Israël / Union Européenne 4


La social-démocratie de l’Union Européenne ne ménage pas ses déclarations pro-palestiniennes, en quasi osmose avec l’antisionisme prôné par les fondamentalistes musulmans.

Le site est gratuit, vous pourriez nous SUIVRE :  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 12 024 autres abonnés

Un document exclusif Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Israël/Union Européenne

Par Daniel Desurvire

Chapitre 4

Nonobstant les pactes qui existent entre Israël et les États occidentaux alliés, ainsi que les accords transatlantiques et onusiens qui lient les civilisations de souche gréco-romaine, la social-démocratie de l’Union ne ménage pas ses déclarations pro-palestiniennes, en quasi osmose avec l’antisionisme prôné par les fondamentalistes musulmans. Sans chercher à savoir qui est l’agresseur de l’agressé, ou qui commence les hostilités dans les conflits à répétitions qui se perpétuent dans la région. Observons là une étrange normalité s’est installée entre l’histoire et l’actualité qui aura fini par banaliser cette situation.
Pourtant, il faudra attendre que des dizaines d’obus, de roquettes et de missiles explosent sur le territoire d’Israël, pour que ce petit pays engage une réplique sur le terrain des hostilités. Or, ce sera immanquablement cette courte riposte, en guise d’admonestation et de neutralisation des pas de tirs, qui sera jugée disproportionnée selon les communiqués de presse venant de Paris, de Londres, de Berlin ou de Bruxelles. Alors pourquoi une telle partialité dans l’appréhension de ce conflit larvé qui remonte à une longue et interminable diaspora antédiluvienne, sinon d’une résurgence de la shoah sous le régime génocidaire des nazis ? N’est-ce pas parce que les États industrialisés sont liés par de colossaux contrats gaziers et pétroliers avec les potentats du Golfe, d’Algérie ou de l’Iran ; tous musulmans ?
Sans doute n’est-il pas exagéré d’alléguer que nombreux sont les pro-islamistes zélés qui disposent de comptes offshore garnis par des pots-de-vin saoudiens et qataris, ou que les industries de l’armement profitent d’abord aux pays fabricants d’armes lourdes (avions de combat Rafale, tanks, vaisseaux de guerre, missiles…) dont les nababs raffolent. Voilà autant de mobiles qui profitent aux consortiums transnationaux liés à des intérêts pétrochimiques. C’est ainsi que le terrorisme islamique naît des compromissions entre les puissants de ce monde et un khalifat sournois et tenace.
Entre le « pro bono » des non-dits, du politiquement correct, du calmer-le-jeu, du pas d’amalgame et du vivre ensemble façon melting-pot, les euphémismes fabriqués par des directeurs de conscience, à la solde d’un militantisme social démagogue appâté par l’estampage de gains faciles autour des énergies fossiles, font pléthore lorsqu’il s’agit de camoufler la cupidité des uns et d’édulcorer le dogmatisme criminel des autres. Quant aux déferlantes migratoires, depuis le Maghreb, l’Afrique noire et le Moyen-Orient, génératrices d’instabilité, de jacqueries et de terrorisme importés en terre d’accueil, comment inversement justifier les génocides perpétrés par l’Islam en terre musulmane contre les autochtones chrétiens animistes, polythéistes ou athées ? (Voir de l’auteur aux Éditions de L’Observatoire du mensonge : « La guerre souterraine »).
Autrement dit, quand l’Occident apporte asile, soins et protection aux réfugiés musulmans, l’Islam persécute, spolie, viole et assassine chez lui tous les autres croyants. Précisément, n’observe-t-on pas ici un condensé de l’histoire d’Israël, un peuple qui pourtant offre ses hôpitaux à ses adversaires blessés ou malades, le pardon et la liberté à des criminels palestiniens du Fatah ou du Hamas jugés et écroués au motif de crimes contre des civils afin pour tenter une réconciliation avec un Islam belliqueux ?
Ni les actions humanitaires des ONG, ni les aides des instances internationales ainsi que les charitables soutiens des nations protectrices, qu’ils soient matériels, sanitaires et technologiques, ne semblent émouvoir, pacifier et animer d’une quelque reconnaissance les pays islamiques bénéficiaires. Selon une surprenante analyse de muftis et de mollahs les plus médiatisés sur certaines chaînes satellites des Tv Eutelsat 8 West B, Arabia et couvrant le Maghreb, ces aides seraient considérées être des impôts islamiques dus par les dhimmis occidentaux, ce qui exempt les bénéficiaires de tout remerciement devant ce devoir ; un droit pour l’Islam des combattants et nerf du djihâd.
Le 9ème des 11 commandements ordonnés par Daesh aux Chrétiens et autres minorités pour qu’ils aient la vie sauve, stipule l’obligation pour ces derniers de se soumettre sans réserve au paiement de la djizîa. Cet impôt islamique est payé par les membres de l’UE au titre de secours aux migrants musulmans, leur accueil, les aides en nature, l’hébergement, les soins et nourriture. Cette redevance peut aussi s’exprimer par des cessions de terrain par les communes pour la construction de mosquées et de centres culturels islamiques, ainsi que la prise en charge de leur entretien et leur protection.
Pour ces États islamiques, ces générosités sont donc perçues comme un tribut (djizîa et zakât) que doivent verser les kuffār (les impurs) à la race prétendument supérieure héritière de Muhammad (Communauté d’Allah : l’Oumma). Cette verbosité acidulée de leur démiurge est dispensée dans des pages du Coran et des hadîths. C’est ainsi que fonctionnent les Musulmans de Palestine placés sous l’empire des tueurs du Djihâd islamique, des brigades al-Qassam, du Hamas, le Fatah percevant pour tous des sommes colossales de $ US et d’€. Ces fonds inappropriés, sont versés par l’UNRWA (Office dédié pour les réfugiés palestiniens. Ce rameau vicié de l’ONU entretient indirectement la guerre, eu égard à la conversion de ces aides en armements et munitions par les factions d’activistes qui les perçoivent.

À suivre

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.

Cliquer sur le numéro du chapitre à lire : 1 2 3

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGEMinute

Suivre Observatoire du MENSONGE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 12 024 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevezgratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE*** :


*** Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le !
Comment ?
C’est simple : vous rédigez un article* d’au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l’envoyez par mail en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l’approuve, l’article sera vite publié.

Publicités

2 commentaires

  1. Bravo pour cette publication qui démystifie la politique sectaire actuelle en expliquant la réalité par les faits. Les pseudo palestiniens ont toujours la même attitude qui consiste à refuser la paix et ils préfèrent se faire plaindre tout en balançant leurs attentats. Il faut vraiment être abruti pour les soutenir alors que leur organisation est une filiale des Frères musulmans, les mêmes qui fiancent partout le terrorisme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.