La folie a gagné le monde


Le coronavirus révèle les faiblesses de notre société, incapable de se remettre en cause et de résister à la propagande, pourtant démentielle et permanente, que le pouvoir et les médias utilisent chaque jour.

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

La folie a gagné le monde

Par Max Tango

Avec ce virus, Covid-19, monté en épingles, il s’est vraiment passé quelque chose d’anormal dans notre monde. L’obscurantisme et la peur ont envahi les pays.

Certains pays ont quand mieux réagi que d’autres, mais dans l’ensemble, tout cela vire au grotesque tant certaines mesures, qui ne servent à rien, ont été prises sans raison ni bon sens.

Le coronavirus révèle les faiblesses de notre société, incapable de se remettre en cause et de résister à la propagande, pourtant démentielle et permanente, que le pouvoir et les médias utilisent chaque jour.

En France, Macron, plus que jamais en dehors de la réalité, ne s’appuie plus que sur son Conseil de défense pour statuer. Ni l’Assemblée nationale ni le Sénat n’ont plus voix au chapitre. La démocratie a été enterrée vivante sans fleurs ni couronnes, dans l’indifférence quasi générale.
Le virus semble avoir rendu nos dirigeants soit fou soit peureux.
Le pays tout entier devra pourtant payer la note au final, une note, qui, n’en doutez pas sera exorbitante.
La France est aujourd’hui en faillite. Pourtant politiques au pouvoir et médias font comme si tout allait bien. Mieux, ils osent, car il faut oser, annoncer que tout va mieux et qu’il ya moins de faillites donc moins de chômage.
C’est évidemment faux.
Rien que dans la branche du tourisme, il y aurait déjà un tiers des entreprises en faillite.
C’est du jamais vu !

Une évidence saute pourtant aux yeux quand on constate comment certains pays d’Afrique, qui luttent contre le paludisme et donc utilisent certains médicaments dont la fameuse chloroquine ou la nivaquine, sont très peu impacts par le coronavirus.
Exemples concrets : avec l’Éthiopie qui pour plus de 116 millions d’habitants a eu, à ce jour, 1.813 morts, le Kenya, avec plus de 54 millions d’habitants, a eu 1.614 morts, mieux avec la Côte d’Ivoire, qui pour plus de 26 millions d’habitants, n’a que 133 morts (Chiffres arrêtés au 16 décembre 2020).
On est très loin des chiffres de l’Europe ou de l’Amérique du Sud comme du Nord.

Toutes ces erreurs d’appréciation certainement dictées par la crainte d’un désastre lié à ce virus ont au contraire permis que survienne un véritable drame national qui est et sera économique.
Les dégâts actuels, liés à deux confinements, il y en aura d’autres, et à cette navigation à vue sans boussole, devraient rapidement s’amplifier pour devenir insoutenables.
C’est peut-être la raison pour laquelle Macron a déclaré qu’il n’était pas sûr de se représenter en 2022 :  » Je n’ai pas le droit, aujourd’hui, de vous dire et de me mettre dans une disposition d’esprit d’être candidat. Pourquoi ? Parce que si je me mets dans la situation d’être un candidat, je ne prendrai plus les bonnes décisions. Et peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je sois candidat. Je n’exclus rien.  » (Entretien avec BRUT du 4 décembre 2020).

Certes, c’est une simple hypothèse. Mais ce qui est bien réel ce sont les chiffres liés au virus qui démontrent bien qu’il s’est passé quelque chose de vraiment très anormal en France.
Tout le pays a été pris en otage sans que cela ne soit véritablement salutaire comme le prouve la courbe officielle des chiffres dudit virus.
On reste sans voix face aux propos tenus par Véran ou Salomon, on est abasourdi par ceux de Castex et pour remonter au sommet de l’État, les différents discours de Macron ne sont pas tristes non plus. Les uns et les autres, à part cultiver la peur et l’anxiété des Français, sont souvent ridicules et contradictoires.
Certains parlent parfois avec les yeux injectés, ils gesticulent comme des pantins et ils occupent l’espace médiatique sans vergogne et en permanence.
Ils ne sont plus « crédibles »!
D’autant qu’il apparaît nettement que la France est le pays au monde qui connait le plus de cas actifs en rapport de sa population. Le parallèle est que c’est aussi la France, selon les mêmes critères, qui connait le moins de cas récupérés.
Mais, les médias se gardent bien de parler de cette situation désastreuse.
Les chiffres sont aisément vérifiables sur tous les sites qui fournissent des statistiques à jour du coronavirus.

On ne peut être sûr que d’une chose, à part cette ignorance de la réalité, c’est que:

La folie a gagné le monde

Max Tango

« Il est libre Max »

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !


Max Tango auteur de (cliquer sur le titre pour lire l’article) :
Le roi Macron
Pourquoi la table ne sera pas renversée ?
Macron entre illusion et manipulation
Pendant que l’on amuse la galerie !
Les politiques en réalité nous ignorent

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Max Tango pour Observatoire du MENSONGE

Dessin de couverture par LASSERPE pour URTIKAN


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne

 

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

 

Vous aimez ? Alors : aidez-nous maintenant.

Nouvelle formule d’abonnement à 1,50 € par mois

Abonnement annuel à Semaine du MENSONGE pour recevoir chaque samedi par mail le récapitulatif de nos articles.

  Mode emploi pour faire votre don : Vous cliquez sur l’image ci-dessous et quand elle s’ouvre, vous choisissez soit juste de faire un simple don sans vous abonner à Semaine du MENSONGE, à partir d’un €uro ou plus, soit vous cochez la case « faire un don mensuel » et dans la case du dessus vous mettez 1,50 € Vous pouvez aussi faire un don mensuel du montant de votre choix.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

6 commentaires

  1. C’est évident puisqu’il suffit de savoir que les Américains ont élu Biden, qui sera un aussi mauvais président que Macron : c’est dire qu’ils sont fous.

    J'aime

      1. Macron était là bien avant le virus et avait déjà entrepris la démolition du pays. Mais il a trouvé dans cette épidémie une opportunité en or pour parachever son œuvre et masquer son échec total : trois ans de Macron = trois ans de chienlit dans le pays. Ce type ne se remettra jamais en cause ; quand il le fait, c’est uniquement pour donner le change quand il s’estime en danger mais rien ne vient jamais derrière. Son échec dans le redressement du pays, son échec dans la gestion de l’épidémie, il ne les assumera jamais mais il les attribuera aux Français à qui il entend faire payer la note finale (trait caractéristique des pervers narcissiques). Ne pouvant ni se remettre en cause, ni changer (son « moi le premier » était bien évidemment de la poudre aux yeux), il cherchera à changer le peuple en le soumettant (entreprise en cours) dans le cadre d’un régime autori-totalitaire puis en lui imposant le « grand reset » destiné à le rendre dépendant du pouvoir oligarchique dans tous les actes de la vie ordinaire. Il s’agit d’un délire paranoïaque sans issue (d’où la reconduction incessante des mesures arbitraires et liberticides qui nous donnent le sentiment de tourner dans un labyrinthe) dont nous devons à tout prix, nous débarrasser.

        J'aime

  2. Macron en devenant positif confirme qu’il ne respecte rien. Cette fois, pas d’excuse pour ce président arrogant et méprisant, quant à ses électeurs, peut-être vont-ils enfin admettre qu’ils ont été floués depuis le début..

    J'aime

  3. Outre le fait que j’ai aimé votre article, j’ai vraiment adoré la citation : « L’ignorance est la nuit de l’esprit,
    et cette nuit n’a ni lune ni étoiles. » et le dessin de couverture aussi.

    J'aime

  4.  » tout cela vire au grotesque tant certaines mesures, qui ne servent à rien, ont été prises sans raison ni bon sens. ». Pas si certain que ces mesures « ne servent à rien ». Ce sera le cas pour certaines si leur finalité ultime est l’efficacité dans la lutte contre l’épidémie. Elles prendront, en revanche, tout leur sens si, au-delà de ce prétexte insoupçonnable en apparence, c’est une transformation totale de nos modes de vie et de pensée (« le nouveau monde ») qui est entreprise via le « great reset » annoncé, encore dénommé « Révolution 4.0 ». Voire à ce sujet la lumineuse interview du Prof. Philippe Bobola par Ema Krusi sur sa chaîne YT : manipulation des foules – La stratégie du choc n°2

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.