Par Maxime Tandonnet

💙 Merci de nous soutenir :

CLIQUER

Les mots droite et gauche ne veulent pas dire grand chose selon moi. Ces notions sont très relatives dans le temps, ainsi l’idée de nation était une idée de gauche, voire d’extrême gauche jusqu’au début du XXème siècle, avant de passer plutôt à droite. Et ce constat est valable pour beaucoup de choses (les notions de peuple, de liberté, etc.)

La gauche qui a favorisé la colonisation (Jules Ferry, Gambetta) est devenue anti colonialiste) l’histoire coloniale étant défendue par la droite qui lui était plutôt défavorable au XIXème siècle. La gauche a repris à son compte le post-frontiérisme, l’argent roi, l’ultra narcissime alors qu’elle était autrefois collectiviste. On est bien d’accord: tout cela ne vaut pas dire grand chose car tout est relatif dans le temps.

Je parle de « droite » par convention, pour qualifier un courant politique qui traverse les deux derniers siècles. Dans l’Entre-deux-Guerres, ce courant s’appelait communément les « Modérés » plutôt que la Droite. Le nom du parti était « l’Alliance démocratique » dont les leaders étaient Poincaré puis Tardieu. En 1945, ce courant s’est identifié au Général de Gaulle. Il s’est recomposé entre MRP (parti de la fidélité) et les Indépendants (conservateurs). Puis après 1958, il s’est confondu avec le gaullisme et ses nuances pompidolienne puis giscardienne. Voici pour une très brève historique. Tout cela pour dire que je préférerais une autre appellation que « droite » mais c’est le terme qui s’impose aujourd’hui.

Ce courant se caractérise sur le principe, par quelques traits qui le distinguent à la fois de la gauche socialiste, écologiste et communiste et de la droite nationaliste maurrassienne: le libéralisme économique (au sens du respect de l’entreprise, de la concurrence et des équilibres financiers nationaux, la rigueur de la gestion des comptes publics), l’attachement à une Nation ouverte sur le monde et sur l’Europe (ce qui ne signifie pas forcément européisme au sens de bureaucratique), l’intransigeance sur l’autorité de l’Etat et l’ordre public (sécurité, maîtrise de l’immigration et des frontières), la priorité absolue à la préparation de l’avenir par l’excellence scolaire et le mérite, le prestige de la France dans le monde, la défense rigoureuse des libertés… Je parle ici des principes.

Voilà, ce courant est gravement malade aujourd’hui, pour avoir perdu ses repères et sa boussole. Il est victime de multiples lâchetés, renoncements, trahisons. Il est donc en perdition. Il s’est trop fourvoyé idéologiquement, écartelé entre les extrémismes, et se laissant intimider par les idéologies dominantes. Fondé sur une vision de la politique qui s’ancre dans le réalisme économique et social, il est débordé par le naufrage de la politique dans la grande esbroufe hystérique, qu’elle s’exprime sous la forme l’ivresse narcissique ou la démagogie extrémiste sous toutes ses formes au détriment du bien commun.

On n’a le droit de le haïr, de le détester, de le maudire, de le vomir. C’est presque normal. Malgré son état de grave délabrement, il reste le dernier grain de sable qui empêche la monopolisation totale de la politique française par les trois formes de démagogie hystérique: l’exaltation narcissique comme cache-sexe du chaos et de l’échec et le retour des utopies totalitaires nationalistes et marxisantes qu’on croyait éradiquées en France.

En revanche, on a le droit aussi d’essayer de résister à la propagande qui déferle, issus notamment de ces courants extrémistes qui rêvent de l’achever. L’idée que cette droite dont je parle est la seule ou principale responsable de l’élection de M. Coquerel à la présidence de la commission des finances s’est imposée comme une trainée de poudre dans tout le pays. Or, cette idée est mensongère.

Il suffit de regarder la composition de la fameuse commission au moins pour se poser la question. Elle est composée de 73 membres au total. LR en avait 8. Le RN avait 11 membres. Le parti présidentiel en avait 32. La Nupe en avait 21 et il restait en plus M. de Courson (centriste). La majorité présidentielle, fortement dominante, a refusé de prendre par au vote soi disant par un principe républicain totalement imbécile et qui n’est gravé nulle part et n’a aucune existence solide. Ponce Pilate se lavait ainsi les mains. M de Courson, ne voulait en aucun cas se salir en mêlant ses voix à celle du RN. Dans ces conditions, même au pire, en mêlant artificiellement les voix RN et LR, il était mathématiquement impossible d’éviter l’élection de M. Coquerel. Faire de ces 8 membres LR (sur 73 membres), les principaux voire seuls responsables de cette issue dramatique – comme beaucoup de personnes en sont persuadées – est mensonger.

Une confidence? Je n’ai jamais eu de carte LR et n’ai jamais foutu les pieds au siège de ce parti (ni d’aucun parti), sauf une fois pour une opération de promotion d’un livre. Je me moque du parti LR et je souhaiterais d’ailleurs qu’il se transforme complètement à commencer par son nom. Je trouve juste qu’en dehors de la poignée de félons qui l’ont abandonné pour un fromage (et d’ailleurs, certains en payent chèrement le prix, comme tous les traitres finissent mal tôt ou tard), les hommes et femmes qui continuent à défendre ce courant politique en voie de marginalisation en ce moment, malgré les trahisons, les mensonges, l’avalanche de propagande, les catastrophes électorales, la déferlante des haines extrémistes, ont au moins ce mérite. Et mon espoir, modeste il est vrai, mais espoir quand même, est que dans le chaos politique, économique, social, l’explosion de violence inévitable, c’est à eux que l’avenir donnera raison, comme ces résistants fidèle qui ne sont qu’une poignée à l’origine à ne pas céder, avant que le cours de l’histoire tourne en leur faveur.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoile.

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Mieux vous pouvez vous abonner à Semaine du MENSONGE pour un an en remplissant ce formulaire et ensuite en réglant votre abonnement, merci d’avance pour votre précieux soutien.

N’oubliez pas de cliquer sur envoyer ci-dessus puis de choisir et de valider votre paiement ci-dessous.


« Nous vous remercions d’avoir lu cet article sur Observatoire du MENSONGE.
Vous pouvez le commenter ci-après, soyez courtois, évitez de mettre un lien.
Seul votre nom ou pseudo apparaitra sur votre commentaire une fois publié.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

3 thoughts on “« Droite émissaire »”
  1. La droite n’existe plus en France : on a d’un côté le centre mou, LR + UDI, Macron compatible, et de l’autre la droite nationale socialiste qui permet à la gauche de se maintenir au pouvoir… La droite doit se reconstruire entièrement et prôner les valeurs françaises en combattant la langue de bois qui domine l’Occident;

  2. Confidence pour confidence, Maxime Tandonnet , depuis la disparition de notre « Président -Premier Résistant » durant la seconde guerre , puis les disparitions physiques de presque tous mes amis gaullistes (qui n’ont jamais trahi la France), je n’ai plus de raison d’être membre adhérent d’aucun Parti , sauf quelques « ex-conseillers  » restés sincèrement gaulliste ( tel : Henri GUAINO, etc …), avec lesquels je veux encore croire être, à ce jour, en harmonie de pensée ) , j’ étais donc, devenu le secrétaire général et conseiller du président d’un Mouvement créé par une personne qui m’avait semblée vouloir rechercher les mêmes Valeurs pour la Renaissance « morale » d’une France qui ne cessait de s’effondrer vers le néant.
    Cependant, à cause de l’ ivresse égocentrique « démesurée » du fondateur de ce Mouvement composé de « survivants » de notre « ex » mouvement gaulliste, toutes et tous m’ont suivi lorsque j’ai « rendu mon tablier », à son président fondateur qui avait abandonné les rasions de notre Rassemblement généreux à la recherche d’un « Cercle des Gaullistes disparus  » .
    De même suite, en 2008, j’ ai été convaincu que le  » Grand Chambardement « , devenait inéluctable , eu égard à la puissance inexorable montante du destructeur mondialiste , entraînant la disparition progressive des Nations et le « laminage » des classes moyennes au sein d’un multiculturalisme qui nous fera perdre notre identité , notamment, celle de la France .
    Ne reconnaissant plus aucune des Valeurs de  » Force, d’Honneur , de Courage et surtout :
    d’ Honnêteté et d ‘Altruisme au Seul Service de la France  » parmi la plupart des « politiques », en tout genre , qui nous dirigent vers l’apocalypse, je n’ai plus jamais été membre d’aucun Mouvement politique..
    Depuis, je constate toujours davantage de joutes oratoires stériles entre des « égos démesurés » provenant de petits chefs  » stupides  » créant la discorde au sein de toutes et tous , pour déclencher une nouvelle guerre , afin de satisfaire leur orgueil , gloire personnelle, et leurs intérêts pécuniaires:  » Pauvre Nature dite Humaine ».
    En conséquence, grâce à Alexandre GOLDFARB, qui m’a ouvert son « Site » contre les Mensonges éhontés de nos très piètres gestionnaires se révélant être que des propagandistes d’une idéologie mortifère, lesquels « complotistes sont en marche » , afin de provoquer le chaos politique , économique et social , et finalement, l’explosion d’une  » Majorité de Zoulous résistants » ayant, enfin, compris les causes anciennes du mal qui ont saisi notre humanité , devra payer le prix pour se relever …avant l’assaut final des banquiers qui n’aiment pas l’Humanité: Processus en cours très éloigné de toute légitimité démocratique ayant pour objectif final de créer un bloc continental , d’abord européen , qui devra s’intégrer dans une gouvernance planétaire pour satisfaire les dirigeants du  » Nouvel Ordre mondial » .
    Mais nous le savions depuis des lustres.
    Que le Meilleur Gagne !

Laisser votre commentaire