Pas si Sages que cela !

Protestation de lanceur d’alerte :

Loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, articles 6 à 16.

Chers Lecteurs, ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l’État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour poursuivre la réinformation. Votre apport quel que soit son montant est vital.

Soutenez Observatoire du MENSONGE pour que la réalité soit connue et perdure :

Pas si Sages que cela !

Par Daniel Desurvire

Protestation de lanceur d’alerte :

Loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, articles 6 à 16.

Y aurait-il un crime de lèse-majesté à rappeler aux citoyens que parmi les Sages du Conseil constitutionnel siègent trois membres à l’éthique équivoque qui eurent, à une époque de leur mandat public respectif, des comportements inadéquats à leur fonction ; l’un qui fut un repris de justice, le second fut responsable d’un attentat terroriste en Nouvelle-Zélande qui causa 1 mort et provoqua le naufrage d’un navire, puis le troisième qui pris un engagement politique négationniste ?

Les trois membres dont il est question sont en détail dans : II – Le soutien inconditionnel des Sages-moutons de la rue Montpensier

Doit-on évoquer un outrage contre la personne d’un Président de la République si un imprudent ose dénoncer les violations législatives constitutionnelles et juridiques d’un tel chef d’État qui s’autorise à rétablir la discrimination dans son pays, à violer la déontologie médicale et le droit du travail, à mentir effrontément sur la nature d’une épidémie, et rend de facto obligatoire une vaccination à l’aide de molécules qui n’ont pas fait l’objet d’un principe élémentaire de précaution ; en flétrissant le code de la Santé publique et en ordonnant ces injections sans randomisation, ni recul ni AMM ?

Est-il réprimandable d’informer les citoyens de la situation sociale, économique et financière de la France, dont est seul responsable Emmanuel Macron, après son fiasco contre un virus guère plus létal qu’une grippe saisonnière, mais qui aura généré la perte d’un million d’emploi dans le pays, avec des centaines de milliers d’entreprises en cessation des paiements, et un endettement public en augmentation de près de 20 % en un an ?

Doit-on accepter de la part de ce représentant de la Nation moult mensonges et perfidies proférés et promesses jamais tenues, puis le scandale au Rivotril© qui tua précocement des milliers de nos séniors dans les Ehpad sous le mobile de sédations pour désengorger des hôpitaux, dont plusieurs milliers de lits ont été supprimés en aval par ce même Président et son prédécesseur ?

Est-il indiscret de dénoncer les conflits d’intérêts entre des politiciens en affaire avec les industries pharmaceutiques, ainsi Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, l’épouse du directeur Heiko Echter van der Leyen directeur médical d’Orgenesis Inc., lesquelles ont fait signer à leurs commanditaires des contrats, léonin en droit civil mais sous couvert de cours d’arbitrage, les exonérant de toute responsabilité civile et pénale en cas de complication de santé des personnes vaccinées, voire de mortalité après l’injection de leur produits vendus sans rapport scientifique ?

Est-il interdit de reproduire des statistiques d’EudraVigilance, un organe de contrôle des médicaments sous l’égide de l’UE, faisant état de 11 000 décès dus aux vaccinations anti-Covid en Europe ? Pourquoi la censure et la refonte immédiates de cette information après sa révélation sur LCI ?

Est-il inconvenant de s’alarmer qu’il se compte, parmi les migrants, un pourcentage fort inquiétant d’islamistes radicaux ? Sur une poignée d’Afghans évacués vers la France suite à l’opération APAGAN après la prise de pouvoir des talibans à Kaboul le 15 août 2021 (bataillon de choc Badri 313 équipé comme les forces occidentales), 5 réfugiés sont soupçonnés par le pôle MICAS (mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance), d’être liés au mouvement terroriste dénommé Taleb. (Source : Zone militaire/opexx360.com – DGSI – 23 août 2021 par Laurent Lagneau).

Cette évacuation d’urgence de civils par voie aérienne, parmi les militaires rapatriés vers la France, constituait un réel danger d’infiltration de terroristes. Cette menace est fondée pour la raison qu’il existe une situation sérieuse et de gravité imminente quant à la sécurité et à l’ordre public. Il est fait état d’une « erreur d’aiguillage », car notamment l’un d’entre ces réfugiés, Nangialay S., aurait exprimé son adhésion à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes, dans les termes de la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme.

Le plus grave serait que cette personne aurait bénéficié du soutien du ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin, qui affirma que ledit Afghan « aurait très largement aidé à l’évacuation de l’ambassade de France », ce qui a autorisé l’embarquement de cette personne et sa famille, avec trois de ses proches et un cinquième ressortissant afghan. Selon Le Figaro, ces personnes auraient été aperçues les armes à la main dans les rues de Kaboul, œuvrant pour le compte du mouvement taleb. Le placement des 5 individus en isolement dans un hôtel de la banlieue parisienne n’a été indiqué que pour un motif de raison sanitaire liées à la Covid-19.

Cette situation éminemment grave, rappelle celle du départ précipité du corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient de Hanoï le 10 octobre 1954 puis de Saïgon, après la victoire des troupes Vietminh que justifia le massacre des garnisons française à Dien-Bien-Phu, ou des évacuations précipitées des troupes française d’Algérie en juin 1964. Ici, les politiciens français réitèrent toutes ces erreurs de l’histoire, et vraisemblablement la France devra être confrontée un jour prochain à une situation semblable au Mali.

Reste le plus grave, dès lors que ces conflits sont transportés sur le territoire de l’Hexagone avec l’accueil des réfugiés embarqués, puis des exiles incessants qui suivent les années suivantes, à l’instar de la guerre d’Irak avec l’opération New Dawn qui marqua la fin de cette guerre le 15 décembre 2011. Or cette date situe le début d’une véritable invasion de migrants, souvent désignés Syriens par Angela Merkel et François Hollande, têtes de file de cette organisation d’accueil de réfugiés vers l’Union européenne, mais qui comprenait plus d’une dizaine de nationalités issues du Moyen-Orient à l’Afrique en passant par des ressortissants albanais et des républiques de l’Oural ; tous musulmans. À ce jour, c’est Emmanuel Macron qui a pris le relais de cette migration qui draine autant de réfugiés que d’intégristes potentiels, sachant qu’il faut de surcroît s’attendre, dans un futur si proche qu’il est déjà présent, à un déferlement d’Afghans le jour, mais qui se constituent souvent talibans la nuit.

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


*** Le Conseil Constitutionnel est situé à Paris 1er, rue Montpensier, et ci-dessous ses membres

Le quinquennat 2017-2022 entre psychose et délation

Le dernier soupir de la démocratie française résonne comme une oraison funèbre sur l’histoire des Lumières. Tandis que l’oligarchie la plus autoritaire d’Europe confisque les libertés et brandit la menace de répressions avec le passe-sanitaire, au motif de poursuivre une guerre pathétique contre un virion qui contamine certes, mais ne fait plus grand mal, tous les fondements de la vie privée et du libre-arbitre s’effondrent dans le silence glaçant d’un peuple qui ignore les vrais motifs de cette gabegie. La politique discriminatoire de cette législature sanctionne, par le délit d’opinion, procède à l’inquisition en se servant des citoyens pour les mettre dos à dos selon la formule machiavélique divide ut regnes, cela après avoir tué l’emploi, asséché l’économie et les finances nationales, puis encore foulé du pied la Constitution.

✎ Retrouvez tous les livres de Daniel Desurvire sur amazon.fr en cliquant ICI


Article à lire :

Haro sur les médecins non alignés derrière l’État-Macron ! #scoop 

Une ordonnance puis un décret, passés inaperçus dans les médias et aussi dans l’opposition, auront suffi pour la Macronie à prendre le contrôle du corps médical. 

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

7 commentaires

  1. Bonjour,
    j’ai essayé d’accéder aux « statistiques d’EudraVigilance, un organe de contrôle des médicaments sous l’égide de l’UE, faisant état de 11 000 décès dus aux vaccinations anti-Covid en Europe. »
    Ce site en anglais est une vraie usine à gaz. J’y ai passé beaucoup de temps sans trouver trace des 11 000 décès que vous avancez. Est-il possible d’avoir un lien direct vers ce document ?
    À l’avance, merci. Bien à vous.
    Albert

    1. EudraVogilance est un institut de contrôle des médicaments directement sous l’égide de la Commission européenne. La révélation de cette étude suscita immédiatement la réaction de LCI qui organisa un forum de commentaires. Dès que cette émission fut programmée, immédiatement les autorités européennes, mais aussi la France et d’autres membres de la Communauté auront très vite réagi pour obligé cet Institut à rectifier le tire, et ne prétendre qu’il ne s’agissait que d’une erreur d’interprétation. À ce jour, cette étude d’EudraVigilance a donc été censurée et il n’y paraît plus qu’un tableau incompréhensible, d’où émergeraient quelques centaines de victimes. Pour obtenir un authentique document de cette enquête initiale, il faudrait avoir, soit avoir procédé à une capture d’écran, soit demander à LCI une photo. Cependant, il reste une trace de cette émission, sauf qu’elle a été rendue illisible sur le net avec une mention de défaut en guise de censure illégale. Tout est ficelé aujourd’hui par le pouvoir régalien pour mentir, abuser et trahir les citoyens. Nous ne sommes plus en démocratie et la liberté d’expression ou de la presse n’est plus qu’une vielle histoire ! Très honoré de votre intérêt, Daniel Desurvire.

  2. Regardez bien la composition de ce conseil qui est totalement inféodé et dépendant du pouvoir avec en plus trois malfrats.

  3. Bravo pour votre article qui rappelle ce que nos médias cachent sur ces politiciens véreux, condamnés et coupables qui siègent au Conseil constitutionnel et nous imposent des mesures scandaleuses.

    1. Oui 3 personnes qui ne devraient pas être là nous imposent cette dictature dite sanitaire et tout le monde trouve cela normal, médias et politiques… Heureusement que certains manifestent.

Laisser votre commentaire