Le télévangéliste a parlé… Amen !

‘Où va la France’… Depuis 2017, droit dans le mur en klaxonnant avec à son volant un paon monté sur ses ergots, fier de lui. Narcisse seul en scène dans une pièce enregistrée dimanche, c’était mercredi soir. 

J’aime ce que vous écrivez !
Je fais un don


Quel que soit le montant de votre don, vous recevrez pendant un an gratuitement
Semaine du MENSONGE


 Le télévangéliste a parlé… Amen !

Par Nanouche

‘Où va la France’… Depuis 2017, droit dans le mur en klaxonnant avec à son volant un paon monté sur ses ergots fier de lui. Narcisse seul en scène dans une pièce enregistrée dimanche, c’était mercredi soir. 

« J’ai appris » a (encore!) dit P’tit Manu en formation, assis sur le trône de France avec le bouton nucléaire à portée de main avec lequel il a fait joujou ! Où va la France ? Ce fut à chaque instant « qui est Macron ? »… Mais le meilleur et l’unique ! La phrase magique, souvenez-vous « j’ai changé… » hantait la salle des fêtes de l’Élysée. Le Monarc a parlé de Manu1er… Et maintes vidéos de propagande éhontées sur Twitter, Kim Jong-un n’aurait pas fait mieux.

Égocentrisme et narcissisme, tout ne tourne qu’autour de son nombril : je m’aime, je m’admire, je suis le plus beau, je suis le plus intelligent, moi je obsessionnel, logorrhée nombriliste, infatuation, autosatisfaction, gloire à moi, sont les signes du désastre de son mode de gouvernement. Impuissance vaniteuse, pour celui qui ne cesse de marteler « j’assume », prêt à tout pour sa réélection. « Qu’ils viennent me chercher », l’affaire Benalla : « pas un scandale d’État, mais une affaire d’un été ». Il cherchait par cette interview à atteindre un l’objectif : celui de l’authenticité, il s’est vautré et a offert un spectacle d’une caricature du pire, par conséquent : faux pathos, fausse sincérité, fausses simagrées de repentance, fausses promesses de tout ce qu’il n’a pas fait en cinq années alors qu’il avait cinq ans pour les faire, les insultes aux français : les « ouvrières illettrées » de Bretagne, les « gens qui ne sont rien », les Européens anti-immigration illégale qui seraient des « lépreux », les français « fainéants » qui n’ont qu’à « traverser la rue » pour trouver du travail, les « alcooliques » des Hauts-de-France, les non vaccinés ces sous-citoyens, les 66 millions de procureurs, son « on les aura ces connards » à VéranCharlatan, etc, le doigt d’honneur, oh pauvre choupinet il a été naïf, merci pour le fou rire, mais toutes ses insultes et provocations outrancières n’étaient de l’humour, paraît-il ! Son pseudo-souci pédagogique, sa pseudo-modestie proclamée, n’a tourné qu’à se tresser une couronne de laurier. Par l’intermédiaire de deux journalistes cires-pompes aux questions si complaisantes, il a cherché à se montrer, non plus comme Jupéteux le dédaigneux mais comme l’un des leurs : «je suis quelqu’un de très humain (…) J’aime les Françaises et les Français ». Caramba, raté… La carte de l’empathie, il n’en a pas un échantillon sur lui !

Son « en même temps » n’est que pour masquer son vide intellectuel et à l’épreuve des faits que nous subissons, on peut reprendre tout ce qu’il a dit, il ne cesse de se contredire selon l’air du temps, parce qu’enlisé dans les dégâts incommensurables dus à ses décisions. Menteur. Il est la quintessence du vide politique. Un bilan indéfendable ; un appauvrissement généralisé, un endettement historique, un déficit record, etc., et tous les chiffres sont instrumentalisés à dessein pour qu’ils n’apparaissent pas plus catastrophiques qu’ils ne sont en réalité. Une rhétorique inversée pour nous faire croire qu’il n’a que des réussites, ce n’est même pas de l’amateurisme, c’est tout simplement le néant sur tous les sujets et dans tous les domaines. De la propagande éhontée en permanence. Du Grand Guignol qui ne fait rire personne. Un pitre qui amuse la galerie courant derrière des jeunes, TikTokard, McFly et Carlito, et cette honteuse vidéo avec leur portrait lors de l’hommage à Samuel Paty. La Fête de la musique, scandaleuse, à L’Élysée que personne n’a oublié. Courant derrière l’actualité, courant derrière toutes les communautés, etc. Dénigrements des uns pour mettre en avant d’autres avec son révisionnisme historique. Démagogie, novlangue, poncifs, lieux communs, parlant à tort et à travers tous les jours. Dépensant un pognon de dingue pour satisfaire ses caprices et ceux de Brigitte. Ses délires avec ses mises en scène grotesques «  le jambon et le fromage ». Ses délires de Mégalo « encercler la Turquie et la Russie ». Ses délires d’autocrate jusqu’à empêcher les gens de respirer sans son autorisation. Institutions bafouées. Provocations permanentes. De l’esbroufe médiatique avec des shows organisés en grande pompe à L’Élysée. Des grenelles et séminaires qui ne mènent à rien juste pour faire diversion. Son ‘Grand enfumage’ narcissique après la crise des ‘Gilets jaunes ‘ déclenché à cause de sa médiocrité. Une grande bouche dont il ne sort rien, mais juste pour créer l’illusion de l’action avec ses envolées lyriques, pour essayer de démontrer qu’il maîtrise un peu quelque chose. Des phrases vides de sens en permanence qui se veulent profondes et intellos. Le culte de sa personne jusqu’à s’enivrer de lui-même tout le temps. Il a dévoyé la fonction. Il a ridiculisé la France sur la scène européenne et internationale. Il a enchaîné baffes et fiascos. Tous ses propos lui reviennent en boomerang. Il est vulgaire, arrogant, méprisant et « en même temps » selon son auditoire en mode récupération et cire-pompes. Il ne sait que se donner en spectacle dans une comédie monarchique. Son attitude est symptomatique de l’ère du vide. Fausses promesses de tout ce qu’il n’a pas fait en cinq années alors qu’il avait cinq ans pour les faire. « On ne change pas un pays en cinq ans », ah bon, pourtant en 2017, il se vantait d’avoir toutes les solutions et ceux le précédent n’étaient que des bons à rien qui n’avaient rien fait. « Révolution » avait-il écrit… En peau de lapin ! ManuLeNéant a donc expliqué qu’il voulait «projeter le pays à dix ans». Il faudrait être malade pour voter à nouveau pour ce type ! Chaos et chienlit il a abîmé le pays, fracturé la société, divisé les français les montant les uns contre les autres, sans vergogne, sans colonne vertébrale, prétentieux donneur de leçons, encore, sans convictions, mais au gré du vent. Dézinguant ses opposants politiques sans prononcer leur nom se croyant supérieur. Même une chèvre aurait fait mieux que lui. La France sera plus belle sans lui !

La gestion de la crise sanitaire ? Un fiasco qu’il tente par tous les moyens à présent de faire oublier. 

Faux mea-culpa parce qu’ « en même temps » en ayant concentré tous les pouvoirs, l’autocrate a expliqué qu’il n’est responsable de rien et n’a aucun regret. Il a raconté aux Français une fable, celle d’une France qui va bien et dans son délire narcissique la France et les français ont été oubliés, aux abonnés absents…

La réforme des retraites ? Un fiasco, mais il LA solution pour après 2022 ! Le nucléaire ? Il ferme Fessenheim, annonce pour la suite la fermeture de 14 réacteurs, et rétropédale aujourd’hui le nucléaire c’est formidable, rien que cet exemple est frappant. Son pire adversaire, c’est lui-même, parce que son identité ‘politique’ est pour le moins problématique. Son positionnement est inadapté aux futures échéances. C’est d’abord la foi indéfectible dans les bienfaits du libre-échange et de sa ‘vision’ de l’Europe qui par exemple a fait de la frontière une survivance archaïque. C’est cette croyance presque religieuse qui l’a conduit à affirmer en boucle cette fausse évidence : « le virus n’a pas de passeport » et à présent devinez? 

Schengen, il ne voulait pas en entendre parler aujourd’hui il annonce qu’il faut revoir les accords. 

Il est convaincu que les vieilles nations se gèrent désormais à l’échelle de l’UE. Il nous vend son souverainisme européen et ‘en même temps’ aujourd’hui nous parle du souverainisme français alors qu’il a fait tout le contraire. Tous les prétextes sont donc bons pour en élargir les compétences, comme la gestion déléguée des achats de vaccins l’a montré, sans convaincre. Après « la colonisation est un crime contre l’humanité »… Quand Macronéron annonce pompeusement qu’il veut « déconstruire notre histoire » par clientélisme, alors, qu’une majorité de Français plaide pour le droit à la continuité historique, elle est traitée d’extrême droite ne comprenant rien à l’évolution de la société. L’immigration ? Déni total. Quand lui, garant de l’État régalien pour « faire plaisir » met les FDO en colère en parlant de « contrôles au faciès » c’est du jamais entendu, traitant les policiers de racistes ! D’ailleurs, les manifestations des FDO jetant leurs menottes au sol du jamais vu non plus. Quand il ose reprendre le « sentiment d’insécurité », on ne peut qu’être sidéré ! Jamais il n’y a eu autant de manifestations en France de tous les corps de métier, même des pompiers ! Quand il ‘pense’ que le seul problème de la France c’est la domination masculine et la discrimination généralisée, c’est pour aller uniquement dans le sens des assos féministes pour racoler leurs voix et la discrimination pour aller dans le sens de tous ceux qui se font passer pour des victimes du soi-disant racisme qu’il y aurait en France. Le revenu engagement jeune ? Même les gouvernements de gauche auxquels il restait une once de sens des responsabilités (Jospin, Valls) s’y étaient refusés au nom de la préservation d’une société de travail. Mais l’autre est prêt à tout pour s’assurer de sa réélection et bien sûr, pour l’affichage, on précise des conditions « d’engagement » à ce revenu. Les exemples depuis bientôt cinq ans sont trop nombreux. Caractéristique du macronisme : payer… pour réparer les effets de sa politique ! 

Et avant la diffusion du pathétique spectacle de Narcisse, mercredi soir, il a enregistré une séquence pour RTL qui sera diffusé vendredi soir ! Macronéron en différé à la télévision, un publireportage enregistré dimanche, mais aussi coupé et monté, pour la diffusion sur TF1 et « en même temps » sur LCI à sa Gloire. C’est juste hallucinant! Du jamais vu dans l’histoire de la V République pour un entretien artificiel qui ne trompe personne. Le résultat des élections lui, ne sera pas différé ! 

Allez allez, dehors le gamin en 2022 avec sa clique de bons à rien, qu’il aille apprendre ailleurs.

Les Français ont assez souffert et ne peuvent plus le souffrir !

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


Dessin de couverture par SIÉ pour URTIKAN

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

L’article qu’il faut avoir lu :

S’ils aimaient la France…

Les politiques agiraient autrement !

SCOOP

Par Alexandre Goldfarb

4 commentaires

  1. J’ai pris un bain de vérité dans l’instantané à lire cet article. Certes, la réalité de demain appartiendra aux électeurs. Si seulement beaucoup d’entre eux voulaient bien parcourir cette excellente analyse, nous pourrions faire coïncider cette réalité avec le devenir d’une Nation qui se respectera enfin.

  2. Merci Nanouche .
    Excellente analyse sur celui qui n’est rien mais qui aura détruit la France , laminé la classe moyenne , accentué la misère en ajoutant trois millions de pauvres aux neuf survivants au-dessous du seuil de pauvreté.
    Et que dire de ses mensonges éhontés, et de sa rage de détruire, quoiqu’il en coûte, ce qui reste de notre pauvre France sous la houlette d’un dictateur qui marche seul , depuis cinq ans , comme lors de son show nocturne à la pyramide du Louvre à Paris .
    Ce soir – là , tout était déjà écrit dans sa tête.
    Oui , merci Nanouche pour votre excellent article .

  3. Grâce à un ami, je découvre votre site avec plaisir et je me suis abonné pour vous soutenir. C’est vraiment un site d’opposition qui dit les choses et même fort bien. Bravo Nanouche pour votre verve.

  4. Même Hollande a été meilleur président que Macron, c’est dire à quel point ce dernier est mauvais. Merci à vous, Nanouche, de nous le rappeler avec force détails.

Laisser votre commentaire