Francisation et immigration


Par Pierre Arrault

LOGO OBS

Premier site d’opposition en France

Vous aimez : alors suivez-nous !

TRIBUNE - copie
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

reformes

FRANCISATION et IMMIGRATION

Par Pierre Arrault

Note préalable : Cet article a commencé à être écrit plusieurs jours avant les massacres du 13 Novembre.

L’immigration consiste à l’entrée provisoire (titre de séjour, visa) ou définitive dans un état, de personnes étrangères pour y séjourner ou s’y installer. Les raisons de l’immigration sont diverses :

Politiques, Économiques, Professionnelles, Familiales, Personnelles, Fiscales, Sécuritaires,…

Pour les États, l’immigration permet de combler une natalité déficiente ou d’assurer un potentiel de main-d’œuvre en quantité ou qualité. Toutefois, l’immigration illégale demeure une invasion rampante ou massive dans le pays d’arrivée qui doit donc contrôler et maîtriser ces flux migratoires.

Dans une période socialiste de régression, (depuis Mitterrand), notre président actuel cherche désespérément à augmenter le nombre d’électeurs qui pourrait lui être favorable en voulant donner le droit de vote aux étrangers non communautaires. C’est une façon déguisée de leur donner la nationalité française, constitutionnellement obligatoire pour pouvoir voter. Si on ne fait rien, il trouvera bien, le bougre, le moyen d’arriver à ses fins (Attention au véritable contenu du Référendum proposé !)

Monsieur Valls vient de déclarer qu’il fera tout (jusqu’au crime politique ?) pour que le FN n’ait aucune présidence de région aux prochaines élections, pour cela il a multiplié le nombre de naturalisations, autre façon de donner le droit de vote aux ex-étrangers pour toutes les élections. C’est donc laisser, et même favoriser l’invasion rampante puis massive de populations essentiellement maghrébines et africaines de religion musulmane surtout. La dernière façon, oh combien discrète !, mais avec la complicité active de l’Union Européenne est, par soumission de nos péteux gouvernementaux, d’avoir souscrit aux quotas d’immigrés imposés par pays. Mais il en rajoute une louche avec Valls, le PS, ses complices, et quelques électrons libres d’autres partis, en imposant à telle ou telle commune de la France profonde d’accueillir des familles de ‘’migrants’’. Il compose un véritable maillage d’occupation totale de notre patrie.

Exemple : Un congrès islamiste au cœur de l’Auvergne ! (9 mai 2015) Voir :

Aucun commentaire de la presse, de la radio et de la télévision…
Aucune protestation émanant de nos partis politiques…

islam

Qui a autorisé de créer un parti des musulmans de France (PMF) ? » Et non des Musulmans Français, ce qui serait autre chose de plus logique et surtout de plus patriotique. De toute façon ils voteront ni droite ni gauche, ils voteront ethnique et islamique !

« Leur logo est un drapeau français sur lequel apparaît nettement une femme voilée. L’utilisation de tels symboles n’est jamais anodine et nous voyons bien là que la question du voile islamique est, avant tout, une revendication politique renvoyant à une volonté de prosélytisme.
Nouvelle manifestation à Paris, Mais la presse n’en a pas parlé !
Nous aurions pu admirer les pancartes et banderoles, qui n’ont rien d’artisanal, du PMF (Parti Musulman de France), et cela ne fait que commencer pour la prise du pouvoir politique de notre pays, (le leur, maintenant disent-ils, comme en Belgique) au cours de la Manifestation autorisée, place de la République à Paris ! »

La trahison collective est manifeste et risque fort de se traduire par une guerre civile de religion et de civilisation (hélas déjà en cours).
La loi SRU prévoit un minimum de construction de logements sociaux (HLM) pour les affecter aux français aux revenus modestes. Cela paraît normal, mais alors pourquoi loge-t-on déjà gratuitement, aux frais du contribuable, des émigrés, dont des clandestins, et que certains logements sociaux leur sont attribués de préférence aux citoyens qui travaillent et payent des impôts. Les socialistes tombent vraiment sur la tête.
Une chose est certaine, ce n’est pas le président, ni les partis politiques de gauche, (ou même de droite si l’on peut dire) qui fermeront les frontières et enverront au diable le traité de Schengen (malgré la prolongation à trois mois de l’état d’urgence).
Des mesures fermes et qui feront hurler au fascisme sont à prendre : par exemples,
– Suppression du regroupement familial ;
– Aucune prestation sociale réglée sans condition d’un minimum de présence en France (trois ou cinq ans par exemple) avec titre de travail et cotisations sociales versées ;
– Accès payant (forfait minimum) aux urgences et aux soins médicaux : suppression de l’AME
– Retour au pays d’origine pour toute la famille, avec arrêt de toute prestation sociale, dès qu’un membre de la famille a commis crime ou délit (à préciser) ;
– Paiement d’un forfait journalier, par le prisonnier ou sa famille, pour toute période d’emprisonnement (mesure applicable également aux français). Cela se fait déjà en Europe, dans des pays nordiques ;
– Expulsion de toute la famille pour polygamie déguisée mais réelle ou excision,…
– Expulsion effective de tout délinquant non français et de tout clandestin donc ceux déboutés du droit d’asile ;
– Expulsion des imams radicaux et de ceux qui ne parlent pas couramment français
– Arrêt de la naturalisation automatique par ‘droit du sol’ ;
– Déchéance de la nationalité et expulsion pour agression sexuelle,…
– Remigration, exil, bannissement,…
– Obligation d’une tenue vestimentaire conforme à notre culture sous peine d’expulsion pour port de voile et autres accessoires religieux – à noter à ce propos : l’islam prétendu modéré et majoritaire agit fréquemment pour imposer la viande halal dans les cantines scolaires, la présence de femmes voilées lors des sorties scolaires, le retrait des crèches de Noël en public, l’arrêt des Marchés de Noël, le port du niqab malgré la loi, etc… et tout cela avec l’approbation effective des autorités nationales, de peur de heurter certaines sensibilités ! Dans quelques années sous la pression des radicaux, ils exigeront et imposeront, vu leur nombre croissant, l’application stricte du coran et de la charia ! ;
– Interdiction du commerce de viande halal hors de boucheries spécialisées et de l’abattage rituel des animaux correspondants ; cela éviterait la dime prélevée par Kg de bête abattue pour financer le port du voile en particulier….
Toutes ces mesures sont bien sûr à approfondir rapidement compte tenu des dramatiques évènements du 13/11/2015, bien marqués d’un islamisme conquérant et sauvage.
Rappelons à nos politiciens de tous bords que des gouvernements socialistes français des années1930 à 1936 ont fait retourner et/ou expulsé de l’ordre de 130000 émigrés polonais suite à la crise de 1929.
Depuis la fin de la guerre d’Algérie, entamée par un gouvernement socialiste, la politique française, vis-à-vis de l’immigration, n’a été qu’une suite de mesures inadaptées et même suicidaires pour la France, et on continue avec majoration des entrées et donc des risques de troubles sociaux graves (attentats !).

INTEGRATION

Dès les accords d’Evian signés et pour protéger cette population, la France a décidé d’accueillir et d’intégrer les harkis et leur famille (pour ceux qui ont réussi à échapper à la vindicte du FLN). Mais elle les a plutôt parqués (abandonnés) dans des camps, drôle solution d’intégration ! Cette population s’est effectivement plutôt bien ‘’intégrée’’, mais avec un certain ressentiment et rancune dus au rejet de la part des français de souche.
Ce ressentiment s’est considérablement accru avec la deuxième et troisième génération, d’autant que le flot d’immigrés algériens (et d’autres anciennes colonies) a largement continué, amenant la haine de la France et des français, qui a été confortée par la Repentance du pouvoir (Reniement et trahison de notre Histoire). Les manifestations anti-françaises sont fréquentes et même le drapeau algérien a été fortement montré le soir-même de l’élection de Hollande ! On ne compte plus le nombre de drapeaux français brûlés et piétinés, de chansons et manifestations haineuses et anti-françaises qui ne sont pas interdites et/ou sanctionnées, tandis que le moindre propos contre les maghrébins ou musulmans !… Attention à la sensibilité de certaines populations !
Le constat est terrible : on n’intègre pas une population hostile qui ne cherche visiblement pas à se fondre dans la population en place, c’est pourtant à la population qui entre dans un pays à S’intégrer, c’est-à-dire à accepter les us et coutumes des accueillants. Refuser de s’intégrer, c’est du communitarisme. C’est une population avec une culture différente des us et coutumes du pays d’accueil (!) qui, pour ne pas être intégrée (phagocytée), se regroupe avec ceux qui ont même culture, langue et religion. Or on constate tous les jours qu’ils émigrent pour bénéficier en plus des largesses sociales du pays d’accueil, et la France est championne en la matière au détriment des français qui se taisent ! Le regroupement familial a été l’accélérateur de l’invasion de plus en plus massive (colonisation déguisée), car les autorités n’ont pas mis le holà aux flux migratoires ni les moyens pour stopper la polygamie, source de prestations sociales supplémentaires sans travail.
L’intégration, phénomène normal de groupe, est, de fait, facteur de rejets, donc source de discriminations et de conflits sociaux-culturels. L’afflux constant de populations qui ne veulent pas s’intégrer, c’est comme une bombe atomique qui explose lorsque la masse critique est atteinte. Nous n’en sommes peut-être pas très loin. Le 13/11 en est la preuve !

ASSIMILATION

Si la méthode Intégration globale n’a pas donné de bons résultats et n’en donne toujours pas, malgré les nombreux efforts des associations et des gouvernements successifs, on a essayé l’Assimilation.
Au niveau d’un ou de quelques individus qui entrent dans un groupe social, pour survivre, ceux-ci sont contraints de faire comme les autres et sont donc, petit à petit, assimilés dans le groupe : l’exemple le plus commun est celui du mariage où chacun des époux doit modifier certaines des pratiques de sa famille d’origine pour accepter et faire siennes finalement celles de son conjoint. Ceci ne veut pas dire qu’il n’y a pas de conflits familiaux, par exemple sur l’éducation des enfants.
Mais si on regarde l’histoire de France, celle-ci s’est faite au cours des siècles par l’assimilation de populations diverses arrivées sur le territoire actuel, soit par mini-invasions, soit par des annexions de territoires dues aux alliances des familles gouvernantes. Il reste encore des traces de cette diversité d’origines : langues et patois régionaux, traditions régionales, etc. Ceci veut dire que l’assimilation d’une population est longue et ne peut être résolue ou entamée si la population entrante est trop nombreuse et déjà hostile au pays d’accueil : il s’agit alors d’une invasion. C’est à la fois la conquête d’un territoire, le remplacement et la soumission, par coercition, de la population en place. C’est exactement la situation de notre pays avec l’islam (et la complicité et trahison aveugles de nos gouvernants). Le Maghreb colonise la France !

NATIONALITE FRANÇAISE

La nationalité française est constituée par l’état d’un individu (citoyen) qui dispose de tous les droits et devoirs prévus par la Constitution et les lois françaises. Elle est d’origine (de souche) pour ceux qui sont nés de parents français.
Mais elle peut aussi être acquise après la naissance :
– de plein droit : application du droit du sol à la majorité sous conditions de résidence continue en France de cinq ans
– par déclaration : après mariage avec un(e) français(e). Cette procédure donne malheureusement lieu à des abus : mariages blancs.
– par naturalisation : décision du pouvoir public par décret du premier ministre sur proposition du ministre chargé des naturalisations.

NATURALISATION

: Pour pouvoir être naturalisé français il faut le demander et
– être âgé de plus de 18 ans,
– résider en France depuis plus de cinq ans, ne pas avoir été condamné à certaines peines,
– justifier de son ‘’ASSIMILATION’’ véritable à la communauté française, connaissance de la langue française suffisante, appréciée au cours d’un entretien avec une commission citoyenne d’assimilation, présidée par le préfet, ou son représentant, et de deux personnalités.
La naturalisation française n’est jamais un droit, même si les conditions générales sont remplies. C’est l’administration qui décide et peut la refuser. Selon l’association France Terre d’Asile (FTA), environ 44% des immigrés vivant en France ont été naturalisés en moyenne après 14 ans de résidence sur le sol français.
Malgré la longueur des formalités et conditions à réaliser et remplir, une fois constatée l’assimilation à la culture et aux valeurs française, le postulant doit signer la charte des droits et devoirs du citoyen français.

Je me permets de rappeler cette charte que nombre de français ‘’de souche’’ n’ont pas signée et ne connaissent donc pas.

CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DU CITOYEN FRANÇAIS

En application de l’article 21-24 du code civil, la présente charte rappelle les principes et valeurs essentiels de la République et énonce les droits et devoirs du citoyen, résultant de la Constitution ou de la loi.
Principes, valeurs et symboles de la République française
Le peuple français se reconnaît dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 et dans les principes démocratiques hérités de son histoire.
Il respecte les symboles républicains.
L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
L’hymne national est La Marseillaise.
La devise de la République est  » Liberté, Egalité, Fraternité « .
La fête nationale est le 14 juillet.
 » Marianne  » est la représentation symbolique de la République.
La langue de la République est le français.
La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale dont les principes sont fixés par la Constitution du 4 octobre 1958.
Indivisible : la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants élus et par la voie du référendum. Aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’en attribuer l’exercice.
Laïque : la République assure la liberté de conscience. Elle respecte toutes les croyances.
Chacun est libre de croire, de ne pas croire, de changer de religion. La République garantit le libre exercice des cultes mais n’en reconnaît, n’en salarie ni n’en subventionne aucun. L’Etat et les religions sont séparés.
Démocratique : le principe de la République est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Direct ou indirect, le suffrage est toujours universel, égal et secret. La loi étant l’expression de la volonté générale, tout citoyen doit la respecter.
Nul ne peut être contraint à faire ce que la loi n’ordonne pas. Rendue au nom du peuple français, la justice est indépendante. La force publique garantit le respect de la loi et des décisions de justice.
Sociale : la Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.
La République garantit à tous la sécurité des personnes et des biens.
La République participe à l’Union européenne constituée d’Etats qui ont choisi librement d’exercer en commun certaines de leurs compétences.
Les droits et les devoirs du citoyen français
Tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables. Sur le territoire de la République, ces droits sont garantis à chacun et chacun a le devoir de les respecter. A la qualité de citoyen français s’attachent en outre des droits et devoirs particuliers, tels que le droit de participer à l’élection des représentants du peuple et le devoir de concourir à la défense nationale ou de participer aux jurys d’assises.
Liberté
Les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en droits.
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.
Le respect dû à la personne interdit toute atteinte à sa dignité. Le corps humain est inviolable.
Nul ne peut être inquiété pour ses opinions pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public. Tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas prévus par la loi.
Chacun a droit au respect de sa vie privée.
Nul ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas et dans les formes déterminés par la loi. Chacun est présumé innocent tant qu’il n’a pas été jugé coupable.
Chacun a la liberté de créer une association ou de participer à celles de son choix. Il peut adhérer librement aux partis ou groupements politiques et défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale.
Tout citoyen français âgé de dix-huit ans et jouissant de ses droits civiques est électeur.
Chaque citoyen ayant la qualité d’électeur peut faire acte de candidature dans les conditions prévues par la loi. Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique.
Chacun a droit au respect des biens dont il a la propriété.
Egalité
Tous les citoyens sont égaux devant la loi, sans distinction de sexe, d’origine, de race ou de religion. La loi est la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse.
L’homme et la femme ont dans tous les domaines les mêmes droits.
La République favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales.
Chacun des conjoints peut librement exercer une profession, percevoir ses revenus et en disposer comme il l’entend après avoir contribué aux charges communes.
Les parents exercent en commun l’autorité parentale. Ils pourvoient à l’éducation des enfants et préparent leur avenir.
L’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes jusqu’à seize ans.
L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat.
Les citoyens français étant égaux, ils peuvent accéder à tout emploi public selon leurs capacités.
Fraternité
Tout citoyen français concourt à la défense et à la cohésion de la Nation.
Une personne qui a acquis la qualité de Français peut être déchue de la nationalité française si elle s’est soustraite à ses obligations de défense, ou si elle s’est livrée à des actes contraires aux intérêts fondamentaux de la France.
Chacun a le devoir de contribuer, selon ses capacités financières, aux dépenses de la Nation par le paiement d’impôts et de cotisations sociales.
La Nation garantit à tous la protection de la santé, la sécurité matérielle et le droit à des congés. Toute personne qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.

FRANCISATION

L’immigration comporte deux chapitres :
– la volonté d’un individu de s’installer dans un autre pays que le sien ;
– l’acceptation par le pays d’accueil de cette personne sous réserve que celui-ci remplisse un certain nombre de conditions, la première étant une certaine connaissance de la langue du pays d’accueil qui a des besoins de main d’œuvre ou d’accroître sa natalité.
C’est donc la conclusion heureuse d’une espèce de contrat de location d’une partie du territoire national.
Mais compte tenu des flux migratoires actuels, venant massivement du Maghreb et de l’Afrique, qui sont de fait une véritable invasion pour un remplacement ‘’à terme’’ déclaré de la population de souche, il est primordial pour la France, au moins, d’installer des mesures beaucoup plus strictes aux frontières. C’était l’objet de cet article qui ne prétend pas avoir trouvé la solution, mais qui, au moins, lance des axes d’étude et de décisions en la matière. L’immigration réussie doit être choisie et contrôlée par le pays d’accueil. Elle doit comporter trois étapes : la francisation, l’intégration et l’assimilation. Ensuite pourra être envisagée la naturalisation.
Selon le Larousse, franciser ou francisation, consiste à donner un caractère français à quelque chose d’étranger : un mot ou groupe de mots, une personne ou un groupe d’individus.
C’est, à mon avis, l’étape préalable à toute procédure d’accueil d’un immigré, sans accompagnement de sa famille, y compris les titres de long séjour, exception faite des étudiants qui viennent apprendre le français et suivre des études d’ingénieur, médicales, techniques variées,… qui ne déboucheront pas obligatoirement sur une immigration « définitive ».
La Francisation nécessite tout d’abord une politique d’immigration définie au niveau national. Elle ne doit pas être soumise aux pressions et dictats de l’U.E, comme actuellement avec ces damnés quotas d’accueil par pays de l’union et la répartition géographique au cœur du pays. Quand notre gouvernement aura suffisamment de courage et de volonté (pour ne pas être grossier) il pourra annuler Schengen ; fermer hermétiquement et durablement nos frontières à tout étranger de l’UE ou non. Cela évitera peut-être des hécatombes comme celle du 13 novembre 2015. Il devra également fermer nombre de mosquées qui diffusent la haine de la France, des français et du monde occidental. Il devra également expulser les imams de toutes ces mosquées suspectes ainsi que de leurs fidèles assidus. Il semblerait d’ailleurs que les musulmans n’ont aucune obligation de prier dans une mosquée, lieu devenu pour beaucoup un centre de culture antioccidentale et donc antifrançaise.
La Francisation, précédée de la description qualitative et quantitative des objectifs et besoins du pays, serait, après une période plus ou moins longue de préparation et de formation, un examen de connaissances approfondies de la langue et culture française, préalable à l’admission (intégration) sur le territoire.
La préparation à l’immigration se fait dans le pays d’origine, avec l’aide éventuelle d’associations dont ce serait l’objectif. Elle peut durer plusieurs mois selon le degré de motivation et la capacité de progression de chaque candidat au départ, dont la mesure du QI peut être un critère d’appréciation.
Que doit savoir le candidat pour immigrer en France ?
– Parler le français
– Lire le français
– Ecrire le français
– Connaître l’hymne national et respecter l’essentiel de nos coutumes et de notre culture judéo-chrétienne, des étapes de notre histoire (depuis l’époque gallo-romaine aux deux dernières guerres mondiales et à la décolonisation) et des éléments de la géographie métropolitaine et d’outre-mer
– Avoir quelques notions de notre patrimoine culturel : littérature, architecture, etc…
– Que veut-il faire en France ? Que sait-il faire ? Motivations et compétences
– Avoir pris connaissance de la Charte des droits et devoirs du citoyen français et s’engager à y souscrire et à la respecter s’il est admis comme immigrant.

Il ne faut pas se cacher la montagne de difficultés auxquelles le pays, et surtout ses dirigeants, enfin bien empantalonnés, devront faire face et maîtriser. Notre histoire est remplie de nombreux héros, hommes et femmes, qui ont défendu la France et prouvé que :
« A CŒUR VAILLANT, RIEN D’IMPOSSIBLE ! »

Pierre Arrault

arrault

Obtenez le nouveau livre Démocratie Harmonieuse pour 1,90 €  écrit par Pierre Arrault, en cliquant sur l’image ci-dessous.

HarmonieSSB4

Sitôt le paiement fait,

vous recevrez un lien avec le livre de Pierre Arrault.

Paiement totalement sécurisé et simple à effectuer

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

L’article du moment : Mourir à Paris

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter notre livre « Les contes de l’étable » pour 4,50 €

Paiement sécurisé via PAYPAL

barn-776414_640

pour le recevoir le livre avec un simple lien sécurisé cliquez exclusivement sur l’image ci-dessous :

"Buy

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

L’article à lire absolument :

La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Les Valeurs d’abord c’est OUI !

Publicités

4 commentaires

  1. Pierre Arrault, votre article est bien pensé, et mérite d’être suivi, cependant , les français attendent beaucoup sur la sécurité, l’emploi, une remise en cause de sa justice, (en effet les victimes n’ont aucune place dans notre système pénal alors que les délinquants eux oui !) de la liberté de presse neutre avec une prise en compte de sa déontologie, d’une remise à plat de l’enseignement, surtout son armée a la limite de la pauvreté…une immigration que j’appelle clandestine, un ancien ministre de la justice socialiste sous la mandature Mitterand Robert Badinter : « La France n’est pas en condition d’accueillir les migrants qui viendront ».
    On pourrait citer des milliers d’exemples et pourtant il ne se passe toujours rien. Alors pourquoi ? Pourquoi se contenter de cette vie, de toucher ses allocations et courber l’échine ? Avons-nous oublié notre histoire ? Ce peuple qui avait le courage de descendre dans la rue pour changer les choses jusqu’à décapiter son roi? Actuellement ce sont nos politiques qui sont les rois qui chaque jour, coupent la tête à des millions de citoyens. Plus on nous écrase, plus on courbe la tête. Quand allons-nous dire non d’une seule voix ….

    Une magnifique citation:
    « Alors, si on veut éviter à terme une guerre civile, il faut savoir couper les branches pourries.
    Le cardinal de Richelieu affirmait que » la politique consiste à rendre possible ce qui est nécessaire « . Sachons donc nous atteler à cette tâche. Et si nos gouvernants sont incapables de le faire, peut-être faudrait-il confier les rênes du pouvoir, le temps d’un mandat, à quelqu’un qui ne soit pas issu de ces partis politiques qui ont failli à leur mission, peut-être à un Philippe de Villiers ou à un Nicolas Dupont-Aignan, ou peut-être, pourquoi pas, à un militaire, plus soucieux des intérêts de la France et de son peuple, guidés par le sens du devoir et le service de la nation et non pas obsédés par une ambition politique personnelle. »
    Général (2s) Antoine MARTINEZ

    Fermez le ban….

    J'aime

    1. Bonsoir Gérard, en citant Charles Martel ou Charles de Gaulle, je pensais au Général Antoine Martinez… comme vous !
      Un militaire aura bien plus l’instinct du devoir et de la Nation à l’inverse de tous ces hommes politiques qui n’ont pas ces priorités-là!!! de plus ce qu’il écrit sur les changements à apporter est clair, strict et précis.
      Bien à vous

      J'aime

      1. Tout a fait Janine, le seul problème est que les français sont encore formaté à une politique de peur, à moins d’un sursaut… mais là c’est autre chose…
        Amitiés

        J'aime

  2. Merci Monsieur pour tout le mal que vous vous êtes donné pour retrouver tous les textes sur le sujet et pour pouvoir les décrire. Il vous a fallut beaucoup de travail pour nous présenter tout cela, et je vous en suis personnellement reconnaissante, car j’y ai redécouvert certains détails oubliés!!!

    Malheureusement, je crains que rien ne sera jamais fait par nos hommes politiques qui ne sont pas là pour le bien de la Nation et donc de la France.
    Ces gens-là ne sont intéressés que par deux choses : le Pouvoir et l’argent. Hormis cela, ils comptent les morts et en espèrent, je suis certaine de ce que je dis…, très sincèrement beaucoup plus, simplement pour être réélus, car une bonne partie de cette France n’est pas Française et ne le sera jamais et mettront toujours en place ce type de guignols pour arriver à leurs fins… islamiser la France et tuer un maximum de Français et quant à ceux qui sont Français et croient encore à ce type de gouvernants, le paieront très cher, tout comme nous!

    Je suis peut être défaitiste et j’aimerai que les Français nous prouvent le contraire de ce que je dis et je pense, mais un immonde train est en route, et pour l’arrêter il faudrait 100% des Français de souche et des Français de coeur et tout de suite, pas demain, pas dans quelques mois, pas dans un an, pas dans 5 ans, ce sera beaucoup trop tard…

    Il nous faudrait un « Charles Martel » ou un « Charles de Gaulle », sinon… nous sommes cuits!
    Tous mes respects Monsieur Arrault.
    Bien à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s