Sauveur providentiel ou homme d’Etat?


Un leader doit incarner l’espérance !

Nous aimons la liberté de publier : Vous de partager !
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Sauveur providentiel ou homme d’Etat?

Par Maxime Tandonnet

Il est une constante de la vie politique française: quelles que soient l’humeur de l’opinion et les idées dominantes, il n’est possible de prendre le pouvoir et de l’exercer, qu’à la condition qu’un leader soit en position d’incarner l’espérance. Sans doute faut-il y voir un phénomène de psychologie collective: les Français ont, de fait, par delà les idées, besoin d’un visage qui personnalise le pouvoir. Le projet ne suffit pas. Les électeurs doivent aussi pouvoir s’identifier à un homme ou une femme
Le camp des républicains qui ne sont ni socialistes, ni extrémistes, a toujours eu besoin d’un chef pour l’emporter et pour occuper le pouvoir: Millerand de 1920 à 1924, Poincaré de 1926 à 1929, Tardieu de 1929 à 1932, de Gaulle de 1943 à 1946, puis de 1958 à 1969. Cette espérance s’est incarnée en Georges Pompidou et VGE de 1969 à 1981. Dans les années 1980 à 2007, par intermittence au pouvoir, elle eut pour leader Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy, le dernier de ses chefs à exercer les plus hautes responsabilités.
Le retour des républicains au sommet de l’Etat passe par l’émergence, dans les années à venir, d’une personnalité susceptible d’incarner une réponse aux préoccupations des Français. Une majorité d’entre eux sait ce qu’elle veut: une baisse des impôts et de la dette publique, une réorientation de la construction européenne dans un sens plus démocratique, une maîtrise effective des flux migratoires, le redressement du niveau scolaire, la sécurité face au terrorisme et à la délinquance, un retour de l’autorité de l’Etat, une amélioration du pouvoir d’achat surtout pour les plus fragiles. Reste un point décisif: une personnalité qui inspire la confiance.
La tâche est complexe. Il y eut une accumulation des déceptions, par exemple Jacques Chirac, élu en 1995 sur une promesse de pouvoir d’achat et de lutte contre la fracture sociale puis appliquant une politique de rigueur. L’influence médiatique est prépondérante sur l’image des politiques qui dépend largement de l’exposition télévisuelle qui leur est accordée. La manière dont la candidature Fillon a été saccagée aux présidentielles de 2017 est symptomatique de ce facteur déterminant. Une succession de scandales tonitruants depuis 2010 a eu pour effet de miner toujours davantage la crédibilité de la politique auprès des Français, se traduisant pas une abstention massive.
Alors, quel leader pour la France?
La vie politico-médiatique se focalise, depuis quelques années, sur une succession de présidents de la République qui ont fondé leur mandat sur une mise en scène de leur personnage. Cette exaltation du « je » avec la bénédiction du monde médiatique, se présente sans doute comme l’habillage ou le masque d’une tragédie dans les profondeurs du pays, qui combine le chaos sociétal, le déclin économique et intellectuel, la montée des violences, l’impuissance et le renoncement sous toutes ses formes.
Dans ce contexte, il est légitime de s’interroger sur le « chef » susceptible de redonner l’espoir à une partie de l’opinion découragée ou dégoûtée de la politique. Peu importe d’ailleurs le cadre institutionnel: futur président de la République ou grand Premier ministre qui, dans un contexte de chaos politique, en viendrait à marginaliser l’Elysée pour remettre la France à l’endroit.
L’avenir pourrait bien appartenir à un homme ou une femme ayant à coeur de s’effacer devant son projet, son engagement pour le pays et de placer l’intérêt général avant son destin individuel ou son image personnelle. Celui-ci ou celle-là dira « nous » plutôt que « je ». Il choisira le « faire » contre le « paraître ». Il se fera fort de mobiliser une équipe sur des objectifs plutôt que de pavoiser pour son propre compte. Tournant le dos à toute espèce de démagogie ou de posture, il aura pour unique mot d’ordre celui de vérité. Homme d’Etat, plutôt que sauveur providentiel, il ne cherchera à faire rêver personne, mais à inspirer la confiance, privilégiera quelques réformes réalistes, modestes et néanmoins déterminantes, sur les grandes proclamations illusoires telle la « transformation de la France ».
Expérimenté, à l’écoute du pays, rassurant et protecteur face aux apocalypses de l’avenir, dans un monde en ébullition, se définissant comme un humble serviteur de la France et rien d’autre, il orientera son action sur les sujets de préoccupation des Français: niveau scolaire, sécurité, emploi, maîtrise de la frontière. Résolu à ne pas s’incruster, étant au service de la France et non de lui-même – ce qui suppose un homme ou femme assez intelligent pour avoir d’autres centres d’intérêt personnels que les attributs du pouvoir – il conditionnera toujours son maintien à la confiance du pays.
Mais un personnage ayant ce profil a-t-il une chance d’exister?

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

 

C’est une analyse pertinente que nous livre Maxime Tandonnet d’autant que l’opposition actuellement est totalement en retrait de l’actualité française.

Suivre Observatoire du MENSONGE 

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 989 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Pour soutenir l’opposition indépendante***

***A partir de 2 €uro cela nous permettra de continuer à nous opposer, alors n’hésitez pas…

Publicités

6 commentaires

  1. La seule solution est l’alliance de toutes les droites sans exception. Pour ce qui est du chef pour la représenter, je ne vois pas……………..

    J'aime

  2. beaucoup ,,,rêve ,cars notre droite molle est au plus bas ,pour retrouver le pouvoir ,il faut nous allier ,avec les autres droites et faire un programme de gouvernement ,sinon ,on va en reprendre 5 ans avec Macron

    J'aime

  3. La droite qui ne change pas est cuite. Il faut donc que nous citoyens soyons assez intelligents pour créer un mouvement de la vraie droite qui s’opposera sans complexe, ne tiendra pas compte des médias et de leur perfidie. Le mouvement sera populaire, valeurs famille ou ne sera jamais…

    J'aime

  4. Article intéressant sur un sujet actuel et en le lisant, je ne vois pas Wauquiez homme d’état ! Il n’a pas cette étoffe et il fera perdre la droite.

    J'aime

  5. moi

    ROZZI Pascal, Futur Président de la République Française Franco-Française Blanche et Chrétienne

    avec un Gvt du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple composé de 7 Ministres au total plus le premier Ministre qui serait mon Bras Droit et une juste rémunération pour Service Public et non pour Asservir le public.

    100 k€/an pourle Président

    50 k€/an pour le Premier Ministre

    30 k€/an pour les autres Ministres

    ( puisque tous les frais sont pris en charge par l’Etat )

    l’Administration également rémunérée à un taux de Service Public et non pour Asservir le public auquel elle doit un Service de qualité à l’attente du Public

    un conseil des Anciens et une République des Enfants

    fermeture des Frontières, aucun autre migrant si ce n’est par voie légale ( demande préalable à toute incursion sur le Territoire National… )

    rétablissement du Panier de la Ménagère à un juste Prix et la gratuité de certains produits de première nécessité

    priorité à la production nationale et surtout locale

    qualité des soins assurée à tous

    rétablissement des peines dissuasives pour toute forme de délinquance

    et contrôle des abus ( sans pour cela de chasse aux sorcières ) dont certains élus, ou des responsables et/ou membres de services publics se seraient rendus coupables avec saisies de tous biens et/ou avoirs illégalement acquis, pour le profit de tous

    ________________________________

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.