UN JOUR, LA NUIT !


De Munich à Toulouse en passant par Boston et Bruxelles puis Paris : la route de la mort. 

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

indifference

De Munich à Toulouse en passant par Boston et Bruxelles  puis Paris: la route de la mort.

  UN JOUR, LA NUIT !  

Par Alexandre Goldfarb

Les 0ccidentaux, en victimes de la désinformation ambiante, ont renoncé à vivre dans la réalité. Le terrorisme  qui les frappe et les frappera encore est lié à deux faits majeurs :

  1. Le refus pour l’Occident d’en accepter la provenance islamiste,
  2. Croire que le terrorisme n’est lié qu’à un problème de société.

Deux erreurs tragiques qu’il faut désormais payer cash à chaque fois. Nos médias restent sourds et aveugles « genre c’est pas possible » et nos politiques ne sont pas mieux. Terrorisme : l’aveuglement ! C’est un triste constat hélas. Ce refus évident de la vérité a toujours coûté un prix exorbitant dans l’Histoire. Les criminels sont autant ceux qui posent les bombes que ceux qui les y incitent par leurs mensonges à répétition. C’est le côté intolérable même du terrorisme.
L’islam est en guerre, le proclamant partout en disant qu’il s’agit d’une guerre sainte, la Jihad.
L’Occident abruti fait mine de penser qu’il s’agit d’un simple problème social.
En écrivant ce texte au moment de l’attentat contre la synagogue rue Copernic à Paris, le 3 octobre 1980, je ne me doutais pas que les événements allaient se précipiter quelques trente ans plus tard.
J’avais pourtant été mis au ban pour avoir lié les attentats antijuifs au futurs attentats anti « mécréants » qui tuent n’importe qui y compris des musulmans d’ailleurs. On m’ait alors traité de paranoïaque et de sioniste, déjà ce terme commençait à apparaître en Occident.
Je savais hélas qu’en France, mon pays, la haine barbare pourrait éclater aussi fort et que la République une fois encore laisserait faire. OUI ils laissent faire et ils ne savent que parler. Tant qu’ils ne diront pas la vérité, rien ne sera fait contre le terrorisme. Cela passe d’abord par un changement de mentalités… ce n’est pas prévu au programme médiation-politique. Pas encore et peut-être jamais.
Il s’agit pour les islamistes d’un feu vert pour leurs meurtres.
Les Français, Chrétiens et Juifs, en première ligne, n’ont pas encore compris leur futur. Le drame où qu’il se produise est le même: on tue pour tuer et faire peur.
Cela me fait penser à un chantage.
Chaque attentat en est une nouvelle illustration sanglante. Ce qui n’empêche pas nos politiciens et nos médias de persévérer dans leur analyse fausse de la situation ce qui les rend responsables et coupables.
Par insouciance, par inconscience ou par fainéantise, ils ne sont pas prêts ni préparés à ce qui nous attend.
Ce sera la valise ou le cercueil. Un thème de sinistre mémoire déjà vécu en son temps. Et les commémorations ne changeront rien d’autant qu’elles représentent un signe de faiblesse pour les barbares.
La route de la mort existe, elle n’a pas de place pour les états d’âme, elle n’a pas  de chaises pour voir passer le convoi funéraire, elle est la route de la mort tout simplement. Cette route passe partout sans aucune distinction.
Que ce soit à Tel Aviv, à Rabat, à Tunis, à Alger, au Caire, à Bagdad ou à New York, à Londres, à New Delhi, à Bruxelles, à Boston ou à Paris, à Londres ou ailleurs, la mort frappe et frappera encore plus.
Les barbares ne s’embarrassent pas de nos états d’âmes et de nos bougies allumées en souvenir.
C’est une guerre! OUI une simple guerre de religion qui porte même le nom de JIHAD ou Guerre Sainte. Et nous pauvres occidentaux repentants et parfois stupides, nous en refusons la réalité. Peu importe les raisons, peu importe le nom qui lui est donnée, c’est une guerre.
Nous avons même inventé des expressions à la con pour cela comme « l’identité heureuse » de Juppé, « le bien vivre ensemble » des socialistes ou « l’immigration une chance pour la France » des politiques divers et avariés!
Ce mensonge creuse notre tombe.
Les Occidentaux sont occupés par leurs prochaines vacances, la météo, le football, et ils n’ont même plus la volonté de chercher à comprendre.
Cela ne les empêchera de périr avec les autres d’où qu’ils soient. La barbarie ne fait pas dans le détail.
A celles et à ceux qui ont peur, cela ne vous servira à rien.
Dans pareilles conditions, je l’écris ici, la démocratie n’existe plus. C’est un leurre comme dans la fable du Petit Chaperon rouge.
Nos politiques ont failli.
De grands mots toujours les mêmes : « nous condamnons« , « cela ne se reproduira plus » et « nous punirons les coupables » pour un résulte quasi nul car nous n’avons JAMAIS RIEN de concret. C’est L’oubli en guise de collier !
La question aujourd’hui n’est plus de savoir si vous êtes raciste ou pas, la question aujourd’hui est qu’il faut sauver la France. Mais en avons-nous encore le temps?

  UN JOUR, LA NUIT !  

De Munich à Toulouse en passant par Paris, c’est la route de la mort.
J’ai vécu plusieurs événements dramatiques dans ma vie dont le premier qui m’a marqué fut le massacre des athlètes israéliens aux Jeux Olympiques de Munich le 6 septembre 1972.
Ce fait était terrible parce qu’il se passait en Allemagne là où le nazisme a proliféré et aussi pendant les Jeux Olympiques, dédié au sport et à la trêve.
Ce double symbole a ébranlé mon jugement et je me suis dit alors que plus rien ne serait jamais pareil. Savez-vous pourquoi ? Parce que les Jeux ont continué quasiment comme si rien ne s’était passé.
J’ai compris ce jour-là que la valeur de l’Homme était proche de zéro.
J’ai admis que le monstre froid de l’extermination pouvait encore et toujours sévir. Partout, à tout moment. Entre temps j’ai appris par des documents déclassifiés que les Allemands avaient eu un comportement étrange et ringard dans ce crime odieux.
Notamment, je n’en croyais pas mes yeux, que les Jeux ont continué parce que les télévisions allemandes n’avaient pas de programme de remplacement!
Les Israéliens avaient demandé que la compétition cesse au moins jusqu’à la libération de leurs sportifs retenus en otages. Mais les Allemands ont refusé sous le prétexte cité ci-dessus : pas de programmes de remplacement.
Décision, il faut l’écrire, prise au plus haut niveau de l’Etat allemand et du Président du CIO. Choquant et dramatique, cette décision me prouvait que rien, absolument rien, n’arrêterait cette barbarie dictée par la religion surnommée, paradoxe tragique, d’amour.
Plus jamais! Ah combien de cérémonies et de discours pour nous répéter ce « plus jamais »?
Pourtant cela avait commencé et recommencerait encore et encore.
C’est comme si on avait tué une seconde fois les athlètes israéliens.
Les Allemands ensuite ont refusé tout simplement les conseils des services israéliens et le massacre des sportifs juifs a pu avoir lieu sur l’aéroport de Munich.
Quelques jours plus tard, le drame fut oublié comme si on avait lavé toutes traces du sang des Israéliens assassinés lâchement à Munich.
Pourquoi parler aujourd’hui  d’un fait survenu il y a plus de 40 ans ? Parce que la similitude entre Toulouse et Munich est absolue. Une école est prise pour cible pour le seul motif qu’elle est juive et peu importe que des enfants y meurent. C’est presque normal puisqu’il s’agit selon des collabos patentés d’une cause. Mais quelle cause peut-elle justifier de massacrer des enfants?
Cela arrivera n’importe où même dans une crèche ou une maternité.
Car le lieu n’a pas d’autre importance que la symbolique qu’il dégage.
Il se trouve déjà des voix pour expliquer que l’assassin serait lui-même une victime.
A peine les corps sont enterrés que des médias nous montrent sans vergogne le parcours de l’assassin et comme si cela ne suffisait pas nous présentent les doléances de son père. La photo du tueur souriant est affichée comme ultime provocation. Ce manque  total de respect pour les morts est comme une seconde mort. cette seconde mort abat les familles et amis des victimes et surtout les survivants blessés et meurtris.
Des politiques et pas les moindres nous disent qu’il faut passer à autre chose de plus important (notamment François Hollande) et d’autres ne veulent même pas arrêter leur petite campagne électorale (En 2012, lors des massacres de Toulouse, entre le 11 et le 19 mars, Mélenchon, Bayrou, Poutou ou Arthaud).
Parce que pour ces gens-là des enfants, qui ont le tort d’être juifs, cela n’est pas assez important pour marquer ne serait-ce qu’une pause dans leur campagne ?
Nous devrions avaler sans broncher et même remercier?
Qui sont les fachos dans cette histoire ?
Sous prétexte que nous ne devons pas être racistes, devons-nous être aveugles et sourds en même temps ? Faut-il refuser l’évidence ?
Quel est le nombre de victimes acceptable pour s’arrêter ? Pour dire STOP ! La criante évidence  est que, depuis Munich en 1972 à Toulouse en 2012, rien n’a changé !
Que d’un côté, il y a les mots, et que de l’autre, il y a les drames.
Je ne peux que me poser cette question : comment est-ce possible ?
Oui, comment est-ce possible dans cette société d’égoïstes, de jaloux et de mous en tous genres, d’excuser immédiatement tous ces meurtres et leurs meurtriers ?
Plus de quarante ans que nous sommes passés du jour à la nuit…
Nos médias nous baladent, nous mentent, nous prennent pour des cons et arrivent à faire croire que ce qui est faux est vrai et bien entendu le contraire aussi.
La langue de bois sévit et les veaux l’acceptent comme parole d’évangile.
Nous sommes là à assister à des meurtres horribles qui sont inhumains et qui trouvent des explications et pire des justifications médiatico-politique, ce qui est devenu totalement insupportable,
Nous voyageons en Occident un peu partout au gré des attentats commis par de vulgaires barbares pour constater le même phénomène étrange: c’est d’abord l’indignation qui prime, difficile en effet de faire autrement, puis subrepticement les médias et les politiques commencent à distiller le poison et trouver des causes ou des excuses à l’inexcusable.
C’est fait de façon presque homéopathique et le gogo, bercé et conforté dans sa peinarde torpeur, avale un par un les mensonges et les contrevérités.
Comme en plus il prépare son week-end ou ses prochaines vacances, la météo le préoccupe quand même beaucoup plus, alors les mômes de Toulouse finalement il s’en carre.
Il les a déjà oublié les enfants comme Hollande, Bayrou et les autres ! Il est passé à autre chose…
Quoi ! Il revient dans le monde « ultralight© » des pourris et des lâches en tous genres.
Parce que Mesdames et Messieurs, nous sommes en présence d’une noble cause, celle des gentils palestiniens qui luttent contre l’oppresseur sioniste, cela peut et doit excuser cette barbarie justifiée même par, je l’ai lu et entendu, « la panne de l’ascenseur social »! Or jamais les islamistes n’ont eu de revendication sociale. JAMAIS !.
Les meurtres sont commis pour des raisons uniquement religieuse au nom de l’islam. Rien d’autre, qu’est-ce que vous croyez ! On retrouve ici toute la subtilité de l’idéologie naz’islamiste et  de la dialectique marxiste mélangées
Il est pourtant normalement impossible de justifier pareille haine, pareille violence et pareille cruauté inhumaine où là on égorge même des bébés (l’année dernière en terre juive et sioniste), là on fait sauter un marché (tous les jours en Irak), là une terrasse de café (Au Maroc) et j’en passe car il me faudrait un dictionnaire pour citer tous ces crimes vite oubliés.
Puis invariablement, le crime va se justifier par une mécanique de précision bien rôdée : les médias et certains politiques vont expliquer le pourquoi du comment de façon totalement partisane et mensongère mais peu importe puisqu’il se trouvera un public pour les croire dur comme fer.
« Peu importe le mensonge pourvu qu’on ait le public ! »©
Le nazisme de sinistre mémoire avait lui inventé la solution finale et il était presque parvenu à l’appliquer. Le nazisme déroulait une propagande nationale socialiste mais le manque de culture actuel et la doctrine occultent totalement cette origine gênante. Le stalinisme aussi mais quasi en silence : il ne faut pas toucher au mythe !
L’islamisme me semble plus subtile et plus psychologue. Il apparaît comme une doctrine avant tout humaine et sociale presque sympathique qu’il ne faut surtout pas critiquer.
L’Islam sait se déguiser et s’adapter au monde occidental.
Ne voit-on pas désormais les Frères Musulmans habillés en costume-cravate comme de vulgaires cadres d’entreprises capitalistes ?
L’Islam a su s’engouffrer dans la brèche géante de la décolonisation et du complexe qu’elle a généré chez les Occidentaux.
Une communication sans faille avec l’image ressassée du pauvre hère et de sa famille meurtrie a achevé l’aveuglement total des Occidentaux baignant dans l’indifférence et la jalousie. Pourtant les Occidentaux devraient méditer le proverbe chinois: « Quand les gros maigrissent, les maigres meurent« .
A chaque reportage, les médias vous montrent ou plutôt vous assènent la mère de famille en pleurs qui tient son bébé pendant que des enfants tristounets jouent à ses pieds. Quelle image triste ! Un sondage révèle que les Français sont persuadés que les arabes vivants à Gaza sont tous pauvres, ont du mal à manger et sont bien sûr opprimés par l’occupant israélien.
Notez qu’Israël a évacué Gaza en 2005 ! Mais de cela il ne saurait être question car sinon la propagande s’écroulerait toute seule.
Peu importe que deux tours s’écroulent à New York, nos médias iront même jusqu’à trouver des intervenants nous expliquer en « prime time » sans sourire que cela n’était pas vrai. lesdits spécialistes ne fourniront bien sûr aucune preuve de ce qu’ils avancent mais ils auront trouvé quelques gogos persuadés que c’est la réalité.
On nage depuis pas mal d’années dans le négationnisme et le révisionnisme qui permettent à certains d’obtenir des tribunes. C’est quasi surréaliste mais en attendant le mal est fait et il ne sert que la Guerre Sainte islamique.
D’autres plus subtilement évoqueront un complot. Oui ce fameux complot si pratique puisque que par définition il existe mais on ne sait jamais qui l’organise. La fameuse thèse du complot est extraordinaire car dès qu’un fait est suspect ou supposé suspect, il suffit de déclarer sur un ton grave qu’il s’agit d’un complot.
Ainsi certains nous expliquent qu’une force au dessus des gouvernements dirige le monde et quand on leur demande « expliquez-nous » là on n’obtient jamais de réponse.
Le top dans ce domaine du complot, c’est d’avoir affaire à un américain banquier juif franc-maçon… Là vous tenez la médaille d’or.
Pas besoin d’une quelconque preuve, il suffit d’adopter un air sous entendu avec un ton péremptoire et hop c’est parti pour l’irréel et la folie.
La vérité c’est que les islamistes profitent d’un terrain favorable où l’antijuif est roi. Le juif symbolise l’argent, la réussite, et aujourd’hui avec Israël la force aussi. Le juif est un profiteur né qui ne s’embarrasse pas de tuer pour asseoir son pouvoir. J’en passe et des meilleures. Le sioniste qui est juif et n’est que juif est lui-même un colonisateur doublé d’un assassin.
Pensez donc : il prend des terres et y construit des habitations. Puis des écoles, des hôpitaux, etc…
Il bombarde aussi les gentils palestiniens.
Nous sommes dans un domaine ésotérique ou la télévision est le guide suprême sorte de  « Jacques a dit ». C’est vraiment « la télé l’a dit© !
Nos médias et nos politiques refusent la réalité depuis presque cinquante ans, vérité simple qui prouve que l’islam milite bien contre tout ce qui n’est pas musulman.
C’est une croisade raciste et sectaire.
Curieusement les mots sont souvent prononcés « mort aux juifs » et n’atteignent pourtant jamais les bonnes consciences occidentales y compris chez certains juifs qui d’ailleurs dans leur majorité n’ont jamais mis les pieds en Israël…
Cela est horripilant de constater que de nombreux juifs ben au chaud ici en France sont les premiers à véhiculer pareilles âneries qui ne reposent sur rien, absolument rien.
La gauche si prompte à s’enflammer pour telle ou telle cause reste étrangement muette dans ce cas et même une partie de la gauche soutient les racistes barbares au nom d? Eh oui !!! de la laïcité…
Les associations humanistes sont toutes sur répondeur.
La désinformation est constante, organisée autour d’un constant matracage.
Difficile d’en réchapper.
Imaginez un seul instant que le grand rabbin de  France déclare « mort aux arabes ».
Je pense qu’il serait obligé de quitter le pays dare-dare.
Il serait même sans doute assassiné par un combattant de la « résistance »…
Oui parce que les mots sont ciblés et utilisés pour atteindre le subconscient.
Combien de fois, j’ai pu rencontrer des gens dont beaucoup de juifs qui me disaient : Netanyahu est un fasciste et un dangereux  criminel.
Souvent ces gens en sont intimement persuadés.
C’est vrai que sous son régime, les israéliens ont égorgé des enfants musulmans, posé des bombes dans des mosquées et commis des meurtres partout sur des marchés arabes, sur des terrasses de café ou même dans des écoles religieuses…
Le problème c’est que personne n’a rien vu !
Aussi comme le juif est passé maître dans l’art du complot, cela doit rester vrai.
Mais vous ne vous rendez pas compte ! Cher Monsieur ! Israël est un pays colonisateur et c’est dramatique.
Oui les juifs, pardon les sionistes, prennent des terres et construisent dessus.
Le plus drôle de cette critique fut en 2011 quand les colonisateurs sionistes donc juifs ont construit des logements à Jérusalem.
Il y eut d’abord une levée de boucliers bien sûr, puis quand les affreux fascistes de droite, oui être à droite, c’est pas bien ça, ont dit que les logements étaient pour les Arabes, plus un mot…
Plus rien même dans Le Monde ou Libé…
C’est le poids des mots qui permet de renverser toute situation.
Ainsi c’est bien un socialiste qui a envoyé les soldats français au casse pipe de l’Afghanistan en 2001, Jospin alors Premier Ministre. Mais quelqu’un qui arriverait aujourd’hui en France parierait sa chemise que c’était Sarkozy.
C’est aussi un socialiste qui vient de déclarer que les femmes étaient du matériel, c’est Strauss-Kahn à Lille lors de son audition par la police.
Les médias se montrent étrangement discrets sur cette comparaison peu flatteuse. Par contre tous, les médias, sont d’accord sur le fait que Sarkozy se « droitise », mot qui n’existe même pas dans la langue française. Ou mieux encore c’est le même Sarkozy qui chasse sur les terres de Le Pen. J’ignorais que Le Pen possédait des terres. Plus c’est gros plus cela passe.
Quant à Marine Le Pen, les médias lui ont collé une étiquette à vie et peu importe ion sont aujourd’hui les vrais fachos, car eux ils ont aussi une étiquette comme « droits de l’hommiste ». Ils sont de gauche, soutiennent les islamistes qui pourtant sont aux antipodes de leur doctrine marxiste et décident qui est bon ou qui est mauvais.
Ce qui est navrant c’est qu’il aura fallu attendre plus de 30 ans pour que des gens commencent à s’en rendre compte.
Le souci, c’est que c’est la même méthode qui est employée pour parler du meurtre d’enfants à Toulouse.
Le souci, c’est que c’est la même propagande qui est utilisée pour stigmatiser les juifs, pardon les sionistes.
J’oubliais une nuance : c’est qu’il existe aussi des juifs antisionistes…
Ainsi quand le RAID va chercher l’assassin islamiste dans son appartement où surarmé il s’est retranché et qu’il tente de tuer des policiers, cela donne : « le présumé coupable s’est défendu contre l’assaut du RAID » (Jean-Pierre Pernaud, journal TF1 du jeudi 22 mars 2012, 13 heures, le plus regardé en France).
« Défendu » en droit cela sous entend qu’il a été attaqué et qu’il est une pauvre victime. D’ailleurs il ne faudra pas attendre longtemps pour voir le vrai visage des médias. Le soir même sur la même chaîne, Laurence Ferrari, au journal de 20 heures, empêchera les responsables de la communauté musulmane et juive de France de s’exprimer. Les deux chefs de communauté en resteront bouche bée… Moi aussi !
Visiblement personne n’a été choqué par cette dialectique dangereuse et nauséabonde.
Pourtant il s’agit de mots qui tuent autant que des armes.
C’est donc normal et naturel et comme on dirait dans le grand monde, c’est l’usage.
Nos experts, observateurs, spécialistes en tous genres viennent déblatérer sur le petit écran pour uniquement servir de caution.
Ils ne savent parfois même pas de quoi il retourne mais ce sont des experts.
Silence dans les rangs !
Lesdits experts et autres spécialistes sont-ils donc tous des ignorants ?
Non bien sûr ce serait leur faire injure.
Bien que beaucoup le soient quand même.
Sur LCI, nos experts bavardent entre eux, c’est le summum sur un plateau d’avoir une discussion d’experts… Ils rappellent avec le présentateur que Sarkozy avait déjà dû régler une affaire de prise d’otages à la maternelle. Et tous de dire : « ah oui ! Quand il était Ministre de l’Intérieur en 1992… »
Pas grave parce que d’abord c’était en 1993, le 13 mai, et que Sarkozy n’était que Secrétaire d’Etat … au Budget !
Personne n’a corrigé.
Alors quoi ? Ils sont partisans et professent leur vérité, celle qui va servir leur cause et pas la réalité dont ils n’ont rien à faire.
Un seul exemple fabuleux : ils nous disent comme d’ailleurs tous les partisans de l’assassin : « Pourquoi la police n’a pas utilisé du gaz pour le neutraliser ? ».
Franchement  pouvez-vous penser un seul instant que si cela était possible, la police ne l’utiliserait pas immédiatement à chaque intervention ?
Nos spécialistes se gardent bien de vous dire deux choses :
1/ l’usage de gaz est interdit en Europe par une directive du Parlement Européen,
2/ l’usage de gaz est hyper dangereux et peut avoir des conséquences sur les utilisateurs.
Les médias et autres experts ou spécialistes le savent pertinemment. Mais le taisent tout autant.
Comme ils savent aussi, pas tous, car trop pris par des mondanités, ils n’ont pas le temps de lire, que les textes du Coran prônent que «  L’heure de la résurrection n’adviendra pas tant que tu ne lutteras pas contre les Juifs ; Le Juif se cachera derrière les pierres et derrière les arbres, Et les pierres et les arbres crieront : Oh, Musulman, serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi : viens et tue-le. »(Hadith) Les islamistes expliquent aussi, et sérieusement, que c’est pour cela qu’Israël a une intense politique de plantage d’arbres…
Je n’y avais pas pensé. Ballot que je suis-je croyais que les arbres étaient plantés à la mémoire des Justes et des Juifs de la Shoah…
Par contre, je n’ai pas encore entendu un média nous en parler de cette théorie à connotation raciale et nazie.
Non les médias préfèrent attaquer les sionistes qui sont des colonisateurs…
Mais de quoi au fait ? De leur propre terre historiquement parlant et c’est bien là où le bât blesse : le seul endroit au monde où l’Histoire n’est pas autorisée c’est justement Israël… qui s’appelait avant Palestine.
Par un de ses savants détours et délires historiques, le monde a accepté l’inacceptable : le meurtre érigé en méthode politique.
Pour utiliser la dialectique ou l’idéologie, je devrais dire en réponse politique. Tuer des enfants est devenu une réponse à un désespoir.
Fallait oser et ils ont oser.
Ce qui semblait totalement improbable après la Seconde Guerre Mondiale, est désormais entré dans notre quotidien.
Pas seulement des juifs d’ailleurs car la méthode de la terreur est à l’œuvre un peu partout.
L’argument faux qui consiste à faire une politique pro islamique pour ne pas subir le terrorisme a volé en éclats en France une nouvelle fois.
Il y a eu l’attentat du métro Saint Michel, celui du drugstore Saint-Germain, la rue Copernic ou la rue des Rosiers et d’autres pour prouver le contraire. Puis il y a eu la révélation de Charlie Hebdo et du Bataclan qui cette fois ne touchait plus les juifs mais tous les Français.
Mais ici en France, la politique s’apparente à des séances d’anesthésies collectives. Rien n’a pu troubler la digestion des français, ni le meurtre, ni les bombes, ni Toulouse pas plus que les assassinés de Munich n’avaient empêché les Jeux de continuer.
Reprenez donc un peu de petits fours, ils sont délicieux.
Que ce soit l’idéologie ou la dialectique, deux sœurs de la pensée unique et inique, elles continuent à propager insidieusement le mal par la terreur.
40 ans déjà !

Pendant quelques jours, on a pu croire, pour les naïfs, que la France avait enfin ouvert les yeux.
Que les associations dites officielles sortaient de leur torpeur et que même le CRIF découvrait enfin l’antisémitisme nouveau (depuis 40 ans quand même) de la gauche.
A peine, les morts enterrés, que tout cela s’est évaporé.
Pourtant l’erreur tragique des Occidentaux à vouloir se croire protégés par je ne sais quel talisman magique est terrifiante.
Croire que les Juifs serviront de bouclier à cette guerre, il faut bien l’appeler ainsi n’en déplaise aux gogos, est une hérésie.
Encore l’histoire qui se répète.
Je l’ai tellement entendu cette phrase « cela ne nous concerne pas » ou « cela n’est pas notre problème » ou mieux « qu’ils (les Juifs) se débrouillent entre eux » et j’en passe des pires.
Toute marque de faiblesse est immédiatement interprétée comme une reculade de l’Occident, donc comme une autorisation à aller plus loin.
C’est simplement une croisade ou Jihad ou Guerre Sainte. La vie ne compte pas.
Surtout celle des autres.

Le mécréant ou « dhimmi » est juste toléré mais pas accepté et il devra tôt ou tard se soumettre pour vivre en sous-homme.
Quelle belle perspective ! C’est ce paramètre fondamental que nos sociétés molles « ultra light » ne peuvent toujours pas admettre.
De Munich à Toulouse, sur la route de la mort, la seule question qui vaille est : mais pourquoi les occidentaux ne comprennent pas ce qui se passe ?
Tous les gestes d’apaisement, tous les gages, toutes les reculades de l’Occident n’ont réussi qu’à faire tuer encore plus d’innocents.
Le fait de se soumettre aux désirs et aux caprices des islamistes n’a pas permis d’éviter les crimes.
Les chiffres sont là, sans états d’âme eux, pour le prouver.
L’antijuif, il faut lui reconnaître cette qualité, a évolué, et s’est transformé en antisioniste, c’est plus neutre ainsi, et beaucoup de juifs souhaitaient oublier leur judéité, cela a permis de faire illusion pendant longtemps et même aujourd’hui, je reste effaré par des gens qui ne comprennent toujours rien et ne comprendront plus jamais.
Je ne suis même pas sûr qu’une fois en djellaba, ils pourront admettre qu’ils se sont toujours trompés. Les mots ont changé mais pas la haine. Souvent à bout d’arguments, l’antijuif, pardon l’antisioniste reproche notre attachement aveugle à Israël qui selon cet ami qui ne nous veut pas du bien est la cause de notre aveuglement.
C’est de  la pure dialectique. « Tu n’es pas juste parce que tu défends sans pouvoir le critiquer Israël ». Quand cette phrase est prononcée c’est que tout a été dit.
Ou celle-là que j’aime beaucoup « si tu n’étais pas juif, tu serais au Front National ».
Tous ces mots sont les mêmes que j’entendais déjà il y a 40 ans.
Rien n’a changé.

Vous verrez que bientôt on pourra heureusement revenir aux fondamentaux et virer le masque.
Il n’y aura plus de sionistes à brocarder mais que des juifs. OUF !
D’ailleurs le sionisme est une doctrine qui a cessé avec l’avènement d’un Etat Juif… Alors que le sionisme en réalité n’existe plus puisque que le sionisme est la doctrine qui voulait une terre nationale, Israël, pour les juifs et que son but a été atteint en 1948.
Mais cela n’est pas gênant, nous ne sommes pas à une contrevérité près, et les antijuifs on su se travestir rapidement en antisionistes.
Double avantage, c’est plus soft et surtout cela ne fait pas raciste.
Il y a même des juifs qui se déclarent ouvertement antisionistes.
C’est dire que les mots sont puissants.
Notre mode de pensée est devenu pervers supprimant toutes frontières entre bien et mal.
Sous prétexte de tout libérer, le monde occidental en est arrivé à s’auto détruire méthodiquement et à accepter l’impensable.
Surtout nous sommes blasés de tout. C’est l’époque « du veau d’or ».
Que ce soit le Quai d’Orsay, la gauche ou l’extrême droite, ils ont un point en commun, ils sont tous antijuifs.
C’est viscéral et irréaliste mais c’est ainsi depuis des siècles.
Parce que la dialectique dans sa splendeur c’est l’évacuation totale de réponses appropriées. La vérité ne compte plus, elle est remplacée par la propagande.
Les femmes arabes commencent à se rendre compte en Tunisie notamment que l’Islam est une contrainte à leur émancipation.

A chacun ses problèmes. La femme arabe retournera vivre au Moyen Age et la femme occidentale voudra parfaire son bronzage sur tout son corps…
Nos médias avec leurs experts et spécialistes en tous genres ne parlent pas trop de ce retour vers le passé.
Idem pour la Turquie, pourtant encore officiellement alliée à l’Occident, dont le Premier Ministre, ancien nazi, massacre allègrement ses kurdes, dans un silence de mort médiatique.
Les mouvements supposés défendre les droits de l’homme sont où ?
Les bateaux pour la paix sont dans quel port ?
Avez-vous vu les musulmans de France manifester leur soutien pour condamner ces crimes ?
On arrive à des situations ubuesques dans cet Occident des mous et des lâches comme de voir des organismes internationaux aux mains des pires dictatures sans que personne ne bronche.
La Syrie d’Assad est même proposée à l’ONU pour prendre un siège aux Droits de l’Homme.
Le paradoxe n’effraie pas notre gauche pourtant à cheval sur les libertés et les droits humains mais que chez les autres.
Comme dirait mon boulanger, on ne peut pas être au four et au moulin.
On ne peut pas à la fois appeler Israël à la retenue et condamner les régimes qui massacrent leurs propres habitants pour un oui ou un non.
L’Eglise si prompte à défendre les pauvres palestiniens se montre étrangement silencieuse quand les islamistes massacrent les chrétiens un peu partout au Moyen Orient ou en Afrique.
Massacres qui sont perpétrés sans distinguo autre que d’être chrétien, donc tout y passe : bébés, enfants, femmes, hommes…
Cette attitude pour le moins étonnante du Vatican me sidère.
Comme d’habitude, c’est aussi cela la dialectique, on a inventé une phrase pour cela : le politiquement correct.
Quand les pauvres et gentils palestiniens, « opprimés » par l’opulence offerte par les méchants occidentaux à coups de subventions énormes payées par les nations, balancent des centaines de roquettes sur les sionistes pas gentils et oppresseurs, c’est bien.
Cela s’appelle aussi faire de la résistance, combattre pour son émancipation ou être héroïque.
Cela est politiquement très correct.
Quand les méchants et réactionnaires sionistes bombardent les sites de lancement desdites  roquettes des braves palestiniens en larme, ce n’est pas bien. Cela s’appelle alors faire la répression, profiter de sa force, terrifier les populations.
Cela est très politiquement incorrect.
Rassurez-vous, même si les israéliens ne se défendaient pas, leurs accusateurs trouveraient de nouveaux arguments pour les condamner.
C’est à y regarder de près un sacré délire.

  UN JOUR, LA NUIT !  

De Munich à Toulouse en passant par Bruxelles, c’est la route de la mort.
Alors qui sont les vrais coupables ?
A propos il faudrait crever l’abcès et oser cette question dérangeante.
Pour moi, aucun doute, ce sont les médias et les politiques qui mentent à longueur de journée.
Les faibles sont ensuite manipulés et peuvent commettre l’irréparable.
L’assassin islamiste de Toulouse et de Montauban s’est pris pour une vedette, se vantant d’avoir mis la France à genoux.
Les médias ont largement diffusé ce genre d’informations.
Rien n’est fait au hasard.
Ne vous y méprenez pas.
C’est de la pure propagande comme savait si bien la faire Hitler, Staline et tous les autres dictateurs.
L’utilisation des mots est toujours la même, rien n’a changé.
La moindre des choses aurait été de ne pas montrer l’assassin islamiste, pas plus que son père et encore moins ces experts de mes deux qui ont expliqué son parcours et son avocat qui l’ont tous dédouané.
Le « présumé coupable » comme dit dans les médias ou « le loup solitaire » genre c’est un dingue, pas d’affolement, sont des mensonges.
Il n’y a pas plusieurs islamismes comme les médias voudraient nous le faire croire en ajoutant un qualificatif, souvent le même d’ailleurs « modéré » à Islam.
Encore un mensonge. (vLire bobards pour jobards 3) C’est inacceptable.
L’Europe de ce point de vue là est une faillite collective totale.
Supprimer les frontières est une faute majeure dans la lutte contre le terrorisme.
Accepter dans un pays soi disant laïque qu’une religion, sous le prétexte que nous ne sommes pas racistes, puisse avoir des passes droits porte le germe de notre propre disparition.
Qu’est-ce que c’est que ces cantines à part, ces piscines municipales réservées comme à Lille ou ces histoires d’examens passés à part ?
La France est un pays laïc. OUI ou NON ?

  UN JOUR, LA NUIT !  

De Munich à Toulouse en passant par Bruxelles ou Paris, c’est la route de la mort.
Rien n’a changé en quarante ans !
Ni l’horreur ni les mentalités.
Contrairement à tous ces spécialistes et autres « babas cool », qui pensent pour la plupart sincèrement que le Monde va s’améliorer et que la paix viendra un jour, un peu comme le messie, je reste persuadé du contraire.
La grande astuce des intellectuels de la gauche antijuive est de toujours maquiller cela sous des propos historiques.
C’est cet antisémitisme viscéral d’une certaine gauche mal pensante qui avait déjà opposé Proudhon à Marx !
Ils savent très bien que personne n’ira vérifier leurs propos.
Ils n’hésitent pas à remonter dans le temps pour user et abuser de ces propos historiques qui sont de parfaites couvertures. Peu importe la véracité, ce qui compte c’est de présenter sa version des faits point final.

Hier c’était Munich et aujourd’hui c’est New York et demain ce sera ailleurs.

Ce qui est grave, c’est la banalisation de l’acte…

Tuer des enfants est un acte de suprême barbarie.
Le monstre que l’on croyait disparu est toujours bien vivant. Il se travestit au gré du moment.
Pareil drame peut arriver partout et vous pourrez alors entendre ce genre de phrase : « nous prendrons les mesures qui s’imposent »…
Malheureusement,  quand j’entends tous ces gens qui retardent d’au moins quarante ans, je me dis que c’est

  UN JOUR, LA NUIT !  

 

Il y a quand même des choses que l’on ne doit pas laisser passer.
Ainsi du discours de « Moi Je » à Toulouse ce dimanche 17 mars 2013 où et là je cite « Le président François Hollande a délivré dimanche 17 mars 2013 à Toulouse un message de compassion et de fermeté contre l’antisémitisme et toutes les formes de terrorisme en France ou au Mali, un an après les crimes de Mohamed Merah sur lesquels il a promis toute la vérité. » C’est véritablement se moquer de TOUS les français car de deux choses l’une soit le Président de la France ne sait rien et c’est très grave soit il sait et c’est encore plus grave.
Mais déclarer comme lui qu’il fera « toute la vérité » c’est ,excusez ce terme, nous prendre pour des vrais cons.
Dès la tuerie de Toulouse j’avais écrit et je cite « Le tueur n’a pas pu agir seul pour commettre pareils crimes » et « de plus comment a-t-il pu avoir cette logistique » en étant sans emploi et quasiment sans ressources ? ».
Et aussi : « Ce qui me semble particulièrement grave après les drames de Montauban et de Toulouse, c’est la banalisation de l’acte lui-même. Il y a déjà des médias qui servent de relais au terrorisme en France et ce sans vergogne. Il y a des politiques de tous bords qui font de même. Le tout dans une indifférence quasi générale. » et je concluais par ceci : »Et l’argument fallacieux du tueur isolé et quasiment commettant ses actes par hasard ne tient absolument pas.
 » Texte reproduit dans de nombreux pays mais nulle part en France bien qu’envoyé aux médias et aussi à pas mal de politiques directement…
C’est insupportable cette loi du silence qui tuera encore et toujours plus…
C’est UN JOUR, LA NUIT !  

« La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait »©.

« Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux »©.

Alexandre Goldfarb

Président fondateur de lObservatoire du MENSONGE

Sans oublier le spectacle lamentable offert sur la chaîne CANAL + qui est devenue CANAL MOINS et que vous pourrez constater sur cette vidéo en septembre 2013 chez CANAL anti juif chez De Caunes http://www.youtube.com/watch?v=iuY3WuMGSRs  ou cliquez ICI

Alexandre Goldfarb

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

######################################################### Staline disait : « La mort d’un homme est une tragédie. La mort d’un million d’hommes est une statistique ».
#########################################################

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

99 réflexions sur “UN JOUR, LA NUIT !

  1. Ping : La mort en promenade – Site d information au franc parler sans langue de bois !!

  2. Ping : La mort en promenade – Observatoire du MENSONGE

  3. Gérard COUTANT

    Ce sera la valise ou le cercueil, en réalité c’est déjà cela, pourquoi ? Des zones de non droit sont en place dans divers villes de France. et rien ne fait pour éviter ça par le pouvoir en place…
    Il me plaît de rappeler que tous les écrits parut sous la plume de l’Observatoire du Mensonge sont bien entendu réels, je faisais la remarque dans l’un de mes commentaires que les articles déjà parus depuis un an, voir deux et même trois ans et plus, n’ont pris aucune ride…j’admire la prestance et le courage de Alexandre Goldfarb, pour sa clairvoyance dans la vie politique de la France….

    Enfin, une citation qui me fait gerber, qui vient directement du premier des sinistres :
    « L’islam a toute sa place en Europe ? C’est un grand défi des années qui viennent : faire la démonstration que l’islam est totalement compatible avec la démocratie, avec la République, avec l’égalité des hommes et des femmes, avec le dialogue. » Manuel Valls …Mayotte 13 juin 2015
    Question : QUE PENSER DE CETTE CITATION ????

    J'aime

  4. Ping : MOURIR à Paris | Neuilly Propre

  5. Ping : Mourir à Paris | SITE D INFORMATIONS ET DE SOUTIEN EN ATTENDANT NICOLAS SARKOZY 2017

  6. Ping : Mourir à Paris | Observatoire du MENSONGE

  7. Dorothée Marchal

    Quel article ! Tout est dit avec justesse et émotion. Je suis restée quelques minutes à réfléchir après cette lecture qui aussi m’z fait fait froid dans le dos. Sommes-nous encore des humains à la lueur des drames horribles vécus. Je félicite l’auteur qui a fait un écrit très fort.

    J'aime

  8. Ping : La marche des amnésiques | Observatoire du MENSONGE

  9. Ping : Lettre d’un indigné | Observatoire du MENSONGE

  10. Ping : Aux larmes citoyens ! | Observatoire du MENSONGE

  11. Ping : La vérité cachée sur la Sécu… | Observatoire du MENSONGE

  12. Ping : Souvenez-vous ! | Observatoire du MENSONGE

  13. Ping : Quand le gouvernement déraille… | Observatoire du MENSONGE

  14. Ping : Ni père ni mère… | Observatoire du MENSONGE

  15. Ping : Voeux UFF | Observatoire du MENSONGE

  16. Ping : Le silence règne | Observatoire du MENSONGE

    1. Simon de Lille

      Un article puissant et qui ne laisse pas indifférent. Bravo à cet observatoire qui joue dans la cour des grands et mérite sa place.

      J'aime

  17. Ping : Incompétence | Observatoire du MENSONGE

  18. Ping : A la gare des cons | Observatoire du MENSONGE

  19. Ping : Explosion de la délinquance… | Observatoire du MENSONGE

  20. Ping : Départ Dieu | Observatoire du MENSONGE

  21. Ping : Lettre à Pujadas | Observatoire du MENSONGE

  22. Ping : Au fil des jours | Observatoire du MENSONGE

  23. Ping : Hollande : quand le masque tombe | Observatoire du MENSONGE

  24. Ping : Hypocrisie et mensonges des socialistes | Observatoire du MENSONGE

  25. Ping : La résistance c’est maintenant | Observatoire du MENSONGE

  26. Ping : Il est clair comme Anne Saint-Clair Obscur | Observatoire du MENSONGE

  27. Ping : Pas d’accord ! | Observatoire du MENSONGE

  28. Ping : Une gauche à la dérive | Observatoire du MENSONGE

  29. Ping : La cigale et la fourmi, version 2012. | Observatoire du MENSONGE

  30. Ping : La Du Flop | Observatoire du MENSONGE

  31. Ping : Mariage pour tous : on perd les pédales | Observatoire du MENSONGE

  32. Ping : MISS PARANOIA | Observatoire du MENSONGE

  33. Ping : Aucune vision stratégique | Observatoire du MENSONGE

  34. Ping : Une bombe économique | Observatoire du MENSONGE

  35. Ping : UN PEU D’AMOUR | Observatoire du MENSONGE

  36. Ping : Adieu liberté… | Observatoire du MENSONGE

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s