La France en 2019 #9


Saisir l’opportunité de cette crise pour changer l’ordre établi défaillant. Chapitre 9


La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

La France en 2019

Par Robert Coignard

Chapitre 9

*Le second apprentissage, nommé « second niveau de lecture », dit « de signification »,
ou « d’appropriation », consiste à permettre l’accès au « sens »des phrases pour pouvoir
s’approprier les « idées » développées par l’auteur du texte. L’aide précieuse permanente du
dictionnaire permet de vérifier le sens exact des mots que l’on ne maîtrise pas bien, ou sur lesquels on a
un doute. Le tutorat actif, bienveillant et impartial (non teinté d’une idéologie quelconque)
d’adultes (enseignants, parents,…) permet de vérifier la bonne compréhension factuelle des idées
exposées, sans juger, ni blâmer,… en s’entraînant à atténuer petit à petit, à gommer, nos «réactions
émotives», instinctives réflexes, enfouies dans notre mémoire à long terme vis-à-vis de certains
mots, qui ne résonnent pas de la même manière pour chacun.
-Nous rejoignons ici les préoccupations et objectifs d’une éducation à une « Culture Qualité » qui
cherche à rendre les « acteurs », individus et équipes actives, les plus « fiables et créatifs» que
possible afin de pouvoir « garantir le résultat » des tâches qui leur sont confiées. C’est donc d’une
véritable éducation à une « responsabilité culturelle » dont il s’agit.
-C’est à ce niveau que doivent se situer les « apprentissages fondamentaux généraux » qui
permettront le « meilleur accès » que possible aux « savoirs opérationnels », de quelque spécialité
que ce soit, dans la « ligne traditionnelle » de la « pensée humaine » (pensée créative : l’être
humain dans sa sensibilité et sa variété). Les démarches en sont : révélations, intuitions, logique,
etc., dont le résultat est «le plus large et le moins fiable »et n’ont comme source que le talent d’un
ou de quelques hommes. (Depuis plus de 5000 ans AVJC).
→NB-Le dictionnaire, le glossaire et le travail personnel, en contrôle avec une ou plusieurs
« personnes sources qualifiées » ne devront pas négliger les lectures complémentaires indiquées en
bibliographie pour élargir, enrichir, la compréhension du tout et les nuances du vocabulaire….
*Le troisième niveau, dit « d’appropriation pour agir », ou « créatif et critique », lui,
suivra plus « la ligne technique de la pensée humaine» :
→ la pensée créative et critique : l’être humain dans la précision de ses automatismes.
-Dès les années 1940, avec le développement de la cybernétique, science des moyens de régulation
dans les machines et chez les hommes, une véritable « science de l’esprit » est en train de naître.
-En 1956, une réorganisation fondamentale des sciences de l’esprit prend place au Massachusetts
Institut of Technologie (MIT). Six disciplines sont mises en commun : épistémologie, neurosciences,
psychologie cognitive, linguistique, anthropologie et intelligence artificielle. Ce vaste domaine est
dit des « Sciences Cognitives ». Les démarches en sont : approche expérimentale, scientifique,
juridique, etc., dont le résultat est moins large mais plus fiable et ont comme sources le grand
courant scientifique et l’épistémologie.
-Depuis les années 1970 à nos jours sont mis au point des outils cognitifs de diagnostic et de
traitement des « dysfonctionnements informationnels humains » (dépression, stress, colères
destructives, névroses diverses, etc.).
-Les progrès de la « Cybernétique » et de la «Systémique » ont permis les spectaculaires réussites de la conquête spatiale, aux révolutions des techniques numériques dans tous les domaines d’activité, la réalisation des « automatismes déterministes avec algorithme à recherche de stabilité » (Norme IEC 60848 de 1993, d’origine française), et les robots japonais de 2008 pour l’anecdote…
→La « lecture créative et critique » est l’examen factuel et soigné de sa propre pensée
de façon à :
-Clarifier, améliorer, enrichir notre compréhension obtenue par le travail au 2nd niveau,
-En vérifier le bien-fondé par rapport à deux critères :
.D’abord son utilité pour l’intérêt général et pour nos propres objectifs,
.Ensuite sa fiabilité en termes scientifiques et juridiques, du style « consolidation UNESCO de
l’information » (réduction juste à l’essentiel utile, sans(trop de) perte de contenu),
*→Garder à l’esprit que rien ne peut remplacer la volonté d’action soutenue par une intelligence
aux aguets des futurs possibles, un raisonnement systémique appuyé sur une culture la plus
large que possible et sur de solides compétences métier pour aborder la complexité.
20
-Ce n’est qu’après la maîtrise des savoirs du 2nd niveau, que pourra se développer pleinement
l’esprit créatif et critique de l’individu par un entraînement permanent (à vie) à une toujours
meilleure « Maîtrise de l’Information » (MI). Il va s’agir ici de trier les informations qui semblent
les plus pertinentes à une situation donnée pour pouvoir en maîtriser l’essentiel utile, trier le vrai du
faux factuellement sans juger ni blâmer, de contrôler leur validité, de réfléchir sur des faits et des
données (pas sur des rumeurs!) pour pouvoir « penser par soi-même, mettre en œuvre sa créativité
et trouver des solutions innovantes aux problèmes rencontrés».
→La « Maîtrise de l’information »(MI) : (Définition IGSMI, consolidation UNESCO)
.A l’intérieur du domaine « recevoir de l’information », dont l’information déjà reçue (que ce soit
suite à observer, ressentir, écouter soi ou l’autre, lire), c’est une habileté nouvellement définie et peu
connue de la plupart d’entre nous; car les trois niveaux de lecture ne sont toujours pas clairement
explicités dans nos éducations (1er niveau : le déchiffrement ; 2ème niveau : la signification ; 3ème
niveau : l’appropriation pour agir). Il s’agit de :
– repousser l’information « non utile-prouvée » (même si elle est familière à son propre système
d’informations habituelles) et,
– absorber l’information « utile-prouvée » (même si elle est étrangère à son système d’informations habituelles).
-Une fois acquise la lecture de déchiffrement (mettre un sens derrière chaque mot), la MI propose une série d’opérations intellectuelles permettant de définir dans quelle mesure une déclaration faite est conforme à la réalité.
*La MI comporte deux étapes principales : saisir et évaluer, et différents « périphériques » :
.En amont : avoir accès aux meilleures sources (personnes physiques, banques de données,…),
.En aval : filtrer suivant que l’information est « utile-prouvée » ou non,
.Enfin, s’approprier de façon à pouvoir mettre en œuvre, à agir en toute connaissance de causes et
d’effets.
*Au risque de se répéter, il faudra toujours chercher d’abord sa propre erreur (individuelle,
collective) dans tout problème à résoudre.
II-CONTINE POUR TOUS LES SCEPTIQUES
(Robert Coignard – septembre 1998)
-Venant du vide intergalactique, une microscopique poussière cosmique sans âge, un jour, par un
hasard incroyable, réussit à s’approcher du satellite solaire Terre.
-Le Soleil, astre des lumières de son propre système, trop brillant pour la médiocrité terne qui
l’entoure, brûle et tue tout ce qui l’approche sans protection. Il s’autodétruit lui-même en se consumant
pour briller toujours et encore…
-Notre poussière cosmique, qui en avait vu bien d’autres tout au long de sa trajectoire infinie, fut
émerveillée de découvrir comment la Terre avait assuré sa sécurité et son confort par une enveloppe
constituée d’un remarquable filtre d’ozone associé à une atmosphère riche en gaz vitaux.
-Ainsi à l’abri, l’écosystème Terre illustrait, vu de haut, un potentiel de paradis.
-La petite poussière d’infini, en s’approchant un peu, découvrit, non sans surprise, de grandes surfaces
d’arbres se consumant en d’immenses foyers un peu partout. Puis en y regardant de plus près encore,
elle vit de grandes quantités d’insectes, qu’elle apprit qu’ici on nommait « Hommes »- classés en
diverses variantes (jaunes, noirs, blancs)- qui se détruisaient entre eux.
-Son étonnement grandit encore en voyant ces Hommes dégrader, salir, polluer – l’air, l’eau, la terre,
les éléments, vitaux pour eux, de leurs richesses naturelles- sur les morceaux de paradis qu’ils
occupaient.
21
-Triste mais non indignée, car ce qu’elle observait constituait la réalité factuelle, notre poussière
d’autres mondes activa sa « pensée créative et critique (1)» pour regarder et essayer de comprendre
comment fonctionne l’étrange « être humain ». Elle se mit donc en quête de toutes sortes
« d’informations consolidées (2)», expérimentalement prouvées par des protocoles scientifiques
rigoureux, auprès des maîtres actuels des « sciences cognitives(3)» pour essayer de se faire une
synthèse simple, mais pas trop simpliste, du fonctionnement de l’étrange insecte – destructeur de lui-
même, de ses frères et de son propre environnement – capable de vivre dans ses propres immondices!
-Notre microscopique poussière cosmique résuma dans les quelques pages qui suivent les fruits de sa
recherche documentaire sur la planète Terre où vit l’Homme, en cette fin de XXème. siècle.
(de l’un de ses calendriers usuels).
(o) – Sceptique : qui érige le doute en système pour mieux progresser et chercher la « réalité ».
(1) – Pensée créative et critique : activités et travaux de l’esprit (intuitions, réflexions, etc.) qui
apportent de nouveaux concepts vérifiés par méthode expérimentale, donc avec acceptation
temporaire ou rejet (MOORE W.E. 1967).
(2) – Information consolidée : information « utile-prouvée » ( pertinente au développement de la vie et
prouvée, validée, expérimentalement).
(3) – Sciences cognitives (sciences de la connaissance) : épistémologie, neurosciences, psychologie
cognitive, linguistique, anthropologie, intelligence artificielle. C’est un système de disciplines qui
étudie l’esprit humain.
MODE D’EMPLOI :

→Ni juger, ni blâmer, mais s’obliger à vraiment comprendre chaque mot, chaque expression, chaque concept ; avant d’aller plus loin.
→Rester vigilant en permanence afin de ne jamais se croire au-dessus de ce qui est écrit, exposé : pour éviter l’attitude banale, commune que nous avons tous, des gens qui jugent à partir de leur propre niveau, et jettent, agacés, dès qu’ils ne comprennent pas bien immédiatement.

À suivre

Robert Coignard

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Robert Coignard pour Observatoire du MENSONGE

**************

  Les experts de la Cour des Comptes, de l’Ifrap et de Contribuables Associés
analysent la « réalité » de la gestion de l’Etat français depuis des décennies de façon factuelle et fournissent des « audits » pertinents sans suite !
Car, ces structures ne pouvant ester en Justice, ces rapports restent «lettres mortes» ?

**************

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous aimez ? Alors participez !

Contribuez à maintenir une opposition digne de ce nom !

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

La censure est en marche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.