Chute record de popularité: est-ce vraiment « normal »?


Macron fait mieux que les autres même dans sa chute de popularité

TRIBUNE

Chute record de popularité: est-ce vraiment « normal »?

Par Maxime Tandonnet

Le président de la République connaît une chute record de sa popularité (-10%), de 62% à 52% en un mois selon VSD, c’est-à-dire encore plus forte et plus spectaculaire que celle de tous les anciens chefs de l’Etat avant lui. M. Hollande affirme que le phénomène est « inévitable ». Pour la plupart des commentateurs, les choses sont « normales ». A mes yeux, cette banalisation est au contraire inacceptable. Elle marque le début d’une débâcle déjà annoncée depuis déjà longtemps. Elle est le signe d’un monstrueux dévoiement des institutions de la République, qui s’accélère de décennie en décennie et précipite la vie politique dans un abîme d’impuissance.
Le chef de l’Etat est en principe élu par le peuple sur un acte de confiance et d’adhésion. Il est l’homme du destin. Dès lors que la confiance s’effondre juste après avoir été accordée, les Français sont victimes d’un dol comme disent les juristes. En principe, le rôle du président est d’incarner le pays, son avenir, sa grandeur, son prestige international, sa sécurité, son destin, dans un esprit d’unité, de sagesse et de vision, de lui donner un cap. C’est cela un chef de l’Etat et rien d’autre. Son premier devoir est d’être populaire, c’est-à-dire reconnu et source d’estime et de confiance. Un président malaimé, voire rejeté par le peuple est le signe d’une rupture de la confiance. Il revient en revanche au Premier ministre et à son gouvernement de définir, d’exprimer, de mettre en oeuvre et d’assumer une politique, donc l’impopularité, avec le soutien et sous le contrôle de l’Assemblée nationale. D’où la distinction entre les fonctions de chef de l’Etat et de Premier ministre ou de gouvernement, vitale pour le bon fonctionnement de la politique nationale.
Mais tout se mélange, tout se confond dans le grand faisceau d’une surexposition médiatique et un étrange courant de bêtise et d’inculture politique notamment dans les plus hautes sphères de l’Etat. Le régime de culte de la personnalité dont la France s’enivre, la France médiatique, politique, élitiste, cette idée qu’un reflet médiatique, l’image du visage d’un homme concentre à elle seule l’ensemble de la responsabilité publique est la porte ouverte vers l’impuissance, l’humiliation et la déchéance. Elle a l’avantage de la facilité, de la simplicité, mais relève de la plus totale illusion: dans nos société complexe, un seul homme ne maîtrise presque rien. Elle donne l’illusion de l’autorité et de l’efficacité. Mensonge grossier et vulgaire: en précipitant le visage, censé incarner le pouvoir, dans un abîme d’impopularité (censé être responsable de tout), elle condamne la politique française à la défiance, au dégoût, au rejet populaire, donc inévitablement à la crise d’autorité et de confiance et au gouffre de l’échec permanent. Le même passage de l’idolâtrie hébétée au statut de bouc émissaire national se reproduit, de présidence en présidence, désastreux pour le moral des Français et l’autorité de l’Etat, dans l’aveuglement général… Une lueur de lucidité peut-elle un jour jaillir de quelque part?

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur
Ici à Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.
Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

BONUS:

La dignité d’une démission

La démission est un geste extrêmement rare pour un haut responsable public. En général, le réflexe normal d’un grand patron de l’armée, de l’administration ou de la justice en disgrâce est de s’accrocher le plus longtemps possible à son rocher afin d’en retirer le maximum d’avantages personnels. La démission a une signification forte: mes convictions, mon sens du bien commun sont supérieurs à ma carrière. Je ne suis pas d’accord et j’en tire les conclusions qui s’imposent. Vainement, je cherche dans ma mémoire des exemples de ce type, mais aucun ne me vient à l’esprit. Il doit bien y en avoir, mais ma mémoire me fait ici défaut. Les ministres démissionnaires abondent, mais ce n’est pas la question: le ministre qui quitte son poste volontairement, agit le plus souvent avec une arrière-pensée à l’esprit, notamment celle de se désolidariser d’un fiasco politique et de se lancer dans le projet d’une élection présidentielle. Le haut responsable public qui démissionne est dans une toute autre approche: il sacrifie délibérément sa carrière au nom de sa conception de l’intérêt général, du bien public. Sa vision de l’intérêt général l’emporte sur son intérêt privé. Le message est sulfureux dans une France d’en haut rongée par le culte de l’ego. A l’heure où la vie publique française est plongée dans une vague d’obsession narcissique mélangé à un instinct grégaire qui fait froid dans le dos, le geste de Pierre de Villiers, en écho à la tragédie de la France, est digne d’un homme d’Etat.

Maxime Tandonnet

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

NOUVELLE VERSION

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs,
Pour nous soutenir:  cliquez juste sur le coeur 

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

14 comments

  1. Le SMS qui tue « YES la MEUF is DEAD ». Hou la honte, hou la vilaine Sibête,
    Le SMS polémique qu’aurait envoyé Sibeth Ndiaye à un journaliste afin de confirmer la mort de Simone Veil n’est pas passé auprès de certains élus de l’opposition, qui ont demandé à cette proche d’Emmanuel Macron de démissionner.

    Des Républicains (LR) au Front national (FN) en passant par Debout la France (DLF), le SMS concernant le décès de Simone Veil attribué à la chargée de communication avec les journalistes de l’Elysée Sibeth Ndiaye, a causé l’indignation de plusieurs personnalités politiques.

    J'aime

  2. Plus de FRIC pour nos Armées Monsieur Macron ? Y’en a pas !
    Un peu plus de fric pour les petits retraités dans la misère ? Y’en a pas !

    Pour nos SOLDATS, y’en a pas, oualou. Pour nous petits retraités kif kif.. Pour les miséreux qui font la manche dans la rue et qui meurent de froid l’hiver à PARIS, DUCON Y’en a pas ! Ah mais y’en a pour ces gens là !

    « Quelques jours après les déclarations d’Emmanuel Macron en faveur de la mise à l’abri des migrants, Agnès Buzyn a promis que le budget alloué à ce secteur ne serait pas impacté par les multiples coupes budgétaires décidées par le gouvernement.

    Interpellée par des élus communistes lors de la visite du centre de mise à l’abri pour migrants d’Ivry-sur-Seine, la ministre de la Santé Agnès Buzyn s’est engagée à maintenir la contribution de l’Etat pour l’accueil de ces populations.

    «Sous la responsabilité de mon ministère, il n’est prévu aucune coupe budgétaire», a-t-elle déclaré le 1er août, citée par France info.

    L’accueil des réfugiés est l’un des rares secteur à voir ses moyens augmentés dans le prochain budget. La Défense (-850 millions d’euros), l’Intérieur (-500 millions), les collectivités locales (-300 millions) devraient en revanche souffrir de baisses massives, tandis que le budget alloué aux migrants devrait lui bénéficier d’une manne de 200 millions d’euros, selon Libération.

    Ce portefeuille, qui avait déjà augmenté de 40% entre 2012 et 2016, passant de 387 à 540 millions d’euros, devrait donc s’élever à 740 millions d’euros.

    Lire aussi : «Trahison !» : malgré sa promesse, Macron coupe 300 millions de dotations aux collectivités locales

    Dans son rapport publié en février 2017, la Cour des comptes présentait les dépenses totales effectuées pour les demandeurs d’asile et soulignait une hausse de 60% de cette somme, sur cinq ans. «Pour les demandeurs d’asile, le coût global s’élèverait à 990 millions d’euros environ en 2013, contre 626 millions d’euros en 2009», peut-on lire dans le texte, qui précise que cela représenterait une dépense de 13 724 euros par bénéficiaire. Chiffre auquel il faut ajouter un milliard d’euros alloué au traitement des demandeurs déboutés, qui représentent chacun une dépense moyenne de 5 528 euros, selon les données de la Cour des comptes.

    Des dépenses qui ne sont pas prêtes de se tarir au vu des projets de l’exécutif en la matière. Lors d’une visite d’un centre pour réfugiés à Orléans le 27 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé la création de centres d’examen pour migrants en Libye, destinés à différencier les migrants économiques des réfugiés.

    «D’ici la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues, dans les bois», avait-il alors martelé, à propos de la présence de migrants non-accueillis dans les centres en France.

    Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs d’ores et déjà annoncé l’ouverture de deux centres pour demandeurs d’asile dans deux communes des Hauts-de-France afin d’accueillir et d’examiner la situation des migrants actuellement présents à Calais. » RT

    En fait si j’ai bien tout compris, nos braves clochards made in France n’ont plus le droit d’être visibles et de faire la manche, cela fait tâche dans l’décor, pendant que MACRON, Lui, a tous les droits dont celui de faire la manche en costard cravate chicos lors de soirées Hupées pour des levées de FONDS colossales, dans toutes les grandes villes de France, organisées par Rothschild and Cie. Je rappelle que des clochards Français ont été viré récemment d’un centre d’hébergement à NANTERRE pour faire de la place à 89 migrants !

    Les CLOCHARDS de FRANCE ? Révoltez-vous, INDIGNEZ-VOUS !

    Aimé par 1 personne

  3. je mets un bémol à votre  » bonus  » , Mr Le GL De Villiers était en fin de carrière et avait signé un an de plus parce qu’on lui demandait ! oui il a fait le choix de partir au lieu d’accepter des coupes budgétaires, c’est courageux, mais il est relatif – pour moi , il est important de mettre les choses à leur place, de ne pas édulcorer – , je ne sais pas si il avait eu 10 ans de moins , ce qui se serait passé ! Le GL Soubiret lui aussi avait émis des réserves à l’Assemblée N.
    et il a été, pour quelques petites années, muté dans les DOM TOM ! il reste que Mr Macron a pris une décision qui va être préjudiciable pour lui , car ce qu’il a fait ne se fait pas .. après, j’espère des suites, par exemple que Mr De Villiers s’exprime de temps à autre ….

    J'aime

    1. Ce n’est pas le général SOUBELET Limon qui avait rejoint EN MARCHE pour faire une petite marche arrière ensuite ? Pas rancunier le Soubelet par rapport au PS réincarné dans LREM. Moi j’ai un défaut, j’ai la rancune tenace !

      J'aime

    2. C’est à ce petit qui se prend pour un grand chef et prétentieux en plus de ça de démissionner ! Bravo mon Général de garder la tête haute !!!…Je vous estime !…

      J'aime

  4. Oui CANDIDE, souhaitons-là cette chute vertigineuse, plus que jamais. Sous Macron ça se passe à NANTERRE et probablement partout en FRANCE, où des SDF Français ont été expulsés d’un Centre d’Hébergement pour accueillir
    QUI ? 89 MIGRANTS !!!

    JEUDI NOIR pour les Agriculteurs du BIO. Le gouvernement signe un énorme coup d’arrêt au développement de l’agriculture bio
    Le gouvernement a décidé de ne plus soutenir le développement de l’agriculture bio. Les aides à la conversion seront tout simplement supprimées. Une triste nouvelle pour l’écologie.
    Rédigé par Pauline Petit, le 28 Jul 2017, à 11 h 42 min

    HULOT le chiwawa vert tout juste bon à « niquer » les Français, au pied ! Tu dis quoi à part rien ? T’ en as comme le Général DE VILLIERS ou t’en a pas ?

    A quand ta démission ?

    J'aime

  5. EXCELLENTE ANALYSE COMME TOUJOURS
    LA FRANCE DEVRA T’ELLE
    VIVRE ENCORE UNE HUITIÈME RÉVOLUTION AU COURS DE SON HISTOIRE POURTANT GLORIEUSE ?
    DEVRA T’ELLE CONNAÎTRE UN EFFRITEMENT EFFROYABLE ET IRRÉVERSIBLE POUR QUE LE PEUPLE QUI TRAVAILLE POUR LE BONHEUR DE SES ENFANTS COMPRENNE QU’IL SERA BIENTÔT TROP TARD POUR ÉVITER L’EXIL
    JE LE PENSE MALHEUREUSEMENT
    SEUL UN ÉVÉNEMENT GRAVE
    POURRA CRÉER UN ÉLECTRO- CHOC À UN PEUPLE REMARQUABLE MAIS MANIPULÉ DEVENU SOURD ET AVEUGLE ESPÉRONS QU’IL RETROUVE SA PAROLE ET UN REGARD SALUTAIRES

    J'aime

  6. Faut wigoler même chez Maxime, avant qu’le ciel nous tombe sur la tête.

    En charge des relations avec la presse, Sibeth Ndiaye a un style et des méthodes qui ne plaisent pas à tout le monde à l’Elysée. A tel point qu’Emmanuel Macron ne serait pas contre l’idée de la mettre sous tutelle.

    «Yes, la meuf est dead.» C’est par ces mots, envoyés par SMS, que Sibeth Ndiaye, en charge des relations avec la presse à l’Elysée, a répondu à un journaliste qui lui demandait si Simone Veil était bien décédée, selon le Canard enchaîné du 2 août. Le journal précise que le SMS circule entre conseillers d’Emmanuel Macron.

    Alors 1/ Quelle classe dans le choix des mots. 2/ Cette belle noire du genre de la Taubiwa porte bien son prénom qui est SIBETH. En Français ? SICONNE !

    Quant à sa mise sous tutelle par Macron de cette drôle de meuf, rien de bien étonnant à partir du moment où l’on sait que pour être élu Macron s’était déguisé en MESSIE en appelant à venir à lui tous les truands, tous les traîtres à la Patrie de tous bords, sans oublier les SIMPLES d’ ESPRIT.

    IL est beau le résultat !

    J'aime

    1. bien dit ! d’autant que je ne connaissais pas cet épisode ! mais il croyait quoi , ce messie !! qu’il allait révolutionner le monde avec ces juste 40 ans , sans connaitre l’ histoire de son pays , et avec un soupçon de démagogie !

      J'aime

      1. Des épisodes de ce genre pleuvent tous les jours mon Cher Limon, et attendons-nous au PIRE des épisodes ! Il va s’en trouver un de la taille XXL qui va finir par abattre le dictateur-imposteur-psychopathe-menteur-arrogant juvénile.

        J'aime

  7. Il ne reste qu’à souhaiter que sa chute soit aussi voir même plus rapide que son ascension!!!!! Aurons-nous de nouvelles élections en 2018-2019? Probablement un gigantesque « foutoire » comme la France n’en a pas connu depuis longtemps. La révolution se profile à l’horizon chers compatriotes, il va falloir s’y préparer !!!

    Aimé par 1 personne

  8. LETTRE OUVERTE de l’Association des Officiers de Réserve de Nantes à Monsieur le Président de la république.
    Posté le samedi 29 juillet 2017

    MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

    Monsieur le Président

    Le choix que l’on fait d’une carrière de soldat implique non seulement un engagement personnel à défendre la patrie, au besoin en y perdant la vie, mais également un contrat moral et de confiance avec ses citoyens et ceux qui les représentent.

    Vous venez, hélas, de rompre ce contrat.

    Le Général Pierre de Villiers a été convoqué devant la représentation nationale

    A HUIS CLOS pour donner son avis sur la situation de nos armées. Devait-il mentir sur la vérité pour sauver certaines apparences ?

    Il a parfaitement rempli son rôle : permettre à ses hommes de mener à bien leurs missions de la meilleure manière possible et avec des moyens matériels décents leur assurant un minimum de sécurité.

    Vous lui avez reproché ses déclarations devant la représentation nationale, déclarations qui n’auraient jamais dû arriver sur la place publique.

    Ce qui est également grave. Ces reproches ont été prononcés en public devant ses propres subordonnés.

    On n’a jamais vu, un chef tancer ainsi un de ses subordonnés devant ses hommes. Le faire prouve malheureusement une méconnaissance totale de la chose militaire et même, au-delà, des règles les plus élémentaires du management.

    Les parents ne doivent pas étaler leurs reproches devant leurs enfants, tout père et toute mère de famille sait cela.

    Par ailleurs, nous tenons ã vous faire part de toute notre indignation à l’égard des propos, pour le moins inconsidérés, tenus par M. Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, faisant, sans la moindre preuve et apparemment de sa propre initiative, un procès d’intention à l’ancien chef d’état major des armées, contredisant ainsi publiquement les ėloges que vous aviez vous même su faire de ce grand soldat, portant atteinte ainsi très gravement à son honneur.

    Monsieur le Président en tant que « chef des armées » vous avez confié et confirmé à nos soldats des missions pour lesquelles faute de moyens adaptés et suffisants, celles-ci exposeront leurs actions et leurs vies. En tant qu’officiers de réserve nous partageons l’émotion et l’incrédulité de nos camarades d’active. Nous venons de perdre un chef apprécié de tous du fait d’un autoritarisme incompréhensible.

    La confiance entre la nation et son armée telle que les sondages le montrent aujourd’hui, devrait également exister entre l’armée et l’autorité politique.

    Malheureusement cette confiance vient d’être mise à mal.

    Monsieur le Président, vous êtes le garant des institutions. A ce titre, Vous Vous devez d’honorer les engagements pris pour protéger la vie de ceux dont la mission est de protéger les Français.

    Servir est notre devise, mais nous estimons en tant que citoyens que la nation a de ce fait un minimum d’obligations morales à l’égard de l’institution militaire et que nous avons parfois le devoir de ne pas nous taire.

    Nous faisons nôtre la déclaration du Chef de bataillon

    Hélie Denoix de Saint Marc.

    « Monsieur le Président, on peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir de se renier, de se parjurer » (Déclaration du Chef de bataillon Hélie Denoix de Saint Marc le 5 juin 1961)

    Je ne sais pas pour vous, mais pour moi cette lettre veut dire beaucoup et si je pouvais la signer sous la déclaration faite par Elie Denoix de Saint Marc en 1961 je la signerais sans la moindre hésitation.

    BRAVO et RESPECT les Officiers de Réserve !

    J'aime

  9. Votre bonus m’interpelle Monsieur Tandonnet, comment osez-vous l’écrire ce bonus, vous, un fidèle à Sarko qui a fermé des casernes, réduit les effectifs des Flics et Gendarmes, qui a supprimé les RG qui a réduit les effectifs des Armées de 54.000 personnes sous son mandat; Comment nettoyer ces zones dites de non droit au KARCHER comme il avait promis de le faire avec moins de Flics de Gendarmes et de Militaires ?

    Quant à cette chute record de popularité de la MACRONIE, que dire de celle RECORD de la DROITE classique qui s’est dégonflée tel un ballon de baudruche. PSCHITT et CHPLAFF !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s