Goodbye Europe!


La sortie de l’Europe : c’est fait pour le Royaume Uni ! LEAVE…

breaking-point-1440022_960_720

NDLR : Grande Bretagne, j’ai voté « non »*** à cette Europe
***« non » c’est « leave » ou partir donc quitter l’Europe
« Remain or leave » « in and out »(rester ou partir)

TRIBUNE

Goodbye Europe!

Pourquoi j’ai voté « non » à l’Europe ?

Je m’appelle Calvin Bennet et je suis Travailliste depuis toujours. Mais aujourd’hui j’ai désobéi aux consignes de mon parti parce que j’ai voté pour la sortie du Royaume Uni de l’Europe. Je suis pour le BREXIT et j’en suis fier.
Malgré une campagne extrêmement agressive pour le maintien en Europe basée sur la peur, j’ai voté pour quitter l’Europe.
Certes cela va sans doute poser pendant quelques jours des problèmes mais ce que les tenants du « OUI » n’ont pas dit c’est que nous Anglais nous avions garder notre propre monnaie, la Livre.
La réalité est que d’avoir gardé notre propre monnaie nous a sans doute épargnés de la crise économique commencée en 2008. Les pays ayant renoncé à leur monnaie ont eu plus de mal face à cette crise.
Et l’Europe nous demande des efforts financiers de plus en plus importants et lourds qui ne correspondent plus à la réalité de la vie sur place. Cette contribution financière, en quittant cette Europe, nous pourrons l’utiliser plus intelligemment qu’avant. Pourquoi payer pour des prélèvements qui ne sous servent jamais ?
Or ce fait majeur doit nous permettre de nous passer de cette Europe rigide devenue absurde qui ne sait que nous réglementer. L’Europe est devenu au fil des ans, un monstre froid qui depuis Bruxelles décide de contraintes infernales qui souvent brisent notre économie et celles d’autres membres. L’Europe empêche aussi que nous puissions choisir de réformer si cela ne va pas dans le sens de technocrates souvent obtus.
L’erreur majeure de l’Europe est d’ignorer les réels besoins de ses membres et à la place de légiférer sans en tenir compte. Ainsi nous voyons des pays membres se retrouver dans des situations grotesques et pire l’Europe impose des interdictions d’exploiter tel ou tel produit.
En fait l’Europe au lieu d’aider ses membres les étouffe.
L’Europe n’a pas construit une zone de libre-échange mais une union douanière qui n’est qu’une barrière nous empêchant souvent d’être compétitifs.
Sans oublier ce que les médias ne disent jamais : la Grande Bretagne est sans conteste le plus grand pays exportateur européen. Et cela continuera en dehors du carcan européen… Sans oublier que la Grande Bretagne a créé ces dernières années plus d’emplois que l’Europe réunie. Tout cela nous incitait à quitter cette Europe qui nous prend trop et ne nous donne en retour pas grand chose.
Et quel plaisir, pour nous, de retrouver désormais notre souveraineté. Comme l’a déclaré Boris Johnson, si nous sortons de l’Europe ce jeudi (NDLR : hier jeudi 23 juin 206) ce sera « Le jour de l’indépendance » de la Grande Bretagne.
Sans oublier que l’afflux de clandestins devenu officiel par la volonté de Bruxelles devenait insupportable et invivable.
Autant dire que quitter cette Europe ne peut être que salutaire.
Alors le camp de la peur a perdu et nous avons gagné.
Cette victoire décisive prouvera aux autres membres de Union européenne que nous avions raison de la quitter et même si la bourse et la monnaie chutent temporairement, ce qui est dans la logique de la campagne agressive pour le « OUI » (rester dans l’Europe), vous verrez qu’ensuite nous en tirerons les bénéfices. Tous les bénéfices !
Alors vous verrez combien nous sommes dans la raison en quittant cette Europe et que, contrairement aux affirmations pessimistes, nous avons tout à y gagner.
C’est pourquoi j’ai voté « NON » à l’Europe et j’en suis fier.

Goodbye Europe!

Calvin Bennet

eu-1473958_960_720

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***
A Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Calvin Bennet pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS ! + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

27 réflexions sur “Goodbye Europe!

  1. Ping : Le Billet Amer #71 – Observatoire du MENSONGE

  2. Ping : Libertaires ou liberticides ? – Observatoire du MENSONGE

  3. Ping : Le Billet Amer #70 – Observatoire du MENSONGE

  4. Ping : La stratégie du chaos – Observatoire du MENSONGE

  5. Ping : Le Billet Amer #69 – Observatoire du MENSONGE

  6. Chantal Dudessu

    Je suis contente que les Anglais aient eu ce courage de passer outre le chantage à la peur et à ce chantage indécent qui leur a été fait pendant la campagne.

    J'aime

  7. Candide

    Faut voir aux actualités télévisées, le déferlement de désinformations sur le brexit, à les entendre, l’Angleterre va sombrer dans une récession économique pire qu’en 2008, et tous les autres pays qui voudraient également quitter le système « MAFIEUX » de Bruxelles, sont voués à leurs pertes. Quelle bande de collabos tous ces « Merdias ».

    J'aime

  8. Gérard COUTANT

    A quand le FREXIT???? C’est une très bonne question Janine dont j’aimerais avoir la réponse…Il va sans dire que les hautes sphères de la politique Droite Gauche feront tout pour apeurer les français sur les « dangers » du FREXIT… une campagne extrêmement agressive pour le maintien en Europe basée sur la peur, comme cela se passe avec le FN…
    Mais soyons patient, un jour viendra…
    L’on se rends compte que l’Europe n’est pas la solution, puisqu’elle nous empeche d’aller de l’avant, et la remarque faite par le rédacteur de cette article est criant de vérité et je le cite : «
    Sans oublier que l’afflux de clandestins devenu officiel par la volonté de Bruxelles devenait insupportable et invivable. »
    Le peuple ne veut plus de l’UE. Le Brexit pourrait déclencher une avalanche d’événements, à l’exemple de la chute du Mur de Berlin en 1989, même si leur ampleur et sens sont encore à mesurer. Les Anglais viennent de délivrer un message simple : on peut s’en aller. La conséquence est certaine : l’Union européenne est morte. Seules la forme et l’échéance de l’agonie sont inconnues.

    L’épilogue de cet article est pour moi la voie la plus sûre pour les Français :
    « Autant dire que quitter cette Europe ne peut être que salutaire. »

    Goodbye Europe!!!

    J'aime

    1. bonnie750

      Tout à fait d’accord avec vous!! toutefois il faut reconnaître que les anglais ont les coudées plus franches que les autres grâce au fait qu’ils aient gardé leur monnaie et ne voulant pas participer à la gabegie de l’€. Ils ont eu le nez creux, malheureusement pour les autres ça risque d’être un peu plus compliqué, mais il faut avoir les tripes d’essayer…
      Bien cordialement

      J'aime

      1. Gérard COUTANT

        Alexandre, comme je le disais dans mon commentaire tout est basé sur la peur, la preuve: Michel Barnier, conseiller spécial du président de la Commission européenne, était ce vendredi 24 juin 2016 l’invité de la matinale des Echos. Michel Barnier : « Voter Marine Le Pen en 2017, c’est sortir de l’Europe  »
        Nous n’aurons pas fini d’entendre ce genre de commentaire…
        Michel Barnier se dit « très triste ». Fervent européen, il plaide pour une nouvelle dynamique européenne. Moins légiférer, relancer le débat citoyen, organiser un référendum en France, organiser une Europe de la sécurité et de la défense, sont autant de pistes qu’il envisage pour relancer l’Europe. Donc c’est vrai Alexandre, le système est obsolète…La peur est bien présente aussi chez les Eurodéputés !!!!
        Bonne fin de semaine.

        J'aime

        1. Alexandre

          Merci Gérard. Je crois que nos politiciens sont complètement « déconnectés » des réalités et malheureusement c’est pourquoi non seulement tout va mal mal et qu’en plus l’horizon est bouché. Bon weekend Alexandre

          J'aime

        2. Janine

          Alexandre : « l’Europe était une bonne idée qui a mal tourné… »
          Oui, mais la faute à qui?
          Aux hommes politiques qui tirent sur la corde tant que ce sera possible, et quand ça n’est plus possible ils essaient de nous faire le coup de la peur…,

          Maintenant, Michel Barnier, utilise Marine Le Pen en 2017 pour faire peur…!
          Il y a un moment, où il faut qu’ils arrêtent de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas!!!

          Là où nous en sommes aujourd’hui, c’était là où j’avais dit à mes collègues en 2005, juste avant le référendum sur le traîté de Lisbonne, que nous en serions aujourd’hui, je leur avais dit, dans moins de 10 ans, on s’en mordra les doigts, nous ne serons plus libres de rien!!!

          Les grands discours politiciens, j’en ai entendu toute ma vie, et, il y a longtemps que ça ne prend plus du tout!
          L’Europe que les hommes politiques veulent faire, c’est une Europe, d’une part les riches toujours plus riches, de l’autre les peuples esclaves, jusque dans le travail…
          Dans la loi de la stagiaire de l’Elysée, il y a deux articles qui sont mortels pour les travailleurs Français.
          L’article 2 et l’article 6…!!! La France et les Français sous domination… des esclaves en devenir et des inégalités dans le travail, puisque une religion aura tous les droits de faire ses prières pendant le temps de travail… soit : comment obliger un peuple à s’islamiser… ou comment mettre le feu dans les entreprises…, ce sera l’un ou l’autre choix… car les Français juifs ou chrétiens auront du mal à accepter de travailler, pendant que d’autres sont payés pour faire leurs prières… !!! La religion dans le travail…

          ET LA LOI DE 1905… C’EST BIEN EVIDEMMENT POUR LES « COCHONS »!!!

          Lisez ces deux articles ça vaut son pesant d’or en montagne de platine à l’échelle de l’Himalaya!!!

          Bien à vous

          J'aime

        3. Janine

          Et de plus, lorsque l’on a des euro-députés qui ne sont pas là pour défendre l’Europe…
          Je viens de lire un article sur UFC QUE CHOISIR… où l’on comprend encore mieux que les euro-députés ont vraiment du mal à défendre les Européens, du moins, « les peuples » Européens…
          Ce Traité TAFTA

          «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »TTIP : un déshabillé consumériste en TAFTA !
          Qu’il semble loin le temps des promesses ! Le temps où pour répondre à ceux s’interrogeant sur les bienfaits et méfaits du TTIP, autrement appelé TAFTA, dont je fais partie, les défenseurs de l’accord libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis avançaient les bénéfices économiques de l’unification d’un marché de près de 820 millions de consommateurs : 100 milliards de dollars de retombées par an dans les deux régions. Mais si je m’en remets à l’étude partielle que la Commission européenne vient de publier, ce n’est pas aux consommateurs que ces retombées profiteront. Un gain de pouvoir d’achat ? Je vous laisse faire le calcul : selon ce rapport intérimaire, les prix augmenteraient en moyenne de 0,3% alors que les revenus par foyer augmenteront seulement entre 0,2 et 0,4%. Les plus téméraires m’opposeront que cette hausse n’est qu’infime, je leur répondrai qu’en plus de ne pas être négligeable, elle est révélatrice d’une balance risques/bénéfices pour les consommateurs qui penche du mauvais côté, seulement quelques jours après que l’ONG Greenpeace ait rendu publics plusieurs extraits de l’accord traduisant les difficultés de négociations du côté européen.

          En effet, alors que le « blocus » outre-Atlantique à toute demande de transparence sur les positions américaines maintenait l’évolution des négociations dans l’opacité, les documents fuités n’ont fait que renforcer mes craintes. Notamment sur le volet « coopération réglementaire » entre les deux continents où l’ambition affichée des Américains sous l’objectif louable et inoffensif de « rendre plus transparent le processus de décision » est bel et bien de pouvoir s’opposer à toute réforme européenne qui irait à l’encontre des intérêts privés (comprenez barrière aux exportations américaines). Véritable porte d’entrée de pressions sur le législateur européen, cette « coopération » remettrait donc purement et simplement en cause la liberté de réguler de l’Union européenne et donc des Etats membres.

          Si j’ajoute à cela les coups d’épées dans l’eau côté européen à tenter de réformer le système de règlement des différends investisseurs-Etats via une Cour permanente internationale (qui n’a selon moi, toujours pas d’utilité dans un tel contexte), on voit mal comment cet accord pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année, n’en déplaise à Madame Merkel et Monsieur Obama.

          Alors qu’à l’issue du 13ème round de négociations, le Président François Hollande a brandi la menace de l’arrêt des négociations en critiquant l’absence de réciprocité, je rappelle que le TTIP est négocié directement par la Commission européenne. Je rejoins cependant cette position de fermeté puisque seul un accord équilibré et dont la démonstration aura été faite de son impact bénéfique pour les consommateurs français et européens pourra être ratifié par le Parlement européen et chacun des 28 Etats membres (France incluse). C’est pourquoi, il est impératif de maintenir la pression et suivre de près les évolutions, à l’instar des négociations en cours sur le Privacy Shield en matière de protection des données… Ce texte fait en effet office de banc d’essai sur la capacité de la Commission européenne à ne pas lâcher prise (entendez défendre la protection des citoyens européens) face aux pressions américaines ! » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

          Voilà l’Europe dans toute sa splendeur…!
          Sincèrement, l’Europe idéale n’existe et n’a jamais existé que dans les esprits idéalistes!!!
          Bien à vous

          J'aime

  9. Francis Santiago

    L’Europe a grand besoin de rebattre les cartes sous peine de vivre d’autres sorties de l’union .
    Les anglais sont les premiers de la liste , Bruxelles doit tenir compte de cet avertissement sans frais !!!
    Le témoignage de kalvin benett est poignant de sincérité.
    Que va faire désormais l’écosse et surtout l’Irlande du nord ???
    Une autre aire s’ouvre pour notre continent.

    J'aime

    1. Janine

      Bonjour Francis,
      Pour ce qui concerne l’Irlande du Nord, j’ai entendu cela ce matin, celle-ci envisagerait de se refondre dans l’Irlande « tout court »…
      L’Europe est devenue un piège malsain pour ses habitants…!
      Beaucoup trop de mauvaises choses dans cette Europe, dirigée par des politiques qui ont la haine de leurs peuples!!!
      Bien à vous

      J'aime

  10. Et BIEN c etait a Prevoir a 50 50.., Bruxelle n est plus a la Hauteur depuis qqs Annees a diriger les Etats qui font parti de cette Europe qui est devenue anti Democratique..

    J'aime

  11. Janine

    Bravo à Calvin Bennet pour avoir voté à la sortie de l’Europe!!!!
    Thank you, it’s too much!!!

    A quand le FREXIT????
    Vous croyez très sincèrement que, cette équipe de dictateurs aux bras cassés, qui sont pires que les voleurs de grands chemins…, nous offrira le LUXE de cette démocratie DONT ILS N’ARRÊTENT PAS DE NOUS BASSINER A LONGUEUR D’ANNEE LES OREILLES, mais qu’ils n’appliquent jamais, ou alors lorsqu’ils savent qu’il n’y a pas de risque pour eux…???

    Nous sommes en dictature, et comme disait le journaliste Français à Londres qui expliquait le référendum Anglais qui fait la sortie de la Grande Bretagne de l’U.E. et qui va donc être appliqué, ce matin sur la 2 en réponse à William Lémergie… « C ‘EST DEMOCRATIQUE » …, ça devrait être comme ça dans tous les pays qui se disent démocratiques… mais entre l’appellation démocratique et la réalité, il y a la dictature…
    La France n’est plus, dans les faits, une démocratie pour son peuple…!!!

    Nous aussi on veut notre FREXIT!!!
    Bien à vous

    J'aime

  12. L'Ami Pierrot

    Le divorce entre une élite prétentieuse et le peuple est total. Merci aux anglais d’avoir su résister au chantage de cette élite prête à tout pour garder ses prébendes. Bravo à l’Obs du Mensonge pour ses articles de mieux en mieux. Je vous suis et je partage.

    J'aime

  13. bonnie750

    L’europe est dirigée par la gauche, la gauche veut l’égalité, mais l’égalité vue par la gauche c’est le nivellement par le bas ou égalitarisme. En France nous sommes bien placés pour le savoir depuis 4 ans.
    Pour une fois je suis bien d’accord avec les anglais et si longtemps j’ai pensé qu’il était dangereux de sortir de l’europe, aujourd’hui je pense qu’il est dangereux d’y rester.

    J'aime

  14. Elisabeth Rudin

    Ce BREXIT est l’ouverture en fait à la liberté car soit l’Europe en tiendra compte soit elle continue ainsi et alors d’autres pays s’en iront de cette Europe allemande et qui ne profite qu’à l’Allemagne.

    J'aime

  15. Benjamin Croquette

    Au moins maintenant nous pourrons nous réfugier à Londres sans être dans cette Europe des fonctionnaires et des obligations. Très bon article: partagé!

    J'aime

  16. Patricia Duchillet

    Je serais Anglais j’aurais voté le BREXIT sans état d’âme. Donc bravo aux Anglais qui ont su résister au chantage de leurs élites.

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s