Et la laïcité ? Bordel !!! #25


La laïcité est vraiment en danger : mais les Français ne semblent pas s’en rendre compte. La réalité va les rattraper.

L’inexorable processus de désintégration des standards laïcs se poursuit au XXIe siècle

Et la laïcité ? Bordel !!!

Par Daniel Desurvire

Chapitre 25

Laurent Obertone, auteur du premier ouvrage cité, est diplômé de l’école de journalisme de Lille en 2009. Dans son livre, il dénonce l’ensauvagement de populations en France et le déclin sensible des valeurs sociales et morales. Parce que cet auteur a osé profiler le type de délinquance qui sévit le plus en France, qui pourtant n’échappe à personne sauf qu’il n’est pas grand monde pour l’avouer, il est derechef suspecté de racisme sans le dire et arbitrairement associé à un parti d’extrême droite dont il n’a pourtant jamais eu de relation. Cependant, pour la bien-pensance, il fallait absolument le noircir, par la rumeur, en arguant un défaut l’intelligence puis en doutant de l’honnêteté du personnage, surtout lorsque ses qualités intrinsèques s’expriment dans le discernement et le courage.
Quant à Xavier Bébin, juriste et criminologue de renom, membre de l’Institut pour la justice, son action en faveur des victimes et son engagement pour une réforme de la Justice ne risque pas de trouver un écho favorable avec Christiane Taubira, qui dépénalisa une partie du Code pénal, aura vidé les prisons de leurs pensionnaires sans instituer des peines de substitution (clémence dont bénéficia son propre fils), puis aura bataillé en faveur des toxicomanes en instituant des salles de shoot (op. cit.). De sorte que l’on enseigne désormais l’insécurité dans les campus, les études de droit étant désormais reléguées dans les cités criminogènes. Ainsi, le mot respect y est rabâché comme un leitmotiv ; un vocabulaire spécieux issu de l’école de la rue animée par des grands frères et que réglemente le Coran sous le contrôle des imâms auto-proclamés. Cependant, depuis le cortex décérébré de ces jeunes, le « respect » ne trouve sa justification qu’à leur endroit, pas en direction de la société des autres.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Pourtant, dans une guerre asymétrique, où des terroristes utilisent des femmes et des enfants comme des boucliers de chair vivante, ceux-là frappent de préférence des civils vulnérables dans une guerre ainsi rendue psychologiquement effrayante. Les généraux postmodernistes, sans armes ni étoiles, seulement nantis de leurs approximations droit-de-l’hommistes à connotation immigrationniste, seraient incapables de lutter à armes égales, puis encore de gagner un tel conflit sur le théâtre d’opérations jamais policées ni militarisées. Se battre avec de simples paroles de sagesse, des compromis et des traités de paix contre l’Islam fondamentaliste, cela revient à se jeter dans une tranchée de 14-18 sans casque ni fusil.
De sorte que le postmodernisme n’est qu’une utopie développée par des divagateurs, où « Le monde est peuplé d’imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde » (célèbre camouflet exprimé dans un long métrage réalisé par Jean Yann). Cette stratégie ne saurait profiter qu’à des voyous ou des barbares, soit-dit des individus sans scrupules ne connaissant aucune limite morale ni frein juridique, (Voir : de Shmuel Trigano, La nouvelle idéologie dominante, le post-modernisme, Hermann, 2012).
Alors, préventivement, nos dirigeant, candides ou suffisants, tentent d’instiller quelques notions de démocratie, de laïcité et de paix que jamais la religion du Prophète n’acceptera d’endosser. Puis encore, lorsqu’ils se trompent, ils font semblant de ne rien savoir, comme dans le conflit israélo-palestinien où l’on accable sans raison l’État hébreu de tous les maux, en dissimulant la vérité par omission ou courtoisie envers ceux qu’ils affichent être leur allié : les Frères musulmans par exemple. C’est ainsi que la France socialiste flirta en coulisse avec Mohamed Badia, le guide suprême des Frères Musulmans et désinforme ses propres électeurs sur ses échecs diplomatiques en pratiquant l’information sélective et unilatérale, comme au grand soir du bolchévisme.
De la sorte, nos pairs socialistes, démocrates et la gauche-républicaine conservatrice éclipsent toute volonté d’information publique sur les massacres des rebelles du Printemps arabe, depuis la Tunisie à la Lybie, comme celui, dernier en date, d’août 2013 avec plus de 1 500 civils tués en une seule fois par les Frères musulmans pro-Morsi en Égypte. Certes plus au Nord, on ne saurait cacher à la face du monde les tueries syriennes, même si elles viennent des rebelles, via Daesh ! Cet événement, comme tant d’autres aussi meurtriers, fut pourtant communiqué à l’AFP sur interview par le Père Henri Boulad, résidant au Maghreb, mais n’a aucunement été entendu par la presse populaire, tant dans l’UE qu’aux USA sous la présidence veule de Barack Hussein Obama :
« Ça fait 85 ans que les Frères musulmans rêvent de prendre le pouvoir. Ils l’ont conquis mais ils n’ont pas su le gérer, ils ont servi des slogans à la place de solutions. Qu’ont-ils apporté à l’Égypte pendant l’année où ils furent au pouvoir ? Ils ont cherché à dépecer l’Égypte : un morceau dévolu au Hamas avec 40 % du Sinaï, un autre morceau donné à la Libye, toute la partie à l’ouest de Marsa Matrouh, un dernier morceau dédié au Soudan, toute la partie au sud d’Assouan. Malgré cela, d’aucuns déplorent que l’armée ait réagi » ! (Source : Henri Boulad, Centre culturel Jésuite d’Alexandrie, Les observateurs.ch, 29 août 2013).
Côté religion, parmi les frictions géopolitiques et historiques entre les trois principales confessions monothéistes (si tant est que l’Islam soit un rameau d’Abraham), évoquons les carnages issus de l’échec frontal de l’Occident indo-européen face à l’Islam austère, rétrograde, frustré et replié sur ses rigidités dogmatiques, ou la montée en puissance des migrations mahométanes devant l’affaiblissement décadent de la souveraineté intérieure des sociétés judéo-chrétiennes ; c’est comme on voudra ! La civilisation des phénotypes caucasiens aura-t-elle un jour le courage de se ressaisir, de mettre en place la doctrine de l’estoppel (un garde-fou sociétal et juridico-judiciaire contre des préceptes cultuels amoraux, avilissants, perturbateurs et destructeurs) devant la formulation intemporelle ultra vires de lois divines ?
Autrement dit, les sociétés réputées évoluées, constitutionnalisées, libres et laïques, accepteront-elles encore longtemps qu’une seule confession fanatique et barbare place ses divinités au-dessus des institutions séculières du monde civilisé qui les accueille ?

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI (Disponible aussi en version numérique)


« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

6 commentaires

  1. Pendant que l’on amuse la galerie avec le corona ou la canicule, les vrais problèmes passent à la trappe et l’islamisation entre dans sa phase ultime comme on ne peut que le constater avec toutes ces attaques dans nos rues. Que fait Darmanin ? Rien ! Que fait le Président ? Rien ! et le Csstex ne fait que du vent.

    J'aime

  2. Est-ce que les Français sont des moutons qui se préparent à aller à l’abattoir ? On pourrait le croire, car depuis quelques mois, l’insécurité liées aux agressions « religieuses » a explosé en France. Curieusement la loi du silence prévaut et aucun média télévisuel ne rend compte de cette réalité.Alors quand je découvre un site comme celui-ci avec un article de cette qualité, je signe immédiatement et je soutiens.

    J'aime

    1. Curieusement la loi du silence prévaut et aucun média télévisuel ne rend compte de cette réalité. Dans ce cas… Que faut-il faire pour les rendre transparents?

      J'aime

    2. Daniel Pleu, je suis tout à fait d’accord avec vous. Nous sommes rendus à un point de non-retour. Cependant baisser les bras n’est pas la solution. Vous ciblez avec justesse: « Curieusement la loi du silence prévaut et aucun média télévisuel ne rend compte de cette réalité ».
      Il est un fait que les médias, quels qu’ils soient, ne font leur travail car… probablement à la solde du gouvernement. Ceci étant dit… C’est à nous maintenant, de trouver les moyens de: soit les faire taire; soit de les amener à agir éthiquement… C’est-à-dire qu’ils fassent des analyses impartiales, les publient et les soutiennent, des événements, entre autres dramatiques, dénués de justice, d’apparence partiale, etc.
      Ici, EN AUCUN CAS… Les idées proposées par les abonnés et autres lecteurs de l’Observatoire, ne doivent être jugés En effet, l’objectif, ici, est de recueillir des idées de solutions. Après avoir pris connaissances de celles-ci, un compte rendu sera émis. La suite dépendra de la collaboration de toutes et tous, à ma proposition.
      Bien sûr une vision toute autre que celle proposée ici… Et pouvant mener à des résultats probants ne sera (seront) rejetées. Il s’agit là d’un processus tout à fait démocratique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.