Macron : un désastre de dingue #30

Panique à bord!

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre 30

Panique à bord!

Un attentat islamiste chasse l’autre jusqu’à quand allons nous laisser faire et subir la haine des barbares?
Nice encore une fois endeuillée par un fou d’Allah : cette recrudescence d’actes criminels ne peut laisser indifférent et toutes les raisons de ne rien faire (pardon chrétien, bougies, marches blanches, fleurs, hommages, excuses et déni de la réalité fondés sur l’idéologie de la bienpensance, le progressisme des ânes qui méprisent le peuple) ne font qu’encourager les fanatiques à perpétrer leurs crimes et à persévérer, les droitdelhommistes plantent les derniers clous sur notre cercueil.
L’esprit de rédemption dévoyé par la gauche (résilience des tartuffes) s’accommode mal de la volonté de céder au mal, au meurtre et à la violence!

La faiblesse face aux brutes encourage l’ivresse de cette bestialité inouïe.
Ce monde des ténèbres ne véhicule que la mort, la d’espérance et l’asservissement.
On ne combat pas le terrorisme avec des slogans et de beaux discours mais par des actes forts, courageux, des décisions à la mesure des enjeux!
Rétablir l’ordre, restaurer le bon fonctionnement de la république en rétablissant la sécurité publique ( rénover l’appareil judiciaire, renforcer la police et le système de santé, l’armée si besoin est) obéir à la loi une et indivisible pour tous ne souffre pas d’exception, lutter contre la délinquance et les trafics doit être la règle juste et impérieuse car le temps presse, ressouder le peuple et la nation en neutralisant toutes les dérives anti-républicaines, séparatistes islamistes afin d’éviter l’effondrement d’une guerre civile.
Un changement s’impose au sein d’un monde politique veule et avachi.
Croyez-moi bonnes gens, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ne vous inquiétez pas, surtout ne pensez pas, laissez vous faire, nous sommes là pour remédier à tout vos problèmes et penser à votre place!
Que penser de ce discours lénifiant du maitre de notre destinée qui s’adresse aux masses populaires ignorantes, apeurées et malléables à merci?
Relire la tirade du nez de Cyrano « c’est un pic, un cap, que dis-je une péninsule ».
Nous irons tous au paradis ou en enfer si nous ne réagissons pas.

À suivre

Jean-Marie Pieri


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE



Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

2 commentaires

Laisser un commentaire