Réflexions sur une impopularité présidentielle


 A ce stade de son mandat, avec 24%, il devient, selon les commentaires, presque aussi impopulaire que M. François Hollande (22%). Ce constat appelle quelques observations…

Réflexions sur une impopularité présidentielle

Par Maxime Tandonnet

 A ce stade de son mandat, il devient, selon les commentaires, presque aussi impopulaire que M. François Hollande (22%). Ce constat appelle quelques observations:

  1. Il n’y a aucun sens à comparer les cote de popularité des présidents au même stade de leur mandat. La présidence Hollande était accablée par la hausse du chômage due à la crise des subprimes, et par la vague terroriste tandis que M. Macron bénéficie d’une conjoncture économique internationale et de circonstances plutôt favorables.
  2. De fait, dans les profondeurs du pays l’image de l’actuel chef de l’Etat, qui inspire la distance et la morgue, est beaucoup plus détestée que celle du précédent, François Hollande, dominée par la bonhomie.
  3. L’impopularité présidentielle est une constante d’un quinquennat à l’autre. Il est rare que plus d’un tiers des Français accordent leur confiance au chef de l’Etat. La fonction présidentielle, sublimée, magnifiée par la surexposition médiatique, est devenue le réceptacle des souffrances et des frustrations populaires.
  4. Mais la présidence Macron porte à sa caricature cette dérive narcissique des institutions. Le personnage lui-même, se posant en Jupiter, en envahissant la sphère médiatique, en revendiquant « l’autorité verticale » annonçait déjà  sa propre chute.
  5. Cette impopularité présidentielle était prévisible dès le début de son mandat quand la France politico-médiatique se contorsionnait encore dans l’euphorie de son élection: « Le destin présidentiel de M. Macron a toutes les chances d’être encore pire que celui de M. Hollande. Il s’achèvera dans la haine et le mépris »  (23 juillet 2017).
  6. Pourquoi? Les conditions chaotiques de son élection (le scandale autour de F. Fillon) et  ses premiers pas exprimant une déconnexion radicale des réalités (mythe du « nouveau monde ») qui ne pouvaient conduire qu’au désastre.
  7. A travers la présidence Macron, la dérive d’un régime portée à sa quintessence: quand la vanité et l’obsession de la réélection l’emportent sur l’intérêt général: le cataclysme de la réforme des retraites, fruit de l’obstination à afficher une image (fausse) d’inflexibilité, contre le bien commun de la nation.
  8. L’effondrement dans les sondages est dû principalement à la prise de distance de l’électorat de « droite » (électeurs LR ralliés au macronisme). Il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux. Mais il était temps quand même…
  9. Rien de solide ne peut se construire sur l’embrouillamini: le passage soudain du socialisme hollandais à l’idéologie post-nationale et (faussement) ultralibérale dénotait un flou porteur de tous les dangers.
  10. La vision du sauveur élyséen, sublimé par les médias, mais sans véritable ancrage dans la réalité, un véritable parti politique cohérent, des parlementaires dignes de ce nom, et des élus, se prêtait, dès le départ, à une chute sans fin.
  11. La réélection de M. Macron en 2022 n’est pas dans l’ordre des choses. Le pays n’en veut pas. Si elle devait se produire malgré tout, ce serait à l’issue d’un nouvel accident de l’histoire, renouvellement du deuxième tour Macron/le Pen, par rejet de cette dernière.
  12. Mais à l’issue de cette réélection contre-nature, contraire à la volonté populaire donc antidémocratique, absurde au sens philosophique du terme, le chaos français ne pourrait qu’empirer voire sombrer dans l’apocalypse.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE

Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb


4 commentaires

  1. Le vent a tourné et les Français commencent enfin à découvrir que ce Président suffisant et méprisant n’est pas bon.

    J'aime

  2. Je crois que Macron a fini sa cession « amour avec les Français » pour entrer dans celle inverse où les Français ne le supportent plus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.