Dans le bruit et la fureur de cette propagande inouïe et scandaleuse, les mensonges comme les promesses s’enchaînent sans relâche. L’expression « on rase gratis » convient parfaitement à la Macronie.

Confinement idéologique

Par Alexandre Goldfarb

« La Société de la bien-pensance vit en mode désinformation refusant la réalité. » . »
La France connait actuellement une zone de grandes turbulences et le risque d’un crash national se profile de plus en plus dans un ciel sombre et orageux.
Que ce soit l’économie, la santé, la sécurité, le travail, la vie, tous les voyants ont viré au rouge.
C’est une réalité incontournable constatée par tous les Français quel que soit leur bord politique. Au moins ceux qui ont l’honnêteté de voir la réalité.
Le politique n’est plus capable de nos jours de prendre des décisions et de les appliquer, il préfère louvoyer, esquisser, mentir plutôt que risquer l’impopularité, qu’il obtiendra quand même forcément par cette attitude.
La technocratie a triomphé de l’Homme, qu’elle a simplement asservi.
Le progrès technologique en a fait autant.

Pourtant, et malgré ce terrible constat, rien ne semble devoir changer, pire, l’offre politique, à quelques semaines de l’élection présidentielle, en avril 2022, est terriblement décevante et rien ne semble devoir s’améliorer dans un monde qui privilégie le paraître et les faux semblants. .
La France en panne ne repartira pas, bloquée par une idéologie néfaste et dangereuse.

Dire que des femmes et des hommes sont morts pour la liberté et notamment pour le droit de vote semble tellement anachronique et désuet, quand on doit constater la déchéance actuelle, aussi bien mentale que culturelle.

Peut-être que la méthode Macron finira mal et qu’il ne pourra pas passer le premier tour en 2022 ou au contraire qu’il sera réélu pour la pire présidence jamais connue avant lui en France.

« Là, nous ne sommes plus dans la logique, mais dans la déchéance qui apporte ruine et malheur à tous !»

La seule façon de s’en sortir c’est de les sortir (en avril 2022 au plus tard)

«  Macron Castex, Véran et les autres, se croient sur une scène à jouer un spectacle, mais la salle commence à se vider. »

Emmanuel Macron ne gouverne pas, il navigue à vue et en fonction de son show médiatique.
La France est à l’abandon, intellectuellement vidée, moralement atteinte, et, ce qui est lamentable, indifférente.
Certes l’hypnotisme et la propagande sont énormes mais les faits sont là et bien là.
Le Français ne se déplace même plus pour voter, ce qu’il paiera sous peu d’un prix astronomique et fatal, parce que si moins de personnes votent plus des groupes peuvent devenir majoritaire, étant donné la présente situation, tout devient possible même le pire.

Le mensonge est roi en Macronie

Plus c’est énorme, plus cela passe comme en ce 24 juin 2021 sur la vaccination : «On doit faire beaucoup mieux», exhorte Jean Castex, comique troupier du gouvernement ou clown triste, c’est selon..
Visiblement en France, quand on a des incompétents, on les garde… Ce pouvoir a échoué.
C’est clair et c’est tellement voyant.
Prenez l’exemple de la vaccination où chaque semaine, le pouvoir annonçait sans rire des chiffres finalement fantaisistes et bien sûr faux. Résultat prévisible, ce pouvoir est tellement prévisible, la France va se retrouver très vite en difficultés, ce n’est qu’une question de mois sinon de jours.

La discorde arrive avec la défaite en Macronie

Il est effarant de constater autant de naïveté en politique dans ce pays. Macron c’est évident s’est représenté et pourrait gagner. Justement parce que les sujets qui fâchent ne sont pas ou peu évoqués, Macron croit qu’il sera réélu. Sauf, qu’entre temps, un caillou du nom de Pécresse s’est glissé dans sa chaussure. Pécresse sera élue Président de la République parce qu’elle se trouve au bon endroit au bon moment. Macron, arroseur arrosé, sera victime de sa politique de santé (et non pas « sanitaire » comme dit à tort)…
Les sujets qui concernent tout le monde sont la crise économique qui a atteint son paroxysme sous Macron, l’insécurité en France qui n’a jamais été aussi forte et le problème de plus en plus grave de cette néfaste émigration favorisée par les politiques.

Les augmentations à répétition, et ceci bien avant la crise ukrainienne, sont insupportables pour les Français qui voient leur pouvoir d’achat s’écrouler.
L’essence ou le gasoil, le gaz ou le fioul, ils ont tous au moins doublé en seulement six mois pour le fioul et le gaz, 9 mois pour le gasoil et en deux ans pour l’essence !
Des hausses étatiques décidées par le pouvoir pour récupérer tous les jours « un pognon de dingue » ou il vaudrait mieux écrire de « dindes »

L’opposition reste à côté de la plaque

Quand François Baroin ose déclarer au lendemain des Régionales que : «Les Républicains sortent très largement renforcés», c’est se moquer du monde !
Encore et toujours cette langue de bois qui plait tant aux « polititocards » de service.
On se demande bien quand tous ces politiciens redescendront sur terre ! En quoi est-ce un succès d’avoir dans une élection obtenu en réalité peu de voix par rapport au nombre d’inscrits, Bertrand a obtenu à peine 20 % des voix ?
C’est plutôt la confirmation de la débâcle de la caste politique.

Un nouveau mode de scrutin

Pour réinstaller le bon duel, le Président-candidat veut retrouver en face de lui la Marine nationale, comme si les autres n’existaient plus si l’on en croit les sondages commandés par les médias inféodés au pouvoir.
Ils sont entre eux à faire leur tambouille, mais ils oublient que dans le secret de l’isoloir, le Français n’oubliera pas ni leurs mensonges, ni leurs erreurs, ni les privations pour rien qu’il a du subir et maintenant la baisse énorme de son pouvoir d’achat.
La réalité est que pour s’assurer d’un second mandat, Le Président-candidat a fait semblant de libérer la France et que, sitôt, réélu, il fera remettre les mesures coercitives d’avant.
Les ficelles sont énormes mais plus c’est gros plus cela semble bien passer.

Et pour cela, il faut maintenir les Français dans un :

Confinement idéologique

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

 

La devise de la Macronie est :
« Pourquoi chercher à faire quand il suffit de baratiner ?« 

Pour « les tu crois » « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » et « la télé l’a dit » :

SCOOP
La vérité de la crise est imputable à la politique qui a consisté à défaire les hôpitaux de France.
Macron a voulu les rentabiliser, les voir fonctionner comme des hôtels, que le personnel soit noté en fonction des résultats financiers obtenus.
Ce qui a eu pour effet de réduire le nombre de lits et le personnel des hôpitaux, avant et pendant le virus, conduisant à une catastrophe de la Santé en France.
Comme c’est la rentabilité qui prime, l’intérêt supérieur des malades est négligé, de nombreux témoignages le confirment.
C’est hélas la stricte réalité.
Celle que les médias, tous pro Macron, cachent soigneusement.
Cette réalité qui vaut la censure à ceux qui osent la dire.
L’association @cephpre a déposé 43 plaintes pénales, le 16 août 2021, auprès des procureurs, C/ les directions des CHU, CHRU, CHR et CH, pour les problèmes de dysfonctionnements à cause des postes de soignants supprimés et des fermetures de lits dans les hôpitaux.

Un petit rappel utile sur ce que signalait le Professeur Hartemann en janvier 2020 :

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

Le bonus :

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

12 thoughts on “Confinement idéologique”
  1. Tant que les français n’auront pas compris la dialectique actuelle, point de salut et Macron pour 5 ans de plus. Incroyable certes mais très vrai ! Les socialistes savent embobiner les gens tandis que la droite ne sait que se déchirer et ne veut que plaire aux médias qui sont à gauche. Le 10 avril 2022, le piège se refermera encore et le seul perdant sera la France.

  2. La propagande, digne de l’URSS ou de la RDA, actuelle est sans précédent dans l’histoire politique de la France. L’Ukraine après le COVID va sans doute permettre à Macron de rester président et la France ne s’en remettra pas mais comme tout le monde s’en fout.

  3. Malheureusement vous avez raison : les français sont en mode « collabo » et vivement qu’une vraie résistance s’organise…

  4. Réélire Macron c’est introduire le loup dans la bergerie et le loup mangera tous les Français car il veut déconstruire la France.

  5. Alors là, je vous dis chapeau pour cet article et encore plus pour son titre qui en deux mots résume ce qu’est la France aujourd’hui : un pays de veaux !

  6. Très bien dit et un grand merci pour m’avoir fait découvrir Ingrid Courrèges.

  7. Excellente analyse et brillante synthèse de ce type de gestion autocratique qui s’empare de tous les pouvoirs et de tous les outils informatifs de la Nation. Voici l’une de mes réactions à cette capacité d’endormissement médiatique de ce Narcisse aux commandes de l’Élysée :

    La mainmise inique sur toute la presse écrite, audiovisuelle et numérique, en endoctrinant les prospects de l’info par une propagande musclée et habillée de mensonges, c’est abattre plus sûrement le libre-arbitre et le débat contradictoire, à dessein d’annihiler les libertés et autres pendants de la démocratie. Le 4ème pouvoir, spolié par l’oligarchie élyséenne, sert désormais de relai médiatique entre l’État-Macron et le peuple subjugué, tout en censurant sans main de justice les opposants au régime, comme en leur interdisant d’être publié, vu et entendu en accédant à un plateau médiatique. En échange, pour mystifier l’inqualifiable, le chef d’État monopolise l’audiovisuel, usant d’hyperboles et d’emphases dithyrambiques ; des gesticulations intellectuellement creuses mais comblées de mensonges politiques. Ces projections caricaturales ont pour dessein d’intoxiquer et de flatter le citoyen-électeur, perméable et candide.

    L’appropriation des outils journalistiques sous la pression d’un berlusconisme fiscal à la française (chantage aux exonérations et subventions), autorise l’Exécutif à exercer un contrôle absolu sur la presse écrite et les studios de radio et de télévision. Emmanuel Macron aura ainsi verrouillé son dispositif comminatoire en vassalisant les autorités de régulation, les AAI et API depuis le verrou de Bercy et du nouveau gendarme de l’Arcom (fusion du CSA et d’Hadopi depuis le 1er janvier 2022). Ces feudataires institutionnels, dont l’AFP et Hachette, oligopoles de l’information et de la distribution, entièrement inféodés au chef d’État, interdisent toute publication, discours ou annonces contraires à la pensée unique de ce Jupiter au trident acéré. Seuls désormais, les éditorialistes, les imprimeurs et les éditeurs en ligne, à l’aide du concours des professionnels de l’information depuis l’étranger, peuvent encore, à la faveur de conventions internationales, échapper à l’omertà dictatoriale de ce régime présidentiel implacable.

    Cette prise de contrôle masquée dédouane Emmanuel Macron de ses impostures, mais dissimule mal son mépris qu’il vomit contre le Peuple dissident ; ceux qui ont l’outrecuidance de penser différemment et capable de discerner les forfaitures de ce pouvoir quasiment absolu. Ce dictateur en marche ne reconnaît pas la culture française, et promet de déconstruire la Nation pour vendre son pays au lobbying mondialiste d’un ordre nouveau ; la secte World Economic Forum de Davos aperçue plus haut. Pour ce faire, ce Président français incompétent et malintentionné, aura délité le pays, avec un endettement public augmenté de 560 Mds d’€ gaspillés depuis 2020 (Extrait du dernier livre publié par L’Observatoire du Mensonge, p. 109 à 110 : « Overdose de vaccins et voyoucratie » La vox populi appelle au règlement de comptes, mars 2022)

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :