Les boulets de la République 6


Par Jean-Marie PIERI

Obs 1er

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

jailbird-154564_640

   LES BOULETS DE LA REPUBLIQUE 6   

Par Jean-Marie Pieri

Pamphlet inspiré par la fable de Pierre Loüys, Les aventures du roi Pausole.

« Son défaut de caractère… était une irrésolution exemplaire et générale … elle seule donnait par contraste une sensualité supérieure à la paix de ses fainéantises »…

chapitre 6

MYSTERE DE L’INTERIEUR.

Parlons vrai tant que c’est possible, il n’y a pas que les politiques qui jouent la comédie de la désinformation, le citoyen lambda se complaît dans sa souille originelle de normale lâcheté et il grogne mais laisse faire comme le goret avide de sa pitance pas assez vite, ni assez bien servie!!

Alors rien d’étonnant à voir le politique courir comme un forcené après la gamelle si onctueuse et si bien remplie! Qui doit montrer l’exemple: le peuple ou le politique? Question cruciale n’a-t-on pas les dirigeants que l’on mérite!!

Chacun de ces tartuffes obèses et aveugles, y va de sa petite phrase bien mijotée, de sa petite rodomontade acidulée du style: « tout va bien… ne vous inquiétez-pas… nous ne permettrons pas… l’état défendra ses administrés… force restera à la loi, les coupables seront retrouvés, appréhendés et condamnés »…

Devant l’aggravation du danger, la compagnie des sots monte au créneau car la belle mécanique médiatique s’emballe et le barrage de la diversion prend l’eau, on patauge dans la semoule. Mais le mensonge froid et obscène prospère.

Ces « déséquilibrés », ces « loups solitaires » adeptes d’une idéologie criminelle et vindicative deviennent chaque jour plus nombreux, plus virulents et honte suprême ils n’assassinent plus en catimini à pétaouchnok, mais dans nos campagnes ce qui fait franchement désordre.

Devant l’émoi suscité la nomenklatura rose commence à parler du bout des lèvres de « guerre de civilisation », d’affrontements et de violences inadmissibles dès que le problème concerne nos pays civilisés. Mais « cachez ce sein que je ne saurais voir » nous attendons des actes concrets!

D’intenses réunions et d’interminables palabres au sérail des eunuques indignes « à vomir », ces mises en scène et ne donnent rien sur les problèmes évoqués, n’aboutissent à rien. Si… du vent dont on gonfle les outres!

Stérilité et indécision sont les maîtres mots (maux) (faux) car peut-on lutter efficacement contre un adversaire que l’on n’ose même pas nommer, ni désigner ouvertement!!

Lâcheté et faux-semblants d’une élite de bélitres (élus félons ondoyants et hypocrites), qui inaugure à tour de bras et facilite la construction de nouveaux édifices religieux, détruit les anciens.

Nouvelle croyance de la peur et soumission à la tyrannie en devenir, tout faire pour ne pas indisposer ceux qui sont en délicatesse avec la loi, refus des traditions et de l’histoire, en un mot vive la collaboration comme en l’an quarante!

Quelle déception d’encourager celui qui détruit, pille et ruine le lieu de l’histoire, l’édifice commun de notre mémoire, au lieu de construire et de fortifier.

L’ennemi jubile et se réjouit de notre défaite prochaine, il va même jusqu’à défier les structures de l’état à l’intérieur comme à l’extérieur.

Ainsi s’effondrent les civilisations quand on ne les défend pas, la repentance des esclaves est mauvaise conseillère, une culpabilisation outrancière, ce poison savamment distillé nous tue à petit feu! L’incendie couve, quel gâchis!

SIXIEME BOULET.
Vous serez roses et morts
L’histoire se répète
Et vous n’avez pas tort
Le peuple n’est pas bête
Qui sent la trahison
La valse des fripons.

Ironie de l’histoire
Un peuple sans mémoire
Rejette son élite
Qui fuit et facilite
L’odieuse tyrannie
Qui doit être bannie.

Le mystère intérieur
Décrète l’inférieur
Affirmant le mensonge
Au plus profond du songe
Et ce qui vous attend
C’est bien la fin des temps!

Voilà tout ce délire
Ne prête pas à rire
Il faut tirer un trait
Dénoncer ce forfait
Défendre la culture
Chasser la pourriture.

Le pays du courage
Voit monter avec rage
Le relief d’un festin
Où se joue son destin
Esprit de liberté!
Esprit d’égalité!

Jean-Marie Pieri

pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

group-413973_640 - copie 3

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit.  Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentLe Veau et le Cochon

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : Les contes de l’étable

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini. Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

OU

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don → Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Publicités

3 commentaires

  1. Très vrai et excellent… comme d’habitude…!

    On se sent impuissant devant autant de mensonges, d’incapacité de la part de ceux qui sont payés très grassement mais en fait… pour RIEN, puisqu’ils ne font rien de bien si ce n’est collaborer avec ceux qui nous anéantiront.
    Et pour tout ça, il faut être diplômé de l’ENA…
    ça fait peur!
    Le seul domaine où ils sont bons… c’est dans celui de la collaboration et encore une fois,… la preuve est faite…!

    Une question : toutes les armes sont-elles prohibées dans ce pays ?
    Et pour la légitime défense, avec quelle arme peut-on se défendre ?
    Ah la légitime défense n’existe plus ?!
    Il faut prouver qu’on était en état de légitime défense…! et ça dépend de quoi ?
    De l’agresseur ?
    Si vous avez le nez cassé, les jambes en huit morceaux, les deux yeux au beurre noir, votre femme a été violée, votre fille aussi…
    Bon ce n’est pas un cas de légitime défense ?
    Eh non, ce n’est pas un cas de légitime défense, la preuve, vous êtes toujours vivant, vous le tueur fallait pas vous défendre pour avoir raison, il fallait vous laisser tuer…!

    Sérieusement lorsque ça va devenir vraiment très grave, (ça l’est déjà, mais le pire reste à venir…), comment va-t’on faire ? car on ne pourra pas compter sur ces « Zélites » exactement comme en 1940, qui seraient juste capables de laisser leur chaussures sur place pour se sauver encore plus vite!!! (cette image me rappelle quelque chose en l’écrivant : ceux qui ont connu comme moi la guerre des 6 jours en 1967…
    Bien à vous.

    J'aime

    1. Je partage tout à fait votre analyse Janine ce sont bien des collabos qui sont nos élus !!! Ils se font élire avec des promesses qu’ils ne tiennent jamais et ils nous trompent ensuite.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s