La France avachie


“Le monde est aveugle. Rares sont ceux qui voient.” Bouddha

Pour l’instant, nous ne voyons que le pire de l’ancien.

La France avachie

Par Claude Picard

Il y a dans notre pays une fraction assez importante de la population qui, inconsciente, peut tout gober sans rien voir.
Elle est essentiellement représentée, par des êtres furtifs qui ne font que rêvasser et préfèrent regarder ailleurs.
Car hors de leur petite personne, tout se vaut et rien n’a d’importance.
N’ayant aucune conscience politique, aucune éthique, individualistes forcenés, ils considèrent comme des broutilles tous les problèmes sociétaux et particulièrement ceux qui sont liés à la non-intégration de populations trop nombreuses venues d’ailleurs.
Pour eux, le voile n’est pas plus significatif qu’un bandana, la burqa et le burkini sont des vêtements comme d’autres, les abatages rituels ou l’excision sont des pratiques culturelles respectables, l’ensauvagement de la société n’est qu’un leurre, et pour le communautarisme, qui corrobore tout cela, il n’y a pas de quoi fouetter un chat !
Donc, il n’y a pas de problème !
Pas plus avec les autres aléas, économiques ou politiques.
Décervelés par des années de discours lénifiants et abrutissants, diffusés par tous les idiots utiles et tous les médias aux ordres, ils n’ont plus aucune réaction.
Un monde, basé sur des principes démocratiques universels et sur des traditions millénaires, est au bord du précipice, mais ils ne s’en rendent même pas compte !
Pourtant, ils seront les premiers touchés dans leur petit confort artificiel, si par malheur…
Mais, probablement, qu’ils s’adapteront à la nouvelle façon de marcher…
Parmi ces Français avachis, la partie immergée de l’aveulissement est représentée par un trop grand nombre d’élus qui, en guise d’action, ne font que suivre les mouvements de l’humeur populaire.
Par électoralisme et selon leur implantation territoriale, ils deviennent des otages et collaborent, sans états d’âme, avec ceux qui n’ont que faire de nos us et coutumes, de nos principes démocratiques et qui nous imposent leurs diktats.
Et tous les autres citoyens, de ces territoires perdus, en subissent les conséquences : incivilités, arrogances et exactions diverses. Pourtant mandatés, par leurs électeurs, pour faire appliquer nos principes et nos lois, en devenant des relais inconvenants de la loi du plus fort, des élus trahissent, immanquablement, leur fonction. Il est vrai que nos gouvernants leur ont donner l’exemple depuis quelques décennies. Les mêmes qui, en organisant une immigration de masse majorée d’un incontrôlable regroupement familial, ont participé à la désintégration de notre société où toute assimilation devient impossible et où, aujourd’hui, l’intégration, à cause du nombre, n’est même plus envisageable. Garants de nos institutions, ils sont les premiers responsables d’une situation devenue ingérable.
Pourtant, il y a bien longtemps, un président, un certain Charles de Gaulle, qui avait bien compris l’équation, nous avertissait déjà : « On peut intégrer des individus ; et encore dans une certaine mesure seulement. On n’intègre pas des peuples, avec leur passé, leurs traditions, leurs souvenirs communs de batailles gagnées ou perdues, leurs héros.  » That is the question !
L’assimilation ne marche plus, l’intégration, pas plus ; allons-nous vers un communautarisme exacerbé qui risque de paralyser toutes les institutions du pays ? Espérons, qu’avant d’en arriver à cette extrémité, les Français sauront réagir en se dotant, aux prochaines échéances électorales, de dirigeants dignes de ce nom, qui auront à cœur de rétablir le bon sens institutionnel.
Pour le bien-être de la France et des Français.
Et de tous ceux qui apprécient nos mœurs et notre liberté de penser.

Claude Picard

Auteur de Un colonialisme qui ne dit pas son nom
La politique de l’autruche
Politiquement pervers

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

La censure est en marche.

Publicités

4 commentaires

  1. Pour changer cette situation dramatique, il suffirait que certains daignent aller voter… Et pas pour ces guignols du gouvernement !

    J'aime

  2. La liberté de penser n’est plus de mise sous Macron qui impose un socialisme rampant pur et dur et tout celaz finira par la dictature…

    J'aime

  3. Excellent et réaliste, cet article est à lire et à partager. Les Français sont des veaux mais aussi aime la collaboration. La faiblesse est devenue un mode de vie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.