Autopsie du culte mahométan 9


Ainsi fabrique-t-on des psychopathes ou des terroristes sous l’empire d’une ferveur délirante…

Un document exclusif Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Autopsie du culte mahométan

Par Daniel Desurvire

CHAPITRE 9
Ainsi fabrique-t-on des psychopathes ou des terroristes sous l’empire d’une ferveur délirante…
Ainsi fabrique-t-on des psychopathes ou des terroristes sous l’empire d’une ferveur délirante, notamment aggravée par des psalmodies itératives induisant des séquelles pithiatiques. Bien qu’essentiellement héréditaires, ces aliénations* sont à rapprocher des canaux répulsifs par lesquels l’individu mâle tente de s’opposer nonobstant ses propres pulsions ou envies qu’il répugne à accepter ; ainsi les femmes occidentales libérées qu’ils agrègent tout à la fois à de la perversion satanique mais à leurs propres fantasmes refoulés (désordre anankastique).

Observatoire du MENSONGE

Faîtes un don

€5,00

On observe chez les activistes rebelles des phases alternant de l’anxiété à l’hystérie, une ritualisation répétitive faite de postures singulières et de comportements irrationnels, à rapprocher des TOC (troubles obsessionnels compulsifs : F42), d’hypocondrie ou de désordres schizothymiques. Cette station d’isolement hostile au monde libre et la beauté confine à une prévalence au retranchement ou à l’évitement (F21). Dans l’enivrement de la vengeance, par jalousie morbide, c’est par un acte brutal (sadisme, crime, suicide), que les mercenaires d’Allah compensent leurs déficiences cognitives et/ou leurs complexes sociaux vis-à-vis de la société occidentale.
Un autre signal à remarquer chez des personnes sous contrôle d’un dogme ou d’une idéologie, se manifeste à la façon du syndrome d’Asperger (CIM-10 : trouble du spectre autistique à différencier de l’autisme Kanner). Le DSM-IV* précise qu’il s’agit d’une difficulté d’appréhension du milieu, quoique sans altération apparente de communication, qui relève d’interactions sociales pouvant déboucher sur de graves troubles désintégratifs. Chez ces exaltés, on observe un amoindrissement de l’empathie, un repli phobique, l’absence d’émotion et le refus de tendresse (analgésie, paresthésie, dysesthésie). Un besoin irraisonné de violence s’empare du séide après la mise à feu d’un détonateur psychique enclenché par les harangues d’un gourou, d’un imâm.
Dans ce contexte pathogène, des Musulmans ordinaires, même instruits, peuvent à tout moment se faire rattraper par cette psychose morbide de la foi, et devenir des terroristes sans état d’âme au même titre que leurs coreligionnaires forcenés, incultes et faméliques du tiers-monde. Au final, ce syndrome pourrait-il muter de l’acquis à l’inné (épigénétique) ? Est-il envisageable de transmettre autre chose qu’un gène, une anomalie sdéquentielle inférée non par un segment d’adn, mais par un processus psychosomatique induit depuis un porteur malade par manipulation mentale ou brainwashing (lavage de cerveau) ? Le film américain The Manchurian Candidate (« Un crime dans la tête » réalisé par John Frankenheimer en 1962) illustre cette inférence mécanique lorsqu’un individu s’expose à l’enfermement spirituel ou qu’il se trouve précipité dans biotope psychologique fortement déstabilisant, une situation d’échec, un refoulement ou une frustration. Mais attention, nier le mal c’est écarter la responsabilité. Si le mal n’était qu’aliénation mentale, alors c’est le diable qui l’emporterait ! Et ici, le diable se pare d’arabesques dorées lorsqu’il se mue en géniteur de sociopathes, de terroristes qui signent leur religion dans la haine et le sang.
S’agissant des phénomènes d’illumination fanatique dans la religion islamique, les hadîths et le Coran ne sont pas en reste. Rappelons les versets 192 à 196 de la sourate XXVI qui président à l’illumination du Prophète en ces termes : « Le Coran est une révélation du souverain de l’univers. L’Esprit fidèle (l’ange Gabriel, une figure puisée dans la Bible) l’a apporté du ciel, et l’a déposé sur ton cœur (s’agissant du Prophète), afin que tu fusses apôtre. Il (le Coran) est écrit en langue arabe facile à entendre (plutôt que l’hébreux ou l’araméen inconnu de lui). Il a été prédit par les Écritures des anciens » (Autrement dit, Abraham, Moïse, David et Jésus).
Cette révélation, s’il en fut, ne pouvait être qu’auditive, voire proprioceptive, sachant que Muhammad était illettré selon le Coran (VII.157 et LXII.2). Dans une étude clinique sur le délire religieux (essai de séméiologie, Dupain, 1888), il est fait mention d’une pathologie psychique portant sur les grossesses d’« origine divine », selon une citation empruntée à Bayles (Dictionnaire en 3 tomes, éditions Renier Leers, Rotterdam, p. 2 210 du 3ème volume). Nephes Ogli, est un substantif qui signifie chez les Turcs : « fils du Saint Esprit », que l’on attribue à des personnes nées de façon dite extraordinaire, ou des élus. De sorte que Muhammad serait un remake de Jésus de Nazareth, juif de Galilée. Par ailleurs dans cette étude, on y lit ceci :
« Il y a des filles turques, dit-on, qui se tiennent dans certains lieux à l’écart, où elles ne voient aucun homme. Elles ne vont aux mosquées que rarement ; et lorsqu’elles y vont, elles y demeurent depuis neuf heures du soir jusqu’à minuit, et y joignent à leurs prières tant de contorsions de corps, et tant de cris, qu’elles épuisent toutes leurs forces, et qu’il leur arrive souvent de tomber par terre évanouies. Si elles se sentent grosses, depuis ce temps là, elles disent qu’elles le sont par la grâce du Saint-Esprit, et que c’est pour cela que les enfants dont elles accouchent sont appelés Nephes Ogli (scénario puisé dans la parturition de la Sainte-Vierge). Ils sont reconnus comme étant des gens qui ont le don des miracles. Dans la ville de Brusczia, leurs cheveux et des morceaux de leurs habits sont réputés guérir toutes sortes de maladies ». Ici, superstition et idolâtrie font corps dans un Islam prétendument aniconique.
Puis encore, selon la Sîrah, Muhammad fut saisi d’une fièvre intense. Des sueurs coulaient de son front y compris dans le froid. Il pâlissait et rougissait alternativement (fluctuation de la tension artérielle, dermatose). Son corps s’alourdissait tant, que son chameau qui le portait ploya sous son poids. Il était saisi de tremblements convulsifs et de dérèglements catatoniques (affection épileptique, projections inaugurales, désordre de la somesthésie…). Ces états de transe spasmodiques durèrent vingt années de l’existence de Muhammad qui mourut à 63 ans. Il semble aujourd’hui raisonnable de concevoir que ces troubles psychosensoriels s’apparentent davantage à une schizophrénie délirante plutôt qu’à une communication télépathique en relation avec le paranormal ou avec une quelque divinité, d’où ces accès de fantasmes cénesthésiques. Mais pour l’Islam, cela explique l’irrationnel, comme pour le Prophète illettré d’avoir transmis le Coran mot à mot depuis la bouche de l’Ange Gabriel.

A suivre…

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 931 autres abonnés

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS et plus de 50 auteurs qui contribuent au succès du 1er site de l’opposition en France 

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Merci à tous ceux qui nous suivent, partagent et nous soutiennent !

Merci pour votre aide

sans laquelle nous ne pourrions pas continuer à publier !

€5,00

Publicités

4 commentaires

  1. C’est pas parce que certains s’auto-proclament et s’approprient des textes sacrées qu’il faille déclarer la guerre à une religion mais, si cela doit être le destin du monde sachez que Nostradamus l’avait prédit dans un quatrain :1654- « Dans la cité de Dieu , il y aura un grand tonnerre .
    -Deux frères seront séparés par le chaos pendant que la forteresse endure ,le grand meneur succombera .
    -La troisième grande guerre commencera quand la grande cité brulera .

    J'aime

  2. Notre société est décadente et comme elle n’a plus de valeurs, l’islam qui propose une approche « humaine » et semble facile à intégrer supplée notre carence puis c’est facile une fois que les cerveaux sont lavés de créer des barbares. Comme c’est une croisade que nous les occidentaux refusons de reconnaître, nous avons aucune chance de nous en sortir.

    J'aime

  3. Nous avons de plus en plus de déséquilibrés dans notre société française et c’est bien pratique de les qualifier ainsi pour ne pas affoler les veaux. Ainsi périt une société en refusant la réalité des faits.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.