter du priver a 800 euros , 10 Millions de Travailleurs, pauvres 1350 euro ,des Usines ,robotiser ,avec peu d’ouvriers, une immigrations Musulmanes Massive , une FRANCE en faillite financière ,,comment, voulez vous que le Front National ,est en forte progressions

    J'aime

  4. Article remarquable Yvan Rioufol journaliste de haute volée ne mâche pas ses mots pour secouer l’arbre de la béatitude socialiste qui gangrène la France!
    Cela change les choses et doit être signalé.
    La médiocrité du discours politique révulse le citoyen exaspéré par les simagrées d’un Juppé, castrat de la gauche imbécile et tortueuse!
    L’escroquerie des primaires à droite en attendant les pitreries de la gauche corrompue qui s’enfle d’importance en pillant l’état sans se gêner ne fait plus illusion dans les chaumières, tous ces pantins qui s’agitent sèment la haine et la division et l’offre politique n’est pas au niveau et tente d’imposer le schéma de la vulgarité et de la suffisance;
    La lâcheté et la soumission des pleutres qui nous gavent cela va-t-il durer encore longtemps?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s