Monsieur anti-France.

Macron n’est responsable de rien, c’est Saint-Macron, ni la chienlit ni de la désintégration de la société ni … De rien du tout ! Lui, est parfait dans son rôle et a même des explications pour tout !

 Monsieur anti-France.

Par Nanouche

Gloire à moi. Dans une interview-fleuve pour l’Express, Manu1er s’est (encore) confessé soi-disant, amen… Et puis finalement, non, il n’est responsable de rien Saint-Macron, ni la chienlit ni de la désintégration de la société ni … De rien du tout ! Lui, est parfait dans son rôle et a même des explications pour tout !

Extrait : « Nous sommes devenus une société victimaire et émotionnelle. La victime a raison sur tout. Son discours l’emporte sur tout et écrase tout, y compris celui de la raison », dans cette simple phrase, il vient de se définir cliniquement. Pour ceux qui avaient un doute, il est désormais levé.

« Ma matrice intellectuelle et mon parcours doivent beaucoup à Jean-Pierre Chevènement ». ‘Ma matrice intellectuelle’, il n’en a aucune monsieur quintessence du vide tout comme une colonne vertébrale… Qui ne va que dans le sens de son auditoire. LaRépubliquEnMiettes, LaRuinEnMarche, la chienlit et le chaos, président de la République ne s’improvise pas !

« Le privilège blanc existe, mais n’explique pas tout » a-t-il osé. Notion dangereuse et mensongère. Il dit « c’est systémique » en plus, mais dire cela, c’est grave et inadmissible à ce niveau de responsabilité. Il utilise le vocabulaire des indigénistes, de tous ceux qui haïssent notre pays…

Racialiste, anti-flics, décolonial : l’inquiétant pedigree du comité Manu1er sur les noms de rue d’étrangers… Clientélisme. Et « en même temps » il exprime le souhait de s’appuyer sur les Français « patriotes et européens » (oxymore) pour la fin de son quinquennat, « ils ont », selon lui, la « volonté farouche, absolue de reprendre le contrôle », ce dont il est incapable de faire… Patriote, bouh, mot de lépreux, qui pense-t-il tromper ? Avec son « privilège blanc », il balaye l’Histoire de France et de ses racines, il légitimise tout le discours et les actions des gauchistes et il importe encore et toujours les causes de la déliquescence des USA. Toujours multiculturel, mondialiste, etc. Toujours dans les constats sans donner de solutions. Toujours dans le fumeux et destructeur « en même temps » qui n’a aucun lien avec la réalité. Miracle de Noël, il aurait fait un nouveau reset ? Non, il est bien une erreur de l’Histoire et montre chaque jour qu’il est incapable de présider le pays. La parole rare disait Manu1er. Se croyant supérieurement intelligent, en réalité, il étale sa misère intellectuelle. Un mégalo égocentrique qui passe son temps à pérorer se donnant de grands airs. Morgue de cet ersatz de président incapable d’admettre ses fautes et prompt à se défausser de sa responsabilité sur la population. La défiance à son paroxysme. Les crises dues à son incompétence notoire, etc. pas de sa faute. L’aveuglement, l’autoritarisme, le dénigrement, les mensonges permanents, un comportement de monsieur je sais tout sans n’avoir rien fait de sa vie et dans la vie et sans aucun bon sens sont les signes d’un pouvoir faible à la ramasse. Ses grands débats, ses grenelles, ses conventions citoyennes ne sont qu’usines à gaz, pour masquer le fait qu’il ne sait pas prendre une décision, sauf quand il s’agit de massacrer. Il ridiculise la France, rabaisse les Français, vend des fleurons industriels, brade notre souveraineté, ne fait que du clientélisme, ivre de sa logorrhée, etc. Dans un pays saccagé par Manu1er, le voilà nous faire croire, cyniquement, qu’il serait une bouée de sauvetage pour 2022, parce que le but de cet interview, au final, c’est cela. Son éventuel slogan pour 2022 « Nous Français ». L’indécence portée à son plus haut niveau. Nous Français qui ne sommes rien, illettrés, Gaulois réfractaires… Attendons avec impatience ta mise sur orbite direction le néant. Nous Français refusons d’être assimilés à Monsieur anti-France. La pauvreté de ce slogan est vraiment à l’image de son mandat : catastrophique. Chaque jour, sans exception, il dégoise, gesticule, se donne en spectacle, pitoyable. Insupportable. De son « Nouveau Monde » et de sa pseudo « transformation de la France », plus personne n’en veut. Rien dans l’intérêt général en plus de trois ans. Son mandat laissera le souvenir de l’une des périodes les plus catastrophiques de la France : scandales à répétition, crise des ‘Gilets jaunes’, manifs contre la réforme des retraites, manifs des FDO, manifs du personnel hospitalier, désastre sanitaire et bureaucratique du covid-19, affaiblissement des libertés et de la démocratie parlementaire, explosion de la violence, poussée de la dette publique (de 100 à 120% du PIB), gabegie, explosion du chômage, pauvreté sans même parler qu’il n’a aucune influence sur la scène européenne et à l’international, il est pris pour un bouffon.

Covidictature : « je ne peux pas laisser dire qu’on réduit les libertés en France », Macronéron à Brut le 4 décembre 2020. Il estime que « pendant la crise sanitaire, ce que nous avons fait n’est pas une privation de libertés », mais qu’était-ce donc alors ? Le Macronistan c’est aussi un projet de loi instituant un régime pérenne des urgences sanitaires, traduction : s’arroger tout pouvoir pour suspendre nos libertés et « en même temps » se débarrasser du Parlement.… Comme quoi les dictateurs ne sont pas ceux qu’il a l’habitude de pointer du doigt, puisqu’il veut imposer une obligation de se faire vacciner sinon, interdiction de : se déplacer, de prendre les transports en commun, etc. Lui qui affirmait le contraire le 17 décembre. Devant le tollé, ce projet est … Reporté ! Manu1er en campagne pour la présidentielle avec l’argent des Français va mettre en place un baromètre pour évaluer, dans chaque secteur, la mise en oeuvre des réformes de son quinquennaze qui servira à faire avaler des couleuvres aux Français. On nous fait savoir que « c’est le SAV des réformes en même temps qu’une démarche de crédibilisation de la parole politique, car les gens n’attendent qu’une chose de notre part : des résultats pour améliorer leur vie »… Le Gorafi au chômage. Seule la propagande officielle fait foi. Il se sent « incompris » des Français et veut réparer des malentendus. « Je les ai bien baisés ! Je leur ai mis profond ! », voilà le vrai Macron, d’une vulgarité inouïe, qui se fout totalement des Français, comme le révèlent les journalistes Ava Djamshidi et Nathalie Schuck dans l’ouvrage ‘Madame la présidente’. Victime de malentendus, Calimero, rejette encore son incompétence crasse sur les autres. Le problème de la France, c’est lui, et pas les Français. L’Enlysée c’est : une époque sans principes ni substance, ignare, apogée de la médiocrité, l’acmé de l’inculture d’un petit-bourgeois enfoncé dans son égoïsme incurable, son infantilisme prolongé et sa vanité risible, superficiel, hors sol, qui ment sur tout et dont l’existence est d’ores et déjà vouée à l’insignifiance et l’oubli. Rien ne justifie une nouvelle candidature.

Le pays ne pourra retrouver qu’un peu de sérénité que lorsqu’il aura disparu.

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


Dessin de couverture par MUTIO pour URTIKAN


5 commentaires

  1. Macron, c’est le pire des présidents que la France a eu et encore je le dis en restant poli. En 2022, il faudra absolument le faire partir, si, on a pas pu le faire avant.

  2. Macron, le pervers narcissique caricatural ne doute jamais de rien ; dans le déni permanent, la vérité ne lui importe pas, les apparences lui suffisent ; ce qui compte pour lui, c’est de parvenir à ses fins, et comme tout bon pervers de sa catégorie, c’est toujours aux dépens d’autrui. « Le pervers est plus ou moins habile ; il s’attache toujours à être réaliste ; (…) il a parfaitement le sens de l’opportunité sociale (…) mais la réalité humaine ne compte guère à ses yeux – ce n’est certes pas ce qui va l’encombrer. (…) De l’esprit faux à la langue de bois, du verbiage à la désinformation, de la déstabilisation dans les familles, les groupes et les institutions de soins, jusqu’à la terreur intellectuelle exercée sur les peuples, la pensée perverse, habile à disjoindre, mais parfaitement équipée pour essaimer, est spécialisée dans la transmission de la non-pensée (…). Résumons-nous : la pensée perverse est une pensée créativement nulle et socialement dangereuse. (…) Pour le complément d’immunité conflictuelle dont il se dote, et pour le surplus de valeur qu’à ses yeux le pervers s’accorde, les dégâts qu’il exerce peuvent être immenses : on a vu des groupes se déliter, des institutions pourrir et des peuples entiers souffrir sous l’emprise de la pensée perverse, exercée et mise en œuvre par quelques uns. » Extraits de « Les perversions narcissiques » – Paul Claude RACAMIER – Ed Payot & Rivages – Paris – 2012

  3. Merci Nanouche pour ce nouveau pamphlet qui décrit bien ce qui se passe en France sous ce roitelet sans génie, arrogant, méprisant et finalement très nul.

  4. Très bon article de Nanouche avec un titre qui va comme un gant à Macron et toujours une illustration de choix. Partagé!!!

Laisser un commentaire