Le silence doit régner.


Le Président veut tout contrôler et ainsi s’assurer que plus personne ne pourra déranger sa politique.

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Le silence doit régner.

Par Sam Suffi

Le Président Macron souhaite que le régulateur de l’audiovisuel étende sa compétence aux contenus sur le Web.
Ce qu’il faut bien traduire par le Président veut tout contrôler et ainsi s’assurer que plus personne ne pourra déranger sa politique.
Une dictature de la pensée se met en place.
Que propose Macron? Il veut renforcer les compétences du CSA, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, lequel avait été mis en place pour défendre les droits du téléspectateur et qui n’a jamais servi à cela.
Macron a déclaré que « Nous devrons repenser le cadre de notre régulation, en particulier des contenus audiovisuels, en prenant en compte l’évolution du numérique afin d’étendre les pouvoirs et la régulation du CSA ». Comme par hasard ou par enchantement, l’actuel président du CSA est favorable à cette proposition. et ledit président, Olivier Schrameck de dire: « Je dis bravo. Cela fait cinq ans que je défends cette idée ». Et si cela ne suffisait pas, Schrameck ajoute: « La loi audiovisuelle date de 1986, époque où Internet n’existait pas. Malgré de très nombreuses modifications, cette loi n’a toujours pas étendu les compétences du CSA à Internet. Il a fallu la parole du président de la République pour que l’on envisage cette mutation ».
Donc ils sont d’accord pour nous museler une fois pour toutes.
La bonne vieille délation au service de la liberté d’expression, c’est quand même le summum de l’hypocrisie!
Pour ce faire le Président Macron envisage de changer la législation et mieux de se servir de la directive européenne SMA (services de médias audiovisuels) fin 2018 ou début 2019.
Alors me direz-vous en quoi tout cela serait dérangeant?
C’est que pour réguler ledit trafic sur la toile, le CSA prévoit que « nous pourrions être sollicités par des internautes lanceurs d’alerte, comme c’est déjà le cas sur les contenus audiovisuels » donc de faire appel à la délation évidemment au nom de notre liberté d repenser comme il faut et pas autrement. Cela fonctionne déjà parfaitement sur certains réseaux sociaux où la délation tourne à plein régime et crée ainsi un barrage aux textes ou informations qui pourraient gêner le pouvoir.
Les censeurs politiques seront les bienvenus pour faire la police de la pensée sur Internet et en prime on vous affirmera qu’ils sont là pour votre bien. C’est une spécialité bien française qui vire à l’obsession de pouvoir tout contrôler et ainsi d’éviter l’information souvent bien réelle lancée par ceux que l’on surnomme des « lanceurs d’alerte ».
Le CSA veut en plus pouvoir obtenir la rapidité d’intervention contre les contenus arbitrairement jugés impropres et dénoncés et le CSA demande rien moins que de pouvoir légiférer sans passer par la justice. En clair, l’arbitraire serait alors total et le CSA, ayant reçu des délations, pourrait alors bloquer X ou Y contenus. ensuite et pour bien prouver que tout cela ne serait pas que politique, le CSA pourrait faire enfin appel à la justice sauf que le mal aurait déjà été accompli contre l’impétrant
Cela ne peut que rappeler une certaine époque de la vie française peu glorieuse où il était de bon ton de dénoncer son voisin pour le faire partir et s’approprier son appartement.
Comme toujours on veut nous faire croire que l’idée part d’une louable intention, sauf que son application en passant par des délateurs est catastrophique.
Il est évident que ce système de délation va générer tous les abus possibles et imaginables et qu’il s’agit bien d’une grave régression de notre liberté de penser.
Cette délation existe déjà et mieux est appliquée sur les réseaux dits sociaux qui pratiquent une censure inadmissible et bien sur orientée politiquement. Le leitmotiv utilisé est toujours le même, que ceux déjà utilisés par les grandes dictatures, protéger le contenu de toute déviance. Sauf que cette protection ne fonctionne que dans un seul sens: museler toute opposition au régime en place. Le système pratique la technique de l’usure et à force de voir ses contenus supprimés, l’auteur finit par ne plus le publier sur certains réseaux et il restreint ainsi lui-même son lectorat, qui lui soumis et servile, ne bougera pas quoiqu’il advienne.
Parce que la technique fonctionne du fait de la passivité des gens et qu’elle a toujours fait ses preuves, le pouvoir ne peut que s’en servir et en abuser.
Ensuite les appellations classiques servent de relais pour la justifier et le mal est installé.
Le silence règne sur cette initiative dangereuse et malsaine.
C’est toujours cette même intention politique de faire main basse sur les médias et d’empêcher les voix discordantes dans une société aseptisée et soumise.
Le pouvoir veut absolument nous faire taire car nous demeurons la seule et vraie opposition.
Le danger est désormais total d’une police de la pensée qui ne sera que politique.
Pensez-y!

Sam Suffi

Arrêtée sans raison

La police politique est en action…

En marche: une secte? Macron son gourou?

L’hypocrisie en marche:

C’est toujours pour notre  bien que le politique impose sa dictature

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE c’est simple: faîtes un don en cliquant ICI

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Sam Suffi pour Obsevatoire du MENSONGE

La Semaine du MENSONGE

Recevez gratuitement chaque dimanche matin par mail les articles publiés dans la semaine


NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Publicités

7 commentaires

  1. Le silence doit régner et il règne depuis quelques années déjà. Toujours le même prétexte imposé par la gauche maffieuse: pas d’amalgame et pas de querelle. Tous aseptisés!

    J'aime

  2. Les Français, sous anesthésie, ont choisi le pire des présidents pour au moins 10 ans. Mais cette fois la note ne pourra pas être supportée: vous verrez…

    J'aime

  3. L’heure est grave ! Nous assistons à la neutralisation du net ! Le contrôle des contenus sera quasi totalitaire sur des sites pro-gouvernementaux et la « liberté de pensée  » individuelle et intellectuelle ne seras que relique ancienne à ranger aux musées avec l’ honneur désuet et la galanterie . :- (Vil âge français ) :-

    J'aime

  4. Vous avez bien raison de souligner « qu’une dictature de la pensée se met en place ». Ce qui est déjà le cas sur Facebook où beaucoup d’entre nous sont sanctionnés sans raison.

    J'aime

  5. C’est toujours la même idéologie de gauche qui domine avec la volonté de tout museler. Rien ne doit aller dans un autre sens que celui de cette gauche hautaine et prétentieuse. Les français sont donc bien des veaux, eux qui ne bougent plus du tout et laissent tout faire et dire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s