Mélenchon est devenu l’inéluctable idiot utile de la Macronie, en lui donnant un sérieux coup de pouce. 

*** En cadeau, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, pendant un an : Semaine du MENSONGE (Valeur 18€).


Idiots utiles et illusionnistes

Par Claude Picard

Dans toute organisation ou parti politique, il y a des hommes et des femmes sincères qui peuvent être, en même temps, de fins stratèges, mais, il y a, aussi, beaucoup d’illusionnistes et d’idiots utiles. Même si quelques-uns de ces derniers ne savent pas, forcément, qu’ils peuvent être les alliés objectifs des thèses qu’ils combattent, la plupart savent ce qu’ils font et pourquoi ils le font. Et dans notre paysage politique français actuel, nous avons deux archétypes de cette engeance : un politicien aguerri et d’envergure, Jean-Luc Mélenchon, classé à gauche, mais, aussi, un apprenti politicien, tout de même ancien journaliste et polémiste politique, Éric Zemmour, classé à droite, tous deux bien connus du grand public et dont les expertises sont souvent clivantes, qui ne peuvent ignorer quelles sont leurs fonctions respectives. Lequel est l’idiot utile et l’autre, l’illusionniste ? Probablement, les deux à la fois, selon les circonstances.

Examinons, Mélenchon ; un phénomène, celui-là ! Orateur hors pair, fort en gueule, il est certainement l’illusionniste le plus charismatique. Comme Macron, il a fait du « en même temps« , son bréviaire politique. Laïque, et plutôt, anticlérical, il soutient la religion musulmane, en toutes circonstances, même dans son expression la plus extrême (affaire Traoré). Républicain, il prône la créolisation contre l’assimilation et l’indigénisme qui parcourt son mouvement, LFI, ne le gêne absolument pas (affaire Obono). Féministe, il se croit obligé d’admettre la parité, l’écriture inclusive et le voilement des femmes musulmanes. Avec Mélenchon, c’est toujours la contradiction qui se cherche entre les paroles et les actes. La posture prévaut sur le sens des mots. Se disant adversaire résolu de Macron, le soir du premier tour, plutôt que de répéter, quatre fois, qu’il ne fallait pas accorder une seule voix à Macron, il nomma, Marine Le Pen… Et cela n’était pas un lapsus ! Un politicien conséquent et courageux, a minima, n’aurait donné aucune consigne de vote et aurait laissé ses électeurs à leur conscience. Ce soir-là, Mélenchon est devenu l’inéluctable idiot utile de la Macronie, en lui donnant un sérieux coup de pouce. 

Quant à Zemmour, encore un qui, dans le camp national, se prend pour un puriste ou qui, selon l’offre du moment, veut devenir « calife à la place du calife« . N’ayant pas d’arguments originaux pour étayer son rigorisme, il ne fait que reprendre à son compte les thèmes bien connus et depuis longtemps ressassés par les Le Pen, père et fille. Seule différence notable, lui, préconise, d’abord, l’union des droites, quand le père ou la fille Le Pen, ont toujours milité pour une union populaire la plus large possible. Zemmour fait semblant d’oublier qu’un très célèbre militant frontiste, Bruno Mégret, avait déjà essayé de se démarquer de son mentor et qu’il avait échoué lamentablement. Car cela reste valable encore aujourd’hui : on préfère, toujours, l’original à la copie. Les illusionnistes de tous bords devraient s’en souvenir. Zemmour, comme Mélenchon, est devenu l’idiot utile du système après avoir été l’illusionniste du patriotisme, uniquement, en enfonçant des portes ouvertures. 

Ces deux politiciens sont assez intelligents pour savoir ce qu’ils font, mais peut-être que, malgré eux, leurs égocentrismes forcenés les poussent à se hasarder sur les terrains glissants de la duplicité. Les Français ne peuvent attendre qu’ils se corrigent. Qu’ils restent des idiots utiles si cela les arrange et qu’ils laissent faire ceux qui pensent, d’abord et avant tout, à l’avenir de la France.
Cette disposition se prouve par la force des convictions et non par des manœuvres, politiciennes ou idéologiques, transposées à des situations personnelles. Et qui font perdre un temps fou au camp national. La France a assez attendu.

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

La technique de Macron est très simple : occuper en permanence les médias et faire de la provocation ciblée. Cela comporte l’énorme avantage d’éviter de parler des sujets qui fâchent et l’opposition s’y laisse prendre à chaque fois.


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

♛ Article à lire :

Les Français ont veauté

Tant pis pour eux !

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


C’est parce que « nous sommes en guerre » et que « en même temps » on fait des règlements à la noix et contraignants « quoiqu’il en coute » parce que « c’est notre combat »…
Et surtout c’est qu’ils sont incompétents et incapables de gouverner !

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE : formulaire d’abonnement Semaine du MENSONGE

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

2 thoughts on “Idiots utiles et illusionnistes”
  1. La droite s’est ridiculisée dans cette présidentielle comme jamais parce qu’elle manque de chefs et de crédibilité. En plus, certains ont servi à faire réélire Macron comme maintenant Mélenchon va lui permettre d’avoir sa majorité.

  2. Excellent article ,merci Claude PICARD pour avoir brillamment dévoiler ce que sont réellement nos politiciens égocentriques qui ne pensent , malheureusement, jamais à l’intérêt général. De ce fait Macron va se régaler , avec ses sbires, il va pouvoir engager la France vers la « lutte finale » , mais ce n’est par celle de Mélenchon , ni la Nôtre . Nous allons devoir payer cher, très cher la bêtise, l’ignorance, la paresse, la peur, l’inculture et le laxisme récurrent de nos trop nombreux compatriotes qui ont cru en Macron. Ils déchanteront très bientôt, en l’occurrence: les classes moyennes, que nos oligarques ont reçu « carte blanche » pour les « laminer… » Peut-être n’est -il pas encore trop tard. En effet, il suffira de ne point voter, lors des prochaines élections législatives en faveur du très « suffisant » nouveau nom parti de macron- bonimenteur , lequel ne changera rien de son programme , déjà établi lors de la signature du Traité d’Aix la Chapelle , en 2019, avec Angéla MERKEL.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :