Il délire de plus en plus Macronéron.

Sa dernière lubie, la suppression du corps des préfets parce que ça le dérange et qu’il veut ‘régner’ tout seul sans entraves à sa folie destructrice ! Totalement aberrant !

  Il délire de plus en plus Macronéron.

Par Nanouche

Sa dernière lubie, la suppression du corps des préfets parce que ça le dérange et qu’il veut ‘régner’ tout seul sans entraves à sa folie destructrice ! Totalement aberrant ! Où sont les hommes en blouses blanches ? Où s’arrêtera-t-il dans son massacre ? Déconstructor1er a commémoré Napoléon et que fait-il ? Il démantèle l’État ! Le 17 février 1800, Napoléon créait la fonction de préfet. Dans chaque département, le «préfet sera chargé seul de l’administration», était-il écrit. Après l’ENA, c’est donc à autre totem de la République qu’il a décidé de s’attaquer. L’autocrate veut avoir les mains libres pour nommer qui il veut. Un projet d’ordonnance autorise le gouvernement à nommer de façon discrétionnaire des «non professionnels» aux postes de direction, comme les préfets, et au sein des corps d’inspection. Sous l’apparence séduisante d’une ouverture à la société civile, l’inféodation au pouvoir des impétrants, dépourvus des garanties statutaires d’autonomie de leurs prédécesseurs et choisis en vertu de critères politiques, sera très forte. C’est un démantèlement de l’État et un affaiblissement de l’autorité. Préfet est un métier qui s’apprend de poste en poste. Macron est un fou ! Mais pourquoi ce besoin de détruire les derniers piliers qui tiennent encore notre pays ? Cette suppression vise à affaiblir tragiquement l’État face aux élus locaux et nommer des hommes de main du pouvoir. Ce serait bien à tort qu’il faudrait se réjouir de telles décisions prises au bulldozer et qui consistent à mettre à bas des structures pluriséculaires qui ont assuré la colonne vertébrale et le bon fonctionnement de l’État. Les préfets sont au service de l’État et non au service de la com’ d’un ersatz de président, qui veut recruter librement des gens sans formation autre que celle de porte-parole de sa logorrhée hors sol et creuse. Et l’autre Dupont-Moretti en campagne pour les régionales ose « le Front National (sic) est pour moi un véritable danger pour la démocratie, qu’il s’agisse de sa déclinaison nationale ou régionale, blablabla, c’est curieux de concevoir la démocratie sans débat, non ? » assurant vouloir «démontrer que le projet du Rassemblement National est une imposture». Macreux1er élu par effraction est lui-même une imposture ! C’est curieux pour Manu1er de concevoir la démocratie sans débat, de décider seul pour 67 millions de personnes, d’imposer ses volontés par ordonnances en faisant fi du Parlement, des élus, des maires, des français qui subissent ses desiderata, non ? Stratégie de la diversion en s’attaquant au RN. Qui est le plus dangereux, MLP qui joue sur les peurs ou Macronéron qui balaie d’un revers de main tout ce qui n’est pas lui et le dérange?

Trois ans à présider le pays par ordonnances, plus un an de mesures liberticides jusqu’à décider de ce qui était essentiel ou pas. Du clientélisme, de grands enfumages, des usines à gaz, des postures, des indignations à géométrie variable, des discours creux, des propos insultants, des images en guise d’actes, des éléments de langage, des tweets à sa gloire, etc. Une instrumentalisation nauséabonde en récupérant des drames pour s’afficher. L’instrumentalisation des problèmes en France à dessein, c’est Macreux1er et sa clique de bras cassés dénigrant sans argument ses opposants. Traitant les français de complotistes ou de procureurs lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec lui. La tribune des généraux que le Macronistan a traités de factieux et putschistes, alors qu’ils alertaient et qui n’est que le constat du délitement de la société et du manque d’autorité de l’État. Rebelote cette fois-ci avec cette tribune de militaires d’active qui dénoncent la violence, la haine, le communautarisme, le chaos, etc. « la guerre civile couve » et Parly qui ne représente qu’elle-même dénonce une tribune ‘d’extrême droite qui abîme les valeurs de la République’. Ne serait-ce pas Manu1er qui abîme les valeurs de la République ? Pendant de longs mois, notre police a été dévoyée délibérément, lors des manifestations des ‘Gilets jaunes’ dans le but de réprimer l’opposition sociale et politique visant la critique de l’action macronienne, laquelle consiste à liquider le pays. Les syndicats de policiers en colère comme jamais. La violence omniprésente et quotidienne. La justice, c’est le laxisme sans réponse pénale forte. On assassine au nom d’une religion et l’autre leur lèche les babouches ! À aucun moment de ce quinquennat, la sécurité des Français n’a été une priorité. Tout était écrit et prévisible depuis 2017 et voilà le résultat. Ce quinquennat est bien celui du chaos. Il a précisément prospéré, existé, intrinsèquement, grâce au chaos et à la dislocation du pays. Espérons que les Français s’en souviendront plus de dix jours. Un dégoût profond s’est installé contre l’opportunisme du pouvoir et ses soutiers pour récupérer à eux des drames alors qu’ils en sont les principaux responsables. Et que fait Macreux1er ? Il manœuvre pour sa réélection, voilà sa priorité. Ah, « la vie paisible »… Après le meurtre de M. Masson en Avignon l’autre ‘déplore’ : « la violence enfle dans la société », c’est ainsi qu’il préside le pays en débitant de stupides platitudes! C’est son melon qui enfle dangereusement, s’il pouvait exploser…. Moi et le chaos, c’était tellement prévisible ! Il ne maîtrise rien, il ne préside rien, l’adulescent est totalement dépassé, le pays est en pleine dérive, alors il se croit dans Orwell l’infâme. La démocratie au Macronistan est inexistante. Les médias majoritairement sont aux ordres puisqu’il les a achetés à coups de subvention. En réalité, Manu1er a peur de tout ce qui n’est pas lui, même de son ombre, sauf quand Narcisse admire son nombril. L’épidémie de Covid a bon dos pour maintenir l’état d’urgence et surtout le couvercle sur la cocotte-minute tout en faisant semblant d’une « sortie de crise ». Covidictature. Comme d’habitude un texte fourre-tout qui cache un pouvoir de décision arbitraire et ainsi il conserve la main sur absolument tout ! Il suffit de prendre l’exemple avec le « pass sanitaire ». Le «Great Reset» ou «Grande réinitialisation» n’est pas un fantasme de complotistes bas de front puisque le site web du Forum économique mondial de Davos revendique ouvertement la notion sur une page intitulée «La Grande réinitialisation», à commencer par Klaus Schwab, fondateur du Forum économique de Davos, qui a publié un livre portant ce titre. «Le Great Reset propose un certain nombre de mesures de confiscation des libertés (…) En France, Emmanuel Macron avait d’abord réfuté la mise en place du pass sanitaire, puis il le remet sur la table (…) le mettre en œuvre ressemble beaucoup à ce que propose Davos qui est la mise en place d’un système de traçage des populations pour, évidemment, les protéger contre leurs propres maladies. Ce traçage consiste en fait à vous suivre toute la journée avec votre téléphone portable » Éric Verhaeghe. Il a essayé de faire des sujets sérieux de la société des manœuvres à dessein, jusqu’à la caricature. Il a abusé de tous les symboles de la République et cela a été contre-productif. Il s’est pris pour Machiavel, avec ses gros sabots et finalement tout depuis 2017, s’est retourné contre lui. Les manœuvres, l’hypocrisie, le cynisme et les mensonges, etc. vont monter en puissance et seront les marques de cette dernière année de mandat. Ce dimanche à Strasbourg, Narcisse s’est donné en spectacle et a annoncé un nouveau un grand enfumage (consultation citoyenne) pour l’Europe, pour gogols, avec 2022 en tête. Faire à nouveau semblant de tenir compte de l’avis de « ceux qui ne sont rien » et surtout des jeunes. Inaudible et plus de crédibilité depuis longtemps.

L’illusion ne masque plus la réalité de ce qu’il se passe dans le pays et Macronéron n’arrive plus à camoufler par des mots, des éléments de langage ou promesses, quoi que ce soit !

Quatre ans qu’il s’enivre de ses mots. Et ce sont les français qui ont la gueule de bois. Quatre après le « Nouveau Monde » s’avère être une imposture. Une destruction de la société, de sa culture, etc. une soumission à Bruxelles comme jamais vu avec pour dessein l’effacement d’une nation. Pour « la survie de notre pays », il y a urgence à éjecter Manu1er.

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

2 commentaires

  1. Macron est prêt à tout pour rempiler et si les Français avait un peu de jugeotte, ils devraient être aussi prêts à tout pour qu’il soit battu.

  2. Titre bien trouvé qui va comme un gant à ce piètre politicard de Macron. Virons-le au plus vite.

Laisser un commentaire