Pourquoi la notion de peuple et la notion de nation ont été modifiées?


La définition de la nation aujourd’hui est troublante et édulcorée… Comme pour la faire disparaître.

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Pourquoi la notion de peuple et la notion de nation ont été modifiées?

Par Ruth Goldberg

Pourquoi engager des recherches sur ces notions que nous pensons tous comme bien déterminées, délimitées et circonscrites puisque utilisées tous les jours, en France lorsque les Jugements sont rendus au nom du Peuple Français, et où la Souveraineté est Nationale. Dans le Monde, et à commencer par l’ONU, « Organisation des Nations Unies » qui en son premier article rappelle le droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes.
Par acquis de conscience, et malgré mes certitudes de savoir ce que contiennent ces notions, je suis allée voir un peu ce que nos autorités Françaises et Internationale en disaient !!
J’ai été surprise de constater que le Droit International ne définit plus la notion de « Peuple », à moins que, au cours de mes études de droit, j’aie bénéficié sans le savoir des lumières d’un Professeur de Droit International hors de l’ordinaire …. Car, ce Professeur, lui, nous avait donné une définition pour chaque notion.
Aujourd’hui « la réalité » me trouble, la définition en droit international est aujourd’hui édulcorée, allégée comme le lait …
Et je m’interroge. Certes l’histoire évolue ! Mais que fait-on de cette rigueur du droit qui qualifie et classifie le fait ? Tout de même les Peuples sont les Peuples, et ils ne le sont que sous certaines conditions. Que s’est-il passé entre les années 80 et les années 2000 pour que le flou puisse s’installer de la sorte ?
Il y a eu ce qu’il est convenu d’appeler les mouvements indépendantistes, Corses, Barcelonais, Basques, Irlandais, etc. Et puis, au Moyen-Orient ce « Peuple Palestinien » qui n’a rien à voir avec ceux précités !
Voici donc l’état du Droit qui est tordu et duquel on exige des contorsions pour pouvoir dire que les premiers ne sont plus des Peuples, lorsque les Palestiniens vont bénéficier de ce terme.
Voici donc une définition de l’ONU, qu’elle reconnaît être approximative, et qui pourtant engendre des effets de droits importants :
En droit International :
« L’Organisation des Nations Unies prend en considération certains éléments quand il s’agit de savoir si une entité constitue ou non un peuple apte à bénéficier du droit à l’autodétermination. Pour l’auteur précité (17, p. 38), ces éléments seraient au nombre de deux : « une entité sociale possédant une évidente identité et ayant des caractéristiques propres », « une relation avec un territoire, même si le peuple en question en avait été injustement expulsé et artificiellement remplacé par une autre population ». Il est également admis que « le peuple ne se confond pas avec les minorités ethniques, religieuses ou linguistiques, dont l’existence et les droits sont reconnus à l’article 27 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ». Cette absence d’une définition rigoureuse n’empêche pas à cette entité d’exister et même de connaitre une nouvelle jeunesse. »
Alors que, lorsque j’étais étudiante, le Peuple était défini comme suit : « Une communauté de personnes qui ont une histoire commune, une langue commune, une culture commune qui sont suffisantes à constater que cette communauté est un Peuple qui peut avoir un futur commun ! » Il n’est pas fait ici allusion aux Croyances, puisqu’il était reconnu qu’un Peuple puisse réunir des croyants de toutes sortes, y compris des non croyants.
Un tel Peuple pourra alors devenir une Nation sur Sa Terre, autrement dit un Peuple sur Sa Terre devenait ipso facto une Nation, il pouvait alors se constituer en Etat.
Dans la définition actuelle de l’ONU, on voit que la langue commune est retirée des critères anciens, adieu la littérature, voire de ce fait, l’art, les us et coutumes, bref l’histoire commune !!! Ce qui conduira donc à dire que les Corses, les Basques, les Irlandais, les Barcelonais ne sont pas des Peuples !!!
Ce qui convient, en revanche aux Palestiniens, bénéficiaires, eux, de cet article 27 du Pacte International relatif aux droits civils et politiques, puisque nous savons tous qu’ils n’ont aucune histoire commune, ni langue commune, ni us et coutumes communs, et eux forment un Peuple !!!
Voilà donc la raison de ces modifications de la Notion de Peuple en droit International.
En France :
Ainsi, en France, le Peuple peut rendre la Justice en son nom, non pas parce qu’il est Souverain, mais parce qu’il est, aujourd’hui, ce Peuple informe qui pourrait donc être interchangeable ….
Ainsi en France, c’est la Nation qui se défend, puisque la France est une Nation.
Mais alors qu’est-ce que la Nation ?
La Nation est un Peuple (nouvelle version) qui est installée sur sa Terre. Elle a des frontières qui délimitent son Territoire, sur lequel la Nation devient Souveraine : droit de se défendre, droit de créer son Etat et de l’organiser.
Ce qui au passage est refusé à Israël, et on le comprend mieux maintenant, puisque ses frontières sont contestées par l’existence d’un « nouveau Peuple » qui vient en concurrent du Peuple Juif qui lui relèverait plus du Corse, du Basque etc.
C’est pourquoi, certains vont jusqu’à lui nier le droit d’établir sa Capitale à Jérusalem, et que, tout Juif né dans cette Ville n’est pas considéré, EN FRANCE, comme Israélien !!!!
Je veux citer ici un extrait du texte de Alexandre SOLJENITSYNE. « L’art vaincra toujours le mensonge et la violence. » Prix Nobel de 1970, texte surnommé le « CRI », car ce qu’il n’a pas pu dire de vive voix en Suède, il l’a crié dans un discours qu’il a fait paraître, malgré les obstacles d’un KGB soviétique très puissant !
« Il était de bon ton, récemment, de parier du nivellement des nations, de la disparition des différentes races dans le creuset de la civilisation contemporaine. Je ne suis pas d’accord avec cette opinion.
La disparition des nations ne nous appauvrirait pas moins que si tous les hommes devenaient semblables, avec une seule personnalité et un seul visage.
Les nations sont la richesse de l’humanité, ses personnalités collectives : la plus infime d’entre elles a sa coloration particulière et porte en elle un reflet particulier de l’intention divine.
Mais malheur au pays dont la littérature est menacée par l’intervention du pouvoir ! Car il ne s’agit plus là seulement d’une violation du « droit d’écrire », c’est l’étouffement du cœur d’une nation, la destruction de sa mémoire. La nation cesse d’être attentive à elle-même, elle est dépossédée de son unité spirituelle, et, en dépit d’un langage supposé commun, ses citoyens cessent brusquement de se comprendre les uns les autres. »
Il invoque un ciment « invisible » qui existe dans chaque Nation, chacune selon ses propres caractéristiques va se souder dans son creuset.
Il nous met en garde contre la pensée unique qui détruirait les Nations …
Pour moi, il combattrait aujourd’hui l’idée-même d’une Europe qui détruirait peu à peu les Nations au profit d’une supranationalité.

Ruth Goldberg

Du même auteur: Comme avant? et Le bal masqué satanique

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE  faîtes un don en cliquant ICI


Image
 

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Ruth Goldberg pour Obsevatoire du MENSONGE

La Semaine du MENSONGE

Recevez gratuitement chaque dimanche matin par mail les articles publiés dans la semaine


NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Publicités

7 commentaires

  1. Si , c’est de ce général que vous parlez qui est partie en exil en Angleterre pour préparer la résistance et la libération du pays tout entier alors, laissez moi vous dire que vous faites de la « désinformation » . -: * * * (colportage négationniste du net ) .

    J'aime

  2. Cela fait 50 ans que la France a renoncé à être la France grâce à un certain Général qui en reniant ses promesses à céder face aux arabes. Depuis cela s’est juste amplifié.

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous Christine, c’est bien ce Général qui a placé la France dans la panade. D’ailleurs à Londres, Churchill n’en voulait même pas.

      J'aime

  3. N’importe qui ayant eu la possibilité ou la curiosité de jeter un œil à une décision de justice pourra confirmer que ces dernières commencent généralement par : « Au nom du peuple français… » Cette formule résulte de l’article 454 du Code de procédure civile.
    « On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. «
    Gandhi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.