Par Claude Picard

Depuis l’avènement de Macron et de ses acolytes, tous les problèmes se sont encore aggravés


Depuis quelques décennies, notre pays fait face, plutôt mal que bien, à des conjonctures hasardeuses provoquées par des gouvernements défaillants et indignes. Mais depuis l’avènement de Macron et de ses acolytes, tous les problèmes se sont encore aggravés ; nous vivons une drôle d’époque où tout va à vau-l’eau. La déliquescence est visible partout, du plus haut sommet de l’État jusqu’au bas de l’échelle sociale. Nous sommes en pleine décadence, une décadence échevelée où tout devient absurde. Comme les rapports humains les plus basiques qui semblent de plus en plus compliqués. La France est malade et les Français sont fatigués par un personnel politique gouvernemental qui a perdu sa boussole et qui, par ricochet, fait subir à ses administrés, ses errements, ses tromperies et ses toquades. Même si, dans son ensemble, le reste du monde ne va pas mieux, il y a, malgré tout, des pays qui prouvent qu’une autre politique peut apporter une parade efficace aux aléas des crises, politiques ou économiques. Sauf que la France, elle, est traumatisée par des dirigeants inaptes. Et cela change tout ! 

C’est un internaute britannique, dans un contexte spécifique – les obsèques de la reine Élisabeth – qui nous donne une parfaite définition de la posture de nos dirigeants, en l’occurrence et plus particulièrement, de notre Président : « Macron a autant de talent pour passer inaperçu qu’une girafe en lunettes noires qui essaie de pénétrer dans un club de golf réservé aux ours polaires”. Tout est dit ! 
Que du paraître, de l’esbroufe, de la frime.
Rien d’autre, de sérieux n’intéresse Macron qui croit toujours que, plus c’est gros, mieux ça passe. Mais, est-il capable de se comporter avec élégance et avec panache, comme, normalement, n’importe quel président devrait s’autoriser ? Cela ne serait rien s’il y avait derrière cette façade un quelconque impératif politique… On a beau chercher… Non, décidément, nous ne savons que trop qu’il essaie, par tous les subterfugespossibles, à cacher son irresponsabilité, son indigence politique chronique et son inaptitude à gouverner dans l’intérêt de ses administrés. Pourtant, en même temps, il ne s’avance pas masqué ! Alors ?


Macron sait très bien par qui et pour qui il a été élu : les grands groupes économiques et la finance internationale. Dont l’objectif principal est de faire du monde entier, sur tous les territoires, un vaste supermarché où tout, absolument tout, peut se vendre ou s’acheter, pour que tout homme, et chaque femme, devienne un simple consommateur compulsif. Un adorateur du veau d’or, une larve au service du fric ! Surtout pas un citoyen éclairé qui réfléchit à sa condition humaine. C’est pour cela que Macron n’aime pas la France et ses Gaulois réfractaires. Il n’aime pas, non plus, sa culture. N’a-t-il pas dit, un jour, que la culture française n’existait pas ? Sans sa culture, que serait la France ? Probablement, un très beau paysage sans âme ! Tout de même, façonné par les Gaulois réfractaires, il faut le préciser. 

Macron et ses acolytes ont une mission à accomplir : démanteler les services publics et saborder les acquis sociaux. De toute évidence, ils s’y emploient gaillardement. Au détriment du bien-être général et, à terme, de la paix sociale. D’autant qu’ils sont capables de tout, sans honte ; « c’est à ça qu’on les reconnaît« . Et en guise de gouvernance, ils utilisent la peur avec toutes les restrictions possibles, des libertés ou autres, qui vont de pair. Pour faire pression sur le moral des Français. Pour les domestiquer ! Afin qu’ils acceptent les oukases prévus par le vrai maître du monde : la finance internationale. Qui gangrène tout, en multipliant, à loisirs, les conflits d’intérêts dans toutes les strates de l’économie. Comme pendant la pandémie de Covid… 

Macron n’est pas le Président de la France et des Français, il n’est que le mandataire de l’oligarchie financière qui voudrait refaire le monde pour qu’il devienne un casino obscène débordant d’arrogance mafieuse où l’argent coulerait à flots. Et il n’a même pas honte d’en être l’exécuteur ! 

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

Pour nous soutenir, montant de votre choix : cliquer ICI

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

4 thoughts on “Même pas honte !”
  1. […] Je rêve d’un monde sans Macron… Ce Président en col roulé qui nous rouleClaude Picard, merci, vous m’avez inspiré de rédiger l’article ci-après, pour avoir dit toute la vérité, rien que la vérité, permettez-moi d’ajouter mes réflexions, lesquelles confirment tout ce que vous avez si bien rédigé de façon limpide et claire comme du cristal, qui a pour titre : « MÊME PAS HONTE. » […]

  2. Depuis la mort de Pompidou, nous avons eu des présidents qui géraient leur propre image de marque et jamais au service de la France. Ceci explique l’état de délabrement actuel.

  3. Très bonne comparaison entre la politique et un casino, d’autant qu’au casino, c’est le casino qui finit toujours pas gagner.

  4. Pourquoi voudriez-vous que Macron soit honteux ? C’est un méprisant prétentieux qui se pavane avec sa cour en permanence et qui a ébloui les Français pour mieux les rouler.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :