Qui sont les vrais incendiaires et les vrais putschistes ?

Ce qu’il faut dire face à la réaction surprenante et déplacée de la Macronie à la « Lettre ouverte des généraux ».

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE (Valeur 18 €)

Qui sont les vrais incendiaires et les vrais putschistes ?

Par LE REDOUTABLE

Nos irresponsables et sots politicards au pouvoir n’ont vraiment  plus aucun bon sens, mais uniquement le « souci de soi », se révélant  une nouvelle fois, des gouvernants anti-libertés et plus grave des   » anti de GAULLE », illuminés  par leur idéologie  absurde, qui leur fait prendre des décisions trop souvent contradictoires, toutes leurs déclarations  sont contre les intérêts sociaux, économiques, stratégiques et militaires, donc contre la Nation française.

A se montrer  « amoraux, arrogants, méprisants et condescendants »,  ils se  sont  rendus coupables de la décomposition, de divisions et bientôt de la désintégration de la France,  comme l’ont été certains des politicards des années Trente. 

Ensuite , le 11 juillet 1940,  des « kollabos »  ont renversé la troisième République , durant l’occupation de la France par une puissance étrangère, tueuse de résistants français qui aimaient  la France. Les précédents gouvernants de cette tragique époque avaient inéluctablement entraîné la France vers une  défaite face à l’Allemagne, un désastre  pourtant annoncé, alors qu’ils avaient été moult fois alarmés, comme aujourd’hui.

Nos gouvernants, ces « irresponsables » des années Trente ont refusé d’écouter les propositions d’un homme nommé Général le 1er juin 1940, après s’être illustré, à plusieurs reprises à la tête de ses chars, arrêtant notamment les Allemands à Abbeville les 27 et 30 mai 1940. Cet Homme devenu Général est nommé, quelques jours plus tard, Sous-secrétaire d’État  à la Défense Nationale et à la Guerre, dans le gouvernement de Paul Raynaud, Président du Conseil. Mais, Le 16 juin 1940, apprenant la démission de celui-ci, et son remplacement par le maréchal Pétain, et la demande d’armistice,  l’homme qui avait vainement  réclamé la création de brigades de blindées pour s’opposer à une Allemagne sur-réarmée aux ordres  d’une idéologie criminelle, déjà coupable de crimes contre l’humanité, cet homme se nommant  « Charles de Gaulle » partit aussitôt pour LONDRES afin de poursuivre la guerre. 

Avec Churchill, le général rebelle est condamné à mort par contumace en août 40. Reconnu par Churchill,  » Chef des Français Libres », de Gaulle organise ce qui deviendra : « Les Forces Françaises Libres » qui combattront  I’idéologie nazie qui avait été auparavant, notoirement  soutenue, entre mai 1937 et mai 1940,  par un premier ministre  du nom de  Arthur Chamberlain, parce qu’il  prônait une politique d’apaisement devant l’abominable Hitler. Celui qui avait créé le « Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands » ( N.S. D..A..P. ), lequel était d’extrême gauche ! Lequel parti a été requalifié, à la Libération, par  des historiens révisionnistes : parti d’extrême droite ! Tout comme aujourd’hui, nos politiques au pouvoir portent une inconsciente et irresponsable politique de tolérance envers celles et ceux qui déstabilisent  notre République  et la France, en commettant  de lâches attentats terroristes.

Certains territoires sont interdits d’accès  aux forces de l’ordre, aux pompiers, aux médecins,  à toute force légitime mais aussi, à des  résidents  jugés gênants. Ils sont alors frappés d’une peine de bannissement par des « caïds » de divers cartels et de trafiquants en tous genres. Aujourd’hui, vous n’êtes pas sans savoir que cette  idéologie radicalisée est mortifère. Elle est celle d’une théocratie totalitaire qui s’est souvent rendue responsable et coupable de crimes commis sur notre sol de France.  La ministre des Armées s’est trompée de cible. Elle a ainsi commis une grave erreur. Les ennemis de la France ne sont pas ceux qui aiment la France, ni celles et ceux qui l’ont protégée, risquant  leurs vies jusqu’au sacrifice suprême. Ils ne sont pas celles et ceux qui sont restés assis dans leurs fauteuils ministériels, lesquels s’évertuent à allumer le feu en divisant  les Françaises et Français. Ils ont  commis la faute grave  de désigner des vrais et sincères  Patriotes comme irresponsables…. pire : comme des  factieux ?  Alors que ceux-ci se sont toujours engagés, sacrifiés pour  nous protéger des  barbares en tous genres. 
          Ces  politicards-là préfèrent, pour des raisons électorales, entre autres, la puissante oligarchie financière étrangère,  sans réelle identité, sauf,  celle du « Veau d’or » laquelle n’a toujours eu que le  « souci de soi ». Ces politicards-là – à leur botte – ont  déconstruit la France depuis quarante ans en vue de  sa destruction. Au service d’une  idéologie cachée par une « pensée unique », camouflée, de longue date aux peuples du monde ; grâce à des associations du genre  » Young leader »,  en tous domaines,  qui y travaillent pour que « L’humanité et  les inutiles  disparaissent » ! Bon débarras, non ?
          Nous ne pouvons adhérer à cette pensée maniaco-dépressive qui est en immersion totale dominée par l’intelligence artificielle ». Heureusement, il y a encore de nos jours, des Hommes,, des femmes,, voire des enfants qui s’opposeront à cette pensée funeste. Il en existera toujours, n’en déplaise à des ministres  irresponsables et incompétents, même s’ils sont sortis de grandes écoles illustres, bardés de diplômes, dotés d’éloquence et de rhétorique. Nous pouvons douter de leur humanisme et intelligence, s’ils font mourir  la langue française, les langues régionales : ils détruisent la France et son peuple.
          Nous devons nous souvenir du ministre visionnaire qui a déclaré : « Nous sommes côte à côte et serons bientôt face à face ! » Il s’agissait  de Gérard Collomb, Ministre de l’Intérieur. (Ministre D’État, ministre de l’Intérieur des gouvernements Philippe I et II).

Souvenons-nous aussi, , que ce fut  Le Général « Charles de Gaulle » , seul, en 1940, en refusant de se coucher face à l’adversité. Même légitime, il  a sauvé la France de sa disparition !

La lettre ouverte  du 14 avril 2021 , signée par des milliers de Français qui aiment vraiment notre pays, est un « cri d’alarme »  adressé à des gouvernants  irresponsables qui devraient rendre des comptes au peuple de France, si notre beau Pays  » FRANCE » disparaissait à cause de  leur lâcheté  et leur incompétence notoires.
          En conséquence, je réclame, en mon nom,  la démission des  vrais  » irresponsables  » :  la Ministre des Armées (Florence PARLY), la Ministre de l’Industrie (Agnès Pannier Runacher), Marlène SCHIAPPA Ministre Déléguée d’un ministère dirigeant des forces de l’ordre. Qu’ils sachent  qu’elles se sont discréditées à jamais, en diabolisant des patriotes.Ces gouvernants ont  franchi  le Rubicon !
          J’appelle les Françaises et Français qui aiment la France à ne plus voter pour un arrogant et condescendant  Macron, et ses comparses, qui n’aiment pas la France , lesquels se sont découverts  :  anti-de Gaulle .  Parce que de Gaulle a montré son courage « embusqué », et sa désobéissance au gouvernement français  (en fuite). Lequel pouvoir avait manipulé, et tant de fois menti au peuple de France, après avoir, secrètement, pactisé avec l’ennemi. Parce qu’un Homme seul : Charles de Gaulle a sauvé la France, par son  » APPEL » !
Le 18 juin 1940 à Londres, il a appelé à la résistance.  De même suite, l’homme qui voulait sauver la France de  la honte a été condamné à mort par contumace, par une bande de mauvais Français qui s’étaient couchés monstrueusement  face à l’ennemi.
         C’est discutable, certes, puisque après cette tragique guerre mondiale, nous compterons soixante cinq millions de morts, sans parler des effets collatéraux qui en ont résulté.
         C’est exactement cette politique du  » renoncement  » que la majorité de  politicards  irresponsables et soumis aujourd’hui  ont cru devoir adopter. Alors ne nous étonnons pas, si demain la France connaît des heures très sombres, et nous devrons faire le choix suivant, soit :  » être dirigés par des politiques irresponsables et incompétents aidés par des magistrats  qui ont signé de leurs noms sur le Mur des cons,  soit, par des Françaises et Français doués de bon sens qui aiment vraiment la France et veulent s’engager pour la protéger. Telle est la question posée au peuple de France. Il faut savoir raison garder. Si, par la faute grave de gouvernants irresponsables, comme ceux qui nous ont emmenés dans le mur durant les années Trente et fin de l’An quarante.
          Sachez , vous les politiques, que  l ‘Histoire jugera l’engeance coupable d’avoir grandement fissuré la société française qui osera opposer la culture du déni contre des fidèles à l’âme républicaine de la France.
          » Il n’y a qu’une fatalité : celle des peuples qui n’ont plus assez de force pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir  » … Le destin d’une Nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de destruction », disait  Charles de GAULLE !

LE REDOUTABLE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
LE REDOUTABLE pour Observatoire du MENSONGE


6 commentaires

  1. Nous avons besoin, plus que jamais, de vrais patriotes, non d’un jeune arriviste comme E. Macron qui préfère sacrifier son pays pour satisfaire ses propres ambitions. Hormis quelques Français lucides et capables de discernement, nous pouvons compter sur les cadres de l’armée française pour rappeler les valeurs nationales, que E. Macron qualifie outrageusement de nationalistes ou de populiste, puisqu’il ignore jusqu’au sens des valeurs patriotiques. Merci pour cette leçon d’histoire qui nous ramène au Général Charles De Gaulle, une page qu’il ne faut pas encore enfouir dans les annales d’un passé pas si lointaines.

  2. C’est un bon article qui montre comment ce mauvais Président brade la Nation.

  3. On adonné le pouvoir à des incapables, juste sectaires, et ils détruisent avec le sourire la France. Macron est en campagne aux frais des contribuables depuis juillet 2020. C’est tout et on va s’en reprendre pour cinq ans donc clairement nous sommes, les Français, des couillons.

    1. ‘On a donné le pouvoir » vous avez donné le pouvoir à un menteur qui avait bidonné son clip de campagne. Pour punir un politique qui s’était vu offrir un costume vous avez favorisé le démantèlement de la France. La suppression de l’ENA, la suppression du corps préfectoral, les insultes répétées contre mon pays le France. Alors arrêtons de nous plaindre et il nous reste à tout mettre en oeuvre autour de nous pour éjecter ce trublion même pas capable de comprendre que nous sommes une nation avec un passé et une histoire.

      1. Personnellement je n’ai rien donné car je n’ai pas voté pour Macron… Donc votre commentaire est déplacé à mon encontre. Et je ne me plains pas non plus !

Laisser un commentaire