Européistes et européens


En oubliant volontairement les spécificités et les contradictions entre une entité géographique et une entité politique, on noie le poisson et on trompe le citoyen lambda.

Pour l’instant, nous ne voyons que le pire de l’ancien.

Européistes et européens

Par Claude Picard

Trop souvent beaucoup d’hommes et de femmes politiques amalgament, sciemment et rarement inconsciemment, dans leurs discours, l’Europe, entité géographique, et l’Union européenne, entité politique.
Il est évidemment plus facile de parler de l’Europe sans faire le distinguo.
Surtout pour faire passer un message clair et plutôt manichéen : « on ne peut pas être anti-européen ». Trop facile !
En oubliant volontairement les spécificités et les contradictions entre une entité géographique et une entité politique, on noie le poisson et on trompe le citoyen lambda.
Ces oublis sémantiques permettent aux partisans de l’Europe fédérale d’exempter l’Union européenne de sa véritable activité politique.
Par la même occasion, cela leur permet de faire passer les partisans d’une Europe des Nations, pour de dangereux et hasardeux rétrogrades, en sous-entendant que les vrais révolutionnaires et les parfaits progressistes, ce sont les fédéralistes !
Le débat, quant à savoir qui est le plus européen, est plus complexe.
Si être, plus ou moins quelque chose, traduit bien le degré d’adhésion, il est, en général, plus franc d’être pour ou contre : cela facilite la controverse.
Que veulent les partisans d’une Europe fédérale ?
Justement, ils souhaitent que l’UE soit encore plus fédérale, plus politique et de préférence d’obédience libérale, en ayant une supériorité législative dans le plus de domaines.
C’est déjà un peu le cas, mais, pour l’instant, les parlements des pays membres ont encore quelques prérogatives. Suffisamment ? Si l’on en croit les sondages, beaucoup de peuples des pays européens, de plus en plus nombreux, pensent que non. Et cela pourrait changer la donne aux prochaines élections, d’autant que les idées souverainistes ont le vent en poupe et que le retour aux frontières nationales fait son petit bonhomme de chemin.
« L’Europe, l’Europe, l’Europe », disent les fédéralistes ; et après ?
Quand on a répété à l’envi que l’on veut plus d’Europe et rien que l’Europe, on a rien dit.
Et l’on ne parle surtout pas des conséquences. En créant un empire fédéral, politiquement libéral et forcément autoritaire, on oublie de dire que l’objectif est de transformer les peuples qui composent cet empire en consommateurs compulsifs. Car le néolibéralisme, européen ou pas, n’a qu’une finalité : la marchandisation de tout et de n’importe quoi !
L’humain n’a pas beaucoup d’importance face aux bénéfices, sonnants et trébuchants, du veau d’or.
Les tenants d’une Europe des Nations, veulent rendre la souveraineté aux peuples et redorer le blason des démocraties nationales. Ils partent du principe que l’Europe est une civilisation qui, certes, a été entièrement romanisée et christianisée, mais, toujours, en laissant les peuples s’adapter. La contrainte n’a pas toujours été douce, mais chacun des peuples, au fil des siècles, a pu créer son histoire et devenir nation.
L’Europe a un socle commun, mais les nations sont une réalité à prendre en compte ; on ne peut pas faire comme si elles n’existaient pas.
Les prochaines élections européennes seront l’occasion de départager les antagonistes ; soit, l’Europe deviendra de plus en plus fédérale, soit ce sera le renouveau de la coopération économique et culturelle entre nations européennes libres.
L’enjeu se décide le 26 mai !

Claude Picard

Auteur de Un colonialisme qui ne dit pas son nom
et Les tartuffes de la compassion

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

*  *  *  *  *

L’Union européenne pense que le conflit entre Israël et les Arabes est un différend entre voisins.

De ce faux postulat , une propagande fanatique s’est développée accréditant qu’Israël serait l’agresseur et les Arabes les victimes…Le choix des mots n’a jamais été anodin : Israël est le méchant qui utilise une force militaire « disproportionnée » contre les Arabes, devenus des « réfugiés » (ce qui historiquement est un non sens).
L’utilisation par l’Occident de cette propagande typiquement islamique accusant Israël d’être colonisateur et la tromperie qui en découle masquent totalement la réalité locale que Daniel Desurvire exhume dans cette étude magistrale et documentée qui fera date ou comment une propagande intensive peut travestir et camoufler la réalité.L
Ce livre magistral de 455 pages qui fera autorité en la matière est uniquement disponible sur AMAZON au prix exceptionnel de 25€

Pour le commander cliquez ICI

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

♥ ♥ ♥

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous aimez ? Alors participez !

Sans votre aide le site ne pourra pas continuer...

€5,00

Publicités

2 commentaires

  1. Entièrement d’accord avec votre article, M; Picard, l’enjeu c’est bien le 26 mai prochain où il faut espérer un sursaut national suffisant pour battre la liste de Macron d’autant que maintenant c’est lui le chef réel de cette liste.

    J'aime

  2. Cette fois, n’en doutons plus, pour ces élections européennes, il s’agit d’un référendum pour ou contre Macron : ce sera donc contre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.