Lire ou ne pas lire la philosophie?


L’Homme aurait-il perdu l’envie de lire?

Lire ou ne pas lire la philosophie?

Par Un homme de lettre

Il est évident qu’avec l’arrivée des écrans tels que la télévision, ordinateur, smartphone, tablette, les gens ont perdu un certain goût pour la lecture. Premièrement par manque de temps, car le temps que l’on passe sur nos écrans on ne le passe plus pour lire des livres cela paraît logique. Deuxième raison, nous sommes arrivés dans un temps différent de celui d’autrefois, un temps des nouvelles technologies, un temps qui prône la rapidité de toute choses.
Aujourd’hui sur internet en deux clics on trouve toutes les informations possibles et inimaginables.Quand au siècle dernier on mettait plusieurs heures pour aller d’un village à un autre, aujourd’hui en 8h de vol on fait Paris-New York .
Il est évident que ce n’est plus le même temps qui s’écoule entre celui d’hier et celui d’aujourd’hui. Le monde a changé. Notre pouvoir de concentration aussi. Quand on pouvait rester concentré des heures lors d’opéras , de film (autant en emporte le vent dure 4h), de lecture où des livres pouvait faire 1000 pages sans que l’on se plaigne de sa longueur.
Nous avons été formatés au montage cut ! Maintenant, nous pouvons traiter d’un sujet seulement si nous sommes concis et assez éloquents pour nous tenir en éveil, et garder intact notre »concentration »..
Bref plus personne ne veut perdre une seconde de son temps et paradoxalement l’homme d’aujourd’hui n’en a jamais autant perdu pour des choses aussi futiles, irréelles, virtuelles qu’auparavant dans l’histoire de l’humanité. Une sorte de mélange entre la chute du niveau scolaire, l’arrivée des écrans et cette course infinie au temps a fait perdre l’envie aux personnes de lire.
Nous sommes dans un temps nihiliste où le présent ne s’enracine plus dans le passé, seul l’éternel présent compte. Et il est logique que dans un temps nihiliste, les gens lisent moins, et passent leur temps à l’amusement perpétuel sans vraiment penser ou réfléchir. Même si la lecture s’est très largement diversifiée, comics, BD, Heroic-fantasy, manga, science fiction, etc… la vraie littérature classique et surtout la philosophie sont quant à elles délaissées.
Les fondamentaux ne sont plus lus. Il y a une différence entre lire le Seigneur des anneaux et lire Platon. Les livres philosophiques ou d’excellents romans peuvent changer notre vision des choses et même notre vie. Ils nous améliorent et font sortir les meilleures choses qu’il y a en nous.
Les livres tels que le Seigneur des anneaux ou d’autres (attention je n’ai rien contre cette saga, j’en suis même fan) vous font eux au contraire vous désintéresser du réel et vous font aimer un monde qui n’existe pas. Ce serait plus judicieux d’aimer déjà le monde tel qu’il est avant d’en aimer un autre. Je ne dis pas de ne pas lire des romans pour pouvoir nous évader dans un autre univers. Je dis seulement que ce n’est pas la solution pour pouvoir rendre nos vies plus heureuses, et ça passe d’abord par une acceptation du monde, du vrai monde. Mais loin de moi l’idée de dire de ne pas lire de la littérature, car ce serait mal me comprendre. Ici je fais l’éloge de la philosophie qui est très peu lue comparé à la littérature.
Maintenant que la différence est faite entre lire des livres qui nourrissent notre intelligence, et ceux qui cultivent notre imaginaire; pourquoi les gens se sont-ils désintéressés du savoir ?
Quand on peut dans un roman sauter certains moments de descriptions qui n’en finissent plus, au contraire dans les livres philosophiques chaque mot compte. Chaque phrase est là pour nous faire adhérer à un point de vue, ou une doctrine philosophique. La lecture est donc forcement plus longue ou plus ennuyeuse pour certains, d’où un certain désintérêt pour cette matière.
Le temps d’adaptation est parfois long (pour moi il m’a fallu environ 5 livres avant que je lise plus vite sans saut de concentration) mais forcez-vous, cela en vaut la peine croyez-moi.
Le savoir est une arme à la portée de tous, servez-vous-en. Vous n’êtes le moins de personne. Pauvre, riche, tout le monde peut acheter un livre de 4 euros ou même aller à la bibliothèque, vous n’avez pas d’excuses.
Si par prise de conscience (comme cela a été mon cas) vous vous mettez à dévorer tout type de livre, faites attention néanmoins. Lire un livre de philosophie, le finir, le refermer et passer à un autre livre ne rime à rien. Si vous faites cela, votre cerveau ne sera qu’un agrégat d’idées sans clarté ! Ainsi les auteurs feront un coup d’État dans votre esprit et vous ne serez plus capable de penser par vous même, vous penserez ce que les auteurs pensent. D’Alembert le disait parfaitement « trop de lecture peut étouffer le génie. »
Comme pour la batterie d’un ordinateur portable, si vous la laissez branchée continuellement, la batterie, qui à besoin de se vider et de se remplir, va petit à petit perdre de son autonomie quand elle sera débranchée de sa source d’énergie. C’est la même chose pour l’esprit.
Comment remédier à cela ? Marquez un temps d’arrêt entre vos lectures, méditez sur ce que vous avez retenu du livre, assimilez ces connaissances et ces points de vue. Ensuite réfléchissez sur la pensée du philosophe, si vous trouvez cette pensée juste, si elle vous convient. La parole d’un philosophe n’est pas parole d’évangile, ni une parole de vérité absolue. C’est vous qui détenez votre propre vérité.
Certes des philosophes vont vous influencer plus que d’autres au cours de votre vie, mais vous aurez gardé votre capacité de juger ce qui est bon et ne l’est pas dans une œuvre. Prenez ce qui est bon chez un philosophe et retirez ce qui ne l’est pas. Voilà comment, selon moi, on lit de la meilleure des façons des philosophes, des psychanalystes, des politiques et j’en passe.
Enfin je dirai que lire la philosophie est nécessaire pour la majorité d’entre nous qui ne sommes pas des génies. Les livres arrivent à mettre en forme nos pensées les plus profondes et les plus dures à prononcer. On ne devient pas Stoïcien, on ne devient pas Nietzschéen, on l’est déjà. Les livres permettent de réveiller ce qui sommeille en nous depuis le début, et en quelque sorte, cela nous aide à devenir ce que l’on est.
Comme disait Jean Guéhenno, La vraie lecture commence quand on ne lit plus pour se distraire et fuir mais pour se trouver..

Un homme de lettre

Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur
Ici à Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.
Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  


Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Un homme de lettre pour Un homme de lettre
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

NOUVELLE VERSION

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Observatoire du MENSONGE ne peut pas survivre sans votre générosité parce que nous avons des dépenses fixes pour maintenir et developper notre activité, nous sommes obligés de faire appel à vos dons.
Si chacun faisait l’effort de contribuer par un don de 1 ou 2 Euro, cela suffirait à nous préserver.
Merci d’avance à vous qui nous aiderez à rester LIBRES!
Cliquez sur le coeur ci-dessous et laissez-vous guider. Merci!

Publicités

12 commentaires

  1. Dans l’état de la société actuelle ,il est pas difficile d’être déséquilibré mental .Se contredire « soi-même » et rejeter la faute sur l’autre est devenu un phénomène courant et vous ne déroger pas à cette règle . (J’accuse et je me rassure !)///////////////////////////////////////.

    J'aime

  2. Le problème avec certaine « opinion figée » , c’est qu’ils (ou elles !) voient des « rouges » partout sitôt devienne agressive sur la défensive !Ils ont choisi de suivre supplétivement toute actions Américaines avec des retours attendus .Encore une preuve parmi d’autres , La France n’est plus maitre de sa destinée , elle se contente de suivre dans les pas de Washington , elle entrevoit l’utilisation et l’armement de drones . (Le HAMBURGER envahit les esprits et les estomacs = obésité ,pauvreté et la chirurgie pour rectifier le tir …avec des « dommages collatérales » !).

    J'aime

    1. On comprend rien à vos commentaires car même pas écrits en bon français. En plus vous écrivez n’importe quoi pour faire votre propagande éculée. Vous devez avoir un problème d’équilibre… mental!

      J'aime

    2. Je voulais dire « dommages collatéraux » . (Excusez mon français …je suis migrant évadé d’un bananier « rouge » ! cela va de soi …)°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° °

      J'aime

  3. Il me faut un traducteur pour comprendre ce que vous voulez dire car vous répondez n’importe quoi à chaque fois et sans rapport avec ce qui a été écrit avant. C’est fastidieux autant qu’inutile.

    J'aime

  4. La philosophie n’est pas un domaine accessible à tout le monde , sa compréhension demande du savoir et de l’humilité . Pour certain, certaine c’est mission impossible , ils, elles sont généralement fondus dans la masse , imbus d’eux-mêmes et de leur « autosuffisance » , ils ne comprennent pas , ils ou elles n’entendent plus et se contentent de suivre le chien de la meute !!!! (l= l’humain minus ou catastrophique !)%+%=0.

    J'aime

  5. « Ainsi les auteurs feront un coup d’État dans votre esprit et vous ne serez plus capable de penser par vous même, vous penserez ce que les auteurs pensent ». Ce qui peut mener à de la confusion, car l’harmonie entre les différentes pensées des auteurs, dans des circonstances précises, n’est pas forcément évidente et applicable dans la vie de la personne.
    Pour poursuivre sur ce sujet, j’ai connu il y a bien longtemps, un collègue professeur du secondaire dont la philosophie de vie était basée sur les morales des fables de La Fontaine. En toutes circonstances qui s’y prêtaient, il citait une morale d’une Fable de La Fontaine. Cette façon d’être faisait de lui un homme très humain, affable, compréhensif, avec une joie de vivre hors du commun. Cela m’a amené à acheter le recueil complet des fables de La Fontaine.

    Merci!

    J'aime

    1. A l’époque de …DE LA FONTAINE , il n’y avait pas internet , des « fables » inspirées d’ailleurs des « fables persanes » . Aujourd’hui , on nous dirige en s’immisçant dans nos esprits belliqueux avec l’ ALGORYTHME et le recueil de META DONNEES .

      J'aime

      1. Non c’est vrai qu’à l’époque de La Fontaine il n’y avait pas d’internet? Vous en êtes sur? Pour le reste c’est comme toujours avec vous des divagations. Mais on sait pourquoi et quelle est votre orientation politique bien rouge.

        J'aime

        1. Vous avez rien compris , c’est Poutine qui dirige son pays souverain et non « Staline » !Vous vivez dans des références passées depuis longtemps et c’est pour cela vous NE comprenez pas ce qui se joue . (Le « rouge supposé » …) ))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s