L’erreur fatale des Républicains


La personnalisation à outrance se fait au détriment du peuple

TRIBUNE

L’erreur fatale des Républicains

Par Maxime Tandonnet

Ces derniers temps, j’ai été en contact avec l’un des principaux chefs de file des Républicains, un personnage que j’apprécie beaucoup, respecte et soutiens.
Il me disait qu’il connaissait mes analyses sur les dangers de la personnalisation du pouvoir à outrance, mais que celle-ci était inévitable pour deux raisons: le culte du chef dans son parti et la nature du régime présidentiel.
Voilà une réponse qui m’accablait, prouvant que les Républicains, jusqu’au plus brillants et intelligents de leurs hommes, restaient plus que jamais à côté de la plaque.
Je pense que la vieille politique est morte et que nous entrons dans un autre univers profondément différent.
Depuis 30 ans environ, les Français ne cessent d’éprouver, d’année en année un dégoût grandissant envers la politique.
Cet écœurement se cristallise sur des présidents de plus en plus impopulaires et rejetés par la population: VGE, FM, JC, NS, FH, EM.
La chute est vertigineuse et elle s’accélère.
La politique française ne cesse de s’abîmer dans un monde où le renoncement à l’action, l’impuissance à changer la vie (chômage de masse, insécurité, déclin intellectuel, etc) se traduisent, en compensation, par un culte de la personnalité médiatique, l’illusion de l’autorité du chef, dont l’effet est de dissimuler la faiblesse de l’Etat face aux enjeux du quotidien.
Songer aujourd’hui à faire émerger un nouvel Hollande ou Macron de droite, pour remplacer l’actuel dans 5 ans est pire qu’une erreur, une faute, un incorrigible et stupide aveuglement. Il faut tirer les conséquences de cet hallucinant coup de balais donné en 2017 par l’électorat à la classe politique traditionnelle. Pour regagner la confiance d’un peuple, sans laquelle jamais aucune réforme crédible et authentique ne sera désormais possible, pour donner une nouvelle impulsion à la France et l’engager dans le monde moderne, il faut une transformation radicale, absolue, non pas seulement des visages, mais de notre conception de la politique. Le présidentialisme, le culte indécent de l’image personnelle, ce naufrage permanent dans l’abîme de la vanité au détriment du monde des réalités, de la réforme et du bien commun, deviennent viscéralement insupportables à la nation.
Mais comment peut-on ne pas le voir?
Les Français n’en voudront plus. La politique doit se recentrer sur le collectif, la modestie, la simplicité. Dans le monde moderne, l’image du héros, de l’homme seul qui sauve le pays, du chef providentiel ne peut plus faire illusion sauf auprès des imbéciles. Seul un groupe déterminé de 12 ou 15 hommes et femmes, intrinsèquement unis par le sens de l’intérêt général, étrangers à la mégalomanie narcissique, ce mal du siècle, peut entraîner un pays dans la voie du redressement. Plutôt que de créer chacun son petit parti minable, il leur faut s’unir pour la France, comme une sorte de cabinet de guerre britannique, et non se chamailler comme des gamins pour satisfaire leur ego médiatique boursouflé. Mais comment le leur faire comprendre?

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur
Ici à Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  


Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article: Maxime Tandonnet lien du site: https://maximetandonnet.wordpress.com

Inscription gratuite

Recevez chaque dimanche matin par mail les articles publiés avec La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Observatoire du MENSONGE ne peut pas survivre sans votre générosité parce que nous avons des dépenses fixes pour maintenir et developper notre activité, nous sommes obligés de faire appel à vos dons.
Si chacun faisait l’effort de contribuer par un don de 1 ou 2 Euro, cela suffirait à nous préserver.
Merci d’avance à vous qui nous aiderez à rester LIBRES!
Cliquez sur le coeur ci-dessous et laissez-vous guider. Merci!

Publicités

4 comments

  1. « Seul un groupe déterminé de 12 ou 15 hommes et femmes, intrinsèquement unis par le sens de l’intérêt général, étrangers à la mégalomanie narcissique, ce mal du siècle, peut entraîner un pays dans la voie du redressement.  » . Monsieur Tandonnet, je pense que tous les participants à l’Observatoire du Mensonge doivent considérer votre suggestion comme sine qua non. Mais voilà… Comment en arriver à réunir de telles personnes? Une suggestion que je peux faire, c’est d’utiliser la loi de la croissance exponentielle. Tous et chacun qui viennent sur ce site, ont des contacts avec lesquels ils ont des communications (probablement majoritairement sur les réseaux sociaux) avec eux. L’idée serait que chaque participant lance l’idée qu’il est impératif que parmi les gens contactés, il y en ait qui lèvent la main et expriment tout haut qu’ils seraient partants. Ces « partants », chacun se créant un cercle de supporteurs, pourraient s’unir afin de pour former un mouvement populaire. Ce dernier, véhiculant les saines valeurs de leur philosophie. Plus encore, formuler des propositions qui serviraient à assainir le climat politique de la France ainsi que des mesures (certes compliquées à faire comprendre) concrètes afin de ramener la prospérité, la sécurité et remettre notre culture bimillénaire au premier plan.
    À travers ce processus, la loi de la croissance exponentielle devrait permettre de mailler des réseaux qui couvriraient toute la France. Cela pourrait aller assez vite.
    Il ne fait aucun doute que ma proposition peut ou va soulever beaucoup de questions. Cette réaction sera saine car elle permettra de faire remonter à la surface, des passions perdues, abandonnées par lassitude, en regard de notre pays.

    J'aime

  2. J’adhère presque à cette analyse. Je dis presque car l’actualité semble montrer que le rétablissement de l’autorité de l’état est « en marche ». Les moins de 2% de cégétistes qui refusent tout changement et se préparaient à nous empêcher de circuler librement ont bien été empêchés de nuire, dans le strict respect des droits de chacun. Il semble que cela est à mettre au crédit de ce nouveau gouvernement.

    J'aime

  3. Les Français ont besoin de faire confiance à une équipe de gouvernants irréprochables, uniquement préoccupés par le salut de la nation.
    Tant que les gens auront un toit sur la tête, un steak dans leur assiette, une télévision pour se faire abrutir les neurones et le dernier androïde pour frimer, les élites auront le champ libre pour comploter en toute liberté.
    Enlevez à une nation ce qu’elle a dans son assiette et vous la verrez se lever comme un seul homme.
    « Chacun a compris que je ne suis pas un homme de parti. Et je n’ai aucune ambition de carrière. Mon seul « parti », c’est la France. Toute ma vie, je me suis toujours engagé au seul service de la France et continuerai dans cet esprit. Rien ne m’intéresse que de sortir la France de la très mauvaise passe dans laquelle elle se trouve, d’empêcher qu’elle ne sombre, et de lui redonner un avenir. Ce combat qui commence, je le vis comme un combat pour la libération de la nation. «
    Es-ce que l’on pourrait entendre cela de la part des politiques de droite ? La réponse est NON….Ce petit texte vient d’une personne que je nomme ici Didier Tauzin… Au risque de déplaire à certains, je vais surement finir par me faire virer, mais je le dis tout net j’en ai marre d’entendre parler de cette droite (et même le F.N en perdition) qui n’a aucune valeur, qui ne sert absolument pas les français et encore moins la France.
    « La première des raisons, qui explique cette déroute, c’est le refus des dirigeants des partis politiques traditionnels à entendre ce que les Français souhaitent vraiment et la seconde qui en découle c’est que ces dirigeants ne sont même plus audibles. Enfin la troisième c’est de proposer des programmes indigestes qui sont concoctés comme des publicités par des cabinets de communication complètement ringards.
    Le tout engendre une totale désaffection de l’électeur. »
    Citation de Alexandre Goldfarb
    LA DEMOCRATIE EST EN DANGER

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s