L’attaque en meutes ou l’idéologie du chaos.

Citation de Démosthène :  » la nécessité des hommes libres- pour l’homme libre, la plus grande des nécessités, c’est l’honneur; je n’en connais pas de plus impérieuse. Pour l’esclave, ce sont les châtiments corporels. »

L’attaque en meutes ou l’idéologie du chaos. 

Par Jean-Marie Pieri

Citation de Démosthène :  » la nécessité des hommes libres- pour l’homme libre, la plus grande des nécessités, c’est l’honneur; je n’en connais pas de plus impérieuse. Pour l’esclave, ce sont les châtiments corporels. »

Nouvelle stratégie en vogue. Le renoncement (démission et lâcheté ?) encourage la violence, la haine et le désordre.
Une mentalité d’esclaves, pire qu’un virus infecte les esprits ( esprit de soumission, désir de collaboration avec les ténèbres)
L’Europe subit une attaque en règle sur tout son territoire de masses migratoires qui exigent un meilleur avenir en utilisant les pires moyens pour parvenir à leurs fins.

Pendant que le tissu social se délite du fait des crises économiques, idéologiques et sanitaires, les régimes démocratiques sont incapables de prendre des mesures efficaces contre cet afflux de réfugiés (hommes pour la plupart) qui s’imposent par une force d’inertie redoutable face à la faiblesse des dirigeants européens et nationaux sauf à de rares exceptions qui tentent de juguler ce qui ressemble à une invasion plutôt méthodique organisée par des trafiquants de chair humaine (passeurs négriers, ONG et autres structures opaques qui s’alignent sur l’idéologie altermondialiste qui sévit.
La démission des faibles encourage-t-elle la dictature, l’esprit citoyen en déroute crée-t-il une nouvelle opportunité pour l’instauration d’une tyrannie qui bafoue et piétine les libertés, l’avenir seul le dira!
Une société aseptisée, hypocrite, égoïste, individualisée, sans colonne vertébrale qui prône la marchandisation des corps et des esprits n’est pas viable et ne peut que disparaître!
L’esprit de résistance est-il mort en Europe ?

Jean-Marie Pieri


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

SUIVRE gratuitement Observatoire du MENSONGE

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Reprenez votre liberté de penser : ne regardez plus les médias !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Nous vous remercions de nous soutenir par un petit geste financier.

OU sinon


Nouvelle formule d’abonnement à 1,50 € par mois

Vous aimez nos articles ? Vous aussi vous voulez vous opposer ?

Soutenez notre travail en vous abonnant à Semaine du MENSONGE pour recevoir chaque samedi par mail le récapitulatif de nos articles.

Tarif 1,50 € par mois – minimum un an

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre sur  » L’absurde traitement du Covid-19 » Pourquoi une campagne anxiogène est menée par l’Exécutif, où le virus est devenu l’arme des industriels pharmaceutiques pour effrayer le peuple ? Pourquoi un vaccin ARNm, qui pourrait altérer le génome humain, fut-il imposé sans recul ni randomisation, en foulant les règles de la pharmacovigilance ? Pourquoi les Ehpad sont-ils devenus des laboratoires de cobayes, où il s’y pratique la sédation par le Rivotril® pour libérer des places dans les CHU, là où l’État y a confisqué des milliers de lits en soins intensifs ? Par Daniel Desurvire en exclusivité sur amazon.fr

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

Un commentaire

  1. Le renoncement est la marque des politiques en France et comme les Français s’en accommodent, la France est en danger. Personne en plus à l’horizon pour changer cette minable politique.

Laisser un commentaire