Que contient le programme d'Emmanuel Macron ?


A vous lecteurs de faire le constat de son échec mais aussi et surtout de ses mensonges ! Cet éclairage sur du réel est très intéressant.

Que contient le programme d’Emmanuel Macron ?

Par Gérard Coutant

Emmanuel Macron, 39 ans, a été élu le 7 mai président de la République avec 65 % des suffrages. Lutte contre les déserts médicaux, prévention des pathologies chroniques, sécurité sociale… Qu’en est-il de ses propositions de son programme mais aussi en matière de santé ?

Il écrit dans son programme :

J’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle car je veux redonner à chaque Française et chaque Français confiance en eux, confiance en la France et dans notre capacité collective à relever nos défis. Ce faisant, nous redonnerons à l’Europe et au reste du monde confiance en notre pays

  • Nous améliorerons le pouvoir d’achat de tous les travailleurs. Sans que cela ne revienne plus cher aux employeurs, nous réduirons les cotisations payées par les salariés, par les indépendants et par les fonctionnaires: près de 500 euros supplémentaires nets par an pour un salaire de 2200 euros nets par mois! 
  • Nous augmenterons le pouvoir d’achat des ouvriers, des employés et des salariés les moins bien payés. Tous les smicards qui bénéficient de la prime d’activité toucheront par exemple l’équivalent d’un 13e mois de salaire, soit 100€ nets de plus chaque mois. 
  • Nous rétablirons les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires. 
  • Nous ouvrirons les droits à l’assurance-chômage aux salariés qui démissionnent. Ce droit ne sera utilisable qu’une fois tous les cinq ans. En contrepartie, l’insuffisance des efforts de recherche d’emploi ou le refus d’offres raisonnables entraîneront la suspension des allocations. 
  • Nous engagerons un effort national de formation sans précédent. 
  • Nous formerons 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et aujourd’hui sans perspective. 
  • Nous serons aux côtés des agriculteurs pour qu’ils vivent de leur travail, plutôt que des aides publiques. 5 milliards d’euros de notre Plan d’investissement seront consacrés à la modernisation de leurs exploitations. Et nous les aiderons à être payés au prix juste en soutenant les organisations de producteurs dans leurs négociations avec les industriels. Nous nous battrons pour faire évoluer dans ce sens le droit européen de la concurrence. Nous ferons un effort massif pour l’apprentissage. Nous développerons les périodes de pré-apprentissage et les filières en alternance dans tous les lycées professionnels. Des licences professionnelles seront préparées sur trois ans et en alternance. Nous ferons converger les contrats existants et impliquerons pleinement les branches professionnelles dans la définition des programmes et l’organisation des formations.
  • Pour tous! Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions.
  • Nous ne tolèrerons plus les incivilités. Le harcèlement des femmes, les insultes, la dégradation du mobilier urbain, les crachats… Ces incivilités seront punies d’amendes immédiates et dissuasives. Toute peine prononcée sera exécutée. 
  • Nous construirons 15 000 nouvelles places de prison. 
  • Nous confirmerons la cyberdéfense et la cybersécurité comme priorités de notre sécurité nationale. 
  • Nous augmenterons les moyens de nos armées. Nous mobiliserons 2% du PIB qui serviront à renouveler les avions ravitailleurs, à moderniser les blindés de l’armée de terre, ainsi que la flotte de surface de notre marine nationale. Nous créerons un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme. Directement rattaché au président de la République, il associera les services et états-majors des ministères de l’Intérieur et de la Défense, avec la participation des ministères des transports, de la santé et de l’industrie. 
  • Nous agirons avec nos partenaires européens pour créer une force de 5000 garde-frontières européens. Ils seront chargés de surveiller et protéger les frontières extérieures de l’Union européenne
  • Nous augmenterons le minimum vieillesse de 100 euros par mois.
  • Nous proposerons une grande loi de moralisation de la vie publique. Elle comprendra : 
  •  L’interdiction pour les parlementaires d’exercer des activités de conseil parallèlement à leur mandat, pour mettre fin aux conflits d’intérêt. 
  • Toutes leurs indemnités seront soumises à l’impôt. 
  • L’interdiction de toute embauche par un élu ou un ministre d’un membre de sa famille. L’interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs. 
  • L’interdiction pour tous les détenteurs d’un casier judiciaire (niveau B2) de se présenter à une élection.
  • Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions.

Le programme santé 

  • Mieux vaut prévenir que guérir : pendant sa campagne, Emmanuel Macron est revenu à maintes reprises sur la nécessité d’agir sur la prévention des pathologies fréquentes, sources de dépenses pour l’Assurance maladie. En d’autres termes, moins il y a aura de gens malades, moins cela coûtera cher. L’idée est donc de réduire à terme les dépenses de santé mais aussi de réduire les inégalités sociales. Pour mettre en œuvre sa « révolution de la prévention », Emmanuel Macron cible en particulier le tabagisme, l’alcoolisme et l’obésité. Reprenant mot pour mot Marisol Touraine, il se donne pour objectif que « la nouvelle génération qui naît aujourd’hui, soit une génération sans tabac. »
  • Pour mener sa politique de prévention, il propose de missionner 40 000 étudiants en santé pour qu’ils interviennent, dans le cadre d’un « service sanitaire » de 3 mois dans les écoles et entreprises. Mais aussi de valoriser la rémunération des médecins de ville pour leur temps alloué à la prévention.
  • Concernant l’hôpital, il devrait mener une « large concertation » au début du quinquennat afin de lancer une réforme « en profondeur ». Il a ainsi déjà promis de laisser davantage d’autonomie aux établissements, de développer l’ambulatoire et de réduire la part de T2A (tarification à l’activité). Aucune réduction d’effectifs soignants n’est prévu. 
  • Le candidat souhaite également apporter des solutions pour ceux, nombreux, qui renoncent à se soigner, soit pour des raisons financières, soit pour des raisons géographiques. Réduire les déserts médicaux fait donc partie du programme d’Emmanuel Macron. C’est d’ailleurs selon un sondage de la Mutualité Française une priorité pour un Français sur deux. Pour y parvenir, il souhaite inciter les médecins à s’installer dans les territoires sous-dotés, en particulier par la formation de maisons pluridisciplinaires de santé, mais aussi en déverrouillant l’accès à la télémédecine.

« Pour mémoire, Emmanuel Macron incarne l’ersatz d’un échec électoral lors de la onzième élection présidentielle de la Ve République (2017), lorsqu’au premier tour les partis socialiste et républicain furent balayés. De sorte qu’une coalition s’est immédiatement constituée entre ces deux frères ennemis (blancs-bonnet et bonnet-blanc) qui tenaient la barre politique sous différentes appellations depuis la mandature de François Mitterrand, pour évincer l’opposition des sensibilités politiques radicales. « 
Citation de  Daniel Desurvire

Gérard Coutant

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Gérard Coutant pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Image de couverture par PHOTOSMONTAGES


Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

  Nous avons besoin de votre soutien !
Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don
– voir ci dessous –

Même modeste, à partir d’un Euro, votre don ne peut que nous aider.
Merci ! Alexandre Goldfarb

4 commentaires

  1. Bon, OK, c’est bien joli d’établir un état des lieux accablant (et tout à fait exact, par ailleurs !), mais maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Il n’y a personne à la barre du navire – et c’était à prévoir depuis 2017 – mais les soutiers, que vont-ils faire ? que vont-ils devenir ? Pareils qu’avant ? métro/boulot/télé/dodo ? C’est MAINTENANT qu’il faut prévoir la suite et mettre en place les moyens de réparer les dégâts ! Dieu sait que je ne suis pas militariste, mais vu l’état de décrépitude avancée des choses, je pense qu’il ne serait pas indifférent que les militaires prennent les choses en mains. Du moins, le temps d’une reconstruction… efficace !
    T.O.

    J'aime

    1. M. Olgersson, vous écrivez: « … c’est bien joli d’établir un état des lieux accablant (et tout à fait exact, par ailleurs !), mais maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? ».
      Le fait est qu’il est nécessaire, dans un premier temps de faire le point sur la situation. Ceci… dans le but de mener à des solutions efficaces et applicables. Il est clair que ce n’est pas avec la bande d’incapables actuels qu’une solution sera mise de l’avant.
      En ce qui concerne l’armée, sans être non plus militariste, il y a plus d’un an que l’armée aurait dû prendre les rennes du pouvoir. Maintenant, il est trop tard. Pourquoi?
      Parce qu’il faut qu’elle se subtilise aux rouages de la gestion de l’État… Ce qui ne peut se faire en claquant simplement des doigts. Plus encore, les caisses du pays sont à zéro ou en déficit… Comment l’armée pourrait améliorer la capacité d’acheter les produits essentiels? Voire seulement obtenir les matières premières pour leur production. Actuellement le pays ne produit rien (ou presque), achète à l’extérieur du pays.

      M. Olgersson, je profite de cette réponse pour vous remercier pour votre explication en ce qui concerne le sauna. J’en ai pris un seul dans ma vie (il y a très longtemps) et ce que j’ai retenu c’est l’arrosage d’eau pour créer de la vapeur dans l’environnement.

      J'aime

  2. Le programme de Macron contient du vide et c'(est ce qui lui a permis d’être élu… Comme l’avait dit de Gaulle, les Français sont des veaux et Macron l’a bien compris.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.