Gauchistes et fachos


C’est bien là le paradoxe : le gauchisme est présenté comme un concept politique bienveillant alors qu’il n’y a pas pire doctrine égocentrique et haineuse envers une société qui, à leurs yeux, est responsable de tout.

Pour l’instant, nous ne voyons que le pire de l’ancien.

Gauchistes et fachos

Par Claude Picard

Les gauchistes qui accusent tous leurs opposants politiques et tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs théories d’être des fachos, sont, tout à la fois, gauchistes et fachos.
De vrais fachos !
Et du coup, ils font passer les militants d’extrême droite, souvent qualifiés de fachos et caricaturés comme d’horribles autocrates, pour des enfants de chœur.
C’est bien là le paradoxe : le gauchisme est présenté comme un concept politique bienveillant alors qu’il n’y a pas pire doctrine égocentrique et haineuse envers une société qui, à leurs yeux, est responsable de tout.
Bien entendu, eux ne sont comptables de rien !
On ne dénoncera jamais assez la façon dont les gauchistes, imbus de leurs petites personnes et méprisants envers tous ceux qui ne fonctionnent pas comme eux, s’y prennent pour se faire passer, en toutes circonstances, pour des victimes. En donnant des leçons de morale à la terre entière, eux qui sont des experts en manipulation – des sentiments et des émotions – ils déconstruisent, au fil du temps, un mode de pensée basé sur le bon sens, que chaque homme acquiert dès ses premières expériences et ses confrontations avec les autres.
En débitant et en éructant des dogmes de plus en plus caricaturaux, de plus en plus insensés, de plus en plus indigestes, finalement, ils ne savent même plus où ils habitent.
Et dans toutes les sectes, cela se passe de cette façon.
Car le gauchisme est une secte, plus précisément une communauté idéologique du laisser faire et du laisser dire, mais seulement pour toutes les minorités, de préférence d’origine étrangère (Les migrants ont leur préférence : parce qu’ils peuvent devenir les nouveaux prolétaires ?) jamais pour ceux qui expriment un ressenti raisonnablement vécu. À aucun moment, la réflexion des gauchistes ne part du réel et surtout pas des traditions, des mœurs et des coutumes de France, qu’ils détestent. Toutes les occasions sont bonnes pour qu’ils nous imposent leurs fantasmes sociétaux et leurs comportements ou leurs pratiques extravagantes, à la limite du surréalisme. Par ce biais, quand la différence vient d’ailleurs, pour eux, c’est encore mieux, même si celle-ci entre en contradictions avec notre logique des droits de l’homme et de la femme.
Pour nos gauchistes, qui n’en sont pas à une incohérence près, c’est encore une aubaine pour être contre.
Abrutis par leurs croyances, nos gauchistes deviennent des dégénérés moraux, incapables, face à la détresse humaine, d’avoir la moindre rationalité, eux qui se disent rationalistes.
Et leur compassion de pacotille ne peut rien résoudre. Ni le problème crucial que nous pose la non-intégration d’une immigration massive qu’ils croient régler en laissant venir encore plus de migrants ou en niant la crise. Ni les difficultés du chômage, de la paupérisation et du déclassement d’une grande partie de nos compatriotes, puisqu’ils n’ont, comme solution miracle, qu’un slogan, toujours le même : prendre l’argent aux riches. Un peu court !
Non seulement contents d’être des tartuffes de la compassion et des idéologues pervers, les gauchistes, magnanimes avec les tous les tordus de la planète, se révèlent être de vrais fachos, brutaux et méprisants avec tous ceux qui prônent un certain discernement.
Cette engeance devrait être définitivement condamnée par l’Histoire pour tout le mal et pour tous les dégâts qu’elle a fait depuis des décennies.
Et qu’elle fait encore, aujourd’hui, dans les esprits d’une certaine jeunesse en errance.

Claude Picard

Auteur de Un colonialisme qui ne dit pas son nom
La politique de l’autruche
Politiquement pervers

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

3 commentaires

  1. des mots bien choisis , percutants , tout est dit ! on ne comprend pas d’ailleurs comment et pourquoi ils ont droit de cité, si on s’en réfère à l’histoire , de ces pays qui ont laissé sombrer l’économie et les hommes ! je ne comprend pas que l’opposition ne s’oppose pas plus que cela ! Dernier exemple en date , cette manipulation avec cette jeune Gretta ,les écologistes étant pour moi , les communistes d’hier ..on change juste de nom ! et aussi cette mascarade qui dure depuis quelques jours autour de la mort d’un jeune dont on ne connait pas les raisons de la mort ! c’est dramatique, il faut en effet une enquête, ne pas lâcher, mais aussi ne pas utiliser à des fins politiques cet évènement, car alors, je leur ai dit :  » comment se fait -il que vous vous ne vous mobilisez pas pour les décès JOURNALIERS de jeunes et moins jeune , pour cet enfant de 8 ans jeté sur les rails avec sa mère, certes en Allemagne mais toujours par les mêmes , comme cette femme vésulienne, en vacances dans le sud, cet homme de 40 ans poignardé devant son enfant sur un parking alors qu’il sortait son chien, le père d’un handicapé poignardé pour une place de parking  » ! Rien absolument rien sur ces morts là, elles sont moins importantes à leurs yeux car elles ne parlent pas de la police, cette police dont ils disent depuis quelques années quelle assassine ! ( je vois des affiches ) , au lieu de désigner les meurtriers bien connus, qu’ils continuent à protéger ! mais il est vrai qu’il n’y a pas de caméra à ce moment là , et pour cause ! OUI, très bon article, Merci

    J'aime

  2. Belle justesse de propos exposés de façon simple et accessible. Au panel de ces sectes gauchisantes, j’ajouterai les écologistes (pas les vrais mais ceux que l’on pourrait qualifier de patentés), passés maîtres dans l’art de se défausser sur les autres, véritables escrocs de la pensée et proches de s’acoquiner sans états d’âme au véganisme qui est une des bases de la destruction de notre société.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.