Mais qu’est-ce qu’il nous a manqué !


Macron s’est fait mouché par Poutine : le monde entier l’a constaté, sauf les médias français évidemment !


La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

Mais qu’est-ce qu’il nous a manqué !

Par Nanouche

On a commencé cette semaine avec MacronGrandeBouche qui a reçu le président russe à Brégançon.
Le têtard du Touquet a voulu se faire plus gros que l’ours de Sibérie il s’est fait « barai » en une phrase par Poutine concernant la Syrie et les « Gilets jaunes »… Et vlan, il s’est pris un camouflet de plus, ce qui n’a pas empêché la Pravda française de reprendre du service encensant Manu1er, qui ne fut que gesticulations et diarrhée verbale. Incapable de s’occuper de la France, il continu à donner des leçons à la terre entière. Macreux1er pensait avoir un dialogue « franc et exigeant », pour tenter de déminer les grandes crises mondiales, lui-même embourbé dans le chaos qu’il a créé en France. Au menu, nous avions la Libye, la Syrie, l’Iran, l’Ukraine et d’après les articles des officines de propagande il allait même remonter les bretelles au président russe…
Et PépéLePutois a voulu « l’amadouer » avec des envolées lyriques de citations apprises par cœur et placer la grande Catherine, Soljenitsyne, etc, il avait donc sorti son gros tube de cirage de pompes, mais a oublié qui, il avait face à lui !
Mégalo n’est pas de taille, il pensait l’influencer en lui faisant la leçon sur le multilatéralisme, la démocratie, l’annexion de la Crimée, l’exclusion du G8 depuis 2014 et des sanctions imposées par l’Union européenne, encore une fois, c’est ne rien comprendre à l’homme, au pays et ce qu’il représente.
Ah, la démocratie en France, l’opposition n’est pas muselée, les Français ne sont pas traités de lépreux, ceux qui ne sont pas d’accord avec le Régime macronien sont entendus, les libertés sont bien respectées, la mainmise sur les médias est inexistante, la Justice n’est pas aux ordres, la loi anti-fake-news n’est que pour notre bien, etc…
Qu’est-ce qu’il a dû se marrer en son for intérieur Poutine devant ce Tartuffe.
Mais Narcisse était heureux, les caméras étaient braquées sur son auguste personne. Cette semaine est la sienne, depuis le temps qu’il attend. Avec le G7 qui va nous coûter un pognon de dingue il sera au centre du jeu, rebelote, les caméras du monde braquées sur Biarritz et Sa Sérénissime Suffisance qui reçoit. En tant qu’Empereur européen incontournable, il a eu un agenda chargé puisque l’ordre donné aux journaleux macronlâtres pour ses vacances était de « montrer qu’il travaille » même en maillot de bain, alors cette semaine au menu ; le Premier ministre anglais et le Brexit, dommage qu’il n’ait pas eu l’idée d’organiser leur entrevue sous un chapiteau pour que l’on profite de leurs clowneries, ensuite il a reçu le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis dont ce sera la première visite, puis le Premier ministre indien, bref, comme vous l’aurez compris MacronGrandeBouche a repris du service soucieux d’affirmer son image en tentant de démontrer aux Français qu’il compte dans le concert des nations… Il ne trompe que lui-même, Mégalo1er. Il n’a que son arrogance et son narcissisme, car il va d’échec en échec en Europe et en France n’a aucun résultat ! La presse française totalement à la ramasse toujours en pâmoison devant le vide sidéral du « puceau de la pensée » ! Quand on ne sait pas faire de politique, on communique.
Ah les amis, le communiqué publié par l’Élysée pour présenter les enjeux du G7 de Biarritz, est un modèle de « pensée magique » totalement décalée par rapport à la réalité, de la novlangue Disney. Logique pour l’enfant roi, pensée magique infantile. Culte de la personnalité, Gloire à Narcisse, Manu1er, Jupiteux, Atlas et… Mickey du Touquet ! Un texte creux à son image, si creux et surtout qui ne veut rien dire. Il promet que le sommet s’attaquera « aux racines du mal » et que la France « agit pour un progrès réel vers le jour où l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen sera une réalité ». Quant à la conclusion de cette longue réunion des chefs d’État et de gouvernement les plus puissants du monde, « il s’agira de sortir de la seule logique des ‘communiqués finaux’ », perçus comme encore plus creux ! Renouer avec le thème du « Nouveau Monde » développé pendant la campagne présidentielle du Télévangéliste et de ses meetings ridicules… Qui nous mena, là où nous en sommes aujourd’hui : le néant. On se fixe des objectifs ambitieux, à l’opposé de la « Real Politik » habituelle sur les sujets internationaux. On commence par parler de la France et on finit par « Emmanuel Macron a décidé de renouveler le format du G7 ». On est dans la mythologie du super-héros, qui par sa volonté uniquement, change les choses. ‘L’Enlysée’ convoque également la Révolution française et la Déclaration des droits de l’homme. On met de beaux mots sur des maux, mais le rapport au réel n’est pas éprouvé. On remarque aussi une dimension moraliste, un côté Disney… mais on reste très flou sur les modalités d’action concrète. Il y a les gentils et les méchants, cette musique apparaît trop déconnectée de la réalité, l’effet est contre-productif. On lit quelques lignes puis on décroche, comme pour une publicité. « Le G7 2019 c’est votre G7, pour notre avenir ? » On est encore dans le ‘marketing’, la ‘sloganisation’ du discours politique. Les mots ne sont plus là pour agir sur le réel, mais pour raconter le monde et des histoires (extrait d’un article de Marianne).Tout cela résume assez bien la ‘philosophie’ de pacotille de Manu1er et sa pensée magique : il suffit d’appeler les choses avec un mot positif et tout va bien, abracadabra, il suffit de renommer un problème et il est résolu… Bref, à l’image de ce que nous vivons depuis plus de deux ans, du grotesque, de l’ubuesque au quotidien, un simulacre de présidence qui ne résout rien, mais, qui en revanche, ne sait qu’admirer la beauté de son nombril !
Une France qui ne vit plus de réalités, mais d’apparences !

Nanouche pic  Nanouche


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Publicités

5 commentaires

  1. Je crois que c’était Laurent Fabius (ou un de ses frères socialistes) qui avait été très applaudi par les siens en proclamant : « Qui a été faire retentir le nom de Soljenitsyne dans les murs du Kremlin ? » dans un discours encensant la Mitt. Le nain français d’alors s’était vu répondre d’aller s’occuper de ses trois millions de chômeurs. Rien n’a changé dans le Paradis des fonctionnaires.

    J'aime

  2. Et encore Poutine aurait pu le moucher en réponse à la démocrassie chère à macron et aux accusations envers la Russie des maux en lui soulignant qu’il avait interdit aux banques de prêter de l’argent au RN et à la FI pour leurs campagnes électorales, histoire de leur barrer la route sans avoir l’air d’y toucher, sans duper que des décérébrés ou de gros naïfs. En matière de pluralisme et de « démocrassie »Jupiter 2.0 n’a rien à envier à la politique de Poutine, il ferait bien de balayer devant la porte de la maison France avant de reprocher au monde entier ses lacunes abyssales en toutes matières et en tous domaines !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.