Le temps du boniment


SCOOP EXCLUSIF !!!

Réplique autour d’un débat initié par le chef d’État sur l’immigration en France

Le temps du boniment

Par Daniel Desurvire 

Réplique autour d’un débat initié par le chef d’État sur l’immigration en France

1°) Une intro pour débusquer l’imposteur et mieux appréhender l’analyse qui suit…
Pour mémoire, Emmanuel Macron incarne l’ersatz d’un échec électoral lors de la onzième élection présidentielle de la Ve République (2017), lorsqu’au premier tour les partis socialiste et républicain furent balayés.
De sorte qu’une coalition s’est immédiatement constituée entre ces deux frères ennemis (blancs-bonnet et bonnet-blanc) qui tenaient la barre politique sous différentes appellations depuis la mandature de François Mitterrand, pour évincer l’opposition des sensibilités politiques radicales.
Ces partis d’opposition, pour la plupart les non-alignés d’obédience collectiviste ou les populistes ou nationalistes diabolisés, les électrons libres issus des extrêmes couverts d’opprobre, souverainistes ou nostalgiques de la lutte des classes, confortèrent l’illusion d’une pluralité représentative en n’adhérant pas à la nouvelle majorité constituée des scories politiques retombées après la débâcle.
De sorte que, contre vents et marées, la social-démocratie aura survécu. Ce paradigme de la nouvelle pensée unique qui se pare d’une honorabilité de composition, dispose aujourd’hui d’une ascendance planétaire dont la caisse de résonnance se fait entendre depuis l’Union européenne jusqu’au Conseil de sécurité des Nations unies en passant de temps à autre par les démocrates de l’oncle Sam. En France, cette idéologie politique n’est pas le sanctuaire de la gauche, car il devient le nid d’une prétendue opposition de la droite et des centristes lorsqu’il s’agit de verrouiller toute incursion vers le pouvoir venant de partis jugés extrémistes, même plébiscités par une minorité de confort qui parvient à se rehausser au second tour des élections (1) . Ce fut par ce créneau d’opportunité que le candidat Macron, tel un caméléon à l’Élysée, aura réussi la prouesse de se faire élire à la plus haute marche du podium, sans qu’il n’ait eu besoin de recourir aux épreuves intermédiaires d’une quelque légitimité au titre de grand électeur, pas davantage comme conseiller municipal.
Voilà comment ce produit de substitution trouva l’opportunité de s’intercaler en politique ; nonobstant un sans-parti à ses premières heures. Cet avatar de la social-démocratie, conservatrice et libérale, aura néanmoins été projeté dans la plus haute sphère du pouvoir, quoique – pour une démocratie – avec le concours d’une hasardeuse minorité d’électeurs. Pour moins du quart de partisans au premier tour issus du naufrage d’élus dissidents en perdition (24,01 %), ce succédané de François Hollande, exhibé au soir du 23 avril 2017 par les étrillés de la droite-gauche dominante déchus au 1er acte, se sera étoffé avec les débris de l’apparatchik PS-IR ; non des élus convaincus, plutôt des carriéristes inquiets pour leur propre avenir.
Ces derniers se coagulèrent autour du collège d’investiture de ce clone après la débâcle de l’establishment néojacobin, dont les mandarins se croyaient indéboulonnables. Voilà pour situer l’individu, pur produit d’une énarchie incubatrice d’oligarques emphatiques et assoiffés de pouvoir, puis comprendre comment s’affole une girouette sous la tempête. Voilà aussi comment, depuis ce patchwork politique mal cousu a pu naître la République en marche, une idéologie déboussolée apparue en avril 2016, un parti attrape-tout dont le fondateur de ce melting n’a jamais su se positionner sur l’échiquier politique. Cette marginalisation mosaïque, qui n’est pas entravée par l’idéologie des courants politiques traditionnels, autorise toutes les audaces, comme de fédérer des membres non démissionnaires d’autres partis en embuscade.
À suivre

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).

Note : (1) Incontestablement, la social-démocratie est coutumière de ce genre de concussion dans cette auberge espagnole pour disqualifier les partis frondeurs (EELV, Φ, PCF, NPA etc.), en particulier avec le FN/RN devenu la seconde sensibilité politique de France, puis trahir ses électeurs du premier tour des scrutins. Ainsi en fut-il des régionales de 2015, des présidentielles de 2002 et de 2017 et des européennes de 2019. Est-on encore en démocratie ? La France est-elle toujours un pays de liberté ? Doit-on désormais qualifier le régime politique français de dictature douce ? Même en désaccord avec l’idéologie frontiste ou ce qu’elle représenta par le passé, comment accepter qu’un système de gouvernance socialisant évince, à l’aide de procédés perfides, la pluralité des opinions exprimées dans les urnes ?

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

*** Vous pouvez acquérir le nouveau livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant sur l’image

Livre


Ebook

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre aide représente 1€ par mois !!!
Ce n’est pas grand chose mais cela change tout…
Merci !

Abonnement Semaine du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, je m'abonne un an à Semaine du MENSONGE

€12,00

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Découvrez en exclusivité mondiale sur AMAZON, le nouveau livre de Daniel Desurvire en cliquant ICI
↓   ↓   ↓  
Version E BOOK en cliquant

Autres livres disponibles sur AMAZON, commander en cliquant sur le titre :

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

«Tout a commencé par un rêve, le socialisme, et se termine par un cauchemar, la réalité».
Alexandre Goldfarb

Chers lecteurs,
D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE.
Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€).
Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

9 commentaires

  1. Faîtes connaître cet excellent article sur un sujet grave passé presque inaperçu. Pour ma part j’ai acheté quelques exemplaires pour les envoyer notamment à mon député.

    J'aime

  2. Comme toujours Daniel Desurvire, nous démontre avec tous respects, la démagogie des partis politique et en particulier celui qui tient le pouvoir… Pour ce qui concerne la droite et son élection à la tête de ce parti, Christian Jacob devra montrer ses dents, et coller souvent des cartons rouges… Le fera t-il ?
    En attendant la France se meurt… Le général Martinez écrivait : « ALERTE ROUGE »…Oui nous sommes en guerre, oui, nous subissons au quotidien les attaques de l’ennemie…
    « Le Chef de l’État s’entête à commenter les événements et refuse toujours de nommer précisément l’ennemi en déclarant à la suite de cet assassinat ignoble : » c’est un acte incontestablement terroriste « .
    Non, la vérité n’est pas celle-là. Il s’agit d’un acte incontestablement de guerre menée par l’islam.»
    Citation Général Antoine Martinez

    « Il y a (…) une situation de guerre. En France nous n’avons pas que des amis. La population est notre amie mais il y a des ennemis dans la population »
    Citation Général de Villiers
    « Oui, nos libertés sont en danger et notre civilisation avec elles. La réaction de peuples entiers, en Europe, en est là aussi une preuve formelle. Si nos gouvernants, qui en vérité visent en priorité la ré-information coupable de lucidité, possédent un soupçon d’honnêteté intellectuelle (rêvons un peu malgré tout), ils désigneront dès maintenant leur adversaire principal, pour ne pas dire unique : l’islam et ses discours multiples, l’islam et sa stratégie de conquête, l’islam avec ses vitrines légales et ses bras armés, l’islam intolérant aux autres et vecteur du seul authentique antisémitisme d’aujourd’hui, l’islam déferlant en ordre de bataille depuis des années par les torrents migratoires, l’islam cernant désormais le cloaque où l’on nous noie, l’islam contre qui ils feraient bien, ces gouvernants, de fédérer les énergies citoyennes émiettées, éparpillées comme à plaisir dans leurs manœuvres de diversion aussi vaines que dangereuses. »
    Citation de Jean Sobieski

    J'aime

  3. La technique est toujours la même ! Prenez l’exemple de cette femme qui vient voilée dans une assemblée et dont l’enfant pleure parce qu’un élu leur demande de partir. C’est d cela provocation et ensuite tout le monde la soutient. Décidément les Français ne sont que des veaux.

    J'aime

  4. Je l’ai toujours dit : Macron c’est la gauche caviar pro islam… Votre article est terrible et remet les pendules à l’heure. Merci M. Desurvire.

    J'aime

  5. Un grand merci pour cette information que je ne savais pas. Cela fait peur car d’un côté on a le discours officiel pour faire croire que et qui fonctionne pour tous les veaux et gogos et de l’autre la réalité qui est dramatique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.