La Macronie, c’est la politique des mots


Que les responsables politiques fassent leur travail au lieu de toujours se défausser de leurs responsabilités propres sur le corps social dans son ensemble.

La Macronie, c’est la politique des mots

Par Nanouche

Après « l’hydre islamiste », puisqu’il fallait marquer les esprits après le choc ; sa société de « vigilance », c’est : L’État qui cherche à s’exonérer. Que les responsables politiques fassent leur travail au lieu de toujours se défausser de leurs responsabilités propres sur le corps social dans son ensemble. Ce mécanisme de la défausse permanente est insupportable. Qu’il ne vienne pas faire peser sur le corps social une responsabilité qui n’est pas la sienne. Aveu d’impuissance terrible de ce « Nouveau Monde ». Il se paye de mots au moment opportun, comme à chaque fois, mais il ne fera rien. Mais ses mots ont été au mieux mal compris, et au pire instrumentalisés. Alors bande d’illettrés, vous ne comprenez jamais rien quand Sa Sérénissime Suffisance dégoise! D’où son agacement confié à quelques proches, jugeant qu’il était «irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser une partie de la communauté nationale». Lui-même instrumentalise la société française parce qu’il sait qu’il n’a rien à mettre en avant pour défendre la chienlit généralisée qu’il a instaurée en France, alors, il se sert de cela pour s’assurer de sa réélection, limite, s’il ne traite pas les Français d’islamophobes ! Il dresse volontairement les Français les uns contre les autres. Jamais la société n’a été autant fracturée.
Souvenez-vous de tout ce qu’il a dit lors de la campagne présidentielle, raison pour laquelle Macronéron n’est pas crédible sur ces sujets, aussi.
Réponse de CastaNoto à Xavier Bertrand qui a employé les mots « d’islam politique » ; «Cette offensive républicaine, nous la menons, contre cet Islam dévoyé, (…) dès la première seconde du mandat, nous avons été inflexibles. Nous agissons sur tous les fronts et dans tous les territoires », merci pour le fou rire. Après la tentative d’homicide sur des policiers à Viry-Châtillon, Normal1er avait promis 100 policiers de plus il y a trois ans, résultat aujourd’hui moins 30. Rien n’a changé et ce sont les policiers eux-mêmes qui le disent !
Consultation, débat…. Mot très à la mode dans le « Nouveau Monde ». Voilà où nous sommes après plus de deux ans, conséquence d’avoir installé à l’Élysée quelqu’un qui ne connaît pas la France, un immature et surtout sans programme, puisque un programme ne servait à rien, alors à présent il fait croire qu’il veut inclure les Français dans ses décisions, enfumage grossier permanent à présent ! Castakéké : « J’ai décidé d’ouvrir une grande consultation sur la sécurité » en vue d’élaborer un Livre blanc de la sécurité intérieure prévu pour 2020, demandé par Philippe. Il va lancer des Assises territoriales auxquelles seront associés les acteurs de la sécurité, dont les policiers municipaux, les maires, les partenaires locaux, mais aussi les citoyens. L’objectif affiché est « d’identifier tous les enjeux de demain, les menaces du 21e siècle, de prendre en compte les grandes mutations de la société française, et d’associer davantage la société française la population et les partenaires du ministère de l’Intérieur, polices municipales, sociétés de sécurité privée, services d’incendie et de secours, associations agrées de sécurité civile, à l’élaboration des réponses de sécurité ». Des thèmes à revendre et chaque thème fera l’objet « d’un débat public » ah ah ah… La Macronie est larguée sur tout ! Sondage Odoxa qui dézingue CastaNoto, son image dans l’opinion est désastreuse, 70% des Français ne lui font pas confiance en matière de lutte contre le terrorisme et sur le reste. Il est jugé « maladroit », « sans autorité », ni « compétent » ni « rassurant » et « inquiétant » par deux Français sur trois. Le dernier tiers le jugeant juste « ridicule », « dangereux » et « consternant », c’est ce que nous pensons.
Invité à réagir sur l’incident survenu au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Blanquer : « le voile n’est pas souhaitable dans notre société, MAIS, ‘en même temps’ on ne l’interdira pas ». Qui parlait de courage à la tribune de l’ONU ? Ah, oui Macreux1er. Cacophonie En Macronie sur ce sujet, le voile des hypocrites. Sujet, bizarrement, vite tranché : Le gouvernement n’interdira pas le port du voile pour les sorties scolaires. Quel courage… Lorsque des parents accompagnent un enseignant, il leur est confié une mission de service public : veiller sur les enfants et les préserver même s’ils n’ont pas de mission éducative. Dans ce sens-là, ils exercent bien une mission qui relève de l’autorité de l’enseignant. À ce titre, le voile ne devrait pas être toléré. Ah, mais il est vrai qu’il y a une raison à cela… Manu1er n’a plus son socle d’électeurs de 2017. À la pêche aux voix. Quand un pourcentage, non négligeable, pourtant né en France de confession musulmane, estime que la loi coranique devrait prévaloir sur la loi de la République, il y a de bonnes raisons d’être inquiet. La religion reste dans la sphère intime, privée, et n’a pas sa place dans l’espace public. Et puis, où est cette culture de l’égalité entre les femmes et les hommes ? Cette belle « égalité », célébrée par les « progressistes » en pâmoison, à la première occasion ? Le problème, c’est qu’aujourd’hui, évoquer une réalité ou énoncer des faits, rien que des faits, c’est ‘stigmatiser’ ou être ‘islamophobe’.
La République du ni oui ni non et « en même temps » après le « il ne faut pas ‘stigmatiser et pas faire d’amalgame’, voilà ‘la guerre civile’, comme il y va Macreux1er. Extrait d’un article de ‘Causeur’ : « C’est à la République de se reprendre, tout ceci est imputable à la République elle-même. Si nous sommes incapables de faire régner l’ordre dans nos classes, si nous sommes incapables de transmettre nos valeurs et notre culture à nos enfants comme à ceux qui viennent vivre chez nous, si nous sommes incapables de raccompagner illico presto à la frontière les déboutés et les sans-papiers et préférons les laisser croupir dans des camps improvisés, foyers de délinquance et d’insalubrité, si par là-même nous ne sommes plus capables d’offrir un véritable asile à ceux qui en ont besoin, si nous n’osons plus faire régner la loi républicaine sur tout le territoire, nous ne devons-nous en prendre qu’à nous-mêmes. Tout ceci est la responsabilité de la République. Si, par exemple, les incivilités se multiplient n’est-ce pas d’abord et avant tout parce que le civisme est une vertu depuis longtemps dévalorisée, voire ignorée, chez nous. Entre les gendarmes et les voleurs notre pays préfère les voleurs. La Marseillaise, même si ça change un peu (grâce au foot peut-être), a toujours été considérée comme ringarde par beaucoup d’esprits forts, l’armée comme un instrument d’impérialisme, la police comme une force de répression au service du pouvoir… On a vu le résultat tragique de cette absence de vigilance ces derniers jours dans les rangs de la police. Et, même après ce drame, un responsable de sécurité d’une université (Cergy) qui ose suggérer de signaler des comportements pouvant induire une quelconque radicalisation provoque immédiatement tollé et indignation. Nous ne voulons pas de discipline, nous ne voulons pas de répression, quand nous faisons des lois nous n’osons pas les faire respecter dès que cela risque de faire des vagues. La République est peureuse comme si elle craignait en permanence un risque de guerre civile. Mais n’est-ce pas cette faiblesse même qui crée ce risque ? ».
Un sondage IFOP-Fiducial réalisé à suite de cette histoire de voile, révèle que 66% des Français réprouvent le port du voile par les accompagnatrices de sortie scolaires, qui sont le prolongement de l’école. Le sujet de fond, ce sont les renoncements successifs des pouvoirs publics et de la collectivité devant le communautarisme et l’islamisme, lequel joue très bien des failles de la loi de 1905 et des suivantes. Le cœur du problème. L’islamisme avance par la victimisation et implante peu à peu des règles qui ne sont pas les nôtres. « L’islamisme citoyen » est le carburant idéologique et la voiture-balai de l’islamisme. Au nom de l’égalité et d’une laïcité dévoyée, certains inversent les principes républicains pour défendre la liberté de tous les cultes à faire ce qu’ils veulent. Y compris venir au travail voilée, se baigner en burkini, etc. Il s’agit donc de cesser de se leurrer en se voilant la face, face aux mentalités victimaires tous azimuts. C’est une lutte idéologique dont il s’agit. Le politiquement correct tue. Le mot « islamophobie » a été inventé par tous les ‘bien-pensants ‘pour ne pouvoir rien dire, ne rien critiquer, ne pas pouvoir débattre, ne pas penser, ne pas analyser, rien… Juste criminaliser les opinions de ceux qui osent dire les choses, qui ne font pas l’autruche et qui pensent différemment. Imaginez que certains aimeraient même interdire à d’autres de parler !!
Le révolutionnaire Stanislas de Clermont-Tonnerre (1757 – 1792) prononce le 23 décembre 1789 un célèbre discours sur l’assimilation qui exprime bien la conception française de la Nation : « tous les individus, quelle que soit leur profession ou leur religion, sont des citoyens égaux. Mais rien ne doit faire écran entre les individus et la Nation. Aucune nation particulière ne peut se constituer au sein de la grande Nation : ce serait mettre à mort la volonté générale, donc la souveraineté. Dès lors qu’une brigue influence la conception de la loi, la volonté n’est plus générale, le peuple n’est plus libre (…) Les Juifs doivent avoir tous les droits en tant qu’individus, ils ne doivent avoir aucun droit particulier en tant que fidèles d’une religion. Il faut tout refuser aux Juifs comme nation et tout accorder aux Juifs comme individus il faut qu’ils soient citoyens » et ceci est toujours d’actualité en le transposant aujourd’hui avec ce qu’il se passe. « Il ne peut y avoir une nation dans une nation… »
Cyniquement Manu1er détruit la société française, ses grands discours ne sont qu’opportunismes, parce qu’il s’agirait en effet de renoncer à toute vision multiculturaliste de la société visant au séparatisme des « communautés ».
Narcisse préfère sa réélection à l’avenir de la France.

Nanouche pic  Nanouche


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


Dessin de couverture par REGUEL

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre aide représente 1€ par mois !!!
Ce n’est pas grand chose mais cela change tout…
Merci !

Abonnement Semaine du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, je m'abonne un an à Semaine du MENSONGE

€12,00

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

 

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Découvrez en exclusivité mondiale sur AMAZON, le nouveau livre de Daniel Desurvire en cliquant ICI
↓   ↓   ↓  
Version E BOOK en cliquant

Autres livres disponibles sur AMAZON, commander en cliquant sur le titre :

*** Vous pouvez acquérir le nouveau livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant sur l’image

Livre


Ebook

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

«Tout a commencé par un rêve, le socialisme, et se termine par un cauchemar, la réalité».
Alexandre Goldfarb

Chers lecteurs,
D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE.
Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€).
Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

3 commentaires

  1. Comme toujours, la verve et le verbe sont là mais vous devriez, Nanouche, faire plus concis, car les articles trop longs sont souvent indigestes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.