time lapse photography of blue lights

La droite collabo

Après avoir supporté la gauche la plus bête du monde, les Français doivent, maintenant, subir les turpitudes politiciennes de la droite, cette fameuse droite qui se dit républicaine et qui, comme pour enfoncer le clou, s’est baptisée elle-même : « Les Républicains »

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE (Valeur 18 €)

La droite collabo

Par Claude Picard

Après avoir supporté la gauche la plus bête du monde, les Français doivent, maintenant, subir les turpitudes politiciennes de la droite, cette fameuse droite qui se dit républicaine et qui, comme pour enfoncer le clou, s’est baptisée elle-même : « Les Républicains »… Si ça peut la rassurer ! Mais, la République, elle, n’a plus rien à attendre de cette formation hybride, surtout dispersée en de multiples chapelles doctrinales, trop souvent divergentes. Même si « Les Républicains », eux, veulent nous faire croire que leurs incohérences sont des valeurs ajoutées… Il n’y a pas que Macron qui nous prend pour des imbéciles ! 

Les actuelles agitations politiciennes des « Républicains » illustrent, surtout, un « sauve-qui-peut » général qui atteste de l’état pitoyable dans lequel se trouve ce parti, car ses dirigeants sont encore suffisamment intelligents pour se rendre compte du fourvoiement dans lequel ses tiraillements idéologiques l’amènent. Pourtant, depuis déjà un bon bout de temps, ils savent qu’ils sont à la croisée des chemins. Et en ne voulant pas clarifier leurs positions, ils pataugent dans la semoule. L’équation est néanmoins simple :
tant qu’ils ne se résoudront pas à entreprendre l’alliance de toutes les droites sans exclure le RN, aujourd’hui incontournable, ils ne pourront jamais retrouver le chemin de la victoire. Et ils continueront à se déchirer dans des batailles de boutiquiers, en oubliant les enjeux essentiels.
Ce qui a le don d’exaspérer leurs électeurs et leurs sympathisants, majoritairement acquis aux idées défendues par le RN et contrairement à quelques cadres « républicains », véritables collabos, qui, eux, sont favorables à un rapprochement avec les marcheurs présidentiels. La plupart de ces cadres sont, d’ailleurs, déjà installés à l’Élysée où, manipulés par Macron, ils œuvrent à l’accentuation de la collaboration entre LR et LREM. 

 

Fatalement, cette collaboration devait déboucher sur la crise interne sans précédent que traverse, aujourd’hui, LR. Comme il était inéluctable, que les divisions idéologiques profondes, qui se sont installées, depuis des années, entre les innombrables courants composant ce parti, allaient entrouvrir la voie à une scission définitive. Les démissions en cascade ne vont pas se faire attendre. La recomposition de la droite est en route ; jusqu’où ira-t-elle ? À un an des présidentielles, tout cela fait désordre. Dans la situation actuelle, si l’on rajoute les divisions de la gauche, seul, le RN semble droit dans ses bottes et les bassesses politiciennes, des uns et des autres, lui laisse toute latitude pour tirer les marrons du feu. Tout porte à croire que Marine Le Pen, saura manœuvrer intelligemment pour rester en lice. Puisque, dorénavant, c’est elle qui fait le boulot que devrait faire LR, elle a, là, une occasion en or pour prouver sa stature présidentielle. Encore faudra-t-il que les Français adhèrent en masse à ses propositions. Ce sont eux qui décideront et personne d’autre. 

La droite française est en grande difficulté, mais, en même temps, elle est en pleine recomposition. C’est particulièrement évident pour LR qui n’a pas beaucoup d’alternatives pour sauver sa peau. Soit, ce parti continue à refuser des alliances avec le RN et renforce sa collaboration avec la majorité présidentielle, soit il tombe dans le giron de Marine Le Pen et il pourra, peut-être et en y laissant quelques plumes, se refaire une santé, soit, il résiste à toute alliance en réaffirmant une ligne idéologique claire et originale… De toute façon, il ne pourra pas échapper à une remise à niveau et, sûrement, à un changement de ligne politique. En l’état, ce parti n’apporte plus rien à la droite ; il arrive à son terme, et même s’il parvient, sous perfusion, à retarder l’échéance, sa mort est programmée. Parce que la guerre des chefs est devenue la seule cause à sauvegarder chez cette droite collabo. À tout prix et quoi qu’il en coûte pour la France.
Mais la France a-t-elle encore un quelconque attrait pour ces traîtres ? 
Surtout a-t-elle encore besoin d’eux ?

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

3 commentaires

  1. 2017-2022 c’est le suicide de la droite qui se confirme ! Une droite incapable de se remettre en cause, qui se croit toujours au temps des notables et qui n’a rien compris à la politique.

  2. On ne devrait plus l’appeler la droite ou alors il faudrait revoir la définition politique de ce mot !

Laisser votre commentaire