Manifeste pour le rétablissement de la démocratie en France – 6 –

EXCLUSIF : Si les Français ne se réveillent pas en 2022, la Constitution finira comme un trophée de chasse après être passée entre les mains des taxidermistes de l’Élysée... Chapitre 6

Manifeste pour le rétablissement de la démocratie en France

Par Daniel Desurvire

Chapitre 6

Or, sur l’ensemble du territoire métropolitain, aucun département n’est épargné par la ruée de réfugiés que le Président Emmanuel Macron a voulu dispatcher pour mieux les diluer, et surtout les rendre moins visibles dans les grandes villes. Mais ce fut encore un échec, car, hormis les places de marchés et les espaces publics qui sont réquisitionnés pour les cinq prières canoniques par jour, les quelques 2 368 mosquées recensées en 2014, ne suffisent plus pour 3,6 millions de Musulmans actifs en France, dont 160 000 radicaux (source : Insee/Ined), dont une part inquiétante de fichés « S ». Mais les équipements manquent pour accueillir des fratries de Musulmans dans les campagnes encore christianisées, donc peu équipées pour loger, assister, nourrir, soigner et éduquer des réfugiés exsangues, valétudinaires, analphabètes, sans retour d’investissement.

Si le monde a changé, la nature humaine est restée perméable, fragile et malléable, en particulier avec les jeunes générations candides qui s’intercalent entre l’histoire contemporaine et les annales vivantes. Où sont les gardiens de nos institutions, les lanceurs d’alerte pour défendre les droits naturels ? Où sont les sages, essayistes et intellectuels indépendants comme les philosophes d’autrefois pour redresser la vérité malmenée, et déchirer le voile du mensonge tissé par la politique dominante des élus, cupide et arrogante ? Comment nous jugeraient Louis Antoine de Saint-Just, Émile Zola, Mahatma Gandhi, Martin Luther King et tant d’autres défenseurs des droits de l’homme s’ils assistaient à notre descente aux enfers, comme de bons sujets résignés et prêt à être sacrifiés sur l’autel d’un collectivisme d’un genre nouveau ?

Certes, nous avons Philippe de Villiers, ancien député européen, qui appelle à l’insurrection dans son ouvrage phare : « Le jour d’après ». Mais avant de réinventer la Révolution de 1789, pourquoi ne pas essayer de voter mieux, d’aller chercher d’autres pistes idéologiques et politiques parmi les candidats non-alignés, les moins de 5 % qui ne reçoivent habituellement jamais de remboursement de leur campagne électorale, plutôt que de s’évertuer à voter utile selon les consignes des faiseurs d’opinion forcément partisans des groupes d’influence des sphères supérieures ? Est-ce une faiblesse que de ne pas monter au créneau ou de parodier les Gilet jaunes ? Or précisément, ces réfractaires du système figurent parmi ceux que la classe des élites corrompues fustige des épithètes honteuses et de rumeurs déloyales, parce que précisément ces Maudits de la République osent s’affranchir du carcan social[iste]-démocrate qui encellule la plupart des États industrialisés d’Europe, d’Amérique, du Pacifique-sud et d’ailleurs.

Ces derniers résistants du XXIe siècle pourraient être ceux-là qui feront pour nous la révolution – non un putsch anarchique et sanglant – pour revenir aux valeurs constitutionnelles que nous confisquent subrepticement les marionnettistes et autres seigneurs de la haute finance, de l’industrie pétrolière, du Big Pharma et des Gafa en passant par le Big Data qui lorgnent vers une société « 2.0 » (Voir en bibliographie in fine : « Les mensonges de l’histoire », pp. 21 à 30). Ces lobbies gloutons, hégémonistes, régisseurs intercontinentaux de tout ce qui enferme un intérêt, nous promettent un ordre nouveau à l’échelle planétaire depuis le forum de Davos (FEM : Forum économique mondial). Par cette conjuration emmenée par quelques-uns des plus riches et des plus influents de la planète, il ne s’agira rien de moins que de suivre l’exemple collectiviste de la Chine. Cette ruche humaine, laquelle transforme les individus en insectes sociaux, une inhibition de la personnalité qui s’obtient aussi par la reprogrammation de la chaîne carbonée, suggère : « Comme l’abondance empêche de voir la rareté, l’uniformité dans la multitude absorbe l’individualité ».

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Les mensonges entre l’avoir et le pouvoir. Une oeuvre magistrale de Daniel Desurvire pour comprendre ce qui se passe en France en temps de pandémie…
Un livre à lire et aussi à offrir. Disponible également en format Kindle.

Achat sur AMAZON en cliquant ICI

                                                                    Une exclusivité

Découvrez le dernier livre publié par Daniel Desurvire qui dérange considérablement le pouvoir et les médias de la caste :

Existe aussi en format « KINDLE » :

Pour acheter le livre sur AMAZON.fr c’est ICI

Quelques livres de Daniel Desurvire à voir sur AMAZON.FR


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre sur  » L’absurde traitement du Covid-19 » Pourquoi une campagne anxiogène est menée par l’Exécutif, où le virus est devenu l’arme des industriels pharmaceutiques pour effrayer le peuple ? Pourquoi un vaccin ARNm, qui pourrait altérer le génome humain, fut-il imposé sans recul ni randomisation, en foulant les règles de la pharmacovigilance ? Pourquoi les Ehpad sont-ils devenus des laboratoires de cobayes, où il s’y pratique la sédation par le Rivotril® pour libérer des places dans les CHU, là où l’État y a confisqué des milliers de lits en soins intensifs ? Par Daniel Desurvire en exclusivité sur amazon.fr

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

Abonnement annuel*** avec un seul paiement préférentiel de 20€ au lieu de 24€ :
Cliquer ICI

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE (Valeur 18 €)

3 commentaires

  1. La démocratie avec ce virus s’est évanouie et comme Macron veut rester, il fera tout et plus pour être réélu. La France, il s’en moque royalement.

    1. Simon Callac, je suis tout à fait d’accord avec vous: « Macron veut rester, il fera TOUT et PLUS pour être réélu ».
      Cette vérité devrait faire réfléchir les Français car, il leur reste que deux choix: s’abstenir en masse comme la tendance actuelle semble se présenter… Où se mobiliser massivement et cabaler pour « convaincre le plus grand nombre de nos compatriotes à VOTER »… Mais pour quelque autre candidat, lequel, selon soi, pourrait faire le bon prochain Président de notre France.
      L’action doit commencer MAINTENANT afin que le plus grand nombre d’électeurs vote autre que Macron. C’EST LE SEUL ESPOIR QUI RESTE!

  2. L’article m’a donné envie d’acheter le livre, et je n’ai pas été déçue.

Laisser un commentaire