La victoire de Macron ou la défaite de la démocratie


Macron a facilement gagné contre Le Pen mais…

La victoire de Macron ou la défaite de la démocratie

Par Philippe Kerlouan pour Polémia

Certes, Emmanuel Macron a été élu avec un gros score : 66,1 %. Mais, à y regarder de près, il est loin d’avoir la confiance de deux tiers des Français : c’est un candidat minoritaire qui a été élu à la présidence de la République, ce qui est le comble quand seuls deux concurrents sont en lice.
En effet, si l’on tient compte du fort taux d’abstention – plus d’un électeur sur quatre ne s’est pas déplacé – et du nombre record de bulletins blancs et nuls, il n’obtient que 43,63 % des voix par rapport aux inscrits. On peut donc être élu président de la République tout en étant minoritaire dans le pays.
C’est plus, sans doute, que François Hollande en 2012. Mais, au moins, le candidat socialiste avait-il réuni sur son nom une coalition de gauche : même Jean-Luc Mélenchon avait appelé à voter pour lui sans contrepartie – ce dont il se mordit les doigts.
Dans le cas d’Emmanuel Macron, c’est un conglomérat hétéroclite qui lui a assuré la victoire : tous les partis de gauche, de droite et du centre qui, avant le premier tour, avaient dit pis que pendre de sa personne et de son programme ont vu en lui l’ange salvateur, seul capable de les protéger de la diablesse frontiste.
Avant le second tour, il a fait pression sur les personnalités politiques qui ne le soutenaient pas ouvertement, pour leur donner mauvaise conscience : « Ne pas se positionner » entre Marine Le Pen et lui, c’était « décider d’aider Mme Le Pen ».
Le résultat acquis, il a passé de la pommade aux Français qui n’ont voté pour lui qu’à contrecœur, mais – il l’a répété – il appliquera tout son programme pour ne pas « trahir » ses fidèles du premier tour. Bref, il sait qu’il est minoritaire, mais n’en a cure.
Emmanuel Macron va-t-il donc gouverner pour les 24,1 % de Français qui lui ont apporté leurs suffrages au premier tour ? Étrange conception de la démocratie, diront certains. D’autres soutiendront que c’est la loi de la majorité – fût-elle minoritaire.
À ce paradoxe s’ajoute, chez trop de girouettes politiciennes, la tendance à naviguer au gré des vents. Opportunisme qui blesse la démocratie, mépris à l’égard des Français qu’ils sont censés représenter et qui ne les ont pas élus pour qu’ils changent de boutique.
Faut-il parler des investitures pour les législatives ? Ces socialistes, qui ont été les godillots de François Hollande et qui, aujourd’hui, cirent les pompes d’Emmanuel Macron ! Ces personnalités de droite, qui brûlent de le rejoindre mais n’osent quitter leur bercail tant qu’ils ne sont pas sûrs que le jeu en vaut la chandelle ! Et l’éternel centriste, qui estime avoir été mal servi et en redemande.
Sans compter ces candidats issus de la société civile, qui se prétendent vierges de tout engagement partisan, mais qui ont déjà flirté avec des partis politiques…
Tout aussi funestes pour la démocratie, cette propension à la démagogie, à la caricature, au non-dit, la complicité de médias qui répandent la pensée unique dont ils sont eux-mêmes imprégnés, pour inhiber les esprits, le mépris de l’opinion du peuple. Ces donneurs de leçons n’aiment le peuple que lorsqu’il les suit aveuglément.
Si la démocratie pouvait parler, elle dirait : « J’étais déjà en mauvais état, mais Macron m’a tuée ! En ne reconnaissant pas qu’il est minoritaire, en n’en tirant pas les conséquences, en ne réagissant pas aux injonctions préventives de la Commission de Bruxelles, en ne cherchant pas à rendre plus juste le fonctionnement de la démocratie. » Elle lui donnerait cet avertissement : « À force de mépris, tu risques, un jour prochain, de subir la révolte du peuple. »

Philippe Kerlouan

* Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur *

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

Vous pouvez participer au moins en commentant nos articles: pour cela il vous suffit d’aller dans « laisser votre commentaire » en bas de chaque article…

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Philippe Kerlouan pour Polémia
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs, Nous irons droit au but en vous demandant d’aider l’Observatoire du MENSONGE à préserver son indépendance.
Nous survivons grâce à des dons d’une valeur moyenne de 10 € mais seule une faible part de nos lecteurs nous fait un don. 
Si chaque personne lisant ce message donnait 2 €, notre levée de fonds serait achevée en cinq heures. Nous sommes une petite organisation à but non lucratif qui supporte les coûts du premier site d’opposition en France!
Alors OUI nous méritons votre contribution.
Merci.
Nous vous rappelons que nous sommes indépendants et que nous publions des tribunes libres vraiment libres.

Pour nous aider: Cliquez juste sur le coeur 

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

8 comments

  1. Nous pouvions croire que les Français sortiraient de la léthargie dans laquelle ils se complaisent et bien Non une fois encore ils ont été anesthésiés par un beau parleur. Gauche et droite confondues ils se sont vautrés avec bonheur, sans état d’âme, sans mesurer les risques pour l’après! Je ne suis pas Madame SOLEIL mais je crains que très bientôt avant la fin de 2017 leur attirance pour l’élu se transforme en répulsion, en colère, pour s’être ,une nouvelle fois, fait avoir! J’évite le terme trivial qui ici conviendrait mieux!

    J'aime

  2. La démocratie est morte depuis déjà quelques décennies… à partir du moment où on met en place des lois contre le peuple, sans demander l’avis du peuple, ce n’est plus de la démocratie…
    1973,1976,1981,2005… c’est un résumé des dates qui prouvent que le peuple de France est sous dictature mais, il ne faut pas le dire, afin que le peuple s’imagine être toujours dans une démocratie…
    Si ça n’est pas nous prendre pour de la poussière invisible…. qu’est-ce que c’est???!

    Macron n’a pas été élu Président, les Français ont voté contre le FN, et qu’ils se révoltent ou pas, les Français vont s’en mordre les doigts jusqu’à l’os…
    Bien à vous

    Aimé par 1 personne

  3. « Elle lui donnerait cet avertissement : « À force de mépris, tu risques, un jour prochain, de subir la révolte du peuple. »

    La révolte du PEUPLE ? Il y a longtemps que le Peuple de FRANCE ferme sa « gueule » et se résigne au lieu de s’indigner. Tous des Peace & Love, des attention hein ! pas d’amalgame, PAS de HAINE !

    Je n’y crois plus à cette insurrection que j’ai tellement rêvée, pensant que les Français avaient autre chose que du sang de NAVET dans leurs veines.

    Rien dans le falzard.

    J'aime

  4. On verra bien « qui vivras, verras » …non? j’attends de voir mais, sans grande surprise de la « continuité » et de l’alignement la « main posée » sur la poitrine dans un monde sous « menace permanente » . Un monde « crée » pour l’occasion au lendemain de « pseudo révolutions arables » soutenues par les « médias complices  » du monde entier , le « nouvel ordre mondial en marche » …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s