Cinq ans de plus en enfer !

Le despotisme de la peur a joué à fond, alors que nous avons déjà sombré dans le pire sous le règne de Macronéron

*** En cadeau, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, pendant un an : Semaine du MENSONGE (Valeur 18€).


red fire with black background
Photo by Skitterphoto on Pexels.com

Cinq ans de plus en enfer !

Par Nanouche

Merci qui ? Aux sans difficulté financière. Aux trois quarts d’expatriés qui ne vivent pas en France qui n’ont rien subi, à ses amis de chez McKinsey qui préside la France et qu’il va continuer d’engraisser, à tout les gratinés du Showbiz, aux bobos hors sol, aux journaleux, aux cultureux etc. Sondage pour Cnews : 63% de français ne veulent pas lui donner une majorité à l’Assemblée nationale, mais c’est avant qu’il fallût y penser ! Où est la cohérence ? Ne reste plus qu’à ces gens à bien voter pour ne pas donner à Macronéron les pleins pouvoirs ! S’abstenir de voter ou voter blanc n’était pas s’opposer, ceux qui se sont abstenus ont contribué à sa réélection. Et le soir, même : « Macron dégage » il fallait le dégager lors du second tour, c’était l’occasion de lui faire traverser la rue. Des manifestations de colère ont éclaté dans les rues de Paris, Rennes, Lyon, Nantes ou encore Toulouse. Ah, les jours heureux, enfin retrouvés… Avec distribution du chèque alimentaire, très importante cette promesse !

Quintessence du vide politique et intellectuel n’avait qu’un plan cynique qui était de se retrouver face à MLP, depuis le début. Sinistre manipulation qui a fonctionné, non pas dans l’intérêt pour le pays, mais uniquement pour conserver le pouvoir et ses privilèges. La France, il l’a déjà bradé, ruiné et massacré, il va à présent l’achever, et achever au passage les petites gens ! Mais à vaincre sans péril, sa légitimité est remise en cause, après sa prise en otage de la démocratie au nom du « front républicain » qui devient de plus en plus contesté, fera qu’après cinq ans de colère, celle-ci se renforcera encore plus ! Et il a promis d’apporter «une réponse» à «la colère et aux désaccords» à ceux qui ont «choisi aujourd’hui l’extrême droite». Alors qu’il est celui qui a fracturé socialement le pays comme jamais, le bloc élitaire contre le populiste, d’un côté la bourgeoisie ravie, mondialisée qu’il a enrichi et européiste, de l’autre la France périphérique, la plus exposée aux souffrances, au mépris et à l’arrogance, celle qui a reçu en pleine figure ses injures et celles des macronistes, comme les soignants virés, ou les sous-citoyens, etc. Son élection est le fruit de manipulations : un bilan cataclysmique passé sous silence, avec aggravation de la pauvreté, saccage des libertés, explosion de la dette publique et des déficits, effondrement du niveau scolaire et des services publics, hôpitaux du Tiers-monde, déclin industriel, déficit historique du commerce extérieur, violences et perte du contrôle des frontières… De tout cela, jamais il ne fut question. Et ne parlons même pas des affaires, et scandales d’Etat… Concernant le nihilisme : zéro projet, il a balancé des promesses aussi stupides et creuses que lui, et l’avenir du pays a été du début à la fin, le grand oublié. Cette élection a exacerbé les tensions sur fond de néant abyssal des idées, dans un climat historiquement délétère, ce qui ne peut déboucher que sur cinq années de fractures et de chaos. Élu sur un hold-up en 2017, il a donc été réélu sur un braquage, avec la complicité de quasiment tous les médias, falsifiant le réel et la falsification est devenue réalité ! La prétendue et relative popularité de Manu1er repose sur une bulle d’illusion. Cette image de L’Enlysée, victorieux au Champs de Mars entrant sur l’hymne européen à la place de l’hymne français, énième provocation, réélu par défaut, avec une démocratie confisquée va s’effondrer rapidement au contact des réalités économiques et sociales du second quinquennat après son premier.

Le despotisme de la peur a joué à fond, alors que nous avons déjà sombré dans le pire sous le règne de Macronéron : état d’urgence permanent, violation des principes de l’État de droit et de la démocratie. Abolition de la démocratie parlementaire. Saccage des libertés individuelles, etc. Cinq ans que nous subissons son autoritarisme inefficace. Son projet = son bilan cataclysmique ! Et qui va trinquer ? Nous voilà repartis, dans une nouvelle ère d’après Macronéron, ah oui ? Comme s’il allait changer sa nature! C’est à nouveau le triomphe de : la médiocrité, de l’illusoire, du mensonge, de l’esbroufe, de la suffisance, de l’arrogance, de la mégalomanie, du narcissisme, du népotisme, etc., et des ponctions, qui fera vivre à nouveau l’enfer à « ceux qui ne sont rien »!

Vous avez aimé son armée de Playmobil sans cervelle, qui lui a aveuglément obéi pendant 5 ans, et qui n’a abouti qu’à conforter l’autocrate dans ses choix délétères ? Vous avez aimé ses sous-fifres de sinistres condescendants, arrogants, méprisants au QI de bulot ? Alors, il ne faut pas lui donner une majorité à l’Assemblée nationale ! Insupportable logorrhée « je suis prêt à bouger et dire qu’on ne fait pas forcément une réforme jusqu’en 2030 si j’entends trop d’angoisse » et d’ajouter: « on ne peut pas dire le dimanche soir (du premier tour) ‘je veux rassembler’ et quand on va écouter les gens dire ‘je ne bouge pas’. Lui qui  voulait « aller très vite » sur la réforme des retraites, alors qu’il a déjà rétropédalé par clientélisme. Au royaume du mensonge pour les naïfs l’autocrate a promis de présider autrement : concertation d’après Borne invitée à RTL « et même temps » 49.3 pour BLM invité sur France Info… Et allez, une pensée pour ceux qui ont cru que Macronéron changerait sa nature profonde !!

«Ce vote m’oblige pour les années à venir», et les cinq années précédentes ne l’obligeaient pas, l’autocrate ? Nous voilà repartis avec celui qui s’enivre de ses mots creux, de lieux communs, etc., et de sa rhétorique inversée, lui, qui pendant 5 ans n’a rien respecté ni quoi que ce soit ni qui que ce soit et a fait ce qu’il a voulu ! 2017 : un ‘Nouveau Monde’ cauchemardesque et 2022 : un Monde perdu…. Allez, ‘pensez printemps’.

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

Dessin de couverture par MRIC pour URTIKAN

L’article du moment :


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI

*** En cadeau, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, pendant un an : Semaine du MENSONGE (Valeur 18€).

4 commentaires

  1. Oui Nanouche ce sera cinq ans de plus en enfer, et ce dernier ne sera pas pavé de bonnes intentions.

  2. Il faut reconnaître que Macron a su manœuvrer face à des clowns incapables de le combattre efficacement. Le reste c’est de la littérature. Les Français vont l’apprendre à leur dépens et finalement c’est mérité.

  3. En poursuivant mes déplacements, surtout, en France , il convient de vous rapporter Nanouche que tout ce que vous avez écrit, ce que vous rédigez est la vérité vraie, j’y adhère, ainsi que tous mes amies et amis.
    Cependant, j’ai ressenti une immense lassitude et une grande colère parmi tous mes correspondants une très nette envie de tout « envoyer balader », écœurés, dépités, ne croyant plus en nos politicards tocards , merdias , ni même en nos Institutions qui leur apparaissent dorénavant « hors -course », puisque « MacKinsey préfère McKinsey » à nos fonctionnaires , puis le corps diplomatique dissout par lui afin d’y placer ses copains-copines choisis parmi le privé… aussi entraînera la France vers le pire.. !
    Connaissant bien les arcanes du pouvoir, vous n’êtes pas sans savoir que les circonscriptions législatives sont toutes issues de moult découpages « mathématiques » entrepris de longue date durant le règne du monarque, tout a été étudié pour qu’une grande majorité de ses sujets soit élue « députés » à l’Assemblée nationale . Ensuite, les calculs étant déjà effectués , nous connaissons les futurs élus , à savoir : une vingtaine de islamo-gauchistes , une dizaine de Verts , des miettes d’ U.D.I, et de
     » L.R. » inutiles puisque tous avec MacKinsey, et aucun R.N , ni de Z… quant aux socialos., devrons-nous les regretter ?.. Jamais la proportionnelle sera votée en ce pays qui est en déroute totale.
    C’est cela la démocratie en France , « ex-pays des droits de l’Homme !  »
    Quand le pire gagne…nous devons nous attendre ….

Laisser votre commentaire