Les morts ne parleront plus…

Ils préparent la campagne pour 2022 qui va permettre à Emmanuel Macron d’être réélu. Plus bêtes, tu meurs !

“Un homme combattra plus pour ses intérêts que pour ses droits.”

Les morts ne parleront plus…

Par Jean-Jacques Badine

Marine Le Pen, Xavier Bertrand et surtout les Écologistes qui ont eu la brillante idée de faire une primaire pour mieux s’auto-détruire, comme savent si bien le faire Les Républicains, LR, et quelques autres vont servir de punching-ball pour le « Président-candidat-sortant-qui-pourra-rester« …

Parler d’intelligence en politique est clairement un pléonasme.
À ce niveau et avec de tels prétendants, Macron peut déjà s’imaginer cinq ans de plus à l’Élysée et les Français endormis peuvent continuer à se bercer d’illusions, de vaines promesses et de vrais mensonges.

Malgré l’épidémie du coronavirus, malgré les confinements, les couvre-feux, les amendes, le port du masque obligatoire à l’air libre, le tri des patients, les dégâts en EHPAD et les autres erreurs du « Président-candidat-sortant-qui-pourra-rester« , la partie reste bien engagée pour lui en mai 2022.
Dans un pays normal et citoyen, Macron ne passerait même pas le premier tour en 2022 et certains médias seraient fermés faute de téléspectateurs ou de lecteurs.
Mais nous sommes en France, pays des veaux et moutons, bienheureux de se faire avoir, gruger et pris pour des ignares.

Nous savons très bien que cette épidémie en provenance de Chine aura finalement permis à Macron d’installer une dictature pour lui permettre de rester au pouvoir.

Et, si le ou les vaccins n’étaient pas efficaces ?
Ce serait encore pire, puisque toute la politique actuelle a misé sur ces vaccins au lieu d’investir dans la médicamentation à des fins thérapeutiques.
Des médicaments dont l’action est apparue probante notamment avec la chloroquine proposée par le professeur Raoult ou l’ivermectine…
Pourquoi cette caste politico-médiatique refuse l’évidence. Certains évoquent le pouvoir exorbitant des grands laboratoires pharmaceutiques, d’autres pensent au pouvoir financier des grands groupes et des grandes banques.
Et si, c’était juste un simple problème d’ego surdimentionné et de vouloir rester au pouvoir pour le « Président-candidat-sortant-qui-pourra-rester » ?

La psychose savamment entretenue par la caste politico-médiatique refusant toutes autres possibilités s’avérerait alors criminelle.

Dit et redit tout ceci provient du fait que la gauche est plus forte que la droite et que la droite est incapable de s’opposer et qu’elle est déconnectée des électeurs…
Marine sera le simple «partenaire d’entrainement » de Macron, rien de plus mais cela suffira pour sa réélection.
La seule inconnue réside dans un premier tour qui peut apporter des surprises. Notamment l’élimination de Macron…
Sauf si le virus s’en va comme prévu au bon moment et tout sera oublié.

Arnaud Montebourg annonce que Marine Le Pen va gagner la présidentielle en 2022. Vu que ce politicien s’est toujours trompé, autant dire que les chances de gagner de Marine Le Pen sont très faibles…

Mais le livre qu’il faudra encore et toujours relire pour comprendre la politique reste « Le petit chaperon rouge », n’est-ce pas Mère-grand ?

Parce que :

Les morts ne parleront plus…

Jean-Jacques Badine

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Jacques Badine pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

<h3

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

Les mensonges entre l’avoir et le pouvoir. Une oeuvre magistrale de Daniel Desurvire pour comprendre ce qui se passe en France en temps de pandémie…
Un livre à lire et aussi à offrir. Disponible également en format Kindle.

Achat sur AMAZON en cliquant ICI

                                                                    Une exclusivité

3 commentaires

  1. Je trouve votre parallèle entre la politique et le Petit chaperon rouge tout à fait bien trouvé.

  2. Excellent article plein de bon sens dans un pays où malheureusement les gens ne pensent plus. J’ai connu cela en URSS.

Laisser un commentaire