Destitution ou dissolution


Par Jean-Marie Pieri

TRIBUNE

LES CHEVAUX DE TROIE #7

cheval de troie
CHAPITRE 7

DESTITUTION OU DISSOLUTION?

Le peuple est dans la rue depuis plusieurs semaines « Nuit debout » n’est qu’un phénomène marginal, est-ce l’arbre qui cache la forêt d’une contestation qui se généralise?
Faire la liste des mécontents est une entreprise hasardeuse, car elle touche toutes les catégories sociales: bourgeois, auto-entrepreneurs, petits patrons, commerçants, routiers, prolétaires, chômeurs, étudiants, lycéens, fonctionnaires, enseignants, ensemble des syndicats, retraités, minorités et diversité, militants politiques et apolitiques, opposition républicaine empétrée dans ses contradictions, majorité gouvernementale divisée prête à imploser, la police maltraitée n’en peut plus, l’armée n’est pas mieux lotie, tout le monde proteste et hurle son ras-le-bol!
Même la presse d’habitude « très compréhensive et plutôt partisane » commence à manifester une certaine réserve face au pouvoir, ce qui ne présage rien de bon!
Situation surréaliste, impression de fin de règne, une révolution qui ne dit pas son nom et qui rappelle la chute du Shah d’Iran!
L’atmosphère devient irrespirable, explosive, pré-insurrectionnelle, des groupuscules extrémistes, casseurs et autres voyous ne font qu’accentuer le malaise!
Le peuple gronde, bronche et rue dans les brancards devant cette humiliation que rien ne justifie et qui ne peut-être tolérée, mais rien ne se passe!
Ne serait-il pas temps de faire preuve de lucidité et de débloquer la situation par un dialogue réél, un dialogue de confiance et de respect mutuel pour trouver une issue à la crise institutionnelle qui se profile à l’horizon!
La fermeté n’est pas toujours de bon aloi quand la situation est bloquée, savoir reculer est parfois une qualité de coeur et c’est un acte de courage et de grandeur, peut-on avoir raison contre tout le monde, j’en doute!
L’obstination ne fait que renforcer la haine et le désespoir de ceux qui s’estiment lésés et opprimés par un système injuste et pesant!
On se fiche bien de savoir qui a raison ou qui a tort à l’heure actuelle: la droite, la gauche, le centre, les extrêmes, le précédent président ou son successeur, que diable peu importe de savoir qui est responsable de quoi, les faits sont là et le pays sombre dans le chaos de l’imbécillité et de l’inaction!
Tout va bien, pas si sûr, nous avons redressé le pays, pas si sûr nous chantent les laquais du pouvoir!
Les citoyens sont exaspérés par ces lénifiantes déclarations qui s’adressent à des enfants attardés!
Comment peut-on une seconde accorder du crédit à des politiques qui naviguent à vue et se contredisent à tout bout de champ! Et nous progressons à travers un champ de ruines!
La volonté des « terroriciens de l’inutile » de remodeler les consciences est un échec cuisant, le « tabula rasa » des jacobins fanatisés et sectaires d’une gauche aveuglée par son idéologie, par sa morgue et sa prétention a échoué!
La suffisance n’est plus ce qu’elle était et ça ne marche plus cette pédagogie pour les ânes va se retourner ses instigateurs!
Il faut savoir sortir à temps de la posture et savoir raison garder!
Ecouter le peuple est urgent!
Le temps est venu de rebattre les cartes pour reprendre la main!
Rétablir la confiance et l’autorité c’est aussi faire preuve de générosité!
Parler au peuple en toute franchise en exprimant des choix et des objectifs clairs est primordial c’est le moindre des respects que la fonction exige!
Là se trouve l’alternative et il n’y en a pas d’autre!
A suivre

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS !  + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

3 comments

  1. Le mardi 10 mai 2016, la Commission de la défense nationale et des forces armées auditionnait le DG de la DGSI. Son intervention sur la situation française et la menace terroriste in extenso.
    L’Europe est en grand danger : les extrémismes montent partout et nous sommes, nous, services intérieurs, en train de déplacer des ressources pour nous intéresser à l’ultra-droite qui n’attend que la confrontation. Vous rappeliez que je tenais toujours un langage direct ; eh bien, cette confrontation, je pense qu’elle va avoir lieu. Encore un ou deux attentats et elle adviendra. Il nous appartient donc d’anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires…

    Bon et maintenant que faisons nous ???

    J'aime

    1. Cela fait des années que l’on nous promet le grand soir organisé par l’extrême droite ici et là, en France, en Belgique et dans quelques autres pays européens. Pourtant cela fait des années que la violence est le fait de groupes d’extrême gauche ou communistes et que les attentats sont l’oeuvre d’une religion qui fait sa guerre sainte… Je pensais finalement à tort que tout cela aurait cessé face à la réalité des faits. Mea culpa ! Bonne semaine Gérard. Alexandre

      J'aime

  2. Jean-Marie Pieri, l’ensemble de votre écrit correspond bien à l’actualité, j’adhère avec beaucoup de plaisir… d’autant que chaque mot est bien représenté, et marque la puissance de votre écrit… Bravo
    Pour faire simple, supposons que l’employeur soit le peuple de France, et que le salarié soit le président de la république ou son gouvernement… Cela donnerait :
    « Par décision unilatérale, l’employeur vous licencié pour fautes graves à l’encontre de l’employeur. Il met fin au contrat de travail qui vous lie à compter de ce jour… et vous destitue de votre emploi et de votre fonction…»
    Et pour causes ;
    – L’atmosphère devient irrespirable, explosive, pré-insurrectionnelle, des groupuscules extrémistes, casseurs et autres voyous ne font qu’accentuer le malaise!
    – Comment peut-on une seconde accorder du crédit à des politiques qui naviguent à vue et se contredisent à tout bout de champ! Et nous progressons à travers un champ de ruines!
    – Tam-tam, footing dans un cimetière d’anciens combattants : voici la mise en scène scandaleuse pour le centenaire de la Bataille de Verdun. Les socialistes oseront tout. Stupéfiant d’indécence !
    – « À Verdun, le « spectacle » consiste à faire un jogging au milieu des tombes. Indécent, vraiment indécent. »
    Alors destitution ? Ou Dissolution ? La sanction serait plus grave en cas de destitution, j’opterai pour ce cas précis… Ils doivent êtres destitués…pour la bonne cause !!!
    D’autant que nous allons traverser une période de grands dangers…

    « Il faut tourner le dos à François Hollande car en tant de guerre, il faut à la France un vrai chef » ayant pour simplement devise : » Courage, confiance et calme ».
    Général Didier Tauzin, ancien commandant du 1er RPIma et membre des forces spéciales. Candidat à l’élection présidentielle de 2017

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s