Benalla une affaire d’État en 10 points


L’affaire Benalla est une affaire qui touche directement l’Elysée…

Benalla une affaire d’État en 10 points

Par Observatoire du MENSONGE

  1. Benalla s’est pris pour un policier sans en avoir la qualité et a été vu en train de frapper des manifestants, enfin surtout un couple très précisément comme s’il s’agissait d’une vengeance personnelle. Or les faits ont eu lieu le premier mai 2018 mais ont éclaté le 18 juillet 2018 seulement via le journal Le Monde. Curieuse et troublante coïncidence qui laisse à penser que quelqu’un de bien connu cherchait à atteindre l’actuel Président Macron. Serait un règlement de compte à gauche ?
  2. Benalla après de longues tergiversations et hésitations est finalement renvoyé de l’Élysée…Alexandre Benalla a tenté de récupérer le vendredi 27 juillet un véhicule de l’Élysée saisi par la fourrière quelques jours auparavant. Benalla qui conduisait une Renault Talisman quand il était en poste auprès d’Emmanuel Macron, avait vu son véhicule confisqué pour un stationnement gênant non loin du tribunal de grande instance, dans le quartier des Batignolles à Paris 17ème. Bien que mis en examen notamment pour « violences en réunion » et licencié par l’Elysée, il s’est présenté ce vendredi à la fourrière Chevaleret, dans le sud de Paris, pour récupérer ce véhicule de la flotte présidentielle. Une démarche qui s’est faite sans mandat de l’Élysée, assure le Palais auprès du Point et du Monde. Le 20 juillet Benalla avait été placé en garde à vue pendant que son coffre disparaissait…
  3. Découverte d’une fuite de vidéos depuis la Préfecture de Police de Paris qui va impliquer plusieurs personnes dont un commissaire de police depuis suspendu. Le média « Les Jours » rappellent que Maxence Creusat, 30 ans, était affecté à la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris, lorsqu’il a transmis à Alexandre Benalla des images issues de la vidéosurveillance des altercations place de la Contrescarpe à Paris, dans lesquelles l’ancien garde du corps de l’Élysée est impliqué. Deux autres policiers ont été mis en examen pour « violation du secret professionnel » et « détournement d’images issues d’un système de vidéo-protection. » (Source : Les Jours se lèvent https://lesjours.fr/obsessions/affaire-benalla/ep20-creusat/#)
  4. Le fameux coffre qui a disparu au domicile de Benalla se serait retrouvé au domicile du chef de la sécurité du Premier ministre, Edouard Philippe. C’est dans ce même domicile qu’un enregistrement compromettant a été effectué. Marie-Elodie Poitout, mise en cause pour ses relations avec l’ancien chargé de mission de l’Elysée Alexandre Benalla, a démissionné, ont annoncé jeudi 7 février 2019, les services du Premier ministre. Quant au compagnon de ladite Marie-Elodie Poitout, le militaire Chokri Wakrim, il serait selon Libération celui qui aurait déplacé le fameux coffre-fort. lequel a depuis été suspendu par l’Armée…
  5. Ensuite il faut bien évoquer l’impunité du sieur Benalla qui a menti sous serment devant les Sénateurs chargés de son audition.
  6. Le temps des « Pieds Nickelés » quand on apprend que le Ministre des Affaires Etrangères, Le Drian, déclare avoir été informé par sa lecture du Journal Le Monde 3 semaines plus tard de l’utilisation au Tchad par benalla d’in passeport diplomatique. C’est vraiment de plus en plus grave.
  7. On découvre que Benalla pendant qu’il était employé par Macron en profitait pour faire du business et on retrouve Chokri Wakrim  qui « a en effet été embauché en juin sur un des contrats de protection signés avec un oligarque russe réputé proche de la mafia, Iskander Makhmudov, contrat désormais au cœur d’une enquête du Parquet national financier (PNF). Depuis cet été, le militaire est apparu à de nombreuses reprises au côté d’Alexandre Benalla, notamment chez l’homme d’affaires Vincent Miclet et au domicile d’un Syrien soupçonné de nombreuses escroqueries, Mohamad Izzat Khatab. » (Source Libération)
  8. Quels faits troublants dans cette affaire Benalla :
    Benalla a utilisé deux fois son badge de l’Assemblée pendant sa suspension »>Benalla a utilisé deux fois son badge de l’Assemblée pendant sa suspension… les 16 et 17 mai 2018. Benalla a également pu voyager avec passeport diplomatique donc au vu et au su du ministère des Affaires Etrangères.
  9. Le Sénat s’en mêle : « Les faits constatés le 1er-Mai apparaissent maintenant comme la partie émergée d’un iceberg ». Dans une lettre adressée à Gérard Larcher, président du Sénat, la commission d’enquête, par la voix de Philippe Bas, son président, a demandé au Sénat de saisir la justice pour « faux témoignage » d’Alexandre Benalla et de Vincent Crase, tous deux en détention provisoire pour non-respect de leur contrôle judiciaire.
  10. Affaire Benalla n’est pas une affaire d’Etat ! A voir car concernant Patrick Strzoda, directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée, et le général Lionel Lavergne, chef du Groupe de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR), la commission estime avoir «bénéficié d’utiles informations» de leur part mais elle a «également mis au jour dans leurs déclarations un certain nombre d’omissions, d’incohérences et de contradictions», est-il indiqué dans la lettre.
    Ces trois hauts responsables «ont retenu une part significative de la vérité à la commission», notamment «sur le périmètre de la mission de sécurité exercée par Alexandre Benalla», juge la commission, qui demande au Bureau du Sénat «de saisir le ministère public», qui pourra «procéder aux investigations qu’il jugera opportunes afin de déterminer s’il y a lieu de donner des suites judiciaires à ces déclarations». « Il n’y aurait pas eu d’affaire Benalla si une sanction appropriée avait été prise le 2 mai 2018 par le licenciement de l’intéressé et par l’information du procureur de la République », a débuté Philippe Bas, le président LR de la commission d’enquête.
 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Observatoire du MENSONGE

A lire : Encore et toujours l’affaire Benalla !

Une vidéo qui détaille bien cette affaire Benalla :

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Si vous cherchez la vérité
Dissimulée sous l’apparence
Inutile de chercher
Il y a « l’Observatoire du Mensonge »
Connectez vous sur ce site
Qui avec pertinence
Nous démystifie vite
Avec bienséance
Des réflexions caustiques
Exposent la réalité
Malgré la rhétorique
Dont on veut l’habiller
Alors s’il reste encore
Quelque part en France
Un espace de liberté
Où les gens pensent
Venez le dire haut et fort !
(Ernest Pardo)

Minute du MENSONGE 62
Macron nous a mis une drôle de musique en marche.

Le chant des sans-parti
On recherche activement l’opposition disparue partie sans laisser de traces…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

Vous avez envie de vous exprimer ? Ecrivez un article que vous nous soumettrez pour publication, pour nous l’envoyer c’est ICI

Publicités

9 commentaires

  1. Que le sieur benalla aye pu agir de la sorte sans que microneron ne soit au courant de ces faits et gestes…..on nous prendt vraiment pour des cons.En dehors de mediapart,aucun médias n’a poussé plus loin les enquêtes concernant Benalla, tout cela est aberrant et doit cacher des choses pas très jolies-jolies. Je reste persuadé que cette affaire d’état est aussi une affaire de cul !!

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ? Vous ne considérez pas l’Observatoire du Mensonge comme un média ! Pourtant il a été le prmeier site a écrire sur affaire bien avant votre site marxiste et coco Médiapart dirigé par un type qui ne fait pas de l’information mais d ela propagande…

      J'aime

  2. RESULTAT de tout ça ? Gouvernement toujours en place, Président de la république toujours en place…
    L’Observatoire du Mensonge a donner une définition de tout ça : SLC === Salut Les Couillons…Définition vrai …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.