Conseil aux politiques


Par Maxime Tandonnet

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

   Conseils aux politiques   

Par Maxime Tandonnet

Capture d’écran 2015-11-01 à 16.30.15

Hier soir, nous avions un dîner à la maison, après ce fabuleux moment de sport planétaire que fut la finale historique de la coupe du monde de rugby, Nouvelle-Zélande/Australie – l’un des plus beaux matchs internationaux que je n’aie jamais vu.
Nous avions pour convives des personnes de tout bord, de droite, de gauche, du privé de la fonction publique, voire même de toutes les religions. Autrefois, les dîners donnaient lieu à des discussions courtoises, mais vives qui parfois dégénéraient…
Désormais, rien de tel, tout le monde était parfaitement d’accord sur tout, notamment l’invraisemblable discrédit de l’univers politique.
Il est vrai que la vie publique atteint des sommets dans l’absurdité, le mépris et la désinvolture.
Ainsi, le mois dernier, la gauche socialiste en appelait à une mobilisation contre le « bloc réactionnaire » composé de « la droite et de l’extrême droite ».
Maintenant, elle réclame un « Front républicain » contre « l’extrême droite ».
Où est la cohérence?
Jamais dans l’histoire on ne s’est autant moqué du monde.
Le niveau atteint dans la moquerie est sans précédent. Cette attitude provient de l’éternel défaut de la part des élites nationales, médiatisées qui consiste à prendre les autres pour des imbéciles que l’on peut manipuler sans limite.

Les ficelles de la manipulation sont grossières:
1/ sur-personnalisation des enjeux, autour de la lutte entre quatre ou cinq géants médiatiques en course pour l’Elysée,
2/ obsession de la table rase et de l’oubli du passé – les bilans, les provocations salaces, les fautes qui ont mis le pays à genou-,
3/ fuite dans l’émotionnel et l’anecdotique au détriment de la raison et de la politique des réalités,
4/ exacerbation des haines sectaires pour faire oublier le néant des idées.
Attention, je parle ici des vedettes médiatisées de la politique nationale, pas des maires, des parlementaires discrets, des élus qui s’investissent corps et âme pour leur région ou leur ville.

Une priorité absolue: cesser de prendre les gens pour des crétins (cette fois-ci, je resterai poli jusqu’au bout de ce billet!).
Si j’étais un responsable public, je prendrais acte de la désintégration de la vie politique nationale, se traduisant par une poussée vertigineuse de l’abstentionnisme comme du vote extrémiste, un climat de dégoût généralisé envers la politique nationale dont toutes les enquêtes d’opinion font état.
J’en appellerai à l’organisation d’Etats généraux de la refondation de la vie publique nationale et de la démocratie, qui réuniraient les forces vives du pays, les élus locaux, les chefs d’entreprise, le monde associatif, des représentants élus des salariés du privé comme du public. Ils se tiendraient pendant l’hiver 2016, dans un cadre a-politique, neutre sur le plan idéologique, à l’abri de toute récupération.
Préparés par un comité de Sages indépendants (juristes, scientifiques, historiens sans engagement idéologique), ils s’organiseraient en ateliers portant sur des sujets précis relatifs à l’avenir de la gouvernance française: le rôle et la place de la représentation nationale, l’équilibre et la définitions des rôles entre le chef de l’Etat et le Premier ministre, le référendum d’initiative populaire, la démocratie directe, la question fondamentale du pouvoir croissant des juridictions non élues (Conseil constitutionnel), la réforme des institutions européennes.
Ces travaux seraient motivés par un seul objectif: sortir le pays de 40 ans d’impuissance publique, d’alternance en alternance, qui le conduisent dans le mur et le déclin.
Alors pourquoi cette idée de bon sens, non pas une solution miracle mais l’amorce d’une prise de conscience, ne verra-t-elle probablement jamais le jour?
Pour une raison simple et tragique: ce n’est pas l’intérêt de la France qui éclaire leur horizon mais le ballet des ambitions personnelles…

 Maxime Tandonnet

  Maxime Tandonnet

    Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
<Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Les Valeurs d’abord c’est OUI !

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’article à lire absolument

La parole dispense de l’acte©

L’article le plus lu : La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

     Suivez Observatoire du MENSONGE !
Publicités

Une réflexion sur “Conseil aux politiques

  1. Janine

    Eh oui Monsieur Tandonnet, il y a des solutions… mais pour ce qui est de prendre les décisions qui s’imposent ces représentants du peuple ne nous représentent plus du tout !!!

    La politique a toujours été le jeu du Pouvoir et de l’Argent et ça finit par devenir un cercle vicieux: toujours plus de Pouvoir et toujours plus d’argent et c’est tout ce qui compte !

    Avant il n’y avait pas d’élus puisque l’élu l’était à la naissance : fils ou fille du roi, de l’empereur ou du Chef de tribu en place.
    On ne demandait pas au peuple de réfléchir, mais, d’obéir.
    Puis petit à petit, le peuple a commencé à comprendre qu’il y avait une injustice et qu’il fallait peut être qu’il se rebelle en voyant comment l’aristocratie dépensait l’argent du peuple en poussant les choses très loin puisque le peuple n’ayant finalement plus rien à manger, le peuple de France a fait « sa » Révolution, révolution célèbre dans le monde entier, car aucun autre peuple n’avait osé pousser aussi loin « le bouchon »… la guillotine et tout ce qui en a résulté de bien et d’horreurs, il faut bien le reconnaître. Certains diront on ne fait pas d’omelettes sans casser d’oeufs, mais comme tout déclenchement révolutionnaire, on sait où ça commence, mais on ne sait jamais comment ça finira!!! Le pire étant que, le peuple s’est fait voler sa révolution par les Bourgeois qui ont pris la suite des aristocrates. J’abrège bien entendu.

    Ce qui se passe à notre époque, et d’après tout ce que j’ai pu apprendre et lire sur le avant et le après 1789…, il y a une certaine similarité concernant la façon dont nos gouvernements se comportent avec le peuple. On dirait que tout est fait pour pousser le peuple dans ses derniers retranchements !
    Toujours plus d’impôts et de taxes…
    Toujours plus de chômeurs…
    Le locataire actuel de l’Elysée qui est outré et déclare aux Autrichiens de ne pas fermer leurs frontières aux migrants…
    Et pour l’instant, que fait le peuple ?
    Rien, il courbe l’échine, le peuple en a marre, il désespère, mais à part en coulisse, entre amis ou en famille, la vie continue tant que les gens sont vivants…
    Jusqu’à quand ?
    Cela me rappelle mai 68. Comment cela avait-il commencé, qu’est-ce qui s’était passé pour que tout à coup cette révolte partie des ouvriers s’est tout à coup communiqué aux étudiants et ce fut soudain comme une bombe qui n’en finissait plus d’exploser !
    Les gens cherchaient l’affrontement, je le sais parce que je l’ai vécu.
    Le peuple s’était soudain réveillé de sa torpeur dans laquelle il vivait depuis des décennies, après avoir subi 2 guerres mondiales, avec des millions de morts, le peuple n’en pouvait plus et il était prêt à aller jusqu’au bout… le peuple se battait, mais cela se passait entre le peuple et la Police et la gendarmerie.
    En fait à l’époque, il était temps que ça s’arrête, car l’armée était dans toutes les casernes autour de Paris prête à intervenir et chaque militaire avait reçu une mitraillette et beaucoup de munitions si l’ordre était donné…
    A l’époque un film venait de sortir dont le titre était : « Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ».
    Ce qui fit dire à De Gaulle concernant les émeutiers :  » il ne faut pas prendre les canards sauvages pour des enfants du bon Dieu »

    Cette époque-là est bien révolue et je dirai malheureusement.
    Aujourd’hui… la grave question qui me taraude est : « où en sommes-nous dans notre pays et où allons-nous »?
    La démocratie est en train de mourir, si toutefois elle n’est pas morte.
    La dictature s’installe bien malgré nous petit à petit, et pourtant peu de personnes s’en rendent réellement compte…!
    Il y a beaucoup et surtout, beaucoup trop de personnes sans emploi.
    Enormément de personnes sont sans domicile fixe, dont de plus en plus de retraités en couple qui vivent à la rue…
    Nous subissons une invasion telle que personne ne sait quand est-ce que ça s’arrêtera, puisque toujours le locataire de l’Elysée veut accueillir absolument tous ceux qui voudront venir…
    On est pas sorti de l’auberge…!
    Et le plus grave étant que, parmi ces envahisseurs, beaucoup d’éléments extrêmement dangereux, tout le monde en est conscient, mais tout le monde laisse faire.
    Outre les hommes politiques Français, qui sont en surnombre, nous avons en plus les hommes politiques Européens, qui nous coûtent très chers et qui ne servent à rien, sinon, ça se saurait…
    Les hommes politiques s’enrichissent régulièrement sur le dos du peuple, comme savaient si bien le faire les aristocrates.
    La justice ne sait plus rendre la justice et est devenue une immense injustice.
    Nous avions un système de santé qui était un modèle dans le monde entier… qu’en est-il à présent ? Les Français en France ne sont considérés que comme bons à payer pour tout le monde, mais surtout nous devrons désormais commencer par oublier de nous soigner, tout en payant pour tout le monde et principalement pour ceux qui ne paient rien, n’ont jamais payés et ne paieront jamais rien, mais que l’on paie parce que c’est ainsi que nos hommes politiques en ont décidé.
    Nous sommes en train de perdre tous nos droits et tout ce, pour quoi nos grands parents et nos arrières grands parents se sont battus en 1936 !

    Et il y en aurait encore beaucoup de choses à relever, mais celles-ci sont les plus grosses…
    Que dire, que faire, comment faire ???
    Devons-nous continuer à courber l’échine sans réagir ?
    Réagirons-nous finalement ? et quand ? et surtout avant qu’il ne soit trop tard…
    N’est-il pas déjà trop tard???

    Alors que l’on y croit ou pas, les prophéties nous ramènent dans ce qui se passe actuellement et qui dans plusieurs d’entre elles, ce qui se passe est décrit… qu’on le veuille ou pas !
    Ce n’est pas une question de croyance ou non, mais qui sauvera ce monde devenu fou ?
    Qui détournera ce monde de la spirale dans laquelle il se trouve ?
    Pourtant le seul qui devrait le faire est le peuple, car comme d’habitude dans ces histoires c’est celui qui a le plus à perdre… !
    Bien à vous.

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s